Ouvrir le menu principal

Maro Itoje

joueur anglais de rugby à XV
Maro Itoje
Description de l'image USO - Saracens - 20151213 - Maro Itoje.jpg.
Fiche d'identité
Nom complet Oghenemaro Miles Itoje
Naissance (24 ans)
à Borough londonien de Camden (Angleterre)
Taille 1,95 m (6 5)
Position troisième ligne aile, deuxième ligne.
Carrière en junior
PériodeÉquipe 
Old Albanian RFC
Saracens Academy
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
2013-Saracens66 (20)[1]
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2014
2015-
2016-
Drapeau : Angleterre Angleterre -20
England Saxons
Drapeau : Angleterre Angleterre
10 (20)[2]
10 (20)
20 (5)[3]

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 10 juin 2018.

Oghenemaro Miles « Maro » Itoje, né le dans le Borough londonien de Camden en Angleterre, est un joueur international anglais de rugby à XV évoluant au poste de troisième ligne aile ou de deuxième ligne. Il joue avec les Saracens depuis 2013.

Il est capitaine de l'équipe d'Angleterre des moins de 20 ans qui remporte le Championnat du monde junior 2014 avant d'honorer sa première cape internationale avec le XV de la Rose lors du Tournoi des Six Nations 2016, lors duquel il réalise le Grand Chelem. Il est également vainqueur de la Coupe d'Europe 2016 et 2017, ainsi que du Championnat d'Angleterre à trois reprises (2015, 2016 et 2018) avec son club des Saracens.

Il a été élu meilleur joueur européen en 2016.

Sommaire

BiographieModifier

JeunesseModifier

Maro Itoje est né le dans le Borough londonien de Camden en Angleterre, de parents d'origine nigériane[4], il a également une sœur Isabel et un frère Jeremy. Son père Efe Itoje est enseignant pour des jeunes en difficulté d'apprentissage. Il suivait de très près le parcours scolaire de son fils le menaçant même d'arrêter le rugby si ses résultats n'étaient pas satisfaisants : « Je lui ai dit qu'il devait prendre une décision, s'il voulait jouer au rugby, pas de problème, mais si ses notes chutaient, je lui déclarerais la guerre[5]. »

À l'âge de 12 ans, il décroche une bourse afin d'intégrer la prestigieuse et célèbre école Harrow School. Il suit des études à mi-temps à la School of Oriental and African Studies, où il étudie la relation entre l’aide étrangère dans les pays d’Afrique et leur développement afin d'en rédiger un essai[4]. Il se consacre également à la poésie même s'il doit laisser cette passion de côté après être devenu sportif professionnel[6],[4].

Il a des qualités athlétiques qui lui permettent de disputer des concours de lancer de poids[7].

Carrière en clubModifier

SaracensModifier

Début professionnel et premier titre de Champion (2013-2015)Modifier

Maro Itoje fait ses débuts en Coupe d'Angleterre de rugby à XV avec les Saracens en janvier 2013 et en tant que titulaire face à Cardiff Blues, match remporté par les Sarries sur le score de 19-11[8],[9]. Il fait ses débuts en championnat face à Leicester plus tard dans la saison.

Il marque son premier essai avec les Sarries lors de la neuvième journée de championnat, une défaite 27-19 face à Exeter Chiefs. Par la suite, Maro Itoje s'impose comme titulaire en club reléguant Jim Hamilton sur le banc. Il remporte la demi-finale sur le terrain des Northampton Saints sur le score de 29-24. Dans le temple du rugby anglais de Twickenham, Itoje remporte pour la première fois le championnat d'Angleterre face à Bath sur le score de 28-16 ; il joue 70 minutes lors de ce match avant de céder sa place à Hamilton.

Champion d'Angleterre, Champion d'Europe et meilleur joueur européen (2015-2016)Modifier

Maro Itoje et les Saracens commencent le championnat par une large victoire 41-3 à l'Allianz Park face à Sale Sharks[10]. Il est titulaire lors de la précieuse victoire sur le terrain des Northampton Saints 12-6.

 
Maro Itoje face à Oyonnax en coupe d'Europe, en 2015.

