Ouvrir le menu principal

Ray & Liz

film de Richard Billingham, sorti en 2018
Ray & Liz
Réalisation Richard Billingham
Scénario Richard Billingham
Acteurs principaux

Justin Salinger, Ella Smith, Patrick Romer

Sociétés de production Jacqui Davies, Greg McManus, Adam Partridge, Ed Talfan
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre drame
Sortie 10 avril 2019 Drapeau de la France France

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Ray & Liz est un film britannique tourné en 2018 et sorti en France le 10 avril 2019. Ray & Liz est le premier long-métrage du photographe Richard Billingham. Le film, inspiré de sa famille, dépeint l'enfance troublée du réalisateur dans le « Black Country » des Midlands de l'Ouest pendant l'ère Thatcher, où il vivait avec ses parents et son jeune frère. En 1996, Richard Billingham avait déjà publié le livre Ray's a Laugh qui regroupait une sélection de photographies de sa famille[1].

SynopsisModifier

Dans les années 90, l’alcool et la solitude rend le père de Richard, Ray, prisonnier de sa propre chambre.

Une décennie plus tôt, Richard vivait avec son jeune frère, Jason, et ses deux parents, Raymond « Ray » et Elizabeth « Liz », dans un appartement décrépi en périphérie de Birmingham. Si leur quotidien est brutal et laborieux, la famille Billingham se livre à des habitudes extrêmes en se débrouillant tant bien que mal au sein d’une existence déterminée par des facteurs qu’elle ne maitrise pas.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

  • Patrick Romer : Ray, âgé
  • Richard Ashton : Sid
  • Ella Smith : Liz
  • Justin Salinger : Ray
  • Jacob Tuton : Richard, dix ans
  • Callum Slater : Jason, deux ans
  • Tony Way : Lawrence
  • Sam Gittins : William
  • Sam Plant : Richard, seize ans
  • Joshua Millard-Lord : Jason, neuf ans
  • Deirdre Kelly : Liz âgée

ProductionModifier

Genèse et développementModifier

En 1996, Richard Billingham rencontre un succès immédiat avec son livre Ray’s a Laugh, dont les photographies prises au temps de sa jeunesse exposent l’intimité de son quotidien familial difficile[3].

Son père, Ray, est alcoolique. Liz, sa mère irritable, fume des cigarettes abondamment. Ils ont perdu leur emploi et leur place dans la société, coulent dans une misère où seuls les services sociaux leur permettent de subsister[4].

Basé sur les souvenirs de Billingham lui-même, Ray & Liz concentre son attention sur ses parents, les relations familiales complexes qu’ils partagent et l’impact qu’elles ont sur Richard et son frère cadet Jason[5].

Distribution des rôlesModifier

TournageModifier

MusiqueModifier

Le film inclut plusieurs chansons dont "Some of Your Lovin" (1965) de Dusty Springfield, "Happy House" (1980) de Siouxsie and the Banshees, "Pass The Dutchie" (1982) de Musical Youth et "Good Thing" (1988) de Fine Young Cannibals[6].

SortieModifier

Accueil critiqueModifier

Ray & Liz

Compilation des critiques
PériodiqueNote
Le Monde 
Libération 

Lors de sa sortie au Royaume-Uni en mars 2019, le film suscite un vif enthousiasme critique. The Irish Times parle d'un film « beau, poignant et sans compromis » dans une chronique notée 5 étoiles sur 5[7]. Time Out le présente comme « un premier film formidable », avec une « authenticité » et une « superbe cinématographie »[8]. Variety parle d'un « cinéma rare et remarquable »[9]. The Independent parle d'un film « émouvant et touché par la grâce »[10]. The Telegraph le décrit comme un « portrait sombre et amusant » d'une famille dans « une Grande-Bretagne qui ne devrait plus exister »[11]. The Guardian loue le film comme un « extraordinaire album de famille ramené à la vie »[12], et The Times salue son « authenticité vivifiante »[13]. Ray & Liz reçoit ensuite le prix du meilleur premier film européen lors de la 24e édition du Festival international du film de Vilnius[14].

Lors de sa sortie française, le mensuel Les Cahiers du Cinéma le classe film du mois: « Billingham tire l'inverse de la chronique ou du reportage voyeuriste », Ray & Liz « est une oeuvre hantée [...] qui recèlent les secrets d'une enfance solitaire » et est « un grand film d'amour fou »[15]. Télérama le décrit comme un film « magnifique et mélancolique »[16]. Le Monde salue la démarche du réalisateur pour son premier film et écrit! « En ne dissimulant rien des errements de ses parents, Billingham pose sur eux un regard paradoxal, à la fois tendre et cruel »[17]. Pour Libération : « Billingham aime ses personnages indignes, ce qui sauve son film. »[18].

DistinctionsModifier

Récompenses [19]Modifier

SélectionModifier

RéférencesModifier

  1. Marion Duquerroy, « La famille Billingham. Ray, Liz, Jason et autres animaux », Images Re-vues. Histoire, anthropologie et théorie de l'art, no 6,‎ (ISSN 1778-3801, lire en ligne, consulté le 18 décembre 2018)
  2. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  3. (en-US) « Richard Billingham, Ray’s a laugh, 1996 » (consulté le 18 décembre 2018)
  4. « Richard Billingham photographe - Biographie Richard Billingham, œuvres Billingham », sur www.moreeuw.com (consulté le 18 décembre 2018)
  5. « British Council Film: RAY AND LIZ », sur film.britishcouncil.org (consulté le 18 décembre 2018)
  6. Nevers, Camille. Ray & Liz», Crise et Chansons". Libération. 9 Avril 2019. Consulté le 10 avril 2019
  7. Brady, Tara. "Ray & Liz: A gruelling, uncompromising and beautiful. The Irish Times. 15 Mars 2019. Consulté le 9 avril 2019.
  8. Waywell, Chris. "Ray and Liz". Time Out. 1 mars 2019. Consulté le 9 avril 2019.
  9. Lodge, Guy. "Locarno Film Review: ‘Ray & Liz’ "Ray and Liz". Variety. 7 août 2019. Consulté le 9 avril 2019.
  10. Macnab, Geofrrey. "Ray & Liz". The Independent. 7 mars 2019. Consulté le 9 avril 2019.
  11. Collin, Robbie. "Ray & Liz, review: a darkly funny portrait of a Britain that shouldn’t exist". The Telegraph. 7 mars 2019. Consulté le 9 avril 2019.
  12. Ide, Wendy. 'Ray & Liz review – Richard Billingham’s extraordinary family album brought to life'. The Guardian. 10 mars 2019. Consulté le 9 avril 2019.
  13. Potton, Ed. "Film review: Ray & Liz". The Times. 10 mars 2019. Consulté le 9 avril 2019.
  14. Blaney, Martin. "'Ray & Liz' wins best European debut in Vilnius". Screendaily.com. 8 avril 2019. Consulté le 9 avril 2019.
  15. Malausa, Vincent. "Pays noir, amour fou (Ray & Liz de Richard Billingham)". Les Cahiers du Cinéma. Avril 2019. P. 56-57
  16. Ferenczi, Aurélien. "L’homme qui filmait sa famille en cage" (Ray & Liz chronique). Télérama. 7 août 2018. Consulté le 9 avril 2019.
  17. « « Ray & Liz » : la folie intérieure du « Pays noir », cité ouvrière près de Birmingham », lemonde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 18 avril 2019).
  18. « «Ray & Liz», crise et chansons », sur Libération.fr, (consulté le 18 avril 2019).
  19. Ray & Liz (lire en ligne)
  20. « Ray & Liz », sur Cineuropa - le meilleur du cinéma européen (consulté le 18 décembre 2018)

Liens externesModifier