Stella Saint-Maur Handball

club de handball français
Stella Saint-Maur Handball
Logo du Stella Saint-Maur Handball
Généralités
Surnoms Les Stellistes
Les Étoiles
Fondation 1946
Couleurs Bleu et blanc
Salle Centre sportif Pierre-Brossolette
(1 315 places)
Siège 1 Les Logis de la Pie
94100 Saint-Maur-des-Fossés
Championnat actuel féminin Division 2
masculin Nationale 3
Président Bernard Monnot
Entraîneur féminin Rémi Samson
Site web stellahandball.fr
Palmarès principal
National[1] Hommes : Champion de France (6), Coupe de France (1)
Femmes : Champion de France (1)

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Division 2F 2020-2021
0

La Stella Saint-Maur Handball est un club de handball français basé à Saint-Maur-des-Fossés dans le Val-de-Marne et fondé en 1946. Section handball du club omnisports Stella Sports Saint-Maur jusqu'en 2017, le club est désormais intégré à la VGA Saint-Maur depuis la fusion entre les deux structures. La Stella était l'un des meilleurs clubs français des années 1960 et 1970, la section masculine étant championne de France à six reprises entre 1968 et 1980 et la section féminine championne de France en 1971.

Aujourd'hui, la section bénéficie de sa notoriété et ambitionne de figurer parmi l'élite féminine de la discipline. Elle dispute le Championnat de France de deuxième division depuis la saison 2018-2019.

HistoriqueModifier

Avant la professionnalisation du handballModifier

 
Ancien blason de la Stella.

En 1946, Paul Quarez, en compagnie notamment de Bernard Toucas et Georges Volot, fonde le club Stella Sports de Saint-Maur[2],[3]. D'abord consacrée au handball, l'association Stella Sports, a élargi son offre sportive au point de devenir un club omnisports comptant en 2015 plus de 1 800 adhérents participant aux activités proposées par 5 sections sportives. Le handball reste tout de même, en termes de notoriété, l'activité phare de l'association.

En effet, des années 1960 aux années 1980, Stella s'est illustré au sein du handball français masculin, en remportant 6 titres de champions de France (en 1968, 1972, 1976, 1978, 1979 et 1980), une Coupe de France en 1978. Chez les féminines, après l'accession en Nationale 1 en 1967, deux demi-finales de Championnat en 1968 et 1969, les filles sont championnes de France 1971 à la suite de sa victoire face au PUC en finale[4]. Enfin, 6 titres juniors masculins viennent compléter le palmarès du club[3]. Au cours de cette période, quelques sportifs portant les couleurs de Stella Sports sont devenus des internationaux connus à l'époque, notamment Jean-Louis Legrand[3]. Mais le virage de la professionnalisation n'est pas pris, à la différence des clubs de Créteil ou Ivry, d'autant que la mairie privilégie le sport scolaire au sport de haut niveau. Le club quitte ainsi l'élite nationale du handball pour les compétitions inférieures[3].

En 1993, la Stella Sports fusionne avec la section handball de la VGA Saint-Maur pour ne former plus qu'un seul club de handball à Saint-Maur-des-Fossés, qui reste rattaché à la Stella Sports[2].

Le renouveau avec les fémininesModifier

En 2016, la section handball de Stella Sports figure parmi les groupes sportifs franciliens comptant le plus grand nombre de licenciés (480). En 2017, la Stella dans son ensemble fusionne avec la VGA pour former plus qu'un seul club omnisports de plus de 10 000 membres[5]. La section handball garde tout de même sa dénomination « Stella »[6].

La Stella de retour au premier plan (2013-2017)Modifier

 
Allison Pineau, manageuse bénévole du club de 2013 à 2016.

Désireux de retrouver sa spendeur d'antan, la Stella décide au début des années 2010 de miser sur son équipe féminine, un challenge plus simple et moins coûteux que chez les hommes. Ainsi, l'objectif est d'accéder à la première division à moyen terme[7]. Après une saison 2012-2013 très mitigée avec une 9e place en N1 à l'arrivée, le club val-de-marnais met les moyens pour accéder rapidement à la D2[8]. Alors que onze joueuses sont recrutées, l'internationale française Allison Pineau arrive au club dans un rôle de manageuse bénévole, participant activement au recrutement et au développement du club[7],[3],. À l'issue de cette saison 2013-2014, la Stella parvient à obtenir une montée historique en Division 2 féminine. Lors de cette même saison victorieuse et la suivante, le club francilien se qualifie également pour les quarts de finale de la Coupe de France, échouant contre Issy en 2014[7] et contre Le Havre en 2015[9]. La Stella se renforce de deux internationales en 2014[10], qui cependant se révéleront être un « flop » selon l'entraîneur Samir Messaoudi. Lors de sa première saison en D2, le club acquiert rapidement son maintien et finit à la 8e place du classement[11].

Au cours d'une saison 2015-2016 décevante alors que l'effectif est taillé pour jouer le haut du tableau[12], et notamment renforcé par l'internationale française Angélique Spincer[13], la direction entreprend des changements radicaux à la tête de l'équipe. Allison Pineau est poussée vers la sortie tandis que l'entraîneur Messaoudi, au club depuis 2012 le quitte en fin de saison. L'effectif est alors de nouveau chamboulé[14].

La saison 2016-2017 est catastrophique pour la Stella, qui enchaîne les défaites en débuts de saison[15], et passe la trêve hivernale en dernière position avec une seule victoire en neuf matchs[16]. En mars 2017, Franck Andretti remplace Olivier Orfèvres à la tête de l'équipe, et permet au club de retrouver la victoire par deux fois[17]. Mais ce n'est pas suffisant et le club finit par être relégué en fin de saison, abandonnant ses espoirs de monter rapidement en LFH[18].

Descente en N1 pour mieux remonter (depuis 2017)Modifier

 
Finissant sa carrière de joueuse à la Stella, Angélique Spincer prend en main l'équipe en 2017.

De retour en N1F en 2017, la nouvelle entraîneuse Angélique Spincer fait remonter le club en D2F dès sa première saison[19], la Stella pouvant alors retrouver des ambitions[20]. La saison suivante, de retour en deuxième division, l'équipe féminine participe aux play-offs et termine 7e du championnat. Lors de cette même saison, la Stella Saint-Maur se qualifie pour les quarts de finale de la Coupe de France féminine. Elle joue alors contre l'équipe de Brest vice-championne de France le [21], rencontre qui se solde d'une défaite 29-35 devant tout de même plus de 800 spectateurs[3].

Désireux de continuer à progresser après une bonne saison[22], la Stella parvient à se classer, à la fin de la première phase de la saison 2019-2020, 2e de sa poule et accède ainsi une nouvelle fois aux play-offs[23],[24]. Comme la saison précédente, la Stella se qualifie pour les quarts de finale de la Coupe de France, et reçoit une nouvelle fois Brest[25]. La rencontre se solde par une défaite encore plus lourde que l'année précédente (34-24)[26]. En raison de la pandémie de Covid-19, les playoffs ne peuvent pas aller à leur terme, le classement est ainsi arrêté à la fin de la première phase et la Stella finit 4e[27].

À l'issue de la saison 2019-2020, le club fait face au départ de l'entraîneuse Angélique Spincer[28], ainsi que de nombreuses joueuses qui rejoignent des clubs de LBE dont Doungou Camara[29],[30]. Pour la saison suivante, avec pour objectif d'accéder rapidement à l'élite du handball féminin français, le club obtient le statut VAP (Voie d'accession au professionnalisme) pour la première fois[31],[32]. Le , le club annonce son nouvel entraîneur, Rémi Samson, en provenance d'Angoulême Charente handball en N1[33].

Après une saison 2020-2021 plutôt réussie, la Stella finissant deuxième de son groupe puis deuxième de sa poule de playoffs, l'entraîneur Rémi Samson est prolongé pour deux ans tandis que le staff est modifié et l'effectif renforcé avec l'arrivée de sept nouvelles joueuses[34]. Dans le même temps, le club continue sa professionnalisation en dotant de nouvelles structures notamment[34]. En , la Stella Handball fait scission avec la VGA, la totalité des équipes de la section handball étant transférée à une nouvelle entité sous forme d'association loi de 1901, dénommée « Stella Saint-Maur Handball ». La raison est que le développement de l'équipe fanion féminine, de son budget et notamment l'obtention du statut VAP pourraient fragiliser les finances de la VGA et de l'ensemble de ses sections en cas de difficultés[35],[36].

