Ouvrir le menu principal

Championnat de France masculin de handball 1979-1980

Nationale 1 1979-1980
Généralités
Sport handball
Organisateur(s) FFHB
Édition 28e
Lieu(x) Drapeau de la France France
Participants 20 équipes
Matchs joués 193 matchs

Palmarès
Tenant du titre Stella Sports Saint-Maur
Vainqueur Stella Sports Saint-Maur (6)
Deuxième USM Gagny
Meilleur joueur Jean-Louis Legrand
Meilleur(s) buteur(s) Philippe Monneron (136)

Navigation

Le championnat de France de Nationale 1 masculin 1979-1980 est le plus haut niveau de handball en France.

Le titre de champion de France est remporté par le Stella Sports Saint-Maur. Avec 6 victoires, le club devient le club le plus titré de championnat de France.

Sommaire

ModalitésModifier

Lors de la première phase, les vingt équipes sont réparties en deux poules de dix équipes[1].

A l'issue de cette première phase, les équipes sont réparties en trois poules[1] :

  • les deux premiers de chaque poule sont qualifiés pour la poule finale. Les résultats enregistrés en première phase au cours des rencontres jouées entre deux clubs qualifiés d'une même poule restent acquis pour la deuxième phase. Les deux premiers de cette poule finale disputent ensuite une finale qui désigne le champion de France.
  • les clubs classés à la 7e et 8e place de chaque poule disputent une épreuve de barrages en matchs aller-retour, le club 7e d’une poule étant opposé au 8e de l’autre poule. Les deux clubs déclarés battus sont relégués en Nationale II et les deux clubs déclarés vainqueurs sont appelés à disputer une épreuve complémentaire de barrage en matchs aller-retour contre les deux clubs de Nationale II battus en 1/2 finale de Nationale II.
  • Les deux derniers de chaque poule sont automatiquement relégués en division Nationale II

Première phaseModifier

Le classement final est[2],[3] :

Poule AModifier

  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Stella Sports Saint-Maur (T) 51 18 16 1 1 447 325 122
2 USM Gagny 48 18 14 2 2 503 369 134
3 Stade Marseillais UC 47 18 14 1 3 482 366 116
4 RC Strasbourg 43 18 12 1 5 402 328 74
5 SMEC Metz 38 18 10 0 8 384 370 14
6 US Altkirch 33 18 7 1 10 398 469 -71
7 ASL Tourcoing 32 18 7 0 11 390 447 -57
8 ASPTT Mulhouse (P) 24 18 3 0 15 366 435 -69
9 SLUC Nancy 24 18 3 0 15 315 428 -113
10 Villemomble Sports (P) 20 18 1 0 17 356 506 -150

Poule BModifier

  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Paris UC 47 18 14 1 3 378 307 71
2 ES Saint-Martin-d'Hères 44 18 12 2 4 441 354 87
3 CSL Dijon 41 18 11 1 6 464 386 78
4 US Ivry 39 18 9 3 6 368 344 24
5 ASPTT Metz 38 18 9 2 7 426 383 43
6 ESM Gonfreville l'Orcher 37 18 8 3 7 402 388 14
7 Thonon AC (P) 37 18 9 1 8 399 398 1
8 Stade toulousain 33 18 7 2 8 393 418 -25
9 CSM Livry-Gargan (P) 23 18 2 1 15 377 479 -102
10 APAS Paris 19 18 1 0 16 302 493 -191

Deuxième phaseModifier

Poule finaleModifier

Le classement final est[2],[3] :

  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats[4] Gagny St-Maur Paris ESSM
1 USM Gagny 16 6 4 2 0 144 123 21 USM Gagny 22-22 27-23 30-23
2 Stella Sports Saint-Maur 13 6 2 3 1 125 118 7 Stella Sports Saint-Maur 17-20 21-14 24-21
3 Paris UC 10 6 1 2 3 120 130 -10 Paris UC 22-22 25-25 18-14
4 ES Saint-Martin-d'Hères 9 6 1 1 4 111 129 -18 ES Saint-Martin-d'Hères 16-23 16-16 21-18

FinaleModifier

La finale s'est disputée à Paris à Coubertin le 7 juin 1980

Club Score Club
Stella Sports Saint-Maur 26 - 22 (14-10) USM Gagny
Feuille de match[5]

Barrages de relégationModifier

Barrages entre clubs de Nationale 1

A l'issue de ces matchs, l'ASPTT Mulhouse et le Stade toulousain, vaincus, sont relégués.

Barrages avec clubs de Nationale 2

Ces matchs de barrages opposent l’ASL Tourcoing et le Thonon AC, vainqueurs des barrages de N1, au HBC Anzin et à la SE Beaune, demi-finalistes en Nationale 2 :

Équipe 1   Score   Équipe 2   Aller     Retour  
HBC Anzin (N2) 48 – 56[6] ASL Tourcoing (N1) 25 – 31 23 – 25
SE Beaune (N2) 54 – 50[7] Thonon AC (N1) 28 – 25 26 – 25

L'ASL Tourcoing est maintenu tandis que le Thonon AC est relégué au détriment de la SE Beaune qui est promu.

Statistiques et récompensesModifier

Meilleurs buteursModifier

Avec 136 buts marqués, Philippe Monneron de l'ES Saint-Martin-d'Hères a terminé meilleur buteur du championnat[8]. Il devance le dijonnais Jean-Michel Geoffroy[9].

Meilleurs joueursModifier

Cette saison est marquée par un nouveau challenge qui récompense, au terme de la saison, le meilleur joueur dans l'acceptation la plus large du terme et non pas seulement le meilleur buteur[10].

Le « Jet d'Or Adidas » est ainsi établi à partir des points attribués par les journalistes à l'issue de chacune des rencontres de championnat auxquelles ils assistent. Ces points permettent de désigner chaque mois un « sept » comprenant les meilleurs joueurs. A partir de ces classements mensuels, est établi un classement trimestriel puis un classement final à l'issue de la saison.

Pour le premier trimestre, Jean-Michel Geoffroy du CSL Dijon, précède, avec 234 points, Michel Cicut du SMUC (205 points) et Francis Varinot (Strasbourg) qui a totalisé 146 points[10]. Pour le deuxième trimestre, Michel Cicut devance Philippe Monneron (St-Martin-d'Hères) et Christophe Esparre (Gonfreville)[11].

Finalement, au terme de la saison, ce sont trois autres joueurs qui se sont vu décerner le « Jet d'Or Adidas » en compagnie de Nelson Paillou, président de la Fédération française de handball, et de Jacques Marchand, représentant de l'Union syndicale des journalistes sportifs français[12] :

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Hand-ball : bulletin fédéral n°152 : Règlement particulier – Championnat de France – Saison 1979/1980 », Fédération française de handball, (consulté le 4 octobre 2017), p. 14-15
  2. a et b « Journal de l'année Édition 1980 - Handball - Championnat de France », sur www.larousse.fr, Éditions Larousse (consulté le 5 juillet 2016)
  3. a et b « Hand-ball : bulletin fédéral n°160 : Championnat - Nationale 1 masculine », Fédération française de handball, (consulté le 6 octobre 2017), p. 46
  4. La source seule connue ne donne aucune information quant au lieu (domicile ou extérieur) des matchs, hormis pour les matchs nuls que l'on suppose joués sur le terrain du premier cité.
  5. « Hand-ball : bulletin fédéral n°161 : Nationale 1 masculine - La Finale en chiffres », Fédération française de handball, (consulté le 6 octobre 2017), p. 8
  6. « Hand-ball : bulletin fédéral n°161 : Au fil des régions... Flandres », Fédération française de handball, (consulté le 20 novembre 2017), p. 33
  7. « Hand-ball : bulletin fédéral n°161 : La SE Beaune refuse une treizième saison en Nationale II », Fédération française de handball, (consulté le 20 novembre 2017), p. 22
  8. « Monneron a terminé premier », FFHB (consulté le 14 février 2018)
  9. « Monneron (ESSM) déjà en tête », FFHB (consulté le 14 février 2018)
  10. a et b « Jet d’or Adidas : une longueur d'avance pour J.-M. Geoffroy », Hand-ball : bulletin fédéral, Fédération française de handball, no 156,‎ , p. 22 (lire en ligne, consulté le 14 février 2018)
  11. « Les journalistes sportifs ont désigné Michel CICUT du SMUC comme meilleur joueur du trimestre », Hand-ball : bulletin fédéral, Fédération française de handball, no 164,‎ , 4e de couverture (lire en ligne, consulté le 14 février 2018)
  12. « Jet d'or Adidas : des lauréats sur une terrasse », Hand-ball : bulletin fédéral, Fédération française de handball, no 164,‎ , 4e de couverture (lire en ligne, consulté le 14 février 2018)

Articles connexesModifier