Ouvrir le menu principal
NamibieEmpty.pngNamibie
Description de l'image Logo Namibia Rugby Union.svg.
Surnom Les Welwitschias
Stade Hage Geingob Rugby Stadium, Windhoek (12 000 places)
maillot 0000CD maillot 0000CD maillot 0000CD
short FFFFFF
bas 120A7F
maillot ffffff maillot ffffff maillot ffffff
short 120A7F
bas FFFFFF
Entrée au Board 1990
Sélectionneur Drapeau : Pays de Galles Phil Davies
Capitaine Johan Deysel
Record de sélections Eugene Jantjies (66)
Record de points Theuns Kotze (430)
Record d’essais Chrysander Botha (28)
Premier match officiel

Logo Lions britanniques et irlandais.png Lions brit. et irlandais 9 - 0 Sud-Ouest africain Flag of South Africa (1928–1994).svg

Plus large victoire

Drapeau : Namibie Namibie 116 - 0 Madagascar Drapeau : Madagascar

Plus large défaite

Drapeau : Australie Australie 142 - 0 Namibie Drapeau : Namibie

Coupe du monde  
· Phases finales 1999, 2003, 2007, 2011, 2015, 2019
· Meilleur résultat Premier tour


L’équipe de Namibie de rugby à XV rassemble les meilleurs joueurs de Namibie. La Namibie est représentée au niveau international depuis 1990, date de l'accession à l'indépendance pour ce pays placé sous mandat de l'Afrique du Sud entre 1920 et 1990 sous le nom de Sud-Ouest africain. Auparavant, les joueurs namibiens étaient éligibles pour représenter l'Afrique du Sud, à l'image de Percy Montgomery qui est né en Namibie.

Les Namibiens jouent en maillot bleu, short bleu foncé et bas rouges. On les surnomme Welwitschias en référence à une plante endémique qui pousse dans le désert du Namib.

Ils sont également surnommés Biltongboere (littéralement, les paysans du biltong, viande séchée typique de l’Afrique australe).

La Namibie occupe la 24e place du classement World Rugby avant la Coupe d'Afrique 2018.

Sommaire

HistoriqueModifier

Le rugby est introduit dans cette région en 1916 par des immigrants sud-africains blancs.

La Fédération, la Namibian Rugby Union, est créée en 1931.

Jusqu’à l’indépendance en 1990, l’équipe représentative du territoire évolue dans la grande compétition des provinces sud-africaines, la Currie Cup (meilleur résultat : troisième en 1989). Elle a le privilège d’affronter les Lions britanniques en tournée en Afrique du Sud en 1955 (défaite 0-9).

La fédération namibienne, la Namibia Rugby Union, est refondée à l’indépendance, en mars 1990, et l’équipe nationale entreprend immédiatement de jouer des matches internationaux. Toutefois les adversaires de très haut niveau sont rares. C’est le voisin du Zimbabwe qui est l’adversaire traditionnel (23 matches entre 1990 et 2007).

En septembre 1990, les Welwitschias ne s’inclinent que de quatre points contre le pays de Galles à Windhoek. Cette performance annonce l'annus mirabilis du rugby namibien, 1991, qui voit l’équipe nationale remporter 10 victoires en autant de matches, dont quatre contre l’Italie, puis surtout contre l’Irlande, venues en tournée.

Par la suite, seule la Coupe du monde permet à la Namibie de se frotter à l’élite du rugby mondial, si on excepte une défaite en 1993 contre le pays de Galles (23-38). Malgré la proximité géographique, l’Afrique du Sud n’est guère attentive à son petit voisin et attend 2007 pour l’affronter pour la première fois en test match (défaite namibienne 13-105 au Cap).

Les Welwitschias échouent lors de leur première campagne de qualification au mondial de 1995 derrière la Côte d'Ivoire mais se qualifient pour les trois éditions suivantes. Ils n’ont néanmoins encore jamais remporté le moindre match en phase finale et sont l’équipe la moins bien placée du classement de l’IRB à participer à la Coupe du monde 2007 (28e).

Les Namibiens subissent trois défaites lors de l’IRB Nations Cup organisée à Bucarest, en juin 2007.

Compétiteur de la Coupe du monde 2011, l'équipe namibienne est éliminée au premier tour sans avoir gagné un seul match : 49 à 25 contre les Fidjiens, 49 à 12 contre les Samoans, 87 à 0 contre les Sud-Africains et 87 à 7 face aux Gallois.

Habitant un pays de deux millions d'habitants, les Namibiens ont du mal à exister au niveau international, malgré leurs participations à la Coupe du monde et l’apport occasionnel de quelques joueurs évoluant dans les provinces sud-africaines, tels Heino Senekal, Skipper Badenhorst et Kees Lensing. Ainsi, ils ont subi plusieurs des plus grosses défaites de l'histoire du rugby international :

Au niveau continental, la Namibie domine nettement ses concurrents, ayant remporté les quatre dernières éditions de la Coupe d'Afrique. À l'exception des Springboks, peu de nations africaines semblent actuellement en mesure de la battre.

ClubsModifier

Le principal club de Namibie est Wanderers (Windhoek)[1].

PalmarèsModifier

Coupe du monde

  • 1987 : non invitée
  • 1991 : non qualifiée
  • 1995 : non qualifiée
  • 1999 : 4e de poule
  • 2003 : 5e de poule
  • 2007 : 5e de poule
  • 2011 : 5e de poule
  • 2015 : 5e de poule

Coupe d'Afrique

  • 2000 : 2e de la zone sud
  • 2001 : 2e de la zone sud
  • 2002 : vainqueur
  • 2003 : finaliste
  • 2004 : vainqueur
  • 2005 : demi-finaliste
  • 2006 : finaliste
  • 2007 : 2e de la poule sud A
  • 2008-2009 : vainqueur
  • 2010 : non-disputé
  • 2011 : 4e et relégué
  • 2012 : finaliste de la division 1B
  • 2013 : vainqueur de la division 1B
  • 2014 : vainqueur
  • 2015 : vainqueur
  • 2016 : vainqueur
  • 2017 : vainqueur

Bilan des matchesModifier

Le tableau suivant dresse le bilan des matches contre tous les adversaires de l'équipe de Namibie. (Mise à jour au )

Adversaires Matches Victoires Défaites Nuls
  Afrique du Sud 1 0 1 0
  Allemagne 1 1 0 0
  Argentine 2 0 2 0
  Australie 1 0 1 0
  Botswana 1 1 0 0
  Canada 1 0 1 0
  Côte d’Ivoire 4 2 1 1
  Espagne 1 0 1 0
  Fidji 2 0 2 0
  France 5 0 5 0
  Géorgie 4 1 3 0
  Golfe Persique 1 1 0 0
  Irlande 4 2 2 0
  Italie 3 2 1 0
  Kenya 5 4 1 0
  Lions 4 0 4 0
  Madagascar 2 2 0 0
  Maroc 7 4 2 1
  Ouganda 2 1 1 0
  Galles 3 0 3 0
  Portugal 5 4 1 0
  Allemagne de l'Ouest 1 1 0 0
  Roumanie 4 1 3 0
  Russie 2 0 2 0
  Samoa 2 0 2 0
  Sénégal 1 1 0 0
  Tonga 1 0 1 0
  Tunisie 7 4 3 0
  Uruguay 1 0 1 0
  Zambie 2 2 0 0
  Zimbabwe 23 20 3 0

Joueurs emblématiquesModifier

Équipe en août 2015Modifier

(Mise à jour au )

Avants (17)Modifier

Nom Naissance, (âge) Sélections Club Année de
1re sélection
Piliers
Aranos Coetzee (31 ans) 6   Cheetahs 2015
AJ de Klerk (31 ans) 6   Wanderers 2015
Jaco Engels (38 ans) 13   Trustco United 2013
Raoul Larson (35 ans) 7   SWD Eagles 2011
Johnny Redelinghuys (35 ans) 48   Wanderers 2006
Casper Viviers (31 ans) 15   Trustco United 2010
Talonneurs
Torsten van Jaarsveld (31 ans) 8   Cheetahs 2014
Louis van der Westhuizen (24 ans) 3   Leopards 2013
Deuxièmes ligne
Tjiuee Uanivi (28 ans) 12   CA Brive 2014
Janco Venter (24 ans) 10   Université de Stellenbosch 2013
Troisièmes ligne aile
Renaldo Bothma (29 ans) 8   Toyota Verblitz 2014
Jacques Burger   (35 ans) 36   Saracens 2004
Wian Conradie (24 ans) 1   Johannesburg University 2015
Tinus du Plessis (35 ans) 46   Wanderers 2006
Rohan Kitshoff (33 ans) 23   Durbanville-Bellville 2010
Troisièmes ligne centre
Leneve Damens (26 ans) 5   Wanderers 2015
Pieter-Jan van Lill (35 ans) 41   Aviron bayonnais 2006

Arrières (14)Modifier

Nom Naissance Sélections Club Année de
1re sélection
Demis de mêlée
Eneill Buitendag (29 ans) 15   Wanderers 2010
Eugene Jantjies (32 ans) 45   Dinamo Bucarest 2006
Damian Leothon Stevens (24 ans) 1   University of Western Cape 2015
Demis d'ouverture
Theuns Kotze (31 ans) 27   US bressane 2011
Centres
Darryl De La Harpe (32 ans) 26   Western Suburbs 2010
Johan Deysel (27 ans) 10   Leopards 2013
Johan Corne Greyling (27 ans) 10   United 2014
Danie Van Wyk (33 ans) 14   United 2011
Ailiers
Conrad Marais (30 ans) 9   AS Béziers 2010
David Philander (32 ans) 24   Spotswood United 2008
Heinrich Smit (28 ans) 12   North West Uni Pukke 2013
Russel Van Wyk (28 ans) 5   Western Suburbs 2015
Arrières
Chrysander Botha (30 ans) 34   Exeter Chiefs 2008
Johan Tromp (28 ans) 20   Wanderers 2012

EntraîneursModifier

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier