Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fantasia.
Logo

FanTasia est le plus important festival de films de genre en Amérique du Nord. Fondé en 1996, FanTasia présente une centaine de longs métrages en provenance d'une vingtaine de pays. FanTasia s'intéresse principalement au cinéma fantastique, à l'action, à l'horreur, à la science fiction et à l'animation mais présente également des œuvres jugées inclassables en raison de leur grande excentricité.

FanTasia se déroule annuellement à Montréal, Québec, au mois de juillet.

Sommaire

HistoriqueModifier

Les premières annéesModifier

FanTasia a été créé en 1996 par Pierre Corbeil, André Dubois et Martin Sauvageau. Issu d'un projet de ciné-club offrant des projections hebdomadaires, la première édition du festival présenta finalement au Cinéma Impérial des longs métrages de Hong Kong et du Japon en plus d'animés japonais. C'est en 1997 que le festival adopta la formule actuelle en étendant sa programmation aux films de genre provenant de tous les pays.

FanTasia offre une programmation sortant des sentiers battus. Le festival fut notamment le premier festival non asiatique a présenter les œuvres de Takashi Miike avec la présentation de Fudoh en 1997. FanTasia constitue ainsi une vitrine exceptionnelle pour plusieurs réalisateurs étrangers dont les œuvres n'auraient jamais été présentées en Amérique du Nord autrement. Plusieurs œuvres ont ainsi trouvé un distributeur à la suite de leur passage à FanTasia. Citons notamment : The Ring (Ringu), Perfect Blue et Millennium Actress.

FanTasia à TorontoModifier

En 1998, une édition de FanTasia eut lieu à Toronto au Bloor Cinema, parallèlement à celle de Montréal. Supervisée par Julian Grant and Colin Geddes, cette édition eut lieu du 10 juillet au 9 août, soit en même temps que celle de Montréal. Cependant, la programmation différait.

Les lauréats de cette première édition Torontoise furent:

Position Films asiatiques Films européens Films nord-américains
1re Bride with the white hair (Hong Kong) Killer Kondom (Allemagne) A Gun for Jennifer (ÉUA)
2e Hit Man (Hong Kong) 99.9 (Espagne) Pi (ÉUA)
3e The Blade (Hong Kong) Genesis (Espagne) Airborne (Canada)
Mention The Killer (Hong Kong) Hardware (Angleterre) Drive (ÉUA)

Une mention spéciale est également accordée au film Angst d'Allemagne.

Les organisateurs torontois sont si satisfaits de l'accueil réservé à FanTasia qu'à la fin de festival, ils annoncent que FanTasia reviendra à Toronto ainsi qu'à Vancouver dès l'année suivante. De plus, des éditions à New York et à Los Angeles sont envisagées pour l'an 2000.

Cependant, en 1999, une planification de dernière minute fait en sorte que l'édition torontoise ne dure que dix jours et que l'expansion à Vancouver n'a pas lieu. Du 20 au 29 août, ce sont essentiellement des films de Hong Kong qui sont présentés au Bloor Cinema. Le public est moins enthousiaste que l'année précédente.

Les éditions torontoises de FanTasia cessèrent par la suite. Parmi les raisons invoquées, on retrouve la difficulté de planifier plus qu'un évènement et un public moins réceptif qu'à Montréal.

1999 : Bref passage à l'ex-CentrisModifier

En 1999, la durée du festival est de 24 jours, plutôt que les 31 jours habituels. Cependant, en plus de présenter des films à l'Impérial, deux projections par jour ont lieu à l'ex-Centris. Ceci offre certains avantages, mais les organisateurs de FanTasia ne peuvent que constater l'échec des projections offertes à l'ex-Centris. Dans cet endroit huppé, l'ambiance n'y est pas et FanTasia n'habite pas vraiment les lieux: ce n'est qu'un évènement parmi tant d'autres.

2000-2001 : La collaboration avec Juste pour RireModifier

L'année 2000 marque le début de la collaboration entre FanTasia et le volet Comédia du festival Juste pour rire. Du 13 au 23 juillet, FanTasia et Comédia partagent donc l'écran du cinéma Impérial.

Il s'agit d'une édition plutôt brève offrant 69 projections réparties sur 19 jours comparativement à 139 projections réparties sur 24 jours l'année précédente. De plus, 11 de ces 69 projections sont attribuées à Comédia, ce qui laisse peu de place à la programmation habituelle de FanTasia. Parmi le catalogue, les titres suivant font partie de Comédia: André le Magnifique, Attack the Gas Station!, In China They Eat Dogs, Le Couvent, Mort de rire, The Independent, Psycho Beach Party, Terry Jones Live!, Tuvalu et La Vie après l'amour. Alors qu'Attack the Gas Station! est primé par le public de FanTasia, le film ne reçoit aucune récompense dans le cadre de Comédia.

En 2001, FanTasia et Comédia sont toujours associés, mais la collaboration est moins étroite. Dans le catalogue, on retrouve deux sections distinctes : la première consacrée à FanTasia et la seconde consacrée à Comédia. De plus, les projections de FanTasia sont présentées à l'Impérial alors que les projections de Comédia sont présentés au cinéma Parisien. Ceci permet à FanTasia d'offrir 84 projections en 22 jours. Il s'agit de la dernière année de collaboration entre FanTasia et Comédia.

2002-2003 : FanTasia déménage à ConcordiaModifier

De 1996 à 2001, FanTasia fut présenté au Cinéma Impérial. En 2002, lorsque les rénovations du Cinéma Impérial prirent du retard, l'édition de FanTasia dut être annulée. L'année suivante, FanTasia déplaça ses activités à l'Université Concordia et y est demeuré depuis. Avec ses deux salles de projection (le Theater Hall de 700 places et la salle J.A. de Sève de 150 places), l'Université Concordia offre un avantage de taille par rapport au Cinéma Impérial qui ne comptait qu'une seule salle.

Certains habitués du festival reprochent le peu de confort qu'offrent les salles de l'Université Concordia, mais pour les organisateurs, cet emplacement est important car il permet de maintenir l'ambiance bon enfant qui règne sur le site du festival.

2004 : FanTasia au cœur de la saga des festivals de films de MontréalModifier

À la suite de la tombée en disgrâce du FFM, à l'automne 2004, Téléfilm Canada et la SODEC se lancent conjointement dans un appel d'offres visant la création d'un nouveau festival de cinéma rassembleur d'envergure internationale pour Montréal. Téléfilm Canada et la SODEC reçoivent quatre candidatures : celle de Spectra (FIFM), celle du FNC, celle de Comédia et celle de FanTasia.

Selon le rapport de Téléfilm Canada, les représentants de FanTasia auraient écrit[1] : "Nous n'avons pas la prétention d'être LA solution à votre appel mais d'en faire partie intégrante, soit en tant que membre d'un regroupement d'autres évènements ou en continuant à être autonome, distinct et complémentaire aux autres festivals de cinéma montréalais, canadiens et internationaux."

Pour sa part, l'équipe de Comédia aurait écrit: "Des discussions très sérieuses et avancées sont en cours avec le festival de film de genre, FanTasia afin de créer une alliance. Le temps nous a cependant manqué pour pouvoir l'annoncer officiellement. C'est pourquoi les budgets et certaines parties du concept devront être réaménagés éventuellement en fonction de cette fusion."

Après ce premier tour, aucune des propositions reçues ne satisfait Téléfilm Canada et la SODEC. Les propositions du FNC et du groupe Spectra (FIFM) sont quand même préviligées par rapport à celles de FanTasia et de Comédia qui ont une portée trop limitée.

Les quatre groupes sont priés de réviser leur proposition originale. Au terme de cet exercice, Téléfilm Canada et la SODEC reçoivent trois projets : celui de Spectra (FIFM), celui du FNC et un projet conjoint entre Comédia et FanTasia. On connait la suite : le choix controversé du projet du groupe Spectra (FIFM), le refus du FNC de collaborer avec le FIFM, la tenue décriée de trois festivals généralistes à Montréal en 2005 (FNC, FFM, FIFM), la mort du FIFM et la tenue d'enquêtes publiques auprès de Téléfilm Canada et de la SODEC

2006 : La dixième éditionModifier

En 2006, dans le cadre de sa 10e édition, FanTasia présenta pour la première fois des projections en plein air gratuites au parc de la paix. Les œuvres projetées, (Kamikaze Girls, les quatre derniers épisodes de Goldorak, Night of the Living Dorks et Attack the Gas Station) faisaient partie des succès des éditions précédentes. Entre 400 et 600 personnes assistèrent à chacune de ses projections.

Toujours dans le cadre de sa 10e édition, le 8 juillet 2006, on assiste au lancement du DVD SMALL GAUGE TRAUMA, une compilation des meilleurs courts-métrages d'horreurs présentés depuis 1997 à FanTasia dans le bloc SMALL GAUGE TRAUMA.

L'équipe actuelle du festival est composée de:

  • Directeur du festival : Pierre Corbeil
  • Assistants directeur: Mitch Davis et Marc Lamothe
  • Directeurs de la programmation internationale : Mitch Davis et Tony Timpone
  • Directeurs de la programmation asiatique : Pierre Corbeil et André Dubois

2007 : Une troisième salle de projectionModifier

En 2007, pour la première fois depuis qu'il a lieu à l'Université Concordia, FanTasia dispose de trois salles de projection. En plus du Theater Hall et de la salle J.A. de Sève, le Théâtre DB Clarke est maintenant utilisé pour la projection des films. Cette salle supplémentaire permet au festival d'augmenter son nombre de projections. Lors de cette édition, l'expérience des projections extérieures n'est pas renouvelée.

2008 : Les spectacles, le Fantastique Week-end du court-métrage québécois et le retour des projections extérieuresModifier

En plus de marquer le retour des projections extérieures, l'édition 2008 est aussi marquée par la présentation de deux spectacles : Infection et Inspecteur Bronco Live. Une autre nouveauté : Fantastique Week-end du court-métrage québécois, lors duquel, en plus de la projection de courts-métrages, des colloques et autres événements ont été présentés. Plusieurs invités y ont fait des présentations et ont donné des conseils sur la production et la distribution des films au Québec.

Dans un autre ordre d'idées, on assiste aussi a une hausse de 0,50 $ du coût des billets.

2016Modifier

148 longs métrages sont montrés et plus de 240 courts métrages, , 11 films en réalité virtuelle présentés dans le cadre d’un partenariat avec SAMSUNG.

2017Modifier

155 longs métrages sont présentés ainsi que plus de 260 courts métrages en 201 projections payantes et 4 projections extérieures. 12 films sont montrés en réalité virtuelle dans le cadre d’un partenariat avec SAMSUNG.

2018Modifier

Pierre Corbeil, président du festival se fécilite que pour la deuxième année "notre partenariat avec le Marché du film de Cannes avec lequel se traduisent par trois événements qui favorisent la production de films de genre au niveau international et en particulier entre l’Amérique du Nord et l’Europe".

Jean-François Rauger, dans le Monde, dit l'originalité du festival[2] "une des qualités du festival Fantasia est parfois de permettre au spectateur de découvrir un cinéma hybride qui a quasiment disparu des salles en France, un cinéma qui se joue de la standardisation de certains genres et qui, justement, mêle, parfois avec bonheur, le naturalisme psychologique du petit cinéma indépendant d’auteur et les stimulations de l’épouvante devenues figures allégoriques".

ClientèleModifier

La clientèle de FanTasia est principalement constituée d'un public d'habitués du festival. Cette clientèle est fortement scolarisée. Elle est constituée de 60 % d'hommes et de 40 % de femmes. Elle est constituée de 60 % de francophones. Elle provient principalement de la tranche d'âge 20-40 ans avec une moyenne de 28 ans. 15 % des festivaliers proviennent de l'extérieur de la région métropolitaine. En 2017 le festival a dépassé, pour la huitième année consécutive, les 100 000 spectateurs, dont environ 15 % de clientèle touristique.

Année Durée Billets vendus Billets vendus en prévente
1996 31 jours 50 000 ?
1997 31 jours 70 000 ?
1998 31 jours 70 000 ?
1999 24 jours 72 000 ?
2000 19 jours ? ?
2001 22 jours 70 000 ?
2002 Édition annulée
2003 25 jours 73 000 16 000
2004 25 jours 78 000 30 000
2005 19 jours 75 000 35 000
2006 19 jours 77 000 ?
2007 19 jours 81 000 ?
2008 19 jours ? ?
2009 21 jours ? ?
2010 21 jours 105 000 ?
2011 25 jours 102 000 ?
2012 22 jours 109 000 ?
2013 21 jours 125 000 ?
2014 22 jours 129 000 ?
2015

La particularité principale du festival est le caractère bon enfant qui règne sur le site. L'énergie dégagée lors des représentations fait parfois penser à l'ambiance d'un concert rock. Le sous-titrage (en anglais) quasi systématique des films permet de ne pas perdre un seul mot du dialogue, malgré l'euphorie générale. Cependant, le public est particulièrement respectueux des œuvres et écoute attentivement lorsque le ton du film devient plus sérieux.

Auprès du large public, FanTasia est surtout perçu comme un festival de films d'horreur qui ne représentent pourtant que 25 % de la programmation. Cette perception quelque peu limitative tend à s'estomper avec les années.

Le festival, année par annéeModifier

1996Modifier

Dates: du 12 juillet au 11 août

Lieu: Cinéma Impérial

Particularité: Première édition du festival. Seuls des films de Hong Kong et du Japon sont présentés.

1997Modifier

Dates: 11 juillet au 10 août

Lieu: Cinéma Impérial

Prix:

1998Modifier

Dates: 10 juillet au 9 août

Lieu: Cinémal Impérial

Particularité: Année de la première édition du festival à Toronto

Prix:

1999Modifier

Dates: 23 juillet au 15 août

Lieux: Cinéma Impérial et exCentris

Particularité: Seconde édition du festival à Toronto. Seule année où le cinéma exCentris est utilisé.

Prix:

2000Modifier

Dates: 13 au 31 juillet

Lieu: Cinéma Impérial

Particularité: Début de la collaboration entre FanTasia et le festival Juste pour rire.

Prix:

2001Modifier

Dates: 10 au 31 juillet

Lieu: Cinéma Impérial

Particularité: Seconde et dernière année de collaboration avec Juste pour rire. Dernière année au Cinéma Impérial.

Prix:

2002Modifier

Édition annulée en raison des rénovations du Cinéma Impérial.

2003Modifier

Dates: 17 juillet au 10 août

Lieu: Université Concordia

Particularité: Première édition à l'Université Concordia

Prix:

2004Modifier

Dates: 8 juillet au 1er août

Lieu: Université Concordia

Prix:

2005Modifier

Dates: 7 au 25 juillet

Lieu: Université Concordia

Particularité: 10e anniversaire du festival. Il s'agit pourtant de la 9e édition en raison de l'annulation de l'édition de 2002.

Prix:

2006Modifier

Dates: 6 au 24 juillet

Lieu: Université Concordia

Particularité: 10e édition du festival. Pour souligner l'évènement, des projections gratuites en plein air sont organisées.

Prix:

2007Modifier

Dates: 5 au 23 juillet

Lieu: Université Concordia

Nombre de films projetés: Plus de 130 longs-métrages et 250 courts-métrages.

Particularité: Depuis son déménagement à Concordia, le festival bénéficie pour la première fois de trois salles de projection.

Prix:

2008Modifier

Dates : 3 au 21 juillet

Lieu : Université Concordia

Particularité : Légère hausse du coût des billets, retour des projections extérieures et présentation de deux spectacles.

Prix :

2009Modifier

Dates: 9 au 27 juillet

Lieu: Université Concordia

2010Modifier

Dates: 8 au 28 juillet

Lieux: Université Concordia, cinéma Impérial

Prix:

Autres films programmés:

2013Modifier

Prix Cheval Noir du meilleur film : Big Bad Wolves réalisé par Aharon Keshales et Navot Papushado

Prix du meilleur réalisateur : Hou Chi-Jan pour When A Wolf Falls In Love With A Sheep

Prix du meilleur scénario : Aharon Keshales et Navot Papushado pour Big Bad Wolves

Prix du meilleur acteur : Cho Jae-hyun pour The Weight de Jeon Kyu-hwan

Prix de la meilleure actrice : Nathalie Boutefeu pour Les Gouffres d'Antoine Barraud.

Prix du meilleur premier film ː Cheap Thrills d' Evan Katz.

2014Modifier

Prix Cheval Noir du meilleur film : Uzumasa Limelight de Ken Ochiai

Prix du meilleur réalisateur : David Zellner pour Kumiko the Treasure Hunter

Prix du meilleur scénario : Billy Senese pour Closer to God de Billy Senese

Prix du meilleur acteur : Seizo Fukumoto pour Uzumasa Limelight

Prix de la meilleure actrice : Miyuki Oshima pour Fuku-Chan of Fuku-Fuku Flats

Prix New Flesh pour le meilleur premier film ; The Infinite Man de Hugh Sullivan

2015Modifier

Prix Cheval Noir du meilleur film : Tag de Sono Sion

Prix du meilleur réalisateur : Malik Bader pour Cash only

Prix du meilleur scénario : Tomoe Kanno pour La La La at Rock Bottom

Prix du meilleur acteur : Subaru Shibutani dans La La La at Rock Bottom

Prix de la meilleure actrice : Reina Triendl dans Tag

Prix New Flesh pour le meilleur premier film ; Crumbs de Miguel Llanso

2016Modifier

Prix Cheval Noir du meilleur film : Train to Busan de Yeon Sang-ho

Prix du meilleur réalisateur : Kiyoshi Kurosawa pour Creepy

Prix du meilleur scénario : E J-Yong pour The Bacchus Lady

Prix du meilleur acteur : Franko Dijak dans Goran

Prix de la meilleure actrice : Youn Yuh-jung dans The Bacchus Lady

Prix New Flesh pour le meilleur premier film ; Man underground de Michael Borowiec et Sam Marine.

2017Modifier

Prix Cheval Noir du meilleur film : Spoor (Pokot) de Agnieszka Holland

Prix du meilleur réalisateur : Nattawut Poonpiriya pour Bad genius  

Prix du meilleur scénario : Marianna Palka pour Bitch 

Prix du meilleur acteur : Song Kang-ho pour A taxi driver

Prix de la meilleure actrice : Violetta Schurwlow pour Cold Hell (Die Hölle)

Prix New Flesh pour le meilleur premier film : Split de Choi Kook-hee 

2018Modifier

Le 22e ferstival se déroule du 12 juillet au 2 août.

Palmarès officiel des longs métrages (cheval noir). Le jury est présidé par Tim Matheson ː

Prix du meilleur film : Dans la brume de Daniel Roby

Meilleur réalisateur : Nosipho Dumisa pour Number 37

Meilleur scénario : Isa Mazzei pour Cam réalisé par Daniel Goldhaber

Meilleur acteur : Joshua Burge, dans Relaxer de Joël Potrykus

Meilleure actrice : Kim Da-mi dans The Witch: Part 1. The Subversion réalisé par Park Hoon-jung

Prix New Flesh pour le meilleur premier film : Cam réalisé par Daniel Goldhaber

NotesModifier

  1. [1] Rapport circonstanciel : Examen des critères et du processus de sélection d'un évènement cinématographique à Montréal. Téléfilm Canada. 7 avril 2006.
  2. Jean-François Rauger, « Les nouveaux codes du films de genre à Fantasia 2018 », Le Monde,‎
  3. « Fringale nocturne », sur Fantasia, (consulté le 14 octobre 2017)

Liens externesModifier