Ouvrir le menu principal

Championnat de France masculin de handball 1973-1974

Nationale 1 1973-1974
Généralités
Sport handball
Organisateur(s) FFHB
Édition 22e
Lieu(x) Drapeau de la France France
Participants 20 équipes
Matchs joués 185 matchs

Palmarès
Tenant du titre CSL Dijon
Vainqueur Paris UC (4)
Deuxième Stella Saint-Maur

Navigation

Le championnat de France de Nationale 1 masculin 1973-1974 est le plus haut niveau de handball en France.

Le titre de champion de France est remporté par le Paris Université Club (PUC). C'est leur quatrième et dernier titre de champion de France.

Sommaire

Première phaseModifier

Poule AModifier

Le classement final de la Poule A est[1],[2] :

  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Carabiniers de Billy-Montigny 47 18 14 1 3 374 309 65
2 ASPTT Metz 45 18 13 1 4 398 275 123
3 CSL Dijon 45 18 13 1 4 353 312 41
4 Stade Marseillais UC 40 18 10 2 6 334 299 35
5 US Ivry 35 18 8 1 9 345 355 -10
6 FC Sochaux 34 18 7 2 9 324 329 -5
7 ES Colombes 34 18 8 0 10 293 313 -20
8 US Altkirch 32 18 7 0 11 351 389 -38
9 ASPTT Strasbourg (P) 26 18 3 2 13 322 375 -53
10 ACS Herserange (P) 22 18 1 2 15 255 393 -138

Poule BModifier

Le classement final de la Poule B est[1],[2] :

  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Stella Sports Saint-Maur (T) 49 18 14 3 1 342 265 77
2 Paris UC 44 18 12 2 4 363 306 57
3 USM Gagny (P) 40 18 10 2 6 354 347 7
4 RP Strasbourg-Meinau 39 18 10 1 7 312 270 42
5 FC Mulhouse 38 18 10 1 6 329 335 -6
6 ASEA Toulouse 36 18 9 0 9 312 325 -13
7 APAS Paris 33 18 6 3 9 353 352 1
8 ESM Gonfreville l'Orcher 31 18 6 1 11 322 362 -40
9 Laetitia Nantes (P) 26 18 3 2 13 289 338 -49
10 Bordeaux EC 23 18 2 1 15 261 337 -76

Phase finaleModifier

Demi-finales Finale
Stade Pierre-de-Coubertin
Paris UC 20 20
Carabiniers de Billy-Montigny 13 18    
Paris UC 14
    Stella Saint-Maur 13
Stella Saint-Maur 21 17
ASPTT Metz 17 14


FinaleModifier

Douze ans après avoir remporté le titre de champion de France de nationale 1, le Paris Université Club a renoué avec le succès en s'appropriant de haute lutte la couronne laissée vacante par le CSL Dijon[3]. Les pucistes ont battu en finale Stella Sports Saint-Maur par 14 à 12 après avoir été mené à la mi-temps 6-8. Le P.U.C. a ainsi remporté son quatrième titre national (1956, 1959, 1962 et 1974). Depuis leur dernier-titre les étudiants parisiens avaient disputés en vain trois finales et leur victoire de Coubertin cette année récompense bien leur constance au plus haut niveau.

Avant d'en arriver à cette finale contre Stella, le P.U.C. avait terminé second de la poule B derrière la Stella, concédant 4 défaite dont deux contre la Stella. Les pucistes ont pris au bon moment leur revanche sur les Saint-Mauriens, ceux-là même qui les avaient battus au cours de la finale 1972...

Les résultats détaillés de la finale sont[3]

  • À Paris, salle Pierre-de-Coubertin, Paris UC bat Stella Saint-Maur 14-12 (6-8)
    • Pour le P.U.C. : Cottin (3 penalties), Taillefer (3 dont 2 py), Loyer (2), Orsini (2), Laurain (2), Druais (1), Terrier (1). Gardiens de but : Ortiz et Bonfils
    • Pour Stella : Legrand (4), Berger (4 dont 3 py), Caron (2), Virolle (1), Dolique (1). Gardiens de but : Vindigny et Thiebaut.
    • Arbitres : MM. Bouligaud et Dockviller.

Barrages de relégationModifier

Phase 1

Ils opposent les équipes classées 7e et 8e en poules. Les matchs allers sont disputés les 27 et 28 avril[4] et les matchs retours les 4 et 5 mai 1974[5] :

Équipe 1   Score   Équipe 2   Aller     Retour  
US Altkirch 42 – 45 APAS Paris 23 – 18 19 – 27
ESM Gonfreville l'Orcher 38 – 42 ES Colombes 18 – 16 20 – 26

Phase 2

Les deux vaincus de la phase 1, Altkirch et Gonfreville l'Orcher, doivent disputer de nouveaux barrages face à des clubs de Nationale 2.

Les résultats ne sont pas connus, mais l'US Altkirch parviendra à se maintenir face à un adversaire indéterminé (ASU Lyon, AS Poissy ou CA Fontenay-sous-Bois) mais l'ESM Gonfreville l'Orcher sera battu par l'ES Besançon.

BilanModifier

Le Paris Université Club (PUC) est champion de France et est ainsi qualifié pour la Coupe d'Europe des clubs champions.

Barragistes, l'APAS Paris, l'ES Colombes et l'US Altkirch sont maintenus tandis que l'ESM Gonfreville l'Orcher est relégué en Nationale 2 en compagnie de l'ASPTT Strasbourg, du Laetitia Nantes, de l'ACS Herserange et du Bordeaux EC.

En Nationale 2, l'USB Longwy (champion[6]), l'EASMJC Cannes (finaliste), l'ASP Police Paris et le Toulouse UC (demi-finalistes) et l'ES Besançon (vainqueur en barrages) sont promus.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier