Pegasus Airlines

Pegasus Airlines

Pegasus Hava Taşımacılığı

Logo de cette compagnie
AITAOACIIndicatif d'appel
PCPGTSunturk
Repères historiques
Date de création 1990
Dates clés 2005 Prise de contrôle par ESAS et transformation en low cost[1]
Généralités
Basée à Istanbul-Sabiha Gökçen
Taille de la flotte 80
Nombre de destinations 97
Siège social Drapeau de la Turquie Istanbul
Société mère ESAS Holding[1]
Dirigeants Ali Sabancı (Président)
Site web www.flypgs.com


Pegasus Airlines (code AITA : PC ; code OACI : PGT) est une compagnie aérienne à bas prix turque basée à Istanbul. Fondée en 1990 en coentreprise avec Aer Lingus afin d'effectuer des vols charter, elle devient une compagnie aérienne à bas prix en 2005 à la suite du rachat par ESAS Holding.

DéveloppementModifier

 
Boeing 737-400 de Pegasus Airlines

Le 1er décembre 1989, deux sociétés, Net et Silkar, créent une compagnie charter nommée Pegasus Airlines en partenariat avec la compagnie irlandaise Aer Lingus. Elle débute ses vols le 15 avril 1990 avec deux Boeing 737-400. En 1993, la compagnie ajoute un troisième Boeing 737-400 à sa flotte et loue deux Airbus A320 pendant la saison estivale.


En 1994, Enternasyonal Turizm Yatirim acquiert 85 % du capital. Trois ans plus tard, Pegasus Airlines reçoit son premier Boeing 737-800, et en commande dix supplémentaires en crédit-bail auprès d'ILFC. Elle devient la première compagnie privée de Turquie en nombre de passagers transportés.

En , ESAS Holding prend le contrôle de Pegasus Airlines, et passe cette même année une commande de 12 Boeing 737 pour 800 millions de dollars.


 
Boeing 737-800

En , Pegasus Airlines prend le contrôle d'Izair avec 20 % du capital. Elle devient première compagnie privée de Turquie en nombre de passagers transportés.

En , la maison mère de Pegasus Airlines, ESAS Holding, est devenue le plus grand actionnaire d'Air Berlin, la deuxième compagnie aérienne d'Allemagne et la cinquième d'Europe, en faisant l'acquisition de 16,48 % de son capital. Depuis , Pegasus et Air Berlin ont établi un accord de « partage de code » pour relier Berlin, Düsseldorf, Cologne et Munich, en Allemagne, à Istanbul, avec des correspondances vers Ankara et Izmir sous la bannière Air Berlin Turkey (vols opérés par Izair). Cette marque sera abandonnée le 31 mars 2013.

En juin 2012, Pegasus Airlines acquiert 49% de la compagnie kirghize Air Manas. Le 22 mars 2013, la compagnie opère son premier sol sous le nom Pegasus Asia

Fin 2012, elle passe une commande de 100 appareils de la famille Airbus A320 NEO (dont 25 options) d’une valeur catalogue de 12 milliards de dollars, les livraisons étant prévues entre 2015 et 2022[2]. La société, deuxième compagnie aérienne du pays, devient le premier client de la version remotorisée de l'A320 en Turquie. C'est la deuxième commande la plus importante passée en Turquie après Turkish Airlines. Elle est également compagnie de lancement de l'A320neo avec le moteur CFM LEAP-1A. Cette commande marque un changement dans la flotte de la compagnie qui n'opérait jusque là que des Boeing 737-800.

 
A320neo de Pegasus à Cologne

Elle génère 45 millions d’euros de bénéfices en 2012 pour 13,6 millions de passagers transportés.

En 2013, la compagnie vend 34.5% de ses actions, l’argent récolté lui permettant de financer sa flotte.

En , la compagnie turque convertit 25 options de l'Airbus A321neo en commandes fermes[3] venant compléter les 18 autres attendus.

Accord de partage de codesModifier

DestinationsModifier

Le réseau de Pegasus Airlines compte 111 destinations à travers 42 pays, avec 35 destinations domestiques et 74 internationales : (en octobre 2020)

Voir Liste des destinations de Pegasus Airlines

FlotteModifier

 
Boeing 737-800 à STR
 
TC-NBP, A320-251N

En , les appareils suivants sont en service au sein de la flotte de Pegasus Airlines[6]:

Type En service Commandes Passagers Remarques
Airbus A320
12
180
Airbus A320neo
35
27
186
Livraison 2016 - 2022
Airbus A321neo
5
43
tba
Boeing 737-800
35
186
  1. 1 accidenté (vol PC8622)
  2. 1 accidenté (Vol PC2193)
Total
87
70

AccidentsModifier

  • Le , un avion Boeing 737-800 (Vol 747 Pegasus Airlines) de la compagnie effectue une sortie de piste à l'aéroport international Sabiha-Gökçen à Istanbul, en raison d'une violente tempête, accompagnée de fortes pluies, qui touchait la ville depuis la ville depuis la veille. Si aucun mort ou blessé n'est à déplorer parmi les 164 passagers de la cabine, l'aéroport doit tout de même fermer deux heures en raison de l'incident[10].

Notes et référencesModifier

  1. a et b [PDF] « Presentation of Esas Holding », sur esas.com.tr, (consulté le 8 juillet 2014)
  2. (en) Martin Rivers, « Pegasus places firm order for 75 A320-family neos », sur Flightglobal.com, (consulté le 5 décembre 2015)
  3. BFM BUSINESS, « Pegasus Airlines commande25 Airbus A321 neo », sur BFM BUSINESS (consulté le 25 juillet 2019)
  4. (en) « Joint Istanbul - Baku Flights with Azerbaijani Airline », sur flypgs.com (consulté le 11 juillet 2014)
  5. (en) « KLM and Pegasus sign Code Share agreement », sur klm.com, (consulté le 11 juillet 2014)
  6. http://www.planespotters.net/airline/Pegasus
  7. (en) Gul Tuysuz et Greg Botelho, « Officials: 'Air pirate' claims bomb on board, tries to have plane go to Sochi », sur edition.cnn.com, (consulté le 6 février 2020)
  8. (en) « Putin ordered plane to be downed in 2014 », sur BBC.com, (consulté le 6 février 2020)
  9. Le Télégramme, « Turquie. Un avion fait une impressionnante sortie de piste », Le Telegramme,‎ (lire en ligne, consulté le 14 janvier 2018)
  10. « Une violente sortie de piste pour un Boeing 737 », sur 20min.ch, (consulté le 6 février 2020)
  11. 24 Heures, « Turquie. Un avion se brise en deux après être sorti de la piste. », 24 Heures,‎ (lire en ligne, consulté le 5 février 2020)
  12. (en) « Accident: Pegasus B738 at Istanbul on Feb 5th 2020, overran runway, impacted wall, broke up », sur avherald.com (consulté le 5 février 2020)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier