Ouvrir le menu principal

Équipe du Danemark masculine de handball

Description de l'image Fédération du Danemark de handball logo.svg.
Information
Fédération Dansk Håndbold Forbund
Entraîneur Drapeau : Danemark Nikolaj Bredahl Jacobsen
Meilleur marqueur Lars Christiansen (1 503)
Plus capé Lars Christiansen (338)
Jeux olympiques
Participations 7 (1re participation en 1972)
Meilleur résultat Médaille d'or, Jeux olympiques (2016)
Championnat du monde
Participations 22 (1re participation en 1938)
Meilleur résultat Médaille d'or, monde (2019)
Championnat d'Europe masculin de handball
Participation 12 (1re participation en 1994)
Meilleur résultat Médaille d'or, Europe (2008, 2012)

Uniformes

Kit left arm whiteshoulders.png
Team colours
Team colours
Kit right arm whiteshoulders.png
Team colours
Team colours

Domicile

Kit left arm redshoulders.png
Team colours
Team colours
Kit right arm redshoulders.png
Team colours
Team colours

Extérieur

Match de la phase préliminaire du championnat du monde masculin de handball 2017 entre la Suède et le Danemark (Groupe D). À Bercy, le 16 janvier 2017.

L'équipe du Danemark de handball représente la Fédération du Danemark de handball lors des compétitions internationales, notamment lors du tournoi olympique, du championnat du monde et du championnat d'Europe.

Championne olympique en 2016 à Rio de Janeiro, double championne d'Europe en 2008 et 2012, cette sélection scandinave a été trois finaliste du mondial, en 1967, en 2011 et 2013. Elle finit par devenir championne du monde en 2019.

Le Danemark est une nation de référence dans le monde du jeu à sept, et ce plus particulièrement au XXIe siècle au cours duquel il termine neuf fois sur le podium d'une compétition majeure. Après été avoir dirigé pendant près de 10 ans par Ulrik Wilbek, l'Islandais Guðmundur Guðmundsson lui succède à la tête de la sélection en 2014. Ce dernier est remplacé par le Danois Nikolaj Bredahl Jacobsen après le championnat du monde 2017.

HistoireModifier

Si le Danemark remporte sa première médaille, en argent, lors du championnat du monde 1967, elle devra attendre 35 ans pour monter à nouveau sur le podium d'une compétition majeure, à savoir le Championnat d'Europe 2002 qu'elle finit à la troisième place. Elle échoue toutefois à cinq reprises à la quatrième place, lors des Mondiaux 1970, 1978 (à domicile) et 1982, des JO 1984 et de l'Euro 1994.

Cette médaille de bronze de l'Euro 2002 et les deux autres remportées en 2004 et 2006 sont les prémices de la montée en puissance de la sélection danoise, avec une médaille de bronze au Championnat du monde 2007 et surtout, le titre de champion d'Europe 2008. Après avoir difficilement éliminé l'Allemagne, championne du monde en titre, en demi-finale (26-25), elle s'impose plus facilement face à la Croatie 24 à 20, les Croates étant déjà menés de trois buts (13-10) à la mi-temps.

Après ce premier sacre, le Danemark confirme qu'il est devenu une nation importante du handball, même s'il ne remporte pas de médaille lors des deux compétitions suivantes, terminant quatrième du Mondial 2009 et cinquième de l'Euro 2010.

Lors du Mondial 2011, emmené par un Mikkel Hansen qui sera élu plus tard meilleur joueur de l'année 2011, le Danemark bat en demi-finale l'Espagne 28 à 24 et affronte en finale la France, qui vient de réaliser un triplé historique JO 2008 - Mondial 2009 - Euro 2010. Si elle pousse la sélection française jusqu'en prolongations, elle doit finalement s'incliner 35 à 37 et obtient ainsi sa deuxième médaille d'argent dans un Championnat du monde.

Le Danemark poursuit sur sa lancée au Championnat d'Europe 2012 où il remporte cette fois le titre face à la Serbie pays hôte, sur le score de 21 à 19. Après ce deuxième titre international, le Danemark fait figure de favori pour les compétitions suivantes, mais est éliminé en quart de finale des Jeux olympiques 2012 (24-22 face à la Suède, futur finaliste) puis au Championnat du monde 2013. Remportant la médaille d'argent, il subit la plus grosse défaite en finale d'une compétition majeure en s'inclinant 35 à 19 face à l'Espagne. Puis, au Championnat d'Europe 2014 organisé à domicile, les Danois réalisent une compétition parfaite jusqu'à la finale où elle subit une démonstration donnée par la France : mené de 10 buts dès la 21e minute, le Danemark devient la première équipe à encaisser plus de 40 buts lors d'une finale (32-41, score final). Enfin, au Mondial 2015 au Qatar, le Danemark réalise une compétition très moyenne, concédant deux matchs nuls en phase de groupe face à l'Argentine et à l'Allemagne puis étant éliminée en quart de finale par l'Espagne.