Résultats sportifsModifier

PalmarèsModifier

Palmarès de la Stella Sports Saint-Maur Handball
Section masculine Section féminine

Bilan saison par saisonModifier

Bilan de l'équipe masculine de 1963 à 1987
Saison Championnat C. de France Europe
1961-1962 ? - -
1962-1963 finaliste - -
1963-1964 1/2 finaliste - -
1964-1965 6e - -
1965-1966 9e - -
1966-1967 1/4 finaliste - -
1967-1968 Champion - -
1968-1969 finaliste - -
1969-1970 1/2 finaliste - -
1970-1971 finaliste - -
1971-1972 Champion - -
1972-1973 1/2 finaliste - C1 : 1er tour
1973-1974 finaliste - -
1974-1975 1/2 finaliste - -
1975-1976 Champion 1/16 ? -
1976-1977 5e - C1 : 1er tour
1977-1978 Champion Vainqueur -
1978-1979 Champion - C1 : 1/4 finaliste
1979-1980 Champion - C1 : 2e tour
1980-1981 7e - C1 : 2e tour
1981-1982 3e - -
1982-1983 4e - C3 : 1er tour
1983-1984 4e - -
1984-1985 2e 1/4
1985-1986 6e 1/4 C3 : 1er tour
1986-1987 12e ? -
Bilan de l'équipe féminine depuis la saison 2000-2001[37],[2]
Saison Div. Rang Coupe de France
Final Saison régulière
2000-2001 N3 ? ?
2001-2002 N2 6e (Poule 2) ?
2002-2003 N3 4e (Poule 3) ?
2003-2004 N3 1er (Poule 2) Pas de coupe
2004-2005 N2 8e (Poule 2) ?
2005-2006 N2 2e (Poule 2) 3e tour
2006-2007 N1 8e (Poule 1) 5e tour
2007-2008 N1 7e (Poule 1) Pas de coupe
2008-2009 N1 9e (Poule 1) 16e de finale
2009-2010 N1 11e (Poule 1) 3e tour
2010-2011 N2 1er 1er (Poule 2) 16e de finale
2011-2012 N1 8e (Poule 1) 3e tour
2012-2013 N1 9e (Poule 1) 16e de finale
2013-2014 N1 2e (Poule 2) Quart de finale
2014-2015 D2 8e Quart de finale
2015-2016 D2 7e 8e de finale
2016-2017 D2 11e 8e de finale
2017-2018 N1 1er (Poule 2) 32e de finale
2018-2019 D2 7e 4e (Poule 1) Quart de finale
2019-2020 D2 2e (Poule 1) Quart de finale
2020-2021 D2 2e (Poule B) 2e (Poule 1) Arrêtée

Saison actuelleModifier

EffectifModifier

Effectif de la Stella Saint-Maur de la saison 2021-2022[38],[39]
Joueuses Encadrement technique
No  P. Nat. Nom Date de naissance Sélection Au club depuis
Gardiennes de but
95 GB   Kabeya, JemimaJemima Kabeya 6 694  (18 ans)
2020
- GB   Oliveira, JacquelineJacqueline Oliveira 15 369  (42 ans) Brésil 2021
- GB   Ricardo, AnaïsAnaïs Ricardo 7 827  (21 ans)
2021
Ailières
11 ALG   Tandjan, DjénébaDjénéba Tandjan 10 380  (28 ans) Guinée 2020
10 ALG   Diarra, KandeKande Diarra 8 238  (22 ans)
Formée au club
14 ALD   Tourigny, CamilleCamille Tourigny 8 539  (23 ans) France j. Formée au club
Arrières
- ARG   Ekoh, KarichmaKarichma Ekoh 8 670  (23 ans) Cameroun 2021
17 ARG   Suretet, LéaLéa Suretet 7 958  (21 ans)
Formée au club
75 ARG   Keita, AwaAwa Keita 8 942  (24 ans)
2020
- ARG   Plotton, MathildeMathilde Plotton 8 304  (22 ans)
2021
5 ARD   Rutil, KimberleyKimberley Rutil 9 246  (25 ans) France j. 2020
- ARD   Cvijić, LidijaLidija Cvijić (en) 8 588  (23 ans) Serbie 2021
Demi-centre
19 DC   Guillon, MarlèneMarlène Guillon   11 346  (31 ans)
2018
9 DC   Andretti, KimKim Andretti 9 292  (25 ans)
2015
- DC   Nicolas, VictoireVictoire Nicolas 9 619  (26 ans)
2021
Pivots
- P   Rezgui, RakiaRakia Rezgui 9 225  (25 ans) Tunisie 2021
93 P   Pastour, KynciaKyncia Pastour 7 585  (20 ans)
2019
Entraîneur(s)
  •   Rémi Samson
Préparateur(s) physique(s)
  •   Tony Benoît
Kinésithérapeute
  •   Jules Blandin



Légende
  • P. : Poste
  • Nat. : Nationalité
  •   : Capitaine
  •   : Joueuse prêtée par un autre club
  •   : Joueuse au centre de formation
———

Dernière mise à jour : 20 août 2021  

TransfertsModifier

Le tableau suivant liste les transferts de joueuses annoncés pour la saison 2021-2022.

Année Nom Poste Provenance/Destination Durée
    Arrivées
2021   Karichma Ekoh Arrière gauche   HBC Celles-sur-Belle ?[40]
  Mathilde Plotton Arrière gauche   Noisy-le-Grand HB 2 ans[41]
  Jacqueline Oliveira Gardienne de but   Noisy-le-Grand HB ?[42]
  Rakia Rezgui Pivot   HBC Celles-sur-Belle ?[43]
  Victoire Nicolas Demi-centre   CA béglais 1 an[44]
  Lidija Cvijić (en) Arrière droite   Noisy-le-Grand HB 1 an[45]
    Départs
2021   Nadia Bellakhdar Demi-centre   Toulon Saint-Cyr VHB 1 an[46]
  Eugenia Mellano Arrière gauche   HB Octeville-sur-Mer 1 an[47]
  Coura Kanouté Demi-centre   Noisy-le-Grand HB 1 an[48]
  Amina Tounkara Gardienne de but   Noisy-le-Grand HB 1 an[49]
  Diane Nguekwian Yimga Pivot  
  Léa Constantin Ailière gauche  
  Laura Fauvarque Arrière gauche  
  Marie Gaillard Ailière droite Fin de carrière
  Noura Ben Slama Gardienne de but Fin de carrière
    Prolongations
2021   Marlène Guillon Demi-centre 1 an (jusqu'en 2022)[50]
  Djénéba Tandjan Ailière gauche 2 ans (jusqu'en 2023)[51]
  Kimberley Rutil Arrière droite 1 an (jusqu'en 2022)[52]
  Kim Andretti Demi-centre 1 an (jusqu'en 2022)[53]
  Kande Diarra Ailière gauche 1 an (jusqu'en 2022)[54]
  Camille Tourigny Ailière droite 1 an (jusqu'en 2022)[55]

Personnalités liées au clubModifier

JoueursModifier

JoueusesModifier

EntraîneursModifier

équipe masculine
équipe féminine
  • Samir Messaoudi, entraîneur entre 2012 et 2016[59]
  • Olivier Orfèvres, entraîneur entre 2016 et 2017[14]
  • Franck Andretti, entraîneur en 2017[17]
  • Angélique Spincer, entraîneuse entre 2017 et 2020[19],[28]
  • Rémi Samson, entraîneur depuis 2020[33]

OrganisationModifier

Identité visuelle (logo)Modifier

InfrastructuresModifier

 
La salle du centre sportif Pierre-Brossolette à l'occasion du Challenge international de Saint-Maur 2013.

La Stella évolue au centre sportif Pierre-Brossolette, à Saint-Maur-des-Fossés, dans une salle dotée d'une tribune de 1 315 places[7].

En juillet 2021, le club se dote d'un centre d'entraînement avec l'objectif de le faire évoluer en centre de formation l'année suivante[34].

