Ouvrir le menu principal

10e étape du Tour de France 2019

étape du Tour de France 2019

Article général Pour un article plus général, voir Tour de France 2019.
10e étape du Tour de France 2019 Cycling (road) pictogram.svg
Tour de France 2019 in Rodez (10).jpg
Généralités
Course10e étape, Tour de France 2019
TypePlainstage.svg Étape de plaine
Date15 juillet 2019
Distance217,5 km
Lieu de départSaint-Flour
Lieu d'arrivéeAlbi
PaysFRA France
Vitesse moyenne45,054 km/h
Résultats de l’étape
1erBEL Wout Van Aert4 h 49 min 39 s
(Jumbo-Visma)
2eITA Elia Viviani+ 0 s
3eAUS Caleb Ewan+ 0 s
Classement général à l’issue de l’étape
LeaderFRA Julian Alaphilippe43 h 27 min 15 s
(Deceuninck-Quick-Step)
2eGBR Geraint Thomas+ 1 min 12 s
3eCOL Egan Bernal+ 1 min 16 s
Classements annexes à l’issue de l’étape
Jersey green.svgPointsSVK Peter Sagan
(Bora-Hansgrohe)
Jersey polkadot.svgMontagneBEL Tim Wellens
(Lotto-Soudal)
Jersey white.svgJeuneCOL Egan Bernal
(Ineos)
Jersey yellow number.svgÉquipeESP Movistar
9e étape11e étape
Documentation Wikidata-logo S.svg

La 10e étape du Tour de France 2019 se déroule le lundi entre Saint-Flour et Albi, sur une distance de 218 kilomètres.

Sommaire

ParcoursModifier

Il s'agit d'une étape de transition en direction d'Albi, qui est promise aux sprinteurs, il se peut qu'un baroudeur ou une petite échappée arrive à tirer son épingle du jeu ici, avec les différentes bosses au-delà des 1000 mètres d'altitude qui se trouvent sur le parcours.

Histoire et patrimoineModifier

Les deux dernières étapes arrivées à Saint-Flour restent dans l’histoire du cyclisme français. Celle de 2004 avait été marquée par Richard Virenque, vainqueur après plus de soixante kilomètres d’échappée solitaire et en route vers son septième maillot à pois. Thomas Voeckler roulait alors en jaune et retrouvait précisément ce maillot en 2011 à Saint-Flour. Le dernier vainqueur à Albi est Peter Sagan en 2013.

Déroulement de la courseModifier

Après quelques attaques, une échappée de six coureurs se forme : Tony Gallopin (AG2R), Michael Schär (CCC), Natnael Berhane (Cofidis), Anthony Turgis (Total-Direct Energie), Mads Würtz (Katusha) et Odd-Christian Eiking (Wanty-Gobert). Le peloton laisse filer mais l'écart ne dépassera jamais les trois minutes. À 60 km de l'arrivée, peu après le sprint intermédiaire, l'avance des fuyards est même descendue sous la minute.

La course prend une autre tournure à partir de la côte de la Malric à 50 km du but. Les échappés accélèrent et reprennent 2 minutes d'avance. Le peloton décide alors de réagir, mais les six hommes de tête résistent et l'écart ne bouge pas dans les kilomètres qui suivent. Cependant, à 35 km de l'arrivée, la Deceuninck-Quick Step, bien suivie par les Ineos, initie un coup de bordure. Les grosses pointures (Alaphilippe, Viviani, Thomas, Bernal, …) mènent la danse et le peloton explose. Plusieurs leaders sont piégés, dont Jakob Fuglsang (Astana), Guillaume Martin (Wanty-Gobert), Giulio Ciccone et Richie Porte (Trek-Segafredo), Rigoberto Uran (EF Education First), Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) et surtout Thibaut Pinot (Groupama-FDJ). Le 4e du général George Bennett (Jumbo-Visma) est quant à lui dans un troisième groupe.

Après cette accélération, les échappés sont repris à 25 km de l'arrivée et on retrouve une cinquantaine de coureurs à l'avant. Le groupe Pinot-Fuglsang-Porte-Uran, réduit à une dizaine d'unités, se rapproche à 12 secondes grâce à un énorme travail de l'équipe Astana et particulièrement de Lutsenko. Mais devant ça continue de rouler fort, particulièrement les équipes Ineos, Movistar et Bora-Hansgrohe, et l'écart avec Pinot remonte vite. Devant, Mikel Landa est victime d'une chute et se retrouve même derrière le groupe Pinot avec Ciccone.

À 10 km de l'arrivée, le peloton de tête compte 50 secondes d'avance sur le groupe Pinot, Landa est à 1 min 30 s et Bennett à 4 min. À 5 km, Pinot est à 1 min 10 s. Devant, hormis Groenewegen, tous les principaux sprinteurs sont là pour se disputer la victoire d'étape. C'est la Sunweb qui emmène sous la flamme rouge pour Michael Matthews, mais l'Australien est débordé par ses concurrents et c'est finalement Wout Van Aert qui s'impose d'un fil devant Elia Viviani, à qui il a résisté jusqu'au bout. Le groupe Pinot coupe la ligne avec 1 min 40 s de retard, le groupe Landa avec 2 min 9 s. Julian Alaphilippe conforte son maillot jaune tandis que Ciccone perd le maillot blanc au profit d'Egan Bernal. L'équipe Movistar prend la tête du classement général par équipes; le titre de coureur le plus combatif de l'étape est attribué à Natnael Berhane.

RésultatsModifier

Classement de l'étapeModifier

Classement de la 10e étape
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Wout Van Aert   Belgique Jumbo-Visma en h 49 min 39 s
2e Elia Viviani   Italie Deceuninck-Quick Step + s
3e Caleb Ewan   Australie Lotto-Soudal + s
4e Michael Matthews   Australie Sunweb + s
5e Peter Sagan     Slovaquie Bora-Hansgrohe + s
6e Jasper Philipsen   Belgique UAE Emirates + s
7e Sonny Colbrelli   Italie Bahrain-Merida + s
8e Matteo Trentin   Italie Mitchelton-Scott + s
9e Oliver Naesen   Belgique AG2R La Mondiale + s
10e Greg Van Avermaet   Belgique CCC + s

Points attribuésModifier

Sprint intermédiaire
La Primaube (km 128,5)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Odd Christian Eiking   Norvège Wanty-Gobert 20
2e Anthony Turgis   France Total Direct Énergie 17
3e Mads Würtz   Danemark Katusha-Alpecin 15
4e Tony Gallopin   France AG2R La Mondiale 13
5e Michael Schär   Suisse CCC 11
6e Natnael Berhane   Érythrée Cofidis 10
7e Sonny Colbrelli   Italie Bahrain-Merida 9
8e Peter Sagan     Slovaquie Bora-Hansgrohe 8
9e Daniel Oss   Italie Bora-Hansgrohe 7
10e Greg Van Avermaet   Belgique CCC 6
11e Marcus Burghardt   Allemagne Bora-Hansgrohe 5
12e Michael Matthews   Australie Sunweb 4
13e Maxime Monfort   Belgique Lotto-Soudal 3
14e Jasper Stuyven   Belgique Trek-Segafredo   2
15e Matej Mohorič   Slovénie Bahrain-Merida 1
Arrivée d'étape
Albi (km 217,5)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Wout Van Aert   Belgique Jumbo-Visma 30
2e Elia Viviani   Italie Deceuninck-Quick Step 25
3e Caleb Ewan   Australie Lotto-Soudal 22
4e Michael Matthews   Australie Sunweb 19
5e Peter Sagan     Slovaquie Bora-Hansgrohe 17
6e Jasper Philipsen   Belgique UAE Emirates 15
7e Sonny Colbrelli   Italie Bahrain-Merida 13
8e Matteo Trentin   Italie Mitchelton-Scott 11
9e Oliver Naesen   Belgique AG2R La Mondiale 9
10e Greg Van Avermaet   Belgique CCC 7
11e Julian Alaphilippe     France Deceuninck-Quick Step 6
12e Geraint Thomas   Royaume-Uni Ineos 5
13e Mads Würtz   Danemark Katusha-Alpecin 4
14e Egan Bernal   Colombie Ineos 3
15e Maximiliano Richeze   Argentine Deceuninck-Quick Step 2