Si le Danemark fait partie des favoris aux JO de Rio en 2016[1], elle peine à confirmer son statut avec deux défaites face à la Croatie et à la France et une courte victoire 26-25 face au Qatar en phase de poule. Malgré tout, après avoir eu besoin des prolongations pour écarter la Pologne en demi-finale, les Danois retrouvent en finale des Français qui les ont battu en phase de poule et lors de leurs deux dernières oppositions en finale (au Championnat du monde 2011 puis au Championnat d'Europe 2014) et qui postule à un troisième titre olympique consécutif. Si la France prend le meilleur départ, le Danemark réalise en excellente fin de première mi-temps pour passer en tête à la pause (16-14) et confirme en deuxième mi-temps, portant le score à +5 à 10 de la fin. Le spectre de la défaite réapparait côté Danois lorsque la France revient à -1 à 3 minutes du terme, mais le Danemark tient bon et remporte son premier titre olympique (28-26).

Un an plus tard, au championnat du monde qui a lieu chez le grand rival français, l'équipe se fait éliminer dès les huitièmes de finales par la Hongrie, alors qu'elle avait jusque là gagné tous ses matchs lors de cette compétition : le Danemark semble maudit. Lors de l'Euro 2018 en Croatie, malgré une défaite surprise face à la République tchèque dès le tour préliminaire, les Danois se qualifient pour la demi-finale. Au terme d'un match haletant contre le voisin suédois, le Danemark arrache la prolongation en inscrivant un 3-0 tout à la fin du temps réglementaire mais ne parvient pas à renverser la vapeur et s'incline finalement 34 à 35. Dans le match pour la 3e place, le Danemark retrouve son vieil ennemi, la France, mais c'est le scénario inverse des Jeux olympiques qui se produit : le Danemark prend le meilleur départ, mais la France réalise en excellente fin de première mi-temps pour passer en tête à la pause (17-14) puis porter le score à +5 à 10 de la fin pour finalement s'incliner de trois buts (29-32).

La consécration a lieu un an plus tard à domicile lors du championnat du monde 2019 : après trois défaites en finale (1967, 2011, 2013), les Danois remportent le seul titre international qui leur faisait défaut après avoir conquis l'Europe puis l'or olympique. Ils rejoignent ainsi l'Allemagne, la Russie et la France au rang des pays ayant gagné les trois titres principaux de ce sport. En effet, ni la France, double championne du monde en titre, ni la Norvège qui atteint à nouveau la finale après avoir été la "sensation" du mondial précédent n'ont fait le poids face au rouleau-compresseur danois et son génie Mikkel Hansen, meilleur joueur et meilleur buteur de la compétition. Vainqueur de tous ces matchs de poule dont ceux face à la Norvège puis à la Suède (30-26 pour les deux matchs), les Danois réalisent une démonstration de force face à la France en demi-finale (+6 à la 23e minute, +10 à la 44e minute, 38-30 score final) puis, à nouveau, la Norvège (+7 à la 28e minute, +11 à la 48e minute, 31-22 score final).