Autres équipesModifier

La Stella possède une équipe réserve féminine, entraînée par Alexandre Dumay[60], qui s'illustre comme l'équipe première en accédant à la Nationale 1 à l'issue la saison 2019-2020[61].

Notes et référencesModifier

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. a b et c « Stella St-Maur Handball | Historique », sur stellahandball.fr (consulté le )
  3. a b c d e et f Cédric Callier, « Série «De la gloire à l'anonymat» : la Stella Saint-Maur, une renaissance au féminin », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  4. a et b « Stella : Un flirt avec le titre féminin », Basket, handball, no 6,‎ , p. 32 à 35 (lire en ligne, consulté le ).
  5. « Le club sportif de Saint-Maur est le plus complet de France », sur Le Parisien.fr, (consulté le )
  6. « Le handball à la VGA et à la Stella : un peu d'histoire », sur stellahandball.fr, (consulté le )
  7. a b c et d Thierry Raynal, « HANDBALL. Les filles rallument l'étoile de la Stella Saint-Maur », sur Le Parisien.fr, (consulté le )
  8. Thomas Loisel, « Hand – N1F – Le recrutement haut de gamme de la Stella St-Maur », sur SportsCo IDF, (consulté le )
  9. « La Stella a frôlé l'exploit », sur Le Parisien.fr, (consulté le )
  10. Thomas Loisel, « Hand – D2F – Le Stella St-Maur engage deux internationales », sur SportsCo IDF, (consulté le )
  11. Antoine Guimbert, « Hand – D2F – Messaoudi (Stella St-Maur) : « Une bonne saison » », sur SportsCo IDF, (consulté le )
  12. « Hand – D2F – C'est le flou artistique à la Stella St-Maur », sur SportsCo IDF, (consulté le )
  13. Antoine Guimbert, « Hand – D2F (transfert) – La Stella Saint Maur finalise son recrutement avec Spincer », sur SportsCo IDF, (consulté le )
  14. a et b Thomas Loisel, « Hand – D2F – Le grand remue-ménage à la Stella St-Maur », sur SportsCo IDF, (consulté le )
  15. « Hand – D2F (J5) – La crise bat son plein à la Stella », sur SportsCo IDF, (consulté le )
  16. Thomas Loisel, « Hand – D2F (J9) – La Stella St-Maur au plus mal », sur SportsCo IDF, (consulté le )
  17. a et b Thomas Loisel, « Hand – D2F – La Stella St-Maur a perdu « 2 à 3 ans » », sur SportsCo IDF, (consulté le )
  18. Gabriel Bienfait, « Hand – D2F – La Stella St-Maur tombe de haut », sur SportsCo IDF, (consulté le )
  19. a et b Cédric Callier, « Angélique Spincer veut redorer le blason de la Stella Saint-Maur », sur Le Figaro.fr, (consulté le )
  20. Quentin Briand, « Hand – D2F – Objectif Top 4 pour la Stella St-Maur », sur SportsCo IDF, (consulté le )
  21. « Coupe de France | La Stella Saint-Maur pour affronter un gros morceau », sur HandNews, (consulté le )
  22. Lou-Anne Lemaire, « Hand – D2F – La Stella St-Maur vise les play-offs », sur SportsCo IDF, (consulté le )
  23. « Division 2 : Plan-de-Cuques et Celles-sur-Belle en route vers la Ligue Butagaz Energie ? », sur Le Sport au Féminin, (consulté le )
  24. « D2F Poule 1 : Le Havre prépare déjà la suite », sur Handzone.net, (consulté le )
  25. « Coupe de France. Brest ira à Saint-Maur en quart de finale », sur Ouest-France.fr, (consulté le )
  26. « Coupe de France (F) : Metz, Brest et Chambray rejoignent Paris en demi-finales », sur L'Équipe, (consulté le )
  27. VGA Stella St-Maur Handball, « Info Officielle », sur facebook.com, (consulté le )
  28. a et b « Angélique Spincer nommée entraîneur de Plan-de-Cuques », L'Équipe, (consulté le )
  29. « Hand – D2F (transfert) – Doungou Camara quittera la Stella St-Maur », sur SportsCo IDF, (consulté le )
  30. « Hand – D2F (transfert) – La Stella perd des cadres », sur SportsCo IDF, (consulté le )
  31. « D2F : Angélique Spincer, la bonne étoile de Saint-Maur », sur Handzone.net, (consulté le )
  32. « Hand – D2F – La Stella St-Maur aura le statut VAP, sésame pour l'élite », sur SportsCo IDF, (consulté le )
  33. a et b Thomas Loisel, « Hand – D2F – Rémi Samson dirigera la Stella St-Maur », sur SportsCo IDF, (consulté le )
  34. a b et c « Rémi rempile ! », sur stellahandball.fr, (consulté le )
  35. « La Stella Handball se prépare à voler de ses propres ailes », sur Stella Handball, (consulté le )
  36. « Stella St-Maur Handball | La « Stella Saint-Maur Handball » est née, la tête dans les étoiles », sur stellahandball.fr, (consulté le )
  37. « Stella Sports St Maur Handball - Classement », sur handzone.net (consulté le )
  38. « Stella St-Maur Handball | Équipe féminine senior 1 D2 », sur stellahandball.fr (consulté le )
  39. « Stella Sports St Maur Handball - Composition », sur handzone.net (consulté le )
  40. « Handball (D2F) : Karichma Ekoh quittera le HBC Celles-MEP en fin de saison », sur lanouvellerepublique.fr, (consulté le )
  41. « Hand – Transferts – Plotton de Noisy-le-Grand à St-Maur, retour de Zalewski à Paris 92 », sur SportsCo IDF, (consulté le )
  42. « Jacqueline Oliveira rejoint les Étoiles la saison prochaine », sur stellahandball.fr, (consulté le )
  43. « Handball (D2F, HBC Celles-MEP) : Rakia Rezgui jouera au Stella St-Maur la saison prochaine », sur lanouvellerepublique.fr, (consulté le )
  44. « Bienvenue Victoire », sur stellahandball.fr, (consulté le )
  45. « Hand – D2F (tranfert) – Cvijic, de Noisy-le-Grand à St-Maur », sur SportsCo IDF, (consulté le )
  46. « Handball: deux joueuses quittent Toulon/Saint-Cyr, une cadre prolonge », sur Var-Matin, (consulté le )
  47. « Le Handball Octeville-sur-Mer est heureux de vous annoncer l'arrivée d'Eugenia Mellano », sur Facebook, (consulté le )
  48. « Recrutement pour la saison 2021-2022 de Coura Kanouté », sur Facebook, (consulté le )
  49. « Recrutement pour la saison 2021-2022 d'Amina Tounkara », sur Facebook, (consulté le )
  50. « Marlène prolonge ! », sur stellahandball.fr, (consulté le )
  51. « Djénéba prolonge », sur stellahandball.fr, (consulté le )
  52. « Kimberley prolonge », sur stellahandball.fr, (consulté le )
  53. « Kim prolonge », sur stellahandball.fr, (consulté le )
  54. « Kande !! », sur stellahandball.fr, (consulté le )
  55. « Camille continue l'aventure », sur stellahandball.fr, (consulté le )
  56. « L'autre visage de Jean-Luc Druais », Hand-ball : bulletin fédéral, Fédération française de handball, no 195,‎ (lire en ligne, consulté le )
  57. « Patrick Lepetit est le nouvel entraîneur de la Stella Saint-Maur (Nationale 3) », Le Parisien, (consulté le )
  58. a et b « Louis succède à Scotti à la tête de St-Maur », sur sportsco-idf.fr, (consulté le )
  59. Pierre Menjot, « Stella St-Maur : Messaoudi part, Orfèvres le remplace », sur handzone.net, (consulté le )
  60. Thomas Loisel, « Hand – N2F – La Stella St-Maur à grandes enjambées vers la N1 », sur SportsCo IDF, (consulté le )
  61. « Hand – N1/N2 (transferts) – Livry-Gargan enrôle Hakiki, la Stella St-Maur (B) s’active », SportsCo IDF,‎ (lire en ligne, consulté le )

Liens externesModifier