Les Saracens entrent en lice en coupe d'Europe face au quadruple vainqueur de la compétition, le Stade toulousain. Itoje est titulaire et les Saracens remportent le match sur le score de 32 à 7[11]. Lors de la deuxième journée de coupe d'Europe, les Saracens remportent à nouveau une large victoire sur le terrain des Irlandais de l'Ulster sur le score de 27-9. Lors de la troisième journée face à Oyonnax, Itoje marque le premier essai de sa carrière en coupe d'Europe, les Anglais l'emportent sur le score de 45-10[12], il en sera de même lors du match retour avec une victoire 55-13. Les semaines suivantes, les Saracens remporteront leurs deux derniers matchs de poule en coupe d'Europe d'abord face à l'Ulster avec un essai d'Itoje à la 58e minute (victoire 33-17) puis face au Stade toulousain sur le score de 28-17. Itoje et les Saracens terminent en tête et invaincus de la phase de poule, se qualifiant ainsi pour les quarts de finale face à Northampton, match qu'ils remporteront sur le score de 29-20[13]. Ils se qualifient en demi-finale face aux Wasps. Au Madejski Stadium, les Sarries et les Wasps s'affrontent pour une place en demi-finale, Itoje titulaire au poste de deuxième ligne jouera l'intégralité du match. Les Saracens se qualifient pour la finale en l'emportant sur le score de 24-17.

Pour la première finale au Parc Olympique lyonnais, Itoje est titulaire et sera remplacé par Jim Hamilton à la fin du match. Les Saracens remportent leur premier titre européen face au Racing 92 sur le score de 21-9. À la suite de cette victoire, Maro Itoje sera nommé meilleur joueur européen de la saison 2015-2016[14].

Après avoir terminé premiers de la phase régulière de leur championnat, Itoje et les siens affrontent Leicester en demi-finale. Les Sarries remportent le match sur le score de 44-17 et joueront leur deuxième finale de la saison[15]. Au Stade de Twickenham, les Saracens remportent la finale face à Exeter Chiefs sur le score de 28-20 et conservent leur titre de champions d'Angleterre[16].

Carrière en sélectionModifier

Capitaine des moins de 20 ansModifier

Dans le même temps, il connaît des sélections en équipe d'Angleterre de rugby à XV des moins de 18 et 19 ans[8].

Maro Itoje devient ensuite le capitaine de l'équipe d'Angleterre de rugby à XV des moins de 20 ans[17] qui est championne du monde junior 2014[18] en s'imposant en finale 21-20 contre l'Afrique du Sud[19]. Cela lui fait changer de statut et il devient un grand espoir du rugby anglais[4].

Il fait ses débuts avec les England Saxons, l'équipe réserve de l'équipe d'Angleterre de rugby à XV en janvier 2015 à l'âge de 20 ans[8],[18], alors qu'à cette date il n'a joué que cinq rencontres en club en championnat d'Angleterre avec les Saracens[8].

Il fait partie d'une première liste de 50 joueurs publiée par Stuart Lancaster le pour la préparation de la Coupe du monde 2015[20]. Le , Maro Itoje n'est pas conservé mais est placé sur une liste de réservistes[21].

Débuts tonitruants lors du tournoi 2016Modifier

Après avoir multiplié les grosses performances avec les Saracens, Maro Itoje est sélectionné par le nouvel entraîneur du XV de la Rose Eddie Jones dans la liste des 33 qui disputeront le Tournoi[22]. Il n'est cependant pas dans la liste des 23 pour le premier match face à l'Écosse, il jouera son premier match face à l'Italie lors de la deuxième journée, il débute remplaçant mais rentrera à la place de James Haskell à la 54e minute[23]. L'Angleterre s'imposera facilement sur le score de 40 à 9. Pour sa seconde sélection, Maro Itoje débute titulaire face à l'Irlande dans le premier match à Twickenham pour les Anglais depuis le fiasco de la coupe du Monde 2015. Il est auteur d'une bonne performance et l'Angleterre remporte une troisième victoire sur le score de 21 à 10. Itoje réalisera une excellente performance contre le pays de Galles lors de la quatrième journée, son activité et sa vision juste du jeu est salué par la presse britannique, il sera nommé homme du match[24]. L'Angleterre remportera le match sur le score de 25 à 21 et est déjà assuré de remporter le Tournoi. Lors de la dernière journée face à la France, Itoje est de nouveau titulaire avec George Kruis en deuxième ligne. Les Anglais remportent le match sur le score de 31 à 21 et réalisent le Grand Chelem qu'ils n'avaient plus fait depuis 2003.

Maro Itoje est de nouveau sélectionné par Eddie Jones pour la tournée d'été face à l'Australie. Il est le seul avant à avoir joué l'intégralité des trois matchs ; ses performances sont bonnes et l'Angleterre remporte les trois tests (39-28 ; 23-7 ; 44-40), réalisant une tournée historique puisque c'est la première fois que le XV de la Rose remporte une série de tests face à l'Australie.

PalmarèsModifier

En clubModifier

Équipe nationaleModifier


Détails du parcours de Maro Itoje dans le Tournoi des Six Nations.
Édition Rang Résultats Angleterre Résultats Itoje Matchs Itoje
Tournoi des Six Nations 2016 1 5 v, 0 n, 0 d 5 v, 0 n, 0 d 5/5
Tournoi des Six Nations 2017 1 4 v, 0 n, 1 d 4 v, 0 n, 1 d 5/5
Tournoi des Six Nations 2018 5 2 v, 0 n, 3 d 2 v, 0 n, 3 d 5/5

Distinctions personnellesModifier

  • Meilleur joueur européen 2016[25]
  • Meilleur joueur des moins de 23 ans en championnat 2016[26]

Notes et référencesModifier

  1. « Fiche de Maro Itoje », sur itsrugby.com (consulté le 26 février 2016).
  2. « Fiche de Maro Itoje (international) », sur itsrugby.com (consulté le 26 février 2016).
  3. (en) « Fiche de Maro Itoje », sur ESPNscrum (consulté le 20 mars 2016).
  4. a b c et d « MAro Itoje, star annoncée », sur L'Équipe, (consulté le 26 février 2016).
  5. « Tournoi des 6 nations- "Talent brut" et fan de poésie, Maro Itoje est la nouvelle sensation anglaise », (consulté le 22 juillet 2016).
  6. (en) Tom Hamilton, « England's new thinking man's enforcer », sur espnscrum.com, ESPN, (consulté le 24 juillet 2015).
  7. (en) Chris Foy, « Maro Itoje reveals how his love of poetry and politics comes second only to rugby as Saracens star continues England rise », sur www.dailymail.co.uk, Daily Mail, (consulté le 27 juillet 2015).
  8. a b c et d (en) « Maro Itoje: England Saxons call delights Saracens forward », sur news.bbc.co.uk, BBC, (consulté le 27 juillet 2015).
  9. (en) « LV= Cup: Saracens 19-11 Blues », sur news.bbc.co.uk, BBC, (consulté le 27 juillet 2015).
  10. « EN DIRECT / LIVE. Saracens - Sale Sharks - Premiership (Angleterre) - 17 octobre 2015 », (consulté le 24 juillet 2016).
  11. « European Rugby Champions Cup (EPCR) », sur epcrugby.com (consulté le 24 juillet 2016).
  12. « European Rugby Champions Cup (EPCR) », sur epcrugby.com (consulté le 24 juillet 2016).
  13. « CHAMPIONS CUP - Saracens-Northampton: Les Saracens ont souffert mais ils rejoignent bien les Wasps », (consulté le 11 septembre 2016)
  14. « Champions Cup - Saracens : Maro Itoje élu meilleur joueur européen 2016 », (consulté le 11 septembre 2016)
  15. « Premiership semi-final: Saracens 44-17 Leicester Tigers » (consulté le 11 septembre 2016)
  16. « Premiership final: Saracens 28-20 Exeter Chiefs » (consulté le 11 septembre 2016)
  17. (en) Nik Simon, « Maro Itoje, the boy from Camden, has the rugby world at his feet », sur www.dailymail.co.uk, Daily Mail, (consulté le 27 juillet 2015).
  18. a et b (en) Graham Clutton, « England Under-20s defend their junior World Championship title with thrilling victory over South Africa », sur www.telegraph.co.uk, The Daily Telegraph, (consulté le 1er mars 2015).
  19. (en) James Standley, « Junior World Championship: England 21-20 South Africa », sur news.bbc.co.uk, BBC, (consulté le 27 juillet 2015).
  20. (en) « England announce Rugby World Cup training group », sur englandrugby.com, fédération anglaise de rugby à XV, (consulté le 23 juillet 2015).
  21. (en) « England announce 45-man squad for Denver », sur englandrugby.com, fédération anglaise de rugby à XV, (consulté le 23 juillet 2015).
  22. « Angleterre : Eddie Jones donne sa première liste avec Chris Ashton » (consulté le 23 juillet 2016).
  23. « Six Nations 2016: Italy 9-40 England » (consulté le 23 juillet 2016).
  24. « Six Nations 2016: England 25-21 Wales » (consulté le 23 juillet 2016)
  25. « Champions Cup - Saracens : Maro Itoje élu meilleur joueur européen 2016 », sur Rugbyrama, (consulté le 17 août 2016)
  26. (en) « Aviva Premiership Rugby Awards 2016 - the winners », sur premiershiprugby.com (consulté le 17 août 2016).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :