Ouvrir le menu principal

Yves Belluardo

acteur et metteur en scène, auteur-compositeur-interprète
Yves Belluardo
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
Le MansVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Yves Belluardo est un acteur, narrateur et chanteur français, né le à Nanterre et mort poignardé le dans sa maison du Mans aux côtés de son épouse Martine Chide, 57 ans, elle aussi comédienne amateur et professeur de Français[1],[2].

BiographieModifier

Yves Belluardo participe à plus de 280 films, courts métrages ou téléfilms, mais il ne donne une réplique que dans une quinzaine d'entre eux, et où il sera crédité aux castings. Pour le reste, il n'est en général qu'une silhouette, le plus souvent un figurant, souvent dans le rôle d'un clochard (ou SDF). Il travaille avec des réalisateurs importants : Sautet, Rappeneau, Miller, Lautner, etc. Jean-Pierre Mocky faisaient souvent appel à lui.

Il n'était généralement jamais crédité dans la liste des acteurs des films auxquels il avait participé. Yves Belluardo souhaitait avoir des rôles plus étoffés, ou des seconds rôles, mais rares furent les cinéastes qui lui proposèrent des seconds rôles. Il fit de la figuration dans au moins une dizaine de grands films.

En 2004, Gérard Jugnot avait souhaité engager Yves Belluardo pour incarner le clochard Boudu, dans son film Boudu, rôle jadis tenu par Michel Simon en 1932, et dont Yves Belluardo était un grand fan. Finalement, pour des raisons de choix de producteurs, et de casting, Yves Belluardo, à sa grande déception[réf. nécessaire], assez rapidement, ne fut pas retenu, le rôle étant finalement attribué à Gérard Depardieu. Très déçu, il refusera de faire de la figuration dans ce film.

Certains voyaient en lui un charisme d'acteur à la Michel Simon, qu'il admirait. Pourtant, on ne lui donna jamais sa chance pour un rôle principal d'acteur dans un film conséquent. Mais Yves Belluardo jouait souvent au théâtre, où il pouvait se laisser aller à son jeu d'acteur.

Yves Belluardo travailla aussi dans la publicité, ou il participa à de nombreux spots (spots TV) de 1968 à 1998. Il s'essaya aussi à la chanson, où il sortit le tube "Fais Pipi-Popo" en 1983, comptine surtout connue des enfants, et entonnée dans les cours de récréation d'alors.

AssassinatModifier

Yves Belluardo et son épouse sont tués, au premier étage de leur maison, au 43 rue de l'Éventail au Mans, dans la nuit du 26 au 27 novembre 2004. La maison n'a pas été fouillée. Si Martine Chide a été poignardée 13 fois, Yves Belluardo a été abattu de deux balles de petit calibre et poignardé 11 fois. Une vitre du rez-de chaussée a été brisée. À ce jour, ce double crime n'est pas élucidé[1]. Yves Belluardo et Martine Chide avaient chacun une fille unique issue de précédentes unions : Eve et Julie. Cette dernière, alors âgée d'environ 20 ans au moment des faits, vivait à Paris[2].

FilmographieModifier

Longs métragesModifier

Courts métragesModifier

  • 1998 : L'Armurier : réalisateur, acteur, auteur-compositeur de la musique originale
  • 2000 : Père inconnu de Vladislav Naoumov
  • 2001 : Sarcophage de Christophe Karabache
  • 2002 : Ma Forever de Ida Techer : un clochard
  • 2004 : Nuisible
  • 2004 : Misère des crieurs de Cornouaille
  • 2004 : Dans l'ombre de Giovanni Quéné : Antoine
  • 2004 : Hautement populaire de Philippe Lubac
  • 2004 : Le Rêve de Robert Benitah
  • 2005 : Cortèges de Thomas Perrier

TélévisionModifier

Discographie : 45 toursModifier

  • Fais pipi-popo
  • Un wagon pour le ciel (face B : Les péniches)
  • La barbe à papa
  • Garde foi en ton étoile
  • Je suis né à Nanterre
  • Il viendra bientôt, le temps

RéférencesModifier

  1. a et b « Affaire Belluardo-Chide : le mystère d'un double crime », sur ouest-france.fr, (consulté le 5 février 2017)
  2. a et b Véronique Germond, « Après le meurtre de sa mère, Julie vide sa maison », sur ouest-france.fr, (consulté le 5 février 2017)

Liens externesModifier