Ouvrir le menu principal

Compétitions de clubs français de rugby à XV

La Fédération française de rugby chapeaute l’ensemble des compétitions auxquelles participent les quelque 1 630 clubs français, depuis les professionnels jusqu’aux plus petites séries amateurs, chez les seniors hommes et femmes, chez les vétérans et chez les jeunes.

Les divers championnats sont organisés selon une pyramide, dont les niveaux sont interdépendants : en fin de saison, les meilleurs d’une division sont promus au niveau supérieur, tandis que les moins bons sont relégués au niveau inférieur. Théoriquement, donc, l’équipe la plus faible du pays, peut, par le jeu des promotions, un jour espérer jouer en Top 14.

L’objectif de tous ces joueurs et joueuses est, en fin de saison, de toucher « le bout de bois », c’est-à-dire le bouclier, récompense traditionnelle des compétitions de clubs en France, la plus célèbre étant celui qui récompense le Champion de France masculin de Première Division, le fameux Bouclier de Brennus.

Seniors masculinsModifier

Compétitions réservées aux hommes de 19 ans et plus. À l’heure actuelle, il existe 11 niveaux : 2 professionnels, 3 fédéraux, 6 territoriaux. (Entre parenthèses, le niveau dans la hiérarchie.)

La pyramide des compétitionsModifier

  • Deux divisions professionnelles gérées par la Ligue Nationale de Rugby (LNR) par délégation du Ministère des Sports et de la FFR :
Niveau Championnat
1 Top 14  : 14 clubs (poule unique)

À l’issue des 26 journées (aller-retour), les 3, 4, 5 et 6èmes du classement s’affrontent en barrage puis les vainqueurs retrouvent sur terrain neutre en demi-finales le 1er et le 2e. Les deux vainqueurs jouent la finale au Stade de France, le gagnant étant sacré Champion de France.

L'avant dernier (13e) joue un barrage contre le perdant de la finale de Pro D2 pour rester en Top 14. Le dernier du classement est relégué directement en Pro D2.

2 Pro D2 : 16 clubs (poule unique)

À l’issue des 30 journées (aller-retour), le premier et le deuxième sont qualifiés directement pour les demi-finales qu'ils joueront à domicile contre les gagnants des barrages (3e contre 6e et 4e contre 5e ). Le gagnant de la finale est déclarée Champion de France de Pro D2 et monte en Top 14. Le perdant de la finale dispute un match de barrage contre le 13e de Top 14 pour monter en Top 14.

Les deux derniers sont relégués en Fédérale 1.

3 Trois divisions amateurs fédérales (ou nationales) gérées par la FFR : Championnat de France de première division fédérale ou Fédérale 1 : 40 équipes (4 groupes de 12).

Deux montées en Pro D2, 8 descentes en Fédérale 2.

4 Championnat de France de deuxième division fédérale ou Fédérale 2 : 80 équipes (8 groupes de 10)

8 montées en Fédérale 1, 16 descentes en Fédérale 3.

5 Championnat de France de troisième division fédérale ou Fédérale 3 : 160 équipes (16 groupes de 10 clubs).

16 montées en Fédérale 2, 32 descentes en Honneur Régional.

NB : chaque niveau fédéral possède aussi une compétition destinée aux équipes réserves (Nationale B, Fédérale B, Excellence B), qui attribue un titre en fin de saison.

À la fin des matches de poules, les clubs disputent des phases finales pour désigner le champion de France et ceux appelés à monter au niveau supérieur.

Champions des comitésModifier

L’organisation des compétitions amateurs est du seul ressort des comités et dépend beaucoup du nombre de clubs engagés. Ainsi, les comités comptant entre 21 et 40 clubs mettent en place deux poules, dites de « brassage » qui permettent de classer les clubs pour la deuxième partie de la saison, au bout de laquelle les titres régionaux seront attribués. On peut ainsi avoir une poule « Honneur-Promotion-1re Série » après laquelle les premiers se disputent le championnat Honneur, les clubs intermédiaires le championnat de Promotion, et les derniers le championnat de Première Série. La deuxième poule rassemble les clubs les plus faibles du comité et sert à déterminer les champions de 2e, 3e et 4e séries. Quelquefois, aucun champion n’est désigné dans l’une des séries intermédiaires, afin de respecter le niveau relatif des équipes engagées.

Du fait du peu de clubs engagés, les comités Bourgogne et Franche-Comté ont des compétitions communes en Honneur et Promotion, tout comme Alpes et Drôme-Ardèche qui souhaitent organiser des championnats Rhône-Alpes plus relevés. Idem pour Provence et Côte d'Azur. À l'étage inférieur, les Francs-Comtois n’ont même qu’une seule poule dite de « série territoriale ».

Les comités qui comptent plus de 40 clubs doivent en revanche créer au moins trois groupes de l'Honneur à la Quatrième, voire la Cinquième Série. L’Île-de-France et Midi-Pyrénées en ont beaucoup plus.

Curiosité : en théorie, une équipe de 1re série, peut grimper en Fédérale 3 en une seule saison si elle se qualifie dans sa poule de brassage pour le championnat Honneur et qu’elle l’emporte.

Championnat de FranceModifier

Une fois les championnats régionaux terminés, place aux phases finales du championnat de France, qui rythment la fin de saison du rugby français (mai et juin).
Les meilleurs clubs de chaque comité régional à chaque niveau sont sélectionnés pour disputer le Championnat de France. Les comités se voient attribuer un nombre de places par la fédération en fonction de leur poids et du nombre de clubs qu’ils gèrent. L’Ile-de-France et Midi-Pyrénées bénéficient du maximum de places allouées (5 en Honneur, 6 en Promotion, 1re et 2e séries, 3 en 3e et 4e séries, soit 29 pour les 6 niveaux), quand la Franche-Comté n’en a que 4 et la Corse 2 au total. Il s’agit d’une compétition à élimination directe mettant aux prises 64 clubs en Honneur, Promotion, 1re et 2e séries, 32 en 3e et 4e séries, jusqu’à la finale, dont le vainqueur est déclaré Champion de France. Tous les matches ont traditionnellement lieu sur terrain neutre.

  • Palmarès

Coupe de la FédérationModifier

Il s’agit d'une compétition qui voit s'affronter les comités par le biais d’une sélection de leurs meilleurs joueurs amateurs, depuis 2000. Les quatre demi-finalistes sont ensuite qualifiés pour la Coupe d'Europe des régions. Depuis 2006, la finale se déroule en lever de rideau de la finale du Top 14 au stade de France. Elle est disputée pour la dernière fois de son histoire lors de la saison 2016-2017[1].

Championnat d'entreprisesModifier

La FFR apporte aussi son soutien aux compétitions dites « corpo » qui mettent aux prises des équipes masculines d’entreprises ou d’administrations (police, pompiers…). Celle qui domine à l’heure actuelle est l’équipe des laboratoires pharmaceutiques Pierre Fabre, basée à Castres, qui a remporté le titre de 2002 à 2008.

Seniors fémininsModifier

Article détaillé : Rugby à XV féminin en France.

Le rugby féminin a pris son essor dans les années 70, même si le nombre de licenciées est encore très faible (environ 4 700, soit moins de 5 % de l’ensemble). La FFR supervise quatre compétitions nationales (132 clubs ou rassemblements). Les autres compétitions sont gérées par les ligues régionales.

  • Première division : Élite 1 : 16 équipes réparties en 2 poules en 2018-2019
  • Deuxième division : Élite 2 : 10 équipes en 2018-2019
  • Troisième division : Fédérale 1 : 36 équipes réparties en 4 poules en 2018-2019
  • Quatrième division : Fédérale 2 : 60 équipes réparties en 12 poules en 2018-2019

JeunesModifier

La formation est évidemment essentielle pour le rugby français. Les clubs ont d’ailleurs des obligations en la matière (centre de formation obligatoire pour les clubs pros, obligation d’engager des équipes juniors et cadets, par exemple).

Les titres de jeunes sont particulièrement recherchés. Voici la liste des principales compétitions espoirs, juniors et cadets :

NB : les âges des catégories ont été abaissés d'un an en 2014-2015 pour se calquer sur les catégories internationales.

Moins de 22 ans masculinsModifier

Compétitions Reichel Espoirs 

30 clubs. 1 poule de 14 et une poule de 16, avec phases finales, devenu championnat Reichel/Espoirs en 2014-2015 Obligatoire pour les 30 clubs professionnels. Cette compétition, arrivée avec le professionnalisme, a remplacé les matchs des équipes réserves et s’adresse aux joueurs de moins de 22 ans (23 avant 2014). Chaque club a toutefois le droit d’engager des joueurs de première ligne de moins de 25 ans, ainsi que quatre autres joueurs de plus de 25 ans.

  • Palmarès


Trophée Christian Belascain 

Tous les clubs de divisions inférieures sur proposition des comités. Phase de poules, puis 32 clubs qualifiés pour les seizièmes de finale.

Anciennes compétitionsModifier

Coupe Frantz Reichel

Réservée aux joueurs de moins de 21 ans.
Deux niveaux :


  • Challenge des comités : réservée aux joueurs des séries territoriales qui s’affrontent au sein des sélections des comités.

JuniorsModifier

Il existe plusieurs compétitions juniors, qui sont fonction du niveau de l’équipe première

Coupe René-CrabosModifier

Réservée aux joueurs de moins de 18 ans. Obligatoire pour les clubs pros.

Pour la saison 2015/2016, les équipes invitées à disputer cette compétition sont réparties en quatre poules de dix équipes. À l’issue de la phase qualificative, seize associations seront qualifiées (les quatre premiers de chaque poule). Elles seront classées de 1 à 16 et opposées selon les tableaux suivants (en évitant, dans la mesure du possible, d’éventuelles oppositions qui auront eu lieu lors de la phase qualificative). Les rencontres de cette phase se déroulent sur terrain neutre.

Coupe Jules BalandradeModifier

 
Jules Balandrade en 1962.

Réservée aux joueurs de moins de 18 ans. Obligatoire pour les clubs de Fédérale 1. Les ententes de clubs y sont interdites depuis 2011-2012. Phase de poules, puis 32 équipes qualifiés pour les seizièmes de finale.

Coupe Jean-François PhliponeauModifier

Réservée aux joueurs de moins de 18 ans. Championnat par secteur géographique, phase finale nationale.

  • Palmarès
Article détaillé : Coupe Jean-François Phliponeau.

Coupe Roger DanetModifier

Réservée aux joueurs de moins de 18 ans. Ouverte aux clubs de séries territoriales sur avis du comité. Championnat par secteur géographique, pas de phase finale nationale

Compétition intersecteurs moins de 18 ansModifier

Les 26 comités territoriaux s’organisent en 8 équipes régionales. Quarts, demi, finale, matches de classement.

Challenge moins de 17 ans territoriaux à XIIModifier

Réservée aux moins de 17 ans. Ouverte à tous les clubs. Championnat par secteur géographique, pas de phase finale nationale.

CadetsModifier

Compétitions de clubsModifier

Réservée aux moins de 16 ans depuis la saison 2014-2015 (auparavant, avant la refonte des catégories, réservée aux moins de 17 ans) avec possibilité de faire jouer quelques moins de 15 ans dont le nombre varie en fonction du caractère professionnel ou amateur de l'équipe senior. Obligatoire pour les clubs pros et dérogation pour les autres clubs. Depuis la saison 2017/2018, les phases de poules (quatre poules de huit équipes) permettent la qualification de huit équipes pour les quarts de finale.

Dans la mesure du possible, cette compétition est jumelée avec la compétition "Gaudermen".

Réservé aux moins de 15 ans, depuis la saison 2014-2015 (auparavant, avant la refonte des catégories, réservée aux moins de 16 ans). Obligatoire pour les clubs pros et dérogation pour les autres clubs. Depuis la saison 2017/2018, les phases de poules (quatre poules de huit équipes) permettent la qualification de huit équipes pour les quarts de finale.

Dans la mesure du possible, cette compétition est jumelée avec la compétition « Alamercery ».

  • Challenge Jean Teulière

Réservée aux moins de 16 ans. Ouverte à tous les clubs amateurs, y compris des séries territoriales sur avis d’une commission de la Fédération. Phase de poules, puis 64 équipes qualifiés pour les 32e de finale. Trois niveaux A, B et C sont proposés.

Palmarès :

  • 2004/2005 : RC Massy Essonne
  • 2005/2006 : Mauleon
  • 2006/2007 : US Nafarroa
  • 2007/2008 : US Nafarroa
  • 2008/2009 : Stade Nantais
  • 2009/2010 : Entente Arcangues-Larressore
  • 2010/2011 : Usep Ger Seron Bedeille
  • 2011/2012 : Aramits Barcus Menditte
  • 2012/2013 : US Tyrosse
  • 2013/2014 : Bizanos
  • 2014/2015 : Saint Medard en Jalles
  • 2015/2016 : AS Tournefeuille
  • 2016/2017 : US Tyrosse

Compétitions par comitésModifier

Deux compétitions réservées aux moins de 16 ans et aux moins de 17 ans par équipes de comités (25, sauf Corse). Deux phases de poule, puis finales.

  • Challenge des Comités—Les Ovalies

Réservé aux moins de 16 ans, en sélections représentatives des comités. Phase de poules, puis phase finale.

MinimesModifier

  • Super Challenge de France Élite

Le Super Challenge de France Élite, « l'équivalent d'un championnat de France », est créé en 1980. Il est réservé aux moins de 14 ans, depuis la refonte des catégories (saison 2014-2015). Depuis 2003, c'est une compétition officielle dans le calendrier de la Fédération française de rugby[3].

Autres compétitionsModifier

La FFR encadre également d’autres pratiques du rugby : le rugby à sept, encore peu développé en France, le beach rugby, le touch rugby…

Notes et référencesModifier

  1. Thibault Perrin, « Côte Basque-Landes vs Midi-Pyrénées, c'est l'affiche de la dernière Coupe de la Fédération au Stade de France », sur www.lerugbynistere.fr, Le Rugbynistère, (consulté le 3 juin 2017).
  2. a et b « Ils/Elles sont champion(ne)s », FFR,
  3. « Historique du SCF », sur superchallengedefrance.com, 2011 (consulté le 16 juillet 2015)

AnnexesModifier