Ouvrir le menu principal

Alanis Obomsawin

réalisatrice québécoise de documentaires

Alanis Obomsawin, née le 31 août 1932, est une artiste multidisciplinaire d'origine abénaquise (Canada)[1]. Cinéaste prolifique et reconnue internationalement, elle a réalisé, produit et scénarisé plusieurs documentaires avec l'ONF sur la culture et l'histoire des Autochtones. Le plus connu est sans doute Kanehsatake : 270 ans de résistance (en), le premier de quatre documentaires traitant de la crise d'Oka de 1990 qui gagna 18 prix de par le monde.

BiographieModifier

Alanis Obomsawin est née au New Hampshire sur territoire abénaquis. À l'âge de six mois, sa mère et elle retournent vivre à la réserve d'Odanak au Sud-Est de Montréal où ils vécurent 9 ans. Son cousin du côté maternel, Théophile Panadis, l'initia à l'histoire de la nation abénaquise et lui appris plusieurs chansons et légendes. À l'âge de 10 ans, ils quittèrent Odanak pour s'installer à Trois-Rivières. Parlant peu le français et aucunement l'anglais, et étant la seule famille amérindienne du quartier, elle s'y sentait isolée et se concentra sur ses légendes et chansons apprises à Odanak.

En 1960, à New York, elle commença sa carrière comme chanteuse. Elle a fait plusieurs tournées comme auteure/compositrice aux États-Unis, au Canada et en Europe, se présentant sur scène dans les campus universitaires, musées, prisons et centres artistiques, pour contribuer à des causes humanitaires ainsi qu'à des festivals folkloriques. En 1988, elle réalise l'album Bush Lady incluant plusieurs chansons traditionnelles abénakises et quelques pièces nouvelles[2].

C'est en 1967 qu'elle a reçu l'opportunité de travailler pour l'ONF à la suite d'une invitation des producteurs Joe Koenig et Bob Verrall, après qu'ils l'eurent vue à la télévision. La chanteuse a servi de conseillère pour un film sur les autochtones. En 1969 elle a eu une fille, qu'elle a nommée Kisos Obomsawin. Au fil des années, malgré son travail à de multiples niveaux en cinéma, elle a continué à faire de la scène, et a persévéré dans ses activités de lutte pour son peuple. Elle a aussi enseigné durant la session d'été à l'Institut de Film et de Télévision.

En plus de ses talents de chanteuse, conteuse et cinéaste, depuis 1982 elle crée des gravures et lithographies qu'elle a présentées au Canada et en Europe. Son thème fréquent est l'imaginaire « mère et fille », et elle tire son inspiration de ses rêves, des « esprits animaux », des événements historiques et de la mémoire de ses ancêtres. En 2007, elle présente ses pièces à la « Maison historique Antoine-Lacombe »[3], dans Lanaudière.

Elle est une artiste complète et inspirante pour l'humanité entière.[réf. nécessaire]

FilmographieModifier

comme réalisatrice-scénariste-productriceModifier

comme réalisatrice-scénaristeModifier

1979 : Vignette du Canada : Le riz sauvage

  • 1991 : Le Patro Le Prévost : 80 ans après

comme réalisatriceModifier

  • 1971 : Christmas at Moose Factory
  • 1977 : Amisk
  • 1979 : Gabriel Goes to the City
  • 1980 : Canada Vignette: June in Povungnituk - Quebec Arctic
  • 1987 : La Maison Poundmaker : la voie de la guérison
  • 1988 : A Way of Learning
  • 1992 : Walker (film, 1992)|Walker
  • 2005 : Sigwan
    Sur la piste d'une fille aidée par les animaux de la forêt
  • 2006 : 2006 Waban-Aki : peuple du soleil levant
    Les habitants et histoires de Odanak, sa propre réserve
  • 2007 : Gene Boy revient chez lui (en)
    L'expérience de la Guerre du Viêt Nam vu par Eugene Benedic, un jeune vétéran
  • 2013 : Hi-Ho Mistahey! (en)
    Documentaire consacré au mouvement canadien Shannen's Dream (en), qui milite pour l'amélioration du financement des établissements scolaires principalement fréquentés par les enfants des Premières Nations.

comme compositeurModifier

  • 1969 : Charley Squash Goes to Town
  • 1981 : Luna, Luna, Luna

comme actriceModifier

  • 1975 : Eliza's Horoscope : Indian Maiden

Extraits filmographiquesModifier

  • 1984 - Entretien dévoilant l'acquisition des droits à la Chanson d'Édith Butler « Escarmouche à Restigouche onf.ca »

Honneurs et titresModifier

SourcesModifier

RéférencesModifier

  1. Radio-Canada : Alanis Obomsawin, cinéaste
  2. Alanis Obomsawin sur L'Encyclopédie canadienne
  3. Maison Antoine-Lacombe
  4. « Le chemin de la guérison – Pleins feux sur le cinéma d’Alanis Obomsawin », sur www.mbam.qc.ca (consulté le 23 septembre 2019)
  5. « L'espoir et l'optimisme d'Alanis Obomsawin », sur ICI Radio-Canada, (consulté le 23 septembre 2019)
  6. « David Cronenberg sera honoré aux prix Écrans canadiens », sur Radio-Canada.ca, (consulté le 25 septembre 2019)
  7. « Alanis Obomsawin : Grande officière (2016) », sur Ordre national du Québec, (consulté le 25 novembre 2016)
  8. (en) Barry Hertz, « Alanis Obomsawin wins 2016 Technicolor Clyde Gilmour award », The Globe and Mail,‎ (lire en ligne, consulté le 26 novembre 2017)
  9. Zone Arts - ICI.Radio-Canada.ca, « Montréal honore Dany Laferrière, Yannick Nézet-Séguin et Françoise Sullivan », sur Radio-Canada.ca (consulté le 26 novembre 2017)
  10. « Vingt Montréalaises d’exception nommées «Bâtisseuses de la Cité» », TVA Nouvelles,‎ (lire en ligne, consulté le 26 novembre 2017)
  11. Jordan Pinto, « Obomsawin’s 2017: ‘I feel that Canadians are listening now’ », Playback, (consulté le 24 septembre 2019)
  12. « ANNONCE DES LAURÉATS DES PRIX DE LA GUILDE CANADIENNE DES RÉALISATEURS DE 2018 », sur www.dgc.ca (consulté le 23 septembre 2019)
  13. « Inauguration à Montréal de la murale d'Alanis Obomsawin », sur Radio-Canada.ca, (consulté le 24 septembre 2019)
  14. « Free Presentation and Q&A with Alanis Obomosawin, award-winning Indigenous filmmaker », sur www.concordia.ca (consulté le 24 septembre 2019)
  15. ICI.Radio-Canada.ca, « Alanis Obomsawin et Buffy Sainte-Marie deviennent compagnes de l'Ordre du Canada », sur Radio-Canada.ca, (consulté le 23 septembre 2019)
  16. « Soirée-bénéfice de Ensemble », sur ENSEMBLE pour le respect de la diversité (consulté le 23 septembre 2019)
  17. (en) « Vancouver Biennale Distinguished Artist Awards », sur Vancouver Biennale (consulté le 24 septembre 2019)

Liens externesModifier