PalmarèsModifier

  Jeux olympiques
Championnats du monde
Championnats d'Europe

Parcours détailléModifier

  Jeux olympiques
Édition Tour Rang J V N D BP BC
1972 matchs de classement 13 5 2 1 2 78 78
1976 matchs de classement 8 5 2 0 3 113 127
1980 matchs de classement 9 6 2 0 4 124 124
1984 demi-finale 4 6 4 0 2 134 122
1988 non qualifié
...
2004
2008 7e place 7 8 3 2 3 225 211
2012 quart de finale 6e place 6 4 0 2 146 153
2016 finale   8 6 0 2 230 211
2020 qualifiée
Total 7/12 1 titre 44 23 3 18 1050 1026
Championnats d'Europe
Édition Tour Rang J V N D BP BC
  1994 demi-finale 4 7 3 1 3 150 152
  1996 11e place 12 6 0 0 6 132 158
  1998 non qualifié
  2000 9e place 10 6 2 0 4 143 153
  2002 demi-finale   8 6 1 1 212 190
  2004 demi-finale   8 6 0 2 240 206
  2006 demi-finale   8 5 1 2 249 231
  2008 finale   8 7 0 1 233 193
  2010 5e place 5 7 5 0 2 198 184
  2012 finale   8 6 0 2 216 201
  2014 finale   8 7 0 1 247 222
  2016 5e place 6 7 4 1 2 194 180
  2018 demi-finale 4 8 5 0 3 235 215
Total 12/13 2 titres 89 56 0 29 2449 2285
Championnats du monde
Édition Tour Rang J V N D BP BC
  1938 demi-finale 4 3 0 0 3 6 20
  1954 5e place 5 3 1 0 2 44 45
  1958 demi-finale 4 6 4 0 2 121 86
  1961 5e place 5 6 4 0 2 92 78
  1964 7e place 7 6 3 0 3 105 96
  1967 finale   6 4 0 2 107 78
  1970 demi-finale 4 6 3 0 3 103 116
  1974 tour principal 8 6 2 0 4 63 78
  1978 demi-finale 4 6 4 1 1 114 101
  1982 demi-finale 4 7 4 1 2 150 143
  1986 tour principal 8 7 3 0 4 152 160
  1990 non qualifié
  1993 tour principal 9 7 2 2 3 145 156
  1995 tour préliminaire 19 5 2 0 3 126 117
  1997 non qualifié
  1999 8e de finale 9 6 4 0 2 141 140
  2001 non qualifié
  2003 tour principal 9 7 4 0 3 201 193
  2005 tour préliminaire 13 5 3 0 2 174 117
  2007 demi-finale   10 7 0 3 316 283
  2009 demi-finale 4 10 7 0 3 298 258
  2011 finale   10 9 0 1 334 256
  2013 finale   9 8 0 1 291 244
  2015 quart de finale 5 9 6 2 1 246 234
  2017 8e de finale 10 6 5 0 1 183 158
 /  2019 finale   10 10 0 0 317 223
  2021 qualifiée
Total 23/26 1 titre 145 89 6 51 3537 3154

EffectifsModifier

Effectif actuelModifier

L'effectif du Danemark affrontant le 16 juin 2019 les Îles Féroé lors des éliminatoires de l'Euro 2020 était :

Joueurs Encadrement technique
No  P. Nom Date de naissance Taille Sél. Buts Club
16 GB Jannick Green (1988-9-29) (30 ans) 1,95 m 123 2   SC Magdebourg
20 GB Kevin Møller (1989-6-20) (29 ans) 2,00 m 19 2   FC Barcelone
4 ALG Magnus Landin (1995-8-20) (23 ans) 1,96 m 52 108   THW Kiel
5 ALG Magnus Bramming (1990-10-1) (28 ans) 1,83 m 4 6   TTH Holstebro
17 ALD Lasse Svan Hansen (1983-8-31) (35 ans) 1,85 m 208 482   SG Flensburg-Handewitt
26 ALD Jóhan Hansen (1994-5-1) (25 ans) 1,90 m 21 36   Bjerringbro-Silkeborg
11 DC Rasmus Lauge Schmidt (1991-6-20) (27 ans) 1,93 m 117 277   Veszprém KSE
22 DC Mads Mensah Larsen (1991-8-12) (27 ans) 1,88 m 121 229   Rhein-Neckar Löwen
21 ARG Henrik Møllgaard (1985-1-2) (34 ans) 1,96 m 145 167   Aalborg Håndbold
28 ARG Lasse Andersson (1994-3-11) (25 ans) 1,95 m 13 17   FC Barcelone
32 ARG Jacob Holm (1995-9-5) (23 ans) 1,95 m 14 33   Füchse Berlin
3 ARD Niclas Kirkeløkke (1994-3-26) (25 ans) 1,95 m 16 25   Rhein-Neckar Löwen
31 ARD Nikolaj Øris Nielsen (1986-3-26) (33 ans) 1,94 m 34 71   Bjerringbro-Silkeborg
8 P René Antonsen (1992-3-4) (27 ans) 1,95 m - -   Aalborg Håndbold
14 P Anders Zachariassen (1991-9-4) (27 ans) 1,92 m 35 80   SG Flensburg-Handewitt
34 P Simon Hald (1994-9-28) (24 ans) 2,03 m 25 24   SG Flensburg-Handewitt
Entraîneur(s)