Bonifications à l'arrivée
Coureur Pays Équipe Bonifications
1 Wout Van Aert   Belgique Jumbo-Visma 10 s
2 Elia Viviani   Italie Deceuninck-Quick Step s
3 Caleb Ewan   Australie Lotto-Soudal s

Cols et côtesModifier

Côte de Mallet (km 22)
4e catégorie (2,2km à 5,2%)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Natnael Berhane   Érythrée Cofidis 1
Côte de Chaudes-Aigues (km 40,5)
3e catégorie (3,0km à 6,6%)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Natnael Berhane   Érythrée Cofidis 2
2e Odd Christian Eiking   Norvège Wanty-Gobert 1

Côte d'Espalion (km 95,5)
3e catégorie (5,2km à 4,9%)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Natnael Berhane   Érythrée Cofidis 2
2e Odd Christian Eiking   Norvège Wanty-Gobert 1
Côte de La Malric (km 164,5)
3e catégorie (3,6km à 4,7%)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Natnael Berhane   Érythrée Cofidis 2
2e Odd Christian Eiking   Norvège Wanty-Gobert 1

Prix de la combativitéModifier

Classements à l'issue de l'étapeModifier

Classement généralModifier

Classement général
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Julian Alaphilippe     France Deceuninck-Quick Step en 43 h 27 min 15 s
2e Geraint Thomas   Royaume-Uni Ineos + min 12 s
3e Egan Bernal     Colombie Ineos + min 16 s
4e Steven Kruijswijk   Pays-Bas Jumbo-Visma + min 27 s
5e Emanuel Buchmann   Allemagne Bora-Hansgrohe + min 45 s
6e Enric Mas   Espagne Deceuninck-Quick Step + min 46 s
7e Adam Yates   Royaume-Uni Mitchelton-Scott + min 47 s
8e Nairo Quintana   Colombie Movistar   + min 4 s
9e Daniel Martin   Irlande UAE Emirates + min 9 s
10e Giulio Ciccone   Italie Trek-Segafredo + min 32 s

Classement par pointsModifier

Classement du meilleur jeuneModifier

Classement général du meilleur jeune
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Egan Bernal     Colombie Ineos en 43 h 28 min 31 s
2e Enric Mas   Espagne Deceuninck-Quick Step + 30 s
3e Giulio Ciccone   Italie Trek-Segafredo + min 16 s
4e David Gaudu   France Groupama-FDJ + min 16 s
5e Laurens De Plus   Belgique Jumbo-Visma + 25 min 3 s
6e Gregor Mühlberger   Autriche Bora-Hansgrohe + 29 min 45 s
7e Maximilian Schachmann   Allemagne Bora-Hansgrohe + 30 min 39 s
8e Wout Van Aert   Belgique Jumbo-Visma + 32 min 55 s
9e Tiesj Benoot   Belgique Lotto-Soudal + 35 min 14 s
10e Lennard Kämna   Allemagne Sunweb + 36 min 18 s

Classement du meilleur grimpeurModifier

Classement par équipesModifier

Classement de l'étape
  Équipe Pays Temps
1re Movistar     Espagne en 130 h 45 min 20 s
2e Trek-Segafredo   États-Unis + min 30 s
3e Bora-Hansgrohe   Allemagne + 14 min 59 s
4e Mitchelton-Scott   Australie + 15 min 31 s
5e AG2R La Mondiale   France + 18 min 56 s
6e Groupama-FDJ   France + 19 min 4 s
7e Jumbo-Visma   Pays-Bas + 19 min 14 s
8e UAE Emirates   Émirats arabes unis + 23 min 33 s
9e Ineos   Royaume-Uni + 25 min 53 s
10e EF Education First   États-Unis + 32 min 27 s

Abandon(s)Modifier

Le maillot jaune du jourModifier

La cathédrale Sainte-Cécile d’Albi s’impose comme le plus grand édifice de briques du monde et, est représenté sur le maillot de cette dixième étape.

RéférencesModifier

Liens externesModifier