Ouvrir le menu principal
Karol-Ann Canuel
Quaregnon - Le Samyn des Dames & Le Samyn, 2 mars 2016, départ (B098).JPG
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (31 ans)
AmosVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes UCI
Principales victoires

Karol-Ann Canuel (née le à Amos) est une coureuse cycliste professionnelle canadienne, membre de l'équipe Boels Dolmans. Bonne grimpeuse et coureuse de contre-la-montre, elle a notamment remporté trois titres de championne du monde du contre-la-montre par équipes avec deux formations différentes. Elle s'est aussi adjugée les titres de championne du Canada sur route en 2019 et du contre-la-montre en 2015 et 2017.

Sommaire

BiographieModifier

DébutsModifier

Karol-Ann Canuel commence le cyclisme à l'âge de 11 ans, dans le club cycliste d'Amos[1].

En 2006, elle remporte le championnat du Canada sur route junior. Elle termine également cinquième du championnats du monde sur route juniors qui se déroule sur le circuit de Spa-Francorchamps[2].

Elle suit des études d'infirmières à l'université du Québec en Outaouais[3].

De 2007 à 2009, elle fait partie de l'équipe Specialized - Menikini, qui devient Specialized Carrefour Multisport GSD Gestion en 2008 puis Specialized Mazda Samson en 2009[4].

Vienne FuturoscopeModifier

2010Modifier

En 2010, Canuel rejoint l'équipe Vienne Futuroscope[5].

2011Modifier

En 2011, Karol-Ann Canuel reste dans l'équipe Vienne Futuroscope. Son programme de courses est plus chargé que l'année précédente avec huit épreuves de coupe du monde[6].

En mai, elle est septième du sprint du Grand Prix Cycliste de Gatineau qui a lieu près de chez elle[7].

En juillet, elle participe au Tour de Bretagne. Dans la première étape, elle est échappée avec quatre autres coureuses, elle est finalement deuxième. Le lendemain, elle occupe la neuvième place du contre-la-montre. Elle termine deuxième du classement général[8],[9].

2012Modifier

En 2012, elle met quelque peu de côté ses études pour se consacrer au cyclisme. Le camp d'entraînement de l'équipe a lieu au parc d'attraction mi-février. Elle a pour objectif de participer aux manches de Coupes du monde. Elle sait qu'il n'y a réellement qu'une place à pourvoir pour les Jeux olympiques de Londres et ne se fait pas trop d'illusions[10].

Fin mars, sur la manche de coupe du monde du Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio, elle prend la neuvième place[11]. En avril, elle termine dixième de la Flèche wallonne, épreuve de coupe de monde, qui est jugée au sommet du mur de Huy[12].

En août, sur la Route de France, elle termine neuvième de l'étape arrivant à la Planche des Belles Filles. Lors de la difficile dernière étape, elle prend la cinquième place, ce qui lui permet d'être neuvième du classement général final[13]. Au Tour de l'Ardèche, elle est sixième de la quatrième étape et septième sur l'étape suivante qui creuse de grands écarts. De nouveau sixième sur la dernière étape, elle finit à la cinquième place du classement général[14].

Fin septembre, elle prend part aux championnats du monde à Valkenburg avec la sélection canadienne. Elle termine trentième[15].

2013Modifier

En 2013, elle est la leader de l'équipe sur les manches de coupe du monde et les courses par étapes sélectives[16]. Elle a pour objectif de participer aux championnats du monde. Le stage de préparation de l'équipe a lieu au Futuroscope du 10 au 16 février[17].

Durant la saison, elle participe au Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio et part en échappée dans la première ascension avec Ashleigh Moolman, Jessie Daams et Shara Gillow. Elles se font rattraper par le peloton par la suite. Début avril, elle prend part au Tour des Flandres et y chute. Elle doit abandonner : deux de ses côtes sont cassées et elle doit prendre du repos[18],[19].

En mai, sur le Grand-Prix Plumelec, elle s'échappe avec sa coéquipière Emmanuelle Merlot et lui laisse la victoire finale[20].

La fin du mois d'août et le début du mois de septembre marque un pic de forme pour Karol-Ann en 2013. Au Trophée d'or, lors de la quatrième étape, elle est sixième à 38 secondes de la première Marianne Vos, mais quasiment de sept minutes devant le peloton. Elle est alors sixième du classement général[21]. Elle finit septième le lendemain, une nouvelle fois échappée. Au classement général final, elle termine sixième[22]. Quelques jours plus tard, elle participe au Grand-Prix de Plouay, épreuve de coupe du monde, et y prend l'échappée décisive. Elle termine cinquième de l'épreuve[23]. Elle enchaine sur le Tour de l'Ardèche. Elle prend la dixième place sur la troisième étape, puis gagne la cinquième étape en battant sa compagnon d'échappée Tatiana Antoshina. Elle termine cinquième de la dernière étape, ce qui lui permet de faire troisième du classement général final[24],[25],[26].

Fin septembre, elle prend part aux championnats du monde à Florence et y prend la trente-troisième place[27].

Specialized-LululemonModifier

En 2014, Karol-Ann s'engage avec l'équipe Specialized-Lululemon[28]. Elle a pour objectif court terme le titre national canadien et la participation aux championnats du monde, à moyen termes, elle espère participer aux Jeux olympiques de Rio. Elle espère progresser et s'attend à devoir jouer les équipières plus souvent dans sa nouvelle équipe. Elle doit arriver en Europe en avril et participer au Tour d'Italie[29].

Dans sa nouvelle équipe, elle participe au camp d'entraînement à Los Osos en Californie. Elle effectue des séances de yoga et des essais en soufflerie chez Specialized[30]. Elle commence bien la saison avec le Tour Valley of Sun, une course en trois étapes à Phoenix. L'équipe remporte les trois courses, Karol-Ann Canuel gagne le 22 février[29]. Fin mars, lors de la course par étape de San Dimas, Karol-Ann Canuel prend la troisième place du contre-la-montre individuelle à dix-sept secondes de la vainqueur, puis gagne le lendemain dans la course en ligne. Cela lui permet de s'imposer au classement général à la fin de la dernière étape[31],[32]. Ensuite, elle est quatrième du classement final du Redlands Bicycle Classic durant laquelle sa coéquipière Tayler Wiles s'impose[33].

Elle aide aussi sa coéquipière Evelyn Stevens lors de la Flèche wallonne. Le premier juin, elle chute gravement à la Philadelphia Cycling Classic. Elle perd connaissance, souffre de deux fractures : une à la vertèbre C6 et une autre à la première côte, et a été recousue avec douze points de suture au menton[34].

L'équipe gagne pour la troisième année consécutive le contre-la-montre par équipe de l'Open de Suède Vårgårda. Elle a une avance de plus d'une minute sur l'équipe Rabobank-Liv qui suit et bat le record de l'épreuve. La composition est la suivante : Chantal Blaak, Lisa Brennauer, Karol-Ann Canuel, Carmen Small, Evelyn Stevens et Trixi Worrack[35]. Aux contre-la-montre par équipes féminin aux championnats du monde, l'équipe qui a essuyé une chute à l'entraînement le samedi, remporte pour la troisième fois d'affilée l'épreuve avec plus d'une minute d'avance sur l'équipe Orica-AIS[36]. Sur l'épreuve individuelle, elle prend la sixième place[37]. Elle est sélectionnée pour les championnats du monde, mais est prise dans la chute massive durant la course[38].

Velocio-SRAM (2015)Modifier

En 2015, l'équipe change de nom et devient Velocio-SRAM. Au Gracia Orlova, Karol-Ann Canuel s'impose sur la quatrième étape après avoir parcouru les huit derniers kilomètres seule[39]. En juin, elle termine deuxième du Chrono Gatineau et se dit surprise de sa performances sur ce contre-la-montre court[40]. Aux championnats du Canada, Karol-Ann Canuel remporte le contre-la-montre en devançant Jasmin Glaesser de plus d'une minute et Leah Kirchmann de plus de deux minutes. Sur l'épreuve en ligne, elle finit dans le groupe de tête et prend la sixième place au sprint[41].

Au Tour d'Italie, Karol-Ann Canuel est dans le groupe de leader sur la deuxième étape et termine cinquième. Sur la sixième étape, elle ne parvient pas à suivre les meilleures et accuse quatre minutes de retard à l'arrivée sur la vainqueur d'étape Mayuko Hagiwara. Elle trouve cependant les ressources pour être sixième du contre-la-montre de la septième étape. Elle termine quinzième de la dernière étape qui est une arrivée au sommet et se classe onzième du Tour d'Italie[42].

Lors du Tour de Thuringe, elle est troisième du contre-la-montre de la troisième étape. Elle aide durant tout la semaine Lisa Brennauer a défendre son maillot de leader. Lors de la dernière étape, l'Allemande, à la différence de la Canadienne, ne parvient pas à suivre les attaques d'Emma Johansson et d'Amanda Spratt. Karol-Ann Canuel suit encore la Suédoise lors de sa dernière accélération puis la bat au sprint. Cette dernière remporte le Tour de Thuringe, Karol-Ann Canuel est deuxième du classement général[43]. En fin de saison, elle devient une nouvelle fois championne du monde du contre-la-montre par équipes.

Boels Dolmans (2016)Modifier

 
Au départ de l'Amstel Gold Race 2018

2017Modifier

Karol-Ann Canuel remporte le titre de championne du Canada du contre-la-montre. Sur le Tour d'Italie, la formation remporte le contre-la-montre par équipes inaugural. Karol-Ann Canuel porte le maillot rose[44],[45],[46]. Elle le perd cependant le lendemain au profit de sa coéquipière Anna van der Breggen. Elle se classe dixième du contre-la-montre de la cinquième étape puis neuvième de la huitième étape. Elle est huitième du classement général final.

Aux championnats du monde du contre-la-montre par équipes, elle fait partie de la composition de l'équipe Boels Dolmans. L'équipe passe en tête de la côte. Toutefois, elle perd vingt-sept secondes sur la formation Sunweb entre ce point et l'arrivée. L'équipe doit donc se contenter de la médaille d'argent[47].

2018Modifier

Au Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio, dans l'avant dernier tour, dans la côte de Casale, Karol-Ann Canuel part en poursuite. Elle rentre sur Elinor Barker, peu après un groupe de dix coureuses autour de Katarzyna Niewiadoma et Elisa Longo Borghini reprend la Canadienne et la Britannique. Tout doit se décider dans la dernière ascension d'Orino. Dans celle-ci, Karol-Ann Canuel attaque mais sans succès. Karol-Ann Canuel se classe finalement huitième[48],[49].

Lors de la 1re étape du Tour de Norvège, elle s'échappe à plus de 20 kilomètres de l'arrivée, seule. Elle parvient à maintenir un petit écart mais le peloton la rattrape à 100 mètres de la ligne d'arrivée[50].

Aux championnats du monde, elle prend la médaille d'argent sur le contre-la-montre par équipes[51],[52],[53]. Elle est ensuite huitième du contre-la-montre individuel[54],[55]. Sur la course en ligne, elle revient sur le groupe de chasse dans la dernière ascension de la côte d'Igls. Elle se classe sixième[56],[57],[58].

PalmarèsModifier

Classement UCIModifier

Année 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
Classement UCI[59] - 64e 116e 51e 82e 30e 66e 55e 47e

RéférencesModifier

  1. (en) « Karol Ann Canuel », sur velocio sports (consulté le 18 mai 2014)
  2. « Karol-Ann Canuel, 5e aux championnats du monde juniors sur route », sur fqsc (consulté le 25 mai 2014)
  3. « Karol-Ann Canuel », sur veloptimum (consulté le 18 mai 2014)
  4. « Résultats de Karol-Ann Canuel », sur http://www.cqranking.com/
  5. « Vienne Futuroscope 2010 », sur le site du cyclisme (consulté le 25 mai 2014)
  6. « Canuel en pédalera un coup en 2011 », sur La presse (consulté le 25 mai 2014)
  7. « Canuel 7e au Grand Prix de Gatineau », sur Abitibi Express (consulté le 25 mai 2014)
  8. « Tour de Bretagne Féminin 2011 (2.2) », sur cycling fever (consulté le 21 mai 2014)
  9. « Karol-Ann Canuel 2e au Tour de Bretagne », sur L'écho abitibien (consulté le 21 mai 2014)
  10. « Canuel entame sa troisième saison en France », sur Abitibi Express (consulté le 19 mai 2014)
  11. (en) « Trofeo Alfredo Binda - Comune di Cittiglio 2012 », sur cycling news (consulté le 26 avril 2014)
  12. (en) « La Flèche wallonne féminine 2012 », sur cycling news (consulté le 27 avril 2014)
  13. Alfred North, Tour le cyclisme féminin performances 2012, , p. 258
  14. (en) « Tour Cycliste Féminin International de l'Ardeche 2012 », sur cycling news (consulté le 21 mai 2014)
  15. « Les Championnats du monde sur route », sur veloptimum (consulté le 21 mai 2014)
  16. « De beaux mollets à Vienne-Futuroscope », sur la nouvelle république (consulté le 19 mai 2014)
  17. « Karol-Ann Canuel se sent d'attaque cette saison », sur Abitibi Express (consulté le 19 mai 2014)
  18. « Karol-Ann Canuel 2013 », sur veloptimum (consulté le 18 mai 2014)
  19. « Canuel ratera le Grand-prix de Gatineau », sur La presse (consulté le 25 mai 2014)
  20. « GP de Plumelec-Morbihan Dames : Classements », sur direct velo (consulté le 21 mai 2014)
  21. « Karol-Ann Canuel 6e au Trophée d’or », sur L'écho Abitibien (consulté le 21 mai 2014)
  22. « Trophée d'Or Féminin 2013 (2.2) », sur cycling fever (consulté le 21 mai 2014)
  23. « Grand Prix de Plouay: Marianne Vos, seul au monde! », sur le dérailleur (consulté le 21 mai 2014)
  24. « TCFIA #7: Bronzini passe la troisième, Antoshina au bout du suspense! », sur Le dérailleur (consulté le 21 mai 2014)
  25. « TCFIA #6: Karol-ann Canuel remporte l’étape reine! », sur Le dérailleur (consulté le 21 mai 2014)
  26. « Tour Cycliste Féminin International de l'Ardèche 2013 (2.2) », sur cycling fever (consulté le 21 mai 2014)
  27. « Les Championnats du monde sur route », sur veloptimum (consulté le 21 mai 2014)
  28. (en) « Canuel targets World Cups with Specialized-lululemon », sur cycling magazine (consulté le 18 mai 2014)
  29. a et b «C'est la meilleure équipe, une équipe de rêve», sur Abitibi Express (consulté le 18 mai 2014)
  30. (en) « Team camp Specialized-Lululemon », sur bicycling (consulté le 11 mai 2014)
  31. (en) « Victory for Karol-Ann at San Dimas stage race », sur velocio sports (consulté le 11 mai 2014)
  32. « Karol-Ann Canuel l'emporte à San Dimas », sur Abitibi Express (consulté le 18 mai 2014)
  33. (en) « Big win for Tayler Wiles at Redlands classic », sur velocio sports (consulté le 11 mai 2014)
  34. « Canuel se blesse dans une chute à Philadelphie », sur Abitibi Express (consulté le 6 juillet 2014)
  35. (en) « Specialized-lululemon wins Vårgårda team time trial World Cup », sur cycling news (consulté le 23 août 2014)
  36. (en) « Specialized-Lululemon wins 3rd straight TTT title at UCI road worlds », sur velonews (consulté le 21 septembre 2014)
  37. (en) « Brennauer wins second gold for Germany in Worlds time trial », sur cycling news (consulté le 24 septembre 2014)
  38. (en) « September 27, Women's Elite Road Race: Ponferrada - Ponferrada 127.4km Worlds: Ferrand-Prevot secures the gold medal », sur cycling news (consulté le 29 septembre 2014)
  39. (en) « Karol-Ann Canuel takes a solo win in Stage 4 Gracia Orlova Tour », sur velocio sports (consulté le 10 juin 2015)
  40. (en) « Small wins Chrono de Gatineau », sur cycling news (consulté le 10 juin 2015)
  41. (en) « Canuel secures Canadian time trial title », sur cycling news (consulté le 30 juin 2015)
  42. (en) « Giro Rosa: World champion Ferrand-Prévot wins mountaintop finish in Aprica », sur cycling news (consulté le 8 juillet 2015)
  43. (en) « Johansson wins overall title at Thüringen Rundfahrt », sur cyclingnews (consulté le 25 juillet 2015)
  44. (en) « Boels Dolmans smash opening TTT of Giro Rosa », sur cycling news (consulté le 30 juin 2017)
  45. « Boels-Dolmans frappe un grand coup ! », sur le dérailleur (consulté le 3 juillet 2017)
  46. « Giro Rosa — La Boels-Dolmans TGV », sur vélo 101 (consulté le 17 juillet 2017)
  47. (en) « Boels Dolmans left with sour feeling after Sunweb stun them in Worlds TTT », sur cycling news (consulté le 17 septembre 2017)
  48. (en) « Niewiadoma solos to victory in rainy Trofeo Alfredo Binda », sur cycling news (consulté le 18 mars 2018)
  49. « Trofeo Binda — Niewiadoma l'aura méritée », sur vélo 101 (consulté le 18 mars 2018)
  50. « Tour of Norway — Vos voltige », sur vélo 101 (consulté le 18 août 2018)
  51. « La Canyon SRAM titrée à Innsbrück », sur vélo 101 (consulté le 22 octobre 2018)
  52. (en) « Live report », sur cycling news (consulté le 22 octobre 2018)
  53. (en) « World Championships: Canyon-SRAM win women's team time trial », sur cycling news (consulté le 22 octobre 2018)
  54. « Mondiaux CLM Innsbruck — Les Hollandaises annoncent la couleur », sur vélo 101 (consulté le 1er octobre 2018)
  55. (en) « World Championships: Van Vleuten leads Dutch sweep of women's time trial », sur cycling news (consulté le 1er octobre 2018)
  56. « Mondiaux Route Innsbruck — Anna Van der Breggen enfin sacrée », sur vélo 101 (consulté le 2 octobre 2018)
  57. (en) « Anna van der Breggen solos to world championship title », sur cycling news (consulté le 2 octobre 2018)
  58. (en) « Van der Breggen wins World Championship road race with staggering attack in Innsbruck », sur cycling weekly (consulté le 14 octobre 2018)
  59. (en) « World Cup - Results - Cycling - Road 2011 », sur UCI (consulté le 2 avril 2014)

Liens externesModifier