Ouvrir le menu principal

8e étape du Tour de France 2019

étape du Tour de France 2019

Article général Pour un article plus général, voir Tour de France 2019.
8e étape du Tour de France 2019 Cycling (road) pictogram.svg
8e étape Tour de France 2019 - col de la Croix-Paquet - Peloton 1.jpg
Généralités
Course8e étape, Tour de France 2019
TypeHillystage.svg Étape vallonnée
Date13 juillet 2019
Distance200 km
Lieu de départMâcon
Lieu d'arrivéeSaint-Étienne
PaysFRA France
Partants173
Arrivants172
Résultats de l’étape
1erBEL Thomas De Gendt
(Lotto-Soudal)
2eFRA Thibaut Pinot+ 6 s
3eFRA Julian Alaphilippe+ 6 s
Classement général à l’issue de l’étape
LeaderFRA Julian Alaphilippe34 h 17 min 59 s
(Deceuninck-Quick-Step)
2eITA Giulio Ciccone+ 23 s
3eFRA Thibaut Pinot+ 53 s
Classements annexes à l’issue de l’étape
Jersey green.svgPointsSVK Peter Sagan
(Bora-Hansgrohe)
Jersey polkadot.svgMontagneBEL Tim Wellens
(Lotto-Soudal)
Jersey white.svgJeuneITA Giulio Ciccone
(Trek-Segafredo)
Jersey yellow number.svgÉquipeUSA Trek-Segafredo
7e étape9e étape
Documentation Wikidata-logo S.svg

La 8e étape du Tour de France 2019 se déroule le samedi entre Mâcon et Saint-Étienne, sur une distance de 200 kilomètres.

Sommaire

ParcoursModifier

Sept ascensions répertoriées au classement de la montagne (cinq de 2e catégorie, deux de 3e), près de 3 800 m de dénivelé positif au total. Il y a d'abord le col de la Croix Montmain (4,1 km à 7%), puis le col de la Croix de Thel (4,1 km à 8,1%), le col de la Croix Paquet (2,1 km à 9,7%), la côte d'Affoux (8,5 km à 4,5%), la côte de la Croix de Part (4,9 km à 7,9%), la côte d'Aveize (5,2 km à 6,4%) et enfin la côte de la Jaillère (1,9 km à 7,9%) avant l'arrivée à Saint-Étienne.

Histoire et patrimoineModifier

 
Lieu du départ à Mâcon sur le quai Lamartine.

L'année 1991 restera dans l'histoire pour Mâcon et pour le sport, qui accueillait pour la première fois le Tour de France, avec une victoire décisive en chrono de Miguel Indurain. Quelques semaines plus tôt, c’est un futur champion du monde de football, Antoine Griezmann, qui y avait vu le jour. L'arrivée est sur les bords de la Loire, qui donne son nom au département, dans la ville de Saint-Étienne.

Déroulement de la courseModifier

Dès le départ réel, les attaques fusent en tête de peloton. Et c'est un trio composé de l'inévitable Thomas De Gendt (Lotto Soudal), Ben King (Dimension Data), double vainqueur d'étape sur la Vuelta 2018, et de Niki Terpstra (Total Direct Energie), ancien vainqueur du Tour des Flandres et de Paris-Roubaix. Parti avec un temps de retard et obligé de chasser derrière le trio de tête pendant une douzaine de kilomètres, Alessandro De Marchi (CCC Team) arrive à rentrer sur la tête de course au bout d'un gros effort et vient apporter ses qualités de baroudeur à une échappée de grande qualité.

Alors que Yoann Offredo (Wanty-Gobert) et Christophe Laporte (Cofidis), malades tous les 2, le second étant contraint à l'abandon en cours d'étape, sont lâchés très rapidement par un peloton emmené par la Bora-Hansgrohe et la Sunweb, l'avance des hommes de tête étant les 5 minutes, ce qui oblige alors la Deceuninck-Quick Step à faire rouler le Danois Kasper Asgreen afin de réduire cet écart. Dans la côte de la Croix de Part, dont le sommet est situé à 65 km de l'arrivée, De Gendt et De Marchi font exploser King et Terpstra, qui seront rejoints par le peloton dans la difficulté suivante. Au sommet de la Croix de Part, le duo de tête possède 3'50" d'avance sur un peloton, dont les commandes sont alors prises par l'équipe Astana de Jakob Fuglsang.