Légende
———

Dernière mise à jour : 23 septembre 2019  

Effectifs antérieursModifier

Personnalités liées à la sélectionModifier

Joueurs historiquesModifier

StatistiquesModifier

Joueurs à plus de 100 sélections[2]
Rang Joueur Sélections
1 Lars Christiansen 338
2 Hans Lindberg 265
3 Bo Spellerberg 245
4 Michael V. Knudsen 244
5 Michael Fenger 234
6 Erik Veje Rasmussen 233
7 Jesper Nøddesbo 223
8 Kasper Hvidt 219
9 Lasse Svan Hansen 214
10 Kay Jørgensen 213
11 Frank Jørgensen 212
12 Anders Dahl-Nielsen 209
13 Mikkel Hansen 204
14 Niklas Landin Jacobsen 204
15 Lars T. Jørgensen 192
16 Kasper Nielsen 191
17 Morten Stig Christensen 190
18 Joachim Boldsen 186
19 Morten Bjerre 185
Klavs Bruun Jørgensen 185
21 Kasper Søndergaard 184
22 Christian Hjermind 170
23 Jens Erik Roepstorff 162
24 Anders Eggert 160
25 Lasse Boesen 159
26 Arne Andersen 153
27 Torsten Laen 152
28 Søren Stryger 151
29 Henrik Møllgaard 150
30 Nikolaj Bredahl Jacobsen 148
31 Christian Stadil 146
32 Jørgen Frandsen 144
33 René Toft Hansen 142
34 Mogens Jeppesen 141
35 Lars Krogh Jeppesen 135
36 Hans Henrik Hattesen 134
Lars Lundbye 134
Claus Munkedal 134
39 Peter Nørklit 131
40 Ian Marko Fog 130
41 Jannick Green 129
42 Casper Ulrich Mortensen 128
43 Per Skaarup 127
44 Karsten Holm 126
Mads Mensah Larsen 126
46 Klaus Sletting Jensen 125
Poul Sørensen 125
48 Henrik Toft Hansen 124
49 John Iversen 122
50 Claus Møller Jakobsen 121
Bent Mortensen 121
Rasmus Lauge 121
53 Flemming Hansen (1961) 120
Jesper Jensen 120
55 Mads Christiansen 117
56 Jørgen Vodsgaard 112
57 René Hamann-Boeriths 110
58 Kim G. Jacobsen 109
59 Carsten Haurum 108
Otto Mertz 108
61 Keld Nielsen 106
Thomas Mogensen 106
63 Thor Munkager 103
64 Iwan Christiansen 102
65 Bent Jørgensen 101
Jan Jørgensen 101
Statistiques au 8 novembre 2019
Joueurs à plus de 200 buts[3]
Rang Joueur Buts
1 Lars Christiansen 1503
2 Erik Veje Rasmussen 1015
3 Mikkel Hansen 1000
4 Michael V. Knudsen 797
5 Hans Lindberg 740
6 Anders Dahl-Nielsen 613
7 Christian Hjermind 595
8 Nikolaj Bredahl Jacobsen 584
9 Anders Eggert 581
10 Michael Fenger 541
11 Lasse Svan Hansen 502
12 Søren Stryger 482
13 Jesper Nøddesbo 450
14 Morten Stig Christensen 445
15 Klavs Bruun Jørgensen 440
16 Morten Bjerre 432
17 Lasse Boesen 406
18 Joachim Boldsen 405
19 Kasper Søndergaard 395
20 Frank Jørgensen 391
21 Lars Krogh Jeppesen 384
22 Jens Erik Roepstorff 360
23 Flemming Hansen (1948) 359
24 Klaus Sletting Jensen 357
25 Lars Lundbye 338
26 Casper Ulrich Mortensen 333
27 Bo Spellerberg 332
28 Jan Jørgensen 314
29 Michael Berg 312
30 Rasmus Lauge 299
31 Mogens Olsen 295
32 Jørgen Peter Hansen 290
33 Bjarne Jeppesen 290
34 Kasper Nielsen 289
35 Kim G. Jacobsen 285
36 Hans Henrik Hattesen 284
37 Ian Marko Fog 278
38 Keld Nielsen 274
39 Jørgen Petersen 268
40 Claus Jacob Jensen 263
41 Thomas Mogensen 261
42 Torsten Laen 257
43 Mads Christiansen 257
44 Otto Mertz 249
45 Flemming Hansen (1961) 240
46 Jesper Jensen 238
47 Mads Mensah Larsen 236
48 Lars Rasmussen 220
49 Arne Andersen 218
50 Henrik Toft Hansen 216
51 Hans Jørn Gravesen 214
52 Claus Munkedal 213
53 Bent Larsen 203
René Toft Hansen 203
55 Morten Olsen 201
Statistiques au 8 novembre 2019
  • Joueur actif

SélectionneursModifier

Confrontations contre la FranceModifier

Bilan des confrontations de la France contre le Danemark[5]
Rencontres Victoires Nuls Défaites Buts pour Buts contre Différence
57 29 4 24 ??? ??? ?

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier