François Girard (cinéaste)

cinéaste, metteur en scène et artiste vidéo

François Girard est un réalisateur, scénariste et metteur en scène canadien, né le à Saint-Félicien, au Lac-Saint-Jean (Québec, Canada).

François Girard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Site web

BiographieModifier

Girard grandit à Charlesbourg, en banlieue de Québec, au sein d'une famille aisée où l'éducation était une valeur importante.

Après un certificat en communication à l'université du Québec à Montréal, il abandonne sa carrière académique pour se lancer dans le cinéma. En 1985, il fonde sa propre compagnie avec laquelle il réalise des fictions[1] qui reçoivent de nombreux prix. Il écrit et réalise une douzaine de courts métrages ainsi que divers vidéoclips.

En 1990, il se lance dans un premier long métrage avec Cargo. Trois ans plus tard, c'est Trente-deux films brefs sur Glenn Gould (Thirty Two Short Films About Glenn Gould) qui obtient quatre prix Génies à Toronto et est diffusé dans plus de trente pays.

En Italie, il tourne le film du concert Peter Gabriel’s Secret World, Grammy Award du meilleur film musical en 1994.

Il réalise divers projets pour la télévision avant de lancer en 1998 son grand succès, Le Violon rouge. Acclamé à travers le monde et récipiendaire de neuf prix Jutra et de huit prix Génie. Ce long métrage est déclaré meilleur film canadien et reçoit une vingtaine de récompenses dont l’Oscar de la meilleure musique de film à Hollywood.

Il signe l’adaptation de la pièce Le Dortoir de Gilles Maheu qui récolte seize prix au Canada, aux États-Unis, en France, Belgique et Italie.

Artiste accompli, son travail ne connaît pas de frontières, François Girard voyage aisément entre l'opéra, les arts visuels, le théâtre et le cinéma.

En 1997, il met en scène Œdipus rex (Œdipe roi) et la Symphonie de Psaumes d’Igor Stravinsky. The Guardian, de Londres, la désigne « Meilleure production théâtrale de l’année » en Angleterre. En 2001, c’est Novecento : Pianiste d’Alessandro Baricco à Montréal et Édimbourg. À New York, il signe la mise en scène de l’oratorio contemporain Lost Objects puis de Siegfried de Richard Wagner au Canadian Opera Company.

En 1999, installation de La Paresse, au musée d'art contemporain de Montréal.

En 2004, il signe la mise en scène de la pièce Le Procès dans une adaptation de l'écrivain Serge Lamothe qui a été présentée au Théâtre du Nouveau Monde à Montréal et à Ottawa. «Le procès de Kafka occupe une place très particulière dans l'histoire de la littérature du XXe siècle. Nous avons cherché à garder l'esprit du livre » explique-t-il.

À l’opéra de Lyon, François Girard a mis en scène Le Vol de Lindbergh et Die sieben Todsünden (Les Sept Péchés capitaux) de Bertolt Brecht et Kurt Weill en , repris au festival international d'Édimbourg la même année. Il a d’ailleurs remporté à trois reprises le prix « Herald Angel » pour la meilleure production au festival d’Edimbourg. Cette production sera d'ailleurs présentée en février 2009 lors de l'ouverture du festival Montréal en lumière à la place des Arts.

En 2007, il tourne, au Japon et en Italie, l'adaptation du roman Soie d'Alessandro Baricco.

En 2008, François Girard signe la mise en scène de ZED, nouveau spectacle permanent du Cirque du Soleil à Tokyo.

FilmographieModifier

comme réalisateurModifier

comme scénaristeModifier

comme acteurModifier

comme metteur en scène de théâtreModifier

DistinctionsModifier

NominationsModifier

RéférencesModifier

  1. « François Girard | Collection Musée national des beaux-arts du Québec », sur collections.mnbaq.org (consulté le 30 mars 2020)

Liens externesModifier