Victime d'un tout droit dans une descente, De Marchi laisse pendant quelques minutes Thomas De Gendt tout seul en tête de course mais parvient à revenir. Dans le peloton, Astana impriment un gros tempo dans la côte d'Aveize, ce qui contraint de nombreux coureurs à laisser filer le paquet, notamment l'ensemble des sprinteurs, Dylan Teuns ou encore Tony Gallopin. Peter Sagan a également du mal à suivre le rythme du peloton mais s'accroche et bascule à seulement quelques mètres.

Possédant toujours 3 minutes d'avance à 40 kilomètres de l'arrivée, les 2 échappés peuvent alors toujours envisager de se disputer la victoire d'étape mais la formation Astana voit arriver le renfort des EF Education First de Rigoberto Uran. Sous l'impulsion de ces 2 équipes, l'écart descend alors très rapidement, pour n'atteindre plus qu'1'30" à 20 kilomètres de l'arrivée. Surtout que la dernière difficulté du jour se profile, avec la côte de la Jaillère.

A 15 km de l'arrivée et à seulement quelques encablures du pied de la dernière côte, Geraint Thomas (Team Ineos) tombe en compagnie d'un de ses coéquipiers et d'un EF Education First. Le tenant du titre se relève très rapidement et est attendu par Michal Kwiatkowski, Wout Poels et Dylan Van Baarle. En tête de course, De Gendt distance De Marchi dès le pied de la difficulté alors que Thomas bataille pour revenir sur la queue du peloton. Ramené par un Poels en jambes, le Gallois rentre à 1 kilomètre du sommet, le peloton étant emmené à ce moment-là par Alexey Lutsenko (Astana)

Au plus fort des pourcentages, et alors que Vincenzo Nibali est quasiment à l'arrêt et lâche prise, Julian Alaphilippe place une puissant accélération et est seulement suivi par Thibaut Pinot. Le vainqueur de l'étape d'Épernay passe au sommet en 2e position, ce qui lui permet de prendre 5 secondes de bonification. A cet instant-là de la course, Alaphilippe n'est plus qu'à 1 seconde de Giulio Ciccone au classement général.

Alors qu'aucune équipe ne souhaite prendre les choses en main dans le peloton, hormis l'équipe Sunweb de Michael Matthews, l'avance d'Alaphilippe et de Pinot se stabilise autour des 15 secondes, De Gendt naviguant toujours 20 secondes devant les 2 tricolores. Dans la dernière bosse du parcours, à 3 km de l'arrivée, Alaphilippe et Pinot creusent l'écart sur leurs poursuivants et se rapprochent à 15 secondes de l'homme de tête. Mais ils ne parviendront jamais à revenir sur Thomas De Gendt, qui les précède de 6 secondes sur la ligne. Les 2 français se consolent avec le maillot jaune pour Alaphilippe et une superbe opération au général pour Pinot.

RésultatsModifier

 
Les porteurs des maillots distinctifs au départ.

Classement de l'étapeModifier

Classement de la 8e étape
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Thomas De Gendt   Belgique Lotto-Soudal en h 0 min 17 s
2e Thibaut Pinot   France Groupama-FDJ + s
3e Julian Alaphilippe   France Deceuninck-Quick Step + s
4e Michael Matthews   Australie Sunweb + 26 s
5e Peter Sagan     Slovaquie Bora-Hansgrohe + 26 s
6e Matteo Trentin   Italie Mitchelton-Scott + 26 s
7e Xandro Meurisse   Belgique Wanty-Gobert + 26 s
8e Greg Van Avermaet   Belgique CCC + 26 s
9e Egan Bernal   Colombie Ineos + 26 s
10e Geraint Thomas   Royaume-Uni Ineos + 26 s

Points attribuésModifier

Sprint intermédiaire
Cercié-en-Beaujolais (km 33)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Niki Terpstra   Pays-Bas Total Direct Énergie 20
2e Thomas De Gendt   Belgique Lotto-Soudal 17
3e Benjamin King   États-Unis Dimension Data 15
4e Alessandro De Marchi   Italie CCC 13
5e Elia Viviani   Italie Deceuninck-Quick Step 11
6e Peter Sagan     Slovaquie Bora-Hansgrohe 10
7e Michael Matthews   Australie Sunweb 9
8e Sonny Colbrelli   Italie Bahrain-Merida 8
9e Michael Mørkøv   Danemark Deceuninck-Quick Step 7
10e Jasper Stuyven   Belgique Trek-Segafredo   6
11e Tim Wellens     Belgique Lotto-Soudal 5
12e Toms Skujiņš   Lettonie Trek-Segafredo   4
13e Koen de Kort   Pays-Bas Trek-Segafredo   3
14e Jan Tratnik   Slovénie Bahrain-Merida 2
15e Julien Bernard   France Trek-Segafredo   1
Arrivée d'étape
Saint-Étienne (km 200)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Thomas De Gendt   Belgique Lotto-Soudal 30
2e Thibaut Pinot   France Groupama-FDJ 25
3e Julian Alaphilippe   France Deceuninck-Quick Step 22
4e Michael Matthews   Australie Sunweb 19
5e Peter Sagan     Slovaquie Bora-Hansgrohe 17
6e Matteo Trentin   Italie Mitchelton-Scott 15
7e Xandro Meurisse   Belgique Wanty-Gobert 13
8e Greg Van Avermaet   Belgique CCC 11
9e Egan Bernal   Colombie Ineos 9
10e Geraint Thomas   Royaume-Uni Ineos 7
11e Patrick Konrad   Autriche Bora-Hansgrohe 6
12e Alexey Lutsenko   Kazakhstan Astana 5
13e Nairo Quintana   Colombie Movistar 4
14e Rigoberto Urán   Colombie EF Education First 3
15e David Gaudu   France Groupama-FDJ 2

Point Bonus de la côte de la Jaillière (km 187,5)
Coureur Pays Équipe Bonifications
1 Thomas De Gendt   Belgique Lotto-Soudal s
2 Julian Alaphilippe   France Deceuninck-Quick Step s
3 Thibaut Pinot   France Groupama-FDJ s
Bonifications à l'arrivée
Coureur Pays Équipe Bonifications
1 Thomas De Gendt   Belgique Lotto-Soudal 10 s
2 Thibaut Pinot   France Groupama-FDJ s
3 Julian Alaphilippe   France Deceuninck-Quick Step s

Cols et côtesModifier

Col de la Croix Montmain (km 51)
2e catégorie (6,1km à 7,0%)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Thomas De Gendt   Belgique Lotto-Soudal 5
2e Benjamin King   États-Unis Dimension Data 3
3e Alessandro De Marchi   Italie CCC 2
4e Niki Terpstra   Pays-Bas Total Direct Énergie 1
Col de la Croix de Thel (km 71)
2e catégorie (4,1km à 8,1%)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Thomas De Gendt   Belgique Lotto-Soudal 5
2e Benjamin King   États-Unis Dimension Data 3
3e Alessandro De Marchi   Italie CCC 2
4e Niki Terpstra   Pays-Bas Total Direct Énergie 1

Col de la Croix Paquet (km 84,5)
2e catégorie (2,1km à 9,7%)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Thomas De Gendt   Belgique Lotto-Soudal 5
2e Benjamin King   États-Unis Dimension Data 3
3e Alessandro De Marchi   Italie CCC 2
4e Niki Terpstra   Pays-Bas Total Direct Énergie 1
Côte d'Affoux (km 97)
3e catégorie (8,5km à 4,5%)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Thomas De Gendt   Belgique Lotto-Soudal 2
2e Benjamin King   États-Unis Dimension Data 1

Côte de la Croix de Part (km 133)
2e catégorie (4,9km à 7,9%)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Thomas De Gendt   Belgique Lotto-Soudal 5
2e Alessandro De Marchi   Italie CCC 3
3e Niki Terpstra   Pays-Bas Total Direct Énergie 2
4e Benjamin King   États-Unis Dimension Data 1
Côte d'Aveize (km 148,5)
2e catégorie (5,2km à 6,4%)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Thomas De Gendt   Belgique Lotto-Soudal 5
2e Alessandro De Marchi   Italie CCC 3
3e Benjamin King   États-Unis Dimension Data 2
4e Omar Fraile   Espagne Astana 1

Côte de la Jaillère (km 187,5)
3e catégorie (1,9km à 7,6%)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Thomas De Gendt   Belgique Lotto-Soudal 2
2e Julian Alaphilippe   France Deceuninck-Quick Step 1

Prix de la combativitéModifier

Classements à l'issue de l'étapeModifier

Classement généralModifier

Classement général
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Julian Alaphilippe     France Deceuninck-Quick Step en 34 h 17 min 59 s
2e Giulio Ciccone     Italie Trek-Segafredo   + 23 s
3e Thibaut Pinot   France Groupama-FDJ + 53 s
4e George Bennett   Nouvelle-Zélande Jumbo-Visma + min 10 s
5e Geraint Thomas   Royaume-Uni Ineos + min 12 s
6e Egan Bernal   Colombie Ineos + min 16 s
7e Steven Kruijswijk   Pays-Bas Jumbo-Visma + min 27 s
8e Rigoberto Urán   Colombie EF Education First + min 38 s
9e Jakob Fuglsang   Danemark Astana + min 42 s
10e Emanuel Buchmann   Allemagne Bora-Hansgrohe + min 45 s

Classement par pointsModifier

Classement du meilleur jeuneModifier

Classement général du meilleur jeune
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Giulio Ciccone     Italie Trek-Segafredo   en 34 h 18 min 22 s
2e Egan Bernal   Colombie Ineos + 53 s
3e Enric Mas   Espagne Deceuninck-Quick Step + min 23 s
4e David Gaudu   France Groupama-FDJ + min 52 s
5e Maximilian Schachmann   Allemagne Bora-Hansgrohe + 20 min 9 s
6e Laurens De Plus   Belgique Jumbo-Visma + 23 min 37 s
7e Gregor Mühlberger   Autriche Bora-Hansgrohe + 25 min 58 s
8e Lennard Kämna   Allemagne Sunweb + 31 min 13 s
9e Wout Van Aert   Belgique Jumbo-Visma + 31 min 20 s
10e Nils Politt   Allemagne Katusha-Alpecin + 35 min 57 s

Classement du meilleur grimpeurModifier

Classement par équipesModifier

Classement de l'étape
  Équipe Pays Temps
1re Trek-Segafredo     États-Unis en 103 h 29 min 48 s
2e Movistar   Espagne + min 39 s
3e Groupama-FDJ   France + min 44 s
4e UAE Emirates   Émirats arabes unis + 11 min 3 s
5e Ineos   Royaume-Uni + 12 min 33 s
6e Bora-Hansgrohe   Allemagne + 13 min 42 s
7e EF Education First   États-Unis + 13 min 44 s
8e Jumbo-Visma   Pays-Bas + 13 min 50 s
9e Astana   Kazakhstan + 16 min 59 s
10e Mitchelton-Scott   Australie + 17 min 31 s

Abandon(s)Modifier

 
Christophe Laporte dans le col de la Croix Paquet, quelques dizaines de kilomètres avant d'abandonner.

Le maillot jaune du jourModifier

Bernard Hinault, vainqueur à cinq reprises, est aussi le dernier représentant français au palmarès du Tour, il est en photo sur le maillot de leader du jour.

RéférencesModifier

  1. a et b « Abandons - Tour de France », sur letour.fr (consulté le 23 juillet 2019)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :