Ouvrir le menu principal

Félix Dufour-Laperrière

cinéaste québécois
Félix Dufour-Laperrière
Naissance
Chicoutimi
Québec, Canada
Nationalité Drapeau du Canada. Canadien
Profession animateur
réalisateur
scénariste
Films notables Ville Neuve
Transatlantique
Site internet http://felixdl.com

Félix Dufour-Laperrière est un animateur, réalisateur et scénariste québécois né en 1981 à Chicoutimi, au Québec. Ses réalisations oscillent entre documentaire (Transatlantique), animation (Ville Neuve) et courts métrages expérimentaux. Son travail est également marqué par la grande importance qu'il attache à la poésie et au langage[1].

ŒuvreModifier

Félix Dufour-Laperrière étudie en arts visuel avec une majeure en cinéma d'animation à l'Université Concordia[2]. Sa carrière artistique débute avec des expérimentations formelles à cheval entre les arts visuels et le cinéma. Plusieurs de ses premiers courts métrages parcourent les festivals internationaux. En 2012, à l'occasion d'une carte blanche proposée par le Festival du nouveau cinéma de Montréal, Félix Dufour-Laperrière réalise Parallèle Nord, un essai expérimental proposant une ballade sensorielle au cœur de la forêt boréale. Le film intègre la programmation de plusieurs festivals dont le Festival du film de Tribeca, à New York[3].

Après une dizaine d'années de créations cinématographiques à son actif, Félix Dufour-Laperrière sort son premier long métrage, l'essai documentaire Transatlantique. Le film est tourné en super 16 mm noir et blanc sur une période de 31 jours[2]. L'idée de traverser l'océan Atlantique avec sa caméra germe en 2009, mais ce n'est qu'en 2014, avec le soutien du Conseil des arts du Canada, que le projet voit le jour[2]. Le documentaire retrace un voyage en mer à bord d'un bateau de marchandise dans lequel le cinéaste et ses deux frères embarquent en 2013, depuis le port d'Anvers jusqu'à celui de Montréal, en passant par Tallinn[4]. Similairement à de précédents travaux tels que Parallèle Nord, le dialogue entre le son et l'image transporte sensoriellement le spectateur.Transatlantique gagne le Prix Pierre-et-Yolande-Perrault du meilleur premier ou deuxième long métrage documentaire dans le cadre de la 33e édition du festival Les Rendez-vous Québec Cinéma en 2015[5].

Quatre années plus tard, Félix Dufour-Laperrière sort son deuxième long métrage. Avec Ville Neuve (2018), il signe son premier long métrage d'animation et son premier scénario de fiction. Le film est présenté dans de nombreux festivals au Québec et à l'international. Mêlant les luttes collectives aux désirs individuels, Ville Neuve se penche autant sur le contexte politique québécois des années 1980 et 1995 que sur la relation fragile d'un homme avec son ex-femme.

Une vision humaniste transparaît à travers ses différents films qui, autant en animation qu'en pellicule, confrontent souvent le politique au poétique. L'attention portée au langage est aussi perceptible tout au long de son oeuvre : Ville Neuve est un poème autant au niveau de son texte que de ses scènes allégoriques; Transatlantique joue avec les sonorités hindi des discussions et des prières des ouvriers à bord; les mots de Serge Gainsbourg rythment le court métrage Variations sur Marilou; les textes de la poétesse québécoise Hélène Dorion accompagnent Le jour nous écoute[2]. Dans un entretien pour la revue 24 Images, le cinéaste déclare : « J’aspire à un cinéma qui flirte avec l’art contemporain et qui a l’exigence de la littérature[2] ».

Prévu pour 2020, le prochain film de Félix Dufour-Laperrière, le documentaire animé Archipel, prendra cette fois les îles imaginaires du Fleuve Saint-Laurent comme décor pour une nouvelle exploration de l'identité et du territoire[6]. Il prépare également un nouveau film d'animation, La mort n'existe pas.

FilmographieModifier

Longs métragesModifier

2018 : Ville Neuve

2014 : Transatlantique

Courts métragesModifier

2013 : Le jour nous écoute

2012 : Parallèle Nord

2012 : Dynamique de la pénombre (co-réalisé avec Frédéric Dallaire)

2011 : Canicule (co-réalisé avec Marie-Ève Juste)

2010 : Strips

2009 : M

2008 : Rosa Rosa

2007 : Variations sur Marilou

2006 : Head (co-réalisé avec Dominic Etienne Simard)

2006 : Un, deux, trois, crépuscule

2003 : Encre noire sur fond d’azur

RéférencesModifier

  1. « Ville Neuve, un film de Félix Dufour-Laperrière, en première mondiale au Festival international du Film de Venise », sur CTVM.info, (consulté le 9 septembre 2019)
  2. a b c d et e Charles-André Coderre, « Entretien avec Félix Dufour-Laperrière », 24 images, no 169,‎ , p. 24–27 (ISSN 0707-9389 et 1923-5097, lire en ligne, consulté le 9 septembre 2019)
  3. « Le singulier Parallèle Nord de Félix Dufour-Laperrière à Tribeca », sur La Presse, (consulté le 9 septembre 2019)
  4. « FNC/Transatlantique: il était un très gros navire... », sur La Presse, (consulté le 9 septembre 2019)
  5. « Le prix Gilles-Carle remis à L'ange gardien », sur La Presse, (consulté le 9 septembre 2019)
  6. Zone Arts- ICI.Radio-Canada.ca, « Ville Neuve : un film d’animation québécois à la 75 e Mostra de Venise », sur Radio-Canada.ca (consulté le 9 septembre 2019)

Liens externesModifier