Col de la Couillole

col routier des Alpes, en France

Col de la Couillole
Image illustrative de l’article Col de la Couillole
Borne commémorative au sommet.
Altitude 1 678[1] m
Massif Massif du Mercantour-Argentera (Alpes)
Coordonnées 44° 06′ 00″ nord, 7° 01′ 22″ est[1]
PaysDrapeau de la France France
ValléeGorges du Cians
(ouest)
Vallée de la Tinée
(est)
Ascension depuisBeuil Saint-Sauveur-sur-Tinée
Déclivité moy.3,3 % 7,3 %
Déclivité max.11,2 % 6,9 %
Kilométrage7,25 km 16,02 km
AccèsD30 D30
Géolocalisation sur la carte : Alpes-Maritimes
(Voir situation sur carte : Alpes-Maritimes)
Col de la Couillole
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Col de la Couillole

Le col de la Couillole est un col des Alpes du Sud situé à 1 678 mètres d'altitude, dans le département des Alpes-Maritimes, en France. Plus précisément, il assure durant six à sept mois de l'année la liaison routière entre les gorges du Cians à l'ouest et la vallée de la Tinée à l'est.

ÉtymologieModifier

GéographieModifier

HistoireModifier

CyclismeModifier

Le col de la Couillole fut escaladé sur le Tour de France 1975 lors de la fameuse étape Nice-Pra-Loup, légendaire par la défaillance d'Eddy Merckx et la prise de pouvoir de Bernard Thévenet. Lucien Van Impe franchissait le col en tête[2].

Ce col fut à l'arrivée de la 7e étape du Paris-Nice 2017, la plus haute arrivée d'étape du Paris-Nice en soixante-quinze éditions de cette course. Richie Porte remportait l'étape à la suite d'une attaque à 3,3 km de l'arrivée, il s'extirpait du groupe de tête composé notamment de Daniel Martin et Alberto Contador, second de l'étape. Sergio Henao, 4e de l'étape, ravissait le maillot jaune à Julian Alaphilippe[3], ce dernier ayant été lâché plus tôt dans l'ascension.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier