Ouvrir le menu principal
Mieke Kröger
2015 UEC Track Elite European Championships 273.JPG
Mieke Kröger en 2015.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes UCI
Principales victoires

Mieke Kröger (née le à Bielefeld) est une coureuse cycliste allemande, membre de l'équipe Velocio-SRAM. C'est une spécialiste du contre-la-montre et de la poursuite. Elle est championne d'Allemagne du contre-la-montre 2015 et de la course en ligne en 2016.

BiographieModifier

DébutsModifier

Elle achète son premier vélo de course à l'âge de 15 ans, elle souhaite arriver plus rapidement à l'école. Elle est d'ailleurs une élève douée. Elle participe à sa première course un an plus tard et gagne d'emblée. Elle fait alors partie du club RV Teutoburg Brackwede et est entraînée par Robert Pawlowsky. Elle rejoint ensuite l'équipe SRM & Poison Bike. En 2010, elle devient championne d'Allemagne de contre-la-montre juniors, performance qu'elle répète l'année suivante en y ajoutant le titre sur l'épreuve en ligne. Elle devient également championne du monde de poursuite juniors et bat par la même occasion le record d'Allemagne dans la catégorie. Sur route, elle obtient la médaille de bronze du championnat du monde du contre-la-montre juniors à Copenhague. Passée en catégorie espoirs (moins de 23 ans) en 2012, elle fait partie de l'équipe Vita Classica. Elle est médaillée d'argent du championnat d'Europe du contre-la-montre espoirs en 2012 et championne d'Allemagne de poursuite élites. Elle est sélectionnée pour devenir sportive allemande junior de l'année et termine deuxième[1],[2].

Elle obtient la même année son Abitur avec une note de 1,7, soit une mention bien. Elle joue également du piano et aime les animaux[1],[3].

Futurumshop.nl (2013, 2014)Modifier

 
Lors du Tour de Thuringe 2015 dans son maillot de championne d'Allemagne du contre-la-montre

En 2013, elle rejoint l'équipe Futurumshop.nl-Polaris et dispute ses premiers championnats du monde sur piste élites, à Minsk. Elle y est sixième de la poursuite par équipes et douzième de la poursuite individuelle. Elle est également championne d'Allemagne de l'omnium. En 2014, elle est huitième du championnat du monde de la poursuite par équipes, quatrième du championnat du monde du contre-la-montre élites et championne d'Europe de poursuite.

Elle gagne le championnat d'Europe du contre-la-montre espoirs à Nyon avec trois secondes d'avance sur Séverine Eraud[4]. Deux semaines après, elle remporte le titre de championne d'Europe de poursuite au Portugal[5]. Elle est également quatrième des championnats du monde du contre-la-montre.

Velocio-SRAM (2015-)Modifier

Elle s'engage en 2015 avec l'équipe américaine Velocio-SRAM[6]. Aux championnats d'Allemagne, elle remporte le contre-la-montre devant sa coéquipière et championne du monde en titre Lisa Brennauer. Sur la course en ligne, elle aide cette dernière et Trixi Worrack à finir respectivement troisième et première[7]. En juillet, elle court aux championnats d'Europe espoirs sur piste. Elle obtient la médaille d'argent en poursuite par équipes aux côtés de Lisa Klein, Gudrun Stock et Anna Knauer. Elle gagne ensuite les Championnats d'Europe du contre-la-montre espoirs pour la deuxième année