Laurent Cantet

réalisateur et scénariste français

Laurent Cantet, né le à Melle (Deux-Sèvres) et mort le à Paris, est un réalisateur et scénariste français de cinéma et de télévision.

Laurent Cantet
Description de cette image, également commentée ci-après
Laurent Cantet au festival de Cannes 2008.
Naissance
Melle (Deux-Sèvres)
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès (à 63 ans)
Paris 20e (France)
Profession Réalisateur, scénariste
Films notables Ressources humaines
L'Emploi du temps
Entre les murs

Il remporte la Palme d'or au festival de Cannes 2008 pour son film Entre les murs.

Biographie

modifier

Origines

modifier

Laurent Cantet naît en 1961 à Melle dans les Deux-Sèvres, de parents instituteurs à Ardilleux (Deux-Sèvres)[1],[2].

Formation au cinéma

modifier

Laurent Cantet obtient une maîtrise d'audiovisuel à Marseille, puis intègre l'IDHEC en 1984, où il se lie d'amitié avec de futurs cinéastes tels Dominik Moll, Vincent Dietschy ou encore Gilles Marchand[2], qui l'engagera comme chef-opérateur de son premier court métrage, L'Étendu en 1987. Entretemps, il décroche le diplôme de la prestigieuse école, avec un film de fin d'études intitulé Chercheurs d'or.

Carrière

modifier

Les deux premières œuvres cinématographiques de Laurent Cantet en tant que réalisateur sont deux courts métrages : Tous à la manif, en 1994, interprété notamment par John Bertin et Michel Brun et qui reçoit le prix Jean-Vigo en 1995, puis Jeux de plage, avec entre autres Jean Lespert, Jalil Lespert et Julia Minguet, sorti la même année.

En 1998, il réalise le téléfilm Les Sanguinaires pour Arte dans le cadre de la collection 2000 vu par... qui regroupe onze réalisateurs et réalisatrice français et internationaux.

En 2000, il se fait mieux connaître du grand public avec son film Ressources humaines qui a la particularité d'avoir été diffusé à la télévision (Arte, chaîne coproductrice du film) la veille de sa sortie en salle. En 2001, le long métrage est notamment récompensé par le César de la meilleure première œuvre et par celui du meilleur espoir masculin pour Jalil Lespert.

Le , Cantet reçoit la Palme d'or lors du 61e Festival de Cannes, à l'unanimité du jury, pour son film Entre les murs. De 2008 à 2010, Entre les murs a été sélectionné 65 fois dans diverses catégories et a remporté 13 récompenses[3],[4].

En 2010, il se mobilise pour la cause des travailleurs sans-papiers en grève aux côtés de nombreux cinéastes et artistes[5].

En , il participe aux côtés de Cédric Klapisch, Pascale Ferran et Alain Rocca, à la création et au lancement de LaCinetek, première plateforme de VOD consacrée au cinéma de patrimoine[6].

En 2017, il est président du comité de sélection de l'aide à la post-production de la société Lumières Numériques[7].

Sa dernière apparition publique remonte à pour présenter[8] aux côtés d’autres cinéastes (Pascale Ferran, Cédric Klapisch, Bertrand Bonello, Rebecca Zlotowski, Michel Hazanavicius, Olivier Nakache et Éric Toledano), la nouvelle version de LaCinetek sous-titrée La Cinémathèque des cinéastes.

Engagement

modifier

Laurent Cantet est membre du collectif 50/50 qui a pour but de promouvoir l’égalité des femmes et des hommes et la diversité dans le cinéma et l’audiovisuel[9],[10].

Laurent Cantet meurt le dans le 20e arrondissement de Paris[11] à l'âge de 63 ans, des suites d'un cancer[8],[12],[13]. Ses obsèques se déroulent dans la plus stricte intimité.

Filmographie

modifier

Réalisateur

modifier

Courts métrages

modifier

Longs métrages

modifier
 
Descente des marches au festival de Cannes 2008, après la présentation du film Entre les murs.

Scénariste

modifier

Directeur de la photographie

modifier

En 2009, Laurent Cantet apparaît dans le documentaire La Dérive douce d'un enfant de Petit-Goâve[14] de Pedro Ruiz, où il parle à propos de l'écrivain haïtien Dany Laferrière et du roman La Chair du Maître, roman à l'origine du scénario de son film Vers le sud.

Distinctions

modifier

Récompenses

modifier

Nominations

modifier

Notes et références

modifier
  1. LES GENS DU CINEMA, « Fiche de Laurent Cantet », sur www.lesgensducinema.com (consulté le ).
  2. a et b Jacques Mandelbaum, « La mort de Laurent Cantet, cinéaste humaniste qui tissait avec subtilité préoccupation sociale et enjeu romanesque », sur lemonde.fr, (consulté le ).
  3. « Entre les murs - Distinctions » ((en) récompenses), sur l'Internet Movie Database (consulté le ).
  4. « Palmares du film Entre les murs », sur Allociné (consulté le ).
  5. « Le cinéaste Laurent Cantet a confirmé hier, en tant que porte-parole du collectif des cinéastes pour les sans-papiers, que le film serait projeté dès aujourd’hui dans près de 500 salles en France. »
    Cf. « Allociné : Un court-métrage pour les sans-papiers » sur reseau-resf.fr.
  6. « Lancement de la Cinetek, première plateforme VàD conçue par des réalisateurs », sur cnc.fr (consulté le ).
  7. « Aide à la post-prod | l'aide à la post-production selon Lumières Numériques », sur aide.lumieres-numeriques.fr (consulté le ).
  8. a et b Étienne Sorin, « Laurent Cantet, palme d'or avec Entre les murs, est décédé à 63 ans »  , sur lefigaro.fr, Le Figaro, .
  9. « Femmes dans le cinéma : "La parité n'est pas qu'un problème de nana !" », sur LExpress.fr, (consulté le ).
  10. « Le collectif 5050 », sur collectif5050.com (consulté le ).
  11. Insee, « Extrait de l'acte de décès de Laurent Cantet », sur MatchID
  12. « Le réalisateur Laurent Cantet est mort », sur France Inter, (consulté le ).
  13. Didier Péron, « Mort de Laurent Cantet à 63 ans, cinéaste entre douceur et révolte », sur Libération (consulté le ).
  14. Voir le site officiel du documentaire La Dérive douce d'un enfant de Petit-Goâve.

Voir aussi

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

modifier
  • Y. Lebtahi et I. Roussel-Gillet, Pour une méthode d'investigation du cinéma de Laurent Cantet, L'Harmattan, 2005.
  • Isabelle Roussel-Gillet, « Saisissements et dessaisissements, de La Chair du maître de Dany Laferrière à Vers le Sud de Laurent Cantet », revue Cadrage.net, 2010 [lire en ligne].

Liens externes

modifier