Ouvrir le menu principal

Festival du nouveau cinéma de Montréal

Ne doit pas être confondu avec Festival des films du monde de Montréal.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir FNC.

Festival du nouveau cinéma de Montréal
Image illustrative de l’article Festival du nouveau cinéma de Montréal
Logo du festival.

Date de création 1971
Créateur Dimitri Eipidès
Claude Chamberlan
Édition courante 48e, du 9 au 20 octobre 2019
Durée 12 jours
Lieu Montréal, Québec
Drapeau du Canada Canada
Siège social 3805 boulevard Saint-Laurent
Site web nouveaucinema.ca

Le Festival du nouveau cinéma de Montréal (ou FNC de Montréal en version abrégée) est un festival de cinéma annuel qui se tient depuis 1971 entre fin septembre et début octobre à Montréal (Québec), au Canada.

Il est voué à la diffusion et au développement des nouvelles tendances dans le domaine du cinéma et des nouveaux médias en mettant de l'avant les propositions innovantes. Il constitue un tremplin pour faire connaitre des œuvres originales et inédites, favorisant le développement du cinéma d'auteur et de la création numérique. Les réalisateurs incontournables, la jeune relève et les artistes en vue du cinéma local et international sont tous réunis durant douze jours de festivités, d’évènements et de rencontres qui se prolongent tous les soirs au Quartier général.

Le Festival du nouveau cinéma est un festival de qualification pour les Oscars.

HistoriqueModifier

Fondé en 1971, ce festival accueille durant douze jours des cinéastes québécois, canadiens et étrangers dans une atmosphère conviviale où sont favorisés les échanges entre le public et les professionnels.

Le Festival du nouveau cinéma a fait découvrir au public des cinéastes canadiens et québécois tels que François Girard, Atom Egoyan, Denis Villeneuve, Guy Maddin, Léa Pool, ainsi que de nombreux cinéastes étrangers reconnus mondialement, dont Jim Jarmusch, Abbas Kiarostami, Spike Lee, Wim Wenders, Raymond Depardon, Jane Campion, Pedro Almodóvar, Wong Kar-wai, Peter Greenaway, Chantal Akerman et Marguerite Duras.

Les fondateurs du Festival, Dimitri Eipidès et Claude Chamberlan, ont proposé des formules originales de diffusion de l'image en introduisant et faisant reconnaître la vidéo dans la programmation depuis 1982. Quant aux nouveaux médias, ils ont pris une place significative au sein du Festival grâce à l'appui de Daniel Langlois, président du Conseil d'administration de 1997 à 2005.

ChronologieModifier

  • 1971 : Fondation du Festival international du cinéma en 16 mm de Montréal [1].
  • 1980 : Le Festival est renommé Festival international du nouveau cinéma de Montréal. Celui-ci y accueille les nouvelles œuvres de Raùl Ruiz, de John Cassavetes, de Pedro Almodóvar, de François Girard et de Jean-Luc Godard.
  • 1982 : Plusieurs grands noms du cinéma, dont Duras, Forcier, Wenders, Schroeter, Morrissey, Groulx, Van der Keuken, Blank, Snow, Straub et Huillet et Akerman se donnent rendez-vous à Montréal. Le Festival présente le court Stranger Than Paradise de Jarmusch; il en fera un long-métrage qui remportera la caméra d’or à Cannes.
  • 1984 : Son nom s'allonge pour inclure les arts vidéo et devient le Festival international du nouveau cinéma et de la vidéo de Montréal.
  • 1991 : Le Festival programme des œuvres télévisuelles innovantes : les épisodes du Prisonnier et les deux premiers épisodes de Twin Peaks par David Lynch.
  • 1995 : Toujours au fait des nouvelles tendances, le nom s'allonge encore pour être plus inclusif : Nouveau festival international, cinéma, vidéo et nouvelles technologies de Montréal.
  • 1997 : Suite à sa fusion avec le Festival international du court métrage de Montréal et à l'influence de Daniel Langlois sur son conseil d'administration, l'événement devient le Festival international du nouveau cinéma et des nouveaux médias de Montréal.
  • 1999 : Daniel Langlois devient le directeur du Festival et lui offre une nouvelle maison : le complexe Ex-Centris, un centre de diffusion qui permet aux œuvres d’ici et d’ailleurs de bénéficier de conditions de projection et de diffusion. La Louve d'or est créée; l'événement a maintenant un emblème et Claire Denis est la première à la recevoir pour Beau Travail.
  • 2001 : Le Festival fête ses 30 ans d'existence en offrant au public une sélection d'œuvres hors de l'ordinaire et un livre consacré aux 30 éditions précédentes. Le réalisateur allemand Wim Wenders participe aux célébrations.
  • 2002 : Re-baptisé « Festival international du nouveau cinéma et des nouveaux médias de Montréal » (FCMM), le festival poursuit sur sa lancée et offre au public une série d'hommages, programmés en collaboration avec la Cinémathèque québécoise, venant souligner des créateurs tels que Michael Snow, Nelson Henricks, Gena Rowlands, Nicolas Philibert, Dennis Potter et Jerzy Kucia.
  • 2003 : Pour sa 32e édition, une centaine d'artistes accompagnent une sélection de 400 œuvres en provenance d'une cinquantaine de pays dont plus d'une centaine d'œuvres canadiennes. C'est l'année de la rétrospective Werner Herzog en collaboration avec le Goethe-Institut ainsi que de la tenue d'une classe de maître Peter Greenaway.
  • 2004 : Daniel Langlois quitte la direction pour fonder le Festival international de films de Montréal. Le Festival est rebaptisé le Festival du nouveau cinéma (FNC)[2]. C'est aussi l'inauguration d'un nouveau volet de programmation, Temps Ø, qui présente des œuvres reflétant les frontières de la fiction, du documentaire et du court-métrage.
  • 2005 : Cette édition est marquée par la participation de nombreux invités de prestige tels Jacques Audiard, Romain Duris, Robert Morin, Anne Fontaine, Deepa Mehta, Laurent Cantet et Louise Portal.
  • 2006 : Le FNC célèbre ses 35 ans avec des invités tels Robert Guédiguian, Atom Egoyan et Kenneth Anger. Une nouvelle section de films, Compétition nationale, est installée.
  • 2007 : Une nouvelle équipe entre en fonction sous la direction de Nicolas Girard Deltruc et confirme sa volonté de développer une programmation québécoise et canadienne de grande qualité. Le FNC passe le cap des 145 000 visiteurs.
  • 2008 : Le Festival du nouveau cinéma s’organise autour d’un nouveau lieu, l’Agora Hydro-Québec du Cœur des Sciences de l’UQAM. De nouvelles activités sont organisées : un cocktail pendant le Festival de Cannes et un camp de jour à la Cinémathèque québécoise destiné aux jeunes des quartiers défavorisés en partenariat avec la Fondation du Docteur Julien. La section dédiée à la relève cinéphile Les P’tits loups est créée. Le FNC axe son développement sur une plus forte présence de personnalités internationales et la mise en place de plusieurs activités destinées aux professionnels de l’industrie, dont des classes de maîtres avec, entre autres, Jacques Doillon, Abdellatif Kechiche et John Boorman. On compte environ 160 000 visiteurs.
  • 2009 : Le groupe Quebecor devient partenaire présentateur de l'évènement. La section du FNC Lab fait son apparition, proposant pour la toute première fois un atelier de scénarisation interactive.
  • 2011 : Le festival fête ses 40 ans avec Wim Wenders, Amos Gitai, Valérie Donzelli, Romain Gavras, Philippe Falardeau, Bertrand Bonello, Tran Anh Hung... Cette édition lui vaut le Grand Prix du Conseil des arts de Montréal.
  • 2012 : William Klein est présent dans le cadre d'une rétrospective. Life of Pi de Ang Lee est présenté en avant-première 3D. Une première rétrospective, conjointe avec le Festival Fantasia, célèbre les 100 ans de la société de production japonaise Nikkatsu. Le FNC devient un festival de qualification pour les Oscars.
  • 2013 : Le Festival du nouveau cinéma propose des projections extérieures gratuites au cœur du Quartier des Spectacles. Se mettent également en place les projections commentées en direct par des réalisateurs. Une installation et une rétrospective sont consacrées à Jonas Mekas, père fondateur du cinéma d'avant-garde, qui est présent pour l'occasion. Les films de Robert Lepage, Jean-Marc Vallée et Xavier Dolan font partie de la programmation.
  • 2014 : Le FNC occupe la Place des festivals avec un gigantesque dôme. Une compétition dédiée aux nouvelles écritures voit le jour, ainsi que les Rencontres pancanadiennes du cinéma étudiant - RPCÉ, une compétition de cours métrage universitaires ralliant les écoles des 4 coins du Canada. Le Festival accueille une performance de Ryoji Ikeda. Le chef de file de la mouvance cyberpunk au Japon, Shinya Tsukamoto, reçoit une louve d'honneur des mains d'André Turpin.
  • 2016 : La section FNC Explore s'installe au Complexe Desjardins pour offrir gratuitement au public des oeuvres de réalité virtuelle.
  • 2017 : Le Festival s'ouvre avec le film Blade Runner 2049 en première mondiale, en présence du réalisateur Denis Villeneuve. Des ciné-concerts novateurs sont proposés au public.
  • 2018 : Paul Schrader offre une classe de maître et reçoit la Louve d'honneur.
  • 2019 : La FIPRESCI offre pour une première fois un prix de la critique à un premier film. (Prix FIPRESCI)

Sections de la programmationModifier

  • Compétition internationale
  • Compétition nationale (auparavant Focus Québec/Canada), section créée en 2006
  • Temps Ø, section créée en 2004
  • Incontournables
  • Les Nouveaux alchimistes, section née en 2016 de la division de l'ancienne section FNC Lab
  • Panorama
  • Histoire(s) du cinéma, section dédiée aux hommages et rétrospectives
  • Présentations spéciales
  • FNC Explore, section née en 2016 de la division de l'ancienne section FNC Lab et offrant un accès gratuit à plusieurs œuvres immersives, interactives et de réalité virtuelle
  • FNC Forum (auparavant FNC Pro et Open Source), volet professionnel du Festival
  • Les Rencontres pancanadiennes du cinéma étudiant ou RPCÉ, section créée en 2015
  • P'tits loups, section créée en 2008 proposant une programmation pour les enfants de la relève

Prix décernésModifier

  • Louve d'or
  • Daniel Langlois Innovation Award
  • Prix d’interprétation
  • Prix de la Fipresci
  • Grand prix Focus
  • Loup argenté du court métrage
  • Grand prix Focus - court métrage
  • Prix du public Temps Ø
  • Prix des Nouveaux alchimistes
  • Prix de l'expérimentation
  • Prix Dada
  • Prix des P'tits loups

ÉditionsModifier

Année Dates Édition Palmarès Jury
2018 3 au 14 octobre 47e Compétition internationale - Longs métrages :

Compétition internationale - Courts métrages :

  • Loup argenté : Juck de Olivia Kastebring, Julia Gumpert et Ulrika Bandeira   Suède

Focus Québec/Canada :

  • Grand Prix Focus Québec/Canada : Mad Dog Labine de Jonathan Beaulieu-Cyr et de Renaud Lessard   Canada
  • Prix de la diffusion : Mad Dog Labine de Jonathan Beaulieu-Cyr et de Renaud Lessard   Canada ; Mention spéciale à Sgaaway K'uuna (en) (Edge of the Knife) de Gwaai Edenshaw et Helen Haig-Brown   Canada, premier long métrage parlé uniquement dans les dialectes de la langue haïda.

Focus Québec/Canada :

  • Grand Prix Focus Québec/Canada : Brotherhood de Meryam Joobeur   Tunisie
  • Prix du public : Brotherhood de Meryam Joobeur   Tunisie

Panorama international :

Les nouveaux alchimistes - Longs métrages :

  • Prix des nouveaux alchimistes : Black Mother de Khalik Allah
  • Prix de l'expérimentation Mubi : Black Mother de Khalik Allah ; Mention très spéciale à Ray & Liz de Richard Billingham (en)   Royaume-Uni

Les nouveaux alchimistes - Courts métrages :

  • Prix Dada : Trigger Warning de Scott Fitzpatrick   Canada
  • Prix de l'expérimentation Mubi : Trigger Warning de Scott Fitzpatrick   Canada

Autres prix :

FNC Explore - Projets interactifs et réalités virtuelles :

  • Grand Prix innovation : Battlescar de Nico Casavecchia et Martin Allais ; Mention spéciale à Songbird de Lucy Greenwell, Michelle et Uri Kranot
  • Prix Immersion : Rooms de Christian Zipfel
  • Prix de la relève étudiante : Horos de Pulsarium
  • Prix du meilleur pitch : Kobold VR Experience épisode 2 de Max Sacker et Loulia Isserlis


Compétition internationale - Longs métrages :
  • Fanny Britt
  • Alanis Obomsawin
  • François-Pier Pelinard-Lambert

Compétition internationale - Courts métrages :

  • Pascale Drevillon
  • Roxanne Sayegh
  • Cheryl Sim

Focus Québec/Canada - Longs métrages :

  • Claire Battistoni
  • Martin Gondre
  • Clémentine Léger

Focus Québec/Canada - Courts métrages :

  • Ilona Jurkonité
  • Julie Marnay
  • Ina Pira
2017 4 au 15 octobre 46e Sélection officielle : Sélection officielle :
2016 5 au 16 octobre 45e Sélection officielle :

Sélection Focus Québec/Canada :

Courts métrages :

Autres prix :

Sélection officielle :
2015 44e Sélection officielle :
2014 8 au 19 octobre 43e Sélection officielle :

Sélection Focus Québec/Canada :

Courts métrages :

Autres prix :

Sélection officielle :
2013 9 au 20 octobre [3] 42e Sélection officielle :

Sélection Focus Québec/Canada :

Courts métrages :

Autres prix :

Sélection officielle :
2012 41e Sélection officielle :

Courts métrages :

Autres prix :

Sélection officielle :

AnnexesModifier