Ouvrir le menu principal

Col de la Couillole

col routier des Alpes, en France

Col de la Couillole
Image illustrative de l’article Col de la Couillole
Borne commémorative au sommet.
Altitude 1 678[1] m
Massif Massif du Mercantour-Argentera (Alpes)
Coordonnées 44° 06′ 00″ nord, 7° 01′ 22″ est[1]
PaysDrapeau de la France France
ValléeGorges du Cians
(ouest)
Vallée de la Tinée
(est)
Ascension depuisBeuil Saint-Sauveur-sur-Tinée
Déclivité moy.3,3 % 7,3 %
Déclivité max.11,2 % 6,9 %
Kilométrage7,25 km 16,02 km
AccèsD30 D30

Géolocalisation sur la carte : Alpes-Maritimes

(Voir situation sur carte : Alpes-Maritimes)
Col de la Couillole

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Col de la Couillole

Le col de la Couillole est un col des Alpes du Sud situé à 1 678 mètres d'altitude, dans le département des Alpes-Maritimes, en France. Plus précisément, il assure durant six à sept mois de l'année la liaison routière entre les gorges du Cians à l'ouest et la vallée de la Tinée à l'est.

Sommaire

ÉtymologieModifier

GéographieModifier

HistoireModifier

CyclismeModifier

Le col de la Couillole fut escaladé sur le Tour de France 1975 lors de la fameuse étape Nice-Pra-Loup, légendaire par la défaillance d'Eddy Merckx et la prise de pouvoir de Bernard Thévenet. Lucien Van Impe franchissait le col en tête[2].

Ce col fut à l'arrivée de la 7e étape du Paris-Nice 2017, la plus haute arrivée d'étape du Paris-Nice en soixante-quinze éditions de cette course. Richie Porte remportait l'étape suite à une attaque à 3,3 km de l'arrivée, il s'extirpait du groupe de tête composé notamment de Daniel Martin et Alberto Contador, second de l'étape. Sergio Henao, 4e de l'étape, ravissait le maillot jaune à Julian Alaphilippe[3], ce dernier ayant été lâché plus tôt dans l'ascension.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier