New Japan Pro-Wrestling

fédération de catch japonaise
(Redirigé depuis New Japan Pro Wrestling)

New Japan Pro Wrestling
logo de New Japan Pro-Wrestling
illustration de New Japan Pro-Wrestling

Création 13 janvier 1972
Fondateurs Antonio Inoki
Forme juridique Kabushiki gaishaVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Meguro, Tokyo
Drapeau du Japon Japon
Direction Naoki Sugabayashi (président)
Actionnaires Bushiroad (majoritaire)
TV Asahi (minoritaire)
Amuse, Inc. (minoritaire)
Activité Divertissement sportif, shoot wrestling/strong style
Société mère Bushiroad (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Effectif 74
Site web www.njpw.co.jp

Chiffre d'affaires 4.9 milliards de yen

New Japan Pro Wrestling (新日本プロレス, Shin Nihon Puroresu?) (NJPW) est une fédération majeure de catch (lutte professionnelle) japonaise, fondée en par Antonio Inoki. Le style du catch de la NJPW est le Shoot wrestling/Strong style. Avec son programme télévisé diffusé sur TV Asahi[1], il s'agit de la plus grande fédération de catch au Japon.[2]

Créé après le renvoi d'Inoki de la Japan Wrestling Association (en), la NJPW se fait connaitre dans les années 1970 pour le combat boxeur vs. catcheur opposant Inoki à Mohamed Ali. Durant cette période, un partenariat avec la World Wide Wrestling Federation (WWWF puis WWF en 1979) se noue et aboutit à l'utilisation de deux ceintures par la NJPW et la WWWF : le championnat du monde poids-lourds d'arts-martiaux de la WWWF/WWF et le championnat poids-lourds-junior de la WWWF/WWF. Dans les années 1980, la fédération créé l'International Wrestling Grand Prix (IWGP), l'instance chargée de désigner les champions, ainsi que les différentes ceintures poids-lourds, par équipe et poids-lourds junior. Dans les années 1990, le partenariat avec la WWF prend fin et la NJPW décide de s'allier avec la World Championship Wrestling avec qui ils organisent les premiers spectacles au Tokyo Dome tous les ainsi que Collision in Korea. En 2005, Yuke's rachète la New Japan et la revend en 2012 à Bushiroad, Incorporated.

HistoireModifier

Création (1972-1980)Modifier

Antonio Inoki tente au début des années 1970 de prendre le contrôle de la Japan Wrestling Association (en), mais se fait renvoyer pour cela à la fin de l'année [3]. En , en réaction, il décide de créer sa propre fédération : la New Japan Pro Wrestling[3]. Le premier spectacle, intitulé Opening Series, a lieu le dans l'Ota Ward Gymnasium de Tokyo, et voit Karl Gotch bat Inoki dans le match phare devant un public de 5 000 personnes[3],[4],[5]. En , la NJPW signe un contrat de diffusion avec NET TV, maintenant connu sous le nom de TV Asahi. L'émission s'appelle World Wrestling[3]. L'entreprise est chapeautée par sa ligue dirigeante : l'International Wrestling Grand Prix. En , Hulk Hogan devient le premier champion poids lourd de l'IWGP en battant Inoki[6]. Cependant, ce championnat est plus tard abandonné et la version actuelle du titre est étable en 1987. Inoki officie en tant que président de la fédération jusqu'en 1989, lorsqu’il est remplacé par Seiji Sakaguchi[3].

Le , la NJPW organise Battle Satellite, son premier spectacle au Tokyo Dome[7]. La promotion est membre de la National Wrestling Alliance de à et encore une fois de à . La NJPW est aussi affiliée à la NWA à la fin des années 2000 et au début des années 2010[Quand ?]. Le , la NJPW s'associe à la World Championship Wrestling pour produire Super Warriors (en), le premier des spectacles du au Tokyo Dome[8], un événement annuel majeur pour la fédération. En , la NJPW et la WCW organisent ensemble le spectacle Collision in Korea sur deux jours au stade du Premier-Mai de Pyongyang en Corée du Nord. Cet événement est le premier spectacle de catch ayant tenu lieu dans ce pays et détient encore un record d'audience avec 355000 spectateurs en deux jours[9],[10],[11].

Plusieurs catcheurs américains viennent au Japon affronter Inoki, ce dernier remporte la plupart de ces combats afin d’accroitre sa popularité[12].

En 1976, le boxeur Mohamed Ali est en voyage au Japon et provoque le public en déclarant qu'il n'y a aucun boxeur nippon apte à l'affronter[13]. Inoki lui offre 6 000 000 dollars pour un combat[13]. Ce match doit être au départ être plus proche du combat de catch, avec la victoire d'Inoki afin de satisfaire le public japonais[13].

PersonnelModifier

Liste des présidentsModifier

Nom Période
Kanji Inoki 1972 - 1989
Seiji Sakaguchi 1989 - 1999
Tatsumi Fujinami 1999 -
Masakazu Kusama -
Simon Kelly Inoki -
Naoki Sugabayashi - Présent

ChampionnatsModifier

 
Kazuchika Okada, avec le titre poids-lourd IWGP en juillet 2015.

Les titres de la New Japan porte le nom d'« International Wrestling Grand Prix » (IWGP) pour les titres mondiaux et juniors, et de « "New Blood", "Evolution", "Valiantly", "Eternal" et "Radical" » (NEVER) pour les titres secondaires. Le NJPW Strong Openweight Championship est un titre réservé au programme américain NJPW Strong.

ActuelsModifier

Championnat[14] Champion(s) actuel(s) Victoire Champion(s) précédent(s)
IWGP World Heavyweight Championship Shingo Takagi (1) 7 juin 2021 Will Ospreay (1)
IWGP United States Heavyweight Championship Hiroshi Tanahashi (2) Lance Archer (2)
IWGP Tag Team Championship Zack Sabre Jr. & Taichi (3) 25 juillet 2021 Los Ingobernables de Japon (Tetsuya Naito & SANADA) (1)
IWGP Junior Heavyweight Championship Robbie Eagles (1) 25 juillet 2021 El Desperado (1)
IWGP Junior Heavyweight Tag Team Championship Suzuki-gun (El Desperado & Yoshinobu Kanemaru) (4) 5 septembre 2021 Bullet Club (El Phantasmo & Taiji Ishimori) (3)
NEVER Openweight Championship Jay White (1) 3 mai 2021 Hiroshi Tanahashi (1)
NEVER Openweight 6-Man Tag Team Championship Chaos (Hirooki Goto, Tomohiro Ishii & Yoshi-Hashi) (1) 9 août 2020 Los Ingobernables de Japon (Evil (4), Shingo (1) & BUSHI (4)) (1)
NJPW Strong Openweight Championship Tom Lawlor (1) 23 avril 2021 N/A: Champion inaugural

RetirésModifier

Le IWGP Heavyweight Championship et le IWGP Intercontinental Championship ont été désactivés le 04 mars 2021 lorsqu'ils ont fusionné pour former le IWGP World Heavyweight Championship.

Tournois annuelsModifier

Tournoi Dernier(s) vainqueur(s) Victoire
G1 Climax Kōta Ibushi
World Tag League Tama Tonga / Tanga Loa
Best of the Supers Juniors Hiromu Takahashi
New Japan Cup Will Ospreay 4 avril 2021
Super Jr. Tag League Roppongi 3K (Sho & Yoh) (3)
New Japan Rumble Masahito Kakihara

NJPW Greatest WrestlersModifier

Le NJPW Greatest Wrestlers correspond au Hall of Fame de la fédération. Cette dernière récompense les catcheurs qui ont contribué à son expansion. La cérémonie a lieu le , date anniversaire de la fédération, chaque année où les prix sont décernés[15].

Catcheurs Année Notes
Antonio Inoki 2007 Fondateur de la fédération.
Premier et décuple vainqueur du World League/MSG League/G1 Climax.
Premier et champion poids-lourd IWGP à une reprise.
Quadruple vainqueur du MSG Tag League.
Seiji Sakaguchi 2007 Champion d'Amérique du Nord Poids-Lourd de la WWF à une reprise.
Kantaro Hoshino (en) 2007 Promoteur de la fédération.
Vainqueur de la Six Man Tag Team Cup League 1988
Champion du Sud par équipe de la NWA à une reprise.
Kotetsu Yamamoto (ja) 2007 Champion du Sud par équipe de la NWA à une reprise.
Shoji Kai (ja) 2009 Arbitre de catch.
Vainqueur de la coupe Karl Gotch 1974.
Kuniaki Kobayashi (en) 2009 Champion poids-lourd junior IWGP à une reprise.
Akira Maeda 2009 Champion par équipe IWGP à deux reprises.
Dernier champion International Poids-Lourd de la WWF.
Black Cat (en) 2009 Arbitre de catch.
Distinction décernée à titre posthume.
Animal Hamaguchi (en) 2010 Entraîneur de catch.
Double champion par équipe All Asia.
Shinya Hashimoto 2010 Fondateur de la Pro Wrestling Zero1.
Champion poids-lourd IWGP à trois reprises.
Champion par équipe IWGP à trois reprises.
Vainqueur du G1 Climax à une reprise.
Distinction décernée à titre posthume.
Don Arakawa (ja) 2011 Champion par équipe des Caraïbes de la WWC.

PartenariatsModifier

La NJPW a collaboré tout au long de son histoire avec beaucoup d'autres fédérations, américaines et mexicaines notamment dont voici une liste (ils sont visibles lors de Wrestle Kingdom par exemple) :

Notes et référencesModifier

  1. (en) NJPW, « About us | NEW JAPAN PRO-WRESTLING », sur NJPW (consulté le )
  2. (en) « PRO WRESTLING: New Japan Pro Wrestling on AXS TV in United States » (consulté le )
  3. a b c d et e (en) Robert Heard, « TRS: History of New Japan Pro Wrestling (NJPW) - Part One », sur Wrestling101, (consulté le ).
  4. (en) « NJPW 1972: Opening Series », sur Puroresu.com (consulté le )
  5. (en) Jim Smallman, I'm Sorry, I Love You : A History of Professional Wrestling, , 288 p. (ISBN 978-1-4722-5421-4, lire en ligne)
  6. (en) « INTERNATIONAL WRESTLING GRAND PRIX CHAMPIONSHIP TOURNAMENT », sur Wrestling-Titles.com (consulté le )
  7. (en) « The Story of the Tokyo Dome's First Pro Wrestling Match The Story of the Tokyo Dome's First Pro Wrestling Match », sur New Japan Pro-Wrestling, (consulté le )
  8. (en) « WCW/New Japan Pay Per Views WCW/New Japan Supershow II », sur prowrestlinghistory.com (consulté le )
  9. (en-US) « WED. UPDATE: Flair talks wrestling in North Korea, Okabayashi inhjury update, Henderson signs new contract, Batista movie, Cro Cop return, Ross talk, Rumble vs. UFC 170, Classics on Demand » (version du 26 janvier 2014 sur l'Internet Archive), sur prowrestlinghistory.com
  10. (en-US) « PWTorch.com – WCW FLASHBACK – "Collision in Korea" 20 yrs. ago today: Flair & WCW crew head to N. Korea with New Japan Pro Wrestling », sur PW Torch (consulté le )
  11. (en-US) Dave Meltzer, « April 11, 2016 Wrestling Observer Newsletter »  , sur f4wonline.com (consulté le ) : « "The all-time pro wrestling attendance record would be for shows on April 28 and April 29, 1995 at May Day Stadium in Pyongyang, North Korea. The announced crowds for those shows were 165,000 and 190,000, although the real numbers were about 150,000 and 165,000. The first show was headlined by Scott Norton vs. Shinya Hashimoto and the second by Antonio Inoki vs. Ric Flair. While there were tickets sold, most of the people attending got in free, and were pretty much ordered to attend, so it's not really a fair comparison" »
  12. (es) « Historia de NJPW I: Primeros pasos (1970s) », sur Solo Wrestling, (consulté le )
  13. a b et c « Boxe vs MMA – Patients Zéro : Mohamed Ali vs Antonio Inoki », sur La Sueur, (consulté le )
  14. (en) « Historique des titres de la NJPW », sur Pro-Wrestling Title Histories (consulté le )
  15. http://www.njpw.co.jp/english/data/list_greatest.html Greatest Wrestlers
  16. (en) « New Japan Pro Wrestling comes to the U.S. », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le )

Liens externesModifier