Équipe de Namibie de rugby à XV

NamibieEmpty.pngNamibie
Description de l'image Logo Namibia Rugby Union.svg.
Surnom Les Welwitschias
Le logo et l'emblème qui figure sur les maillots représentent un aigle pêcheur d'Afrique
Stade Hage Geingob Rugby Stadium, Windhoek (12 000 places)
maillot 0000CD maillot 0000CD maillot 0000CD
short FFFFFF
bas 120A7F
maillot ffffff maillot ffffff maillot ffffff
short 120A7F
bas FFFFFF
Entrée au Board 1990
Sélectionneur Drapeau : Pays de Galles Phil Davies
Capitaine Johan Deysel
Record de sélections Eugene Jantjies (70)
Record de points Theuns Kotze (430)
Record d’essais Chrysander Botha (28)
Premier match officiel

Logo Lions britanniques et irlandais.png Lions brit. et irlandais 9 - 0 Sud-Ouest africain Flag of South Africa (1928–1994).svg

Plus large victoire

Drapeau : Namibie Namibie 118 - 0 Tunisie Drapeau : Tunisie

Plus large défaite

Drapeau : Australie Australie 142 - 0 Namibie Drapeau : Namibie

Coupe du monde  
· Phases finales 6/9
· Meilleur résultat 4e de poule (1999, 2019)

L’équipe de Namibie de rugby à XV rassemble les meilleurs joueurs de Namibie. La Namibie est représentée au niveau international depuis 1990, date de l'accession à l'indépendance pour ce pays placé sous mandat de l'Afrique du Sud entre 1920 et 1990 sous le nom de Sud-Ouest africain. Auparavant, les joueurs namibiens étaient éligibles pour représenter l'Afrique du Sud, à l'image de Percy Montgomery, né en Namibie.

Les Namibiens jouent en maillot bleu, short bleu foncé et bas rouges. On les surnomme Welwitschias en référence à une plante endémique qui pousse dans le désert du Namib. Ils furent également surnommés Biltongboere (en référence au biltong, viande séchée typique de l’Afrique du Sud) mais ce nom, rappelant la période d'apartheid, est désormais rejeté par les intéressés et leurs instances[1],[2].

La Namibie occupe la 23e place du classement World Rugby avant la Coupe du monde 2019.

HistoriqueModifier

Le rugby est introduit dans cette région en 1916 par des immigrants sud-africains blancs. La fédération, la Namibian Rugby Union, est créée en 1931.

Jusqu’à l’indépendance en 1990, l’équipe représentative du territoire évolue dans la grande compétition des provinces sud-africaines, la Currie Cup (meilleur résultat : troisième en 1989). Elle a le privilège d’affronter les Lions britanniques en tournée en Afrique du Sud en 1955 (défaite 0-9).

La fédération namibienne, la Namibia Rugby Union, est refondée à l’indépendance, en , et l’équipe nationale entreprend immédiatement de jouer des matches internationaux. Toutefois les adversaires de très haut niveau sont rares. C’est le voisin du Zimbabwe qui est l’adversaire traditionnel (23 matches entre 1990 et 2007).

En , les Welwitschias ne s’inclinent que de quatre points contre le pays de Galles à Windhoek. Cette performance annonce l'annus mirabilis du rugby namibien, 1991, qui voit l’équipe nationale remporter dix victoires en autant de matches, dont quatre contre l’Italie, puis, surtout, contre l’Irlande, venues en tournée.

Par la suite, seule la Coupe du monde permet à la Namibie de se frotter à l’élite du rugby mondial, si on excepte une défaite en 1993 contre le pays de Galles (23-38). Malgré la proximité géographique, l’Afrique du Sud n’est guère attentive à son petit voisin et attend 2007 pour l’affronter pour la première fois en test match (défaite namibienne 13-105 au Cap).

Les Welwitschias échouent lors de leur première campagne de qualification au mondial de 1995 derrière la Côte d'Ivoire mais se qualifient pour les trois éditions suivantes. Ils n’ont néanmoins encore jamais remporté le moindre match en phase finale et sont l’équipe la moins bien placée du classement de l’IRB à participer à la Coupe du monde 2007 (28e).

Les Namibiens subissent trois défaites lors de l’IRB Nations Cup organisée à Bucarest, en .

Compétiteur de la Coupe du monde 2011, l'équipe namibienne est éliminée au premier tour sans avoir gagné un seul match : 49 à 25 contre les Fidjiens, 49 à 12 contre les Samoans, 87 à 0 contre les Sud-Africains et 87 à 7 face aux Gallois.

Habitant un pays de deux millions d'habitants, les Namibiens ont du mal à exister au niveau international, malgré leurs participations à la Coupe du monde et l’apport occasionnel de quelques joueurs évoluant dans les provinces sud-africaines, tels Heino Senekal, Skipper Badenhorst et Kees Lensing. Ainsi, ils ont subi plusieurs des plus grosses défaites de l'histoire du rugby international :

Au niveau continental, la Namibie domine nettement ses concurrents, ayant remporté les quatre dernières éditions de la Coupe d'Afrique. À l'exception des Springboks, peu de nations africaines semblent actuellement en mesure de la battre.

PalmarèsModifier

Coupe du mondeModifier

Le tableau suivant récapitule les performances des Namibiens en Coupe du monde.

Performances de la Namibie en Coupe du monde.
Édition Organisateur Place Commentaire
1987   Nouvelle-Zélande et   Australie Non invitée
1991   Angleterre Non qualifiée
1995   Afrique du Sud Non qualifiée
1999   Pays de Galles Éliminé en poule (4e) Namibie CM 1999
2003   Australie Éliminé en poule (5e) Namibie CM 2003
2007   France Éliminé en poule (5e) Namibie CM 2007
2011   Nouvelle-Zélande Éliminé en poule (5e) Namibie CM 2011
2015   Angleterre Éliminé en poule (5e) Namibie CM 2015
2019   Japon Éliminé en poule (4e) Namibie CM 2019

Coupe d'AfriqueModifier

Le tableau suivant récapitule les performances des Namibiens en Coupe d'Afrique de rugby à XV.

Performances de la Namibie en Coupe d'Afrique.
Edition Division Place Commentaire
2000 Gold Cup ("Top 6") 2e de poule
2001 Gold Cup ("Top 6") 2e de poule
2002 Gold Cup ("Top 6") Vainqueur La Namibie l'emporte au nombre d'essais marqués, au détriment de la Tunisie.
2003 Gold Cup ("Top 9") Finaliste
2004 Gold Cup ("Top 10") Vainqueur
2005 Gold Cup ("Top 9") Demi-finaliste
2006 Gold Cup Finaliste
2007 Gold Cup 2e de poule
2008-2009 Gold Cup Vainqueur La Namibie se qualifie pour la Coupe du monde 2011
2010 Non-disputé
2011 Gold Cup ("Division 1A") 4e de poule Forfait pour l'ensemble de la compétition, la Namibie est reléguée en Gold Cup B.
2012 Gold Cup B ("Division 1B") Finaliste
2013 Gold Cup B ("Division 1B") Vainqueur La Namibie remonte en première division de la Gold Cup.
2014 Gold Cup ("Division 1A") Vainqueur La Namibie l'emporte à la différence de points, au détriment du Zimbabwe et du Kenya.
2015 Gold Cup ("Division 1A") Vainqueur Grand Chelem.
2016 Gold Cup ("Division 1A") Vainqueur Grand Chelem.
2017 Gold Cup ("Division 1A") Vainqueur Grand Chelem.
2018 Gold Cup Vainqueur Grand Chelem.

La Namibie, qui compte le plus de participations en Coupe d'Afrique au nombre de 19, occupe la première place du palmarès de la Coupe, avec 8 titres dans 4 Grand Chelems.

Statistiques sur les confrontationsModifier

Le tableau suivant dresse le bilan des matches contre tous les adversaires de l'équipe de Namibie (mise à jour au )[3].

Bilan de la Namibie par adversaire
Adversaires Matchs Victoires Nuls Défaites % de victoires
  Afrique du Sud 3 0 0 3 0,00
  Allemagne 2 2 0 0 100,00
  Argentine 3 0 0 3 0,00
  Australie 1 0 0 1 0,00
  Botswana 2 2 0 0 100,00
  Canada 2 0 0 2 0,00
  Côte d’Ivoire 5 3 1 1 60,00
  Espagne 6 1 0 5 16,67
  Fidji 2 0 0 2 0,00
  France 5 0 0 5 0,00
  Géorgie 5 1 0 4 20,00
  Golfe Persique 1 1 0 0 100,00
  Irlande 4 2 0 2 50,00
  Italie 4 2 0 2 50,00
  Kenya 13 10 0 3 76,92
  Lions 4 0 0 4 0,00
  Madagascar 4 3 0 1 75,00
  Maroc 8 5 1 2 62,50
  Nouvelle-Zélande 2 0 0 2 0,00
  Ouganda 5 4 0 1 80,00
  Pays de Galles 4 0 0 4 0,00
  Portugal 8 6 0 2 71,43
  Allemagne de l'Ouest 1 1 0 0 100,00
  Roumanie 6 1 0 5 16,67
  Russie 6 2 0 4 33,33
  Samoa 2 0 0 2 0,00
  Sénégal 3 3 0 0 100,00
  Tonga 2 0 0 2 0,00
  Tunisie 11 8 0 3 72,73
  Uruguay 4 1 0 3 25,00
  Zambie 2 2 0 0 100,00
  Zimbabwe 31 28 0 3 90,30
Total 161 88 2 71 54,65


ClubsModifier

  • 19 clubs, 10 928 licenciés (IRB, au )

Parmi les clubs namibiens on trouve, entre autres, les Wanderers de Windhoek, un des plus anciens et des plus prestigieux club du pays[4].


Joueurs emblématiquesModifier

Équipe en septembre 2019Modifier

(Mise à jour au )

AvantsModifier

Nom Naissance, (âge) Sélections Club Année de
1re sélection
Piliers
Aranos Coetzee (32 ans) 21 (5)   Free State Cheetahs 2015
AJ de Klerk (32 ans) 28 (10)   Welwitschias 2015
André Rademeyer (22 ans) 3 (0)   Welwitschias 2018
Desiderius Sethie (27 ans) 12 (0)   Welwitschias 2017
Nelius Theron (23 ans) 5 (0)   Leopards 2017
Talonneurs
Obert Nortje (23 ans) 15 (15)   Welwitschias 2014
Torsten van Jaarsveld (33 ans) 14 (15)   Aviron bayonnais 2014
Louis van der Westhuizen (25 ans) 19 (30)   Welwitschias 2013
Deuxièmes ligne
Johan Retief (25 ans) 7 (0)   Leopards 2017
Tjiuee Uanivi (29 ans) 30 (16)   RC Massy 2014
Pieter-Jan van Lill (36 ans) 50 (35)   Aviron bayonnais 2006
Troisièmes ligne aile
Wian Conradie (26 ans) 17 (25)   Welwitschias 2015
Thomasau Forbes (32 ans) 17 (15)   Welwitschias 2010
Prince !Gaoseb (22 ans) 2 (0)   Welwitschias 2018
Max Katjijeko (25 ans) 13 (5)   Welwitschias 2017
Rohan Kitshoff (35 ans) 44 (110)   Welwitschias 2010
Troisièmes ligne centre
Adriaan Booysen (24 ans) 5 (5)   Welwitschias 2015
Janco Venter (26 ans) 25 (31)   Jersey Reds 2013

ArrièresModifier

Nom Naissance Sélections Club Année de
1re sélection
Demis de mêlée
Eugene Jantjies (34 ans) 67 (77)   Welwitschias 2006
Damian Stevens (25 ans) 25 (32)   Boland Cavaliers 2015
Demis d'ouverture
Helarius Kisting (26 ans) 8 (14)   CSM Baia Mare 2017
Cliven Loubser (23 ans) 15 (159)   Welwitschias 2017
Centres
Darryl de la Harpe (34 ans) 49 (45)   Welwitschias 2010
Johan Deysel   (29 ans) 24 (45)   Colomiers rugby 2013
JC Greyling (29 ans) 32 (101)   Welwitschias 2014
Justin Newman (25 ans) 14 (30)   Welwitschias 2017
Ailiers
Janry du Toit (24 ans) 2 (0)   Welwitschias 2018
Lesley Klim (25 ans) 11 (40)   Ospreys 2017
Chad Plato (22 ans) 2 (0)   Welwitschias 2018
PJ Walters (27 ans) 0 (0)   Welwitschias -
Arrières
Johan Tromp (29 ans) 40 (95)   Welwitschias 2012

EntraîneursModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Remembering the Biltongboere », New Era,‎ (lire en ligne)
  2. (en) Corry Ihuhua, « Biltongboere is out says NRU chief », The Namibian,‎ (lire en ligne) — Le directeur général de la Namibia Rugby Union, Christo Alexander, a condamné l'usage du surnom 'Biltongboere' appliqué à l'équipe nationale de rugby, disant qu'il s'agit d'un terme raciste qui ne reflète pas la composition actuelle de l'équipe et n'est pas conforme à la politique nationale de réconciliation. Texte original : The Namibia Rugby Union's chief executive officer, Christo Alexander, has condemned the use of the nickname 'Biltongboere' for the national rugby team, saying it is racist and does not reflect the current composition of the team or conform to the policy of national reconciliation.
  3. (en-US) « Games played by Namibia », sur www.rugbydata.com (consulté le 18 mai 2020)
  4. (en) « The Wanderers Rugby Club », sur namibianrugby.com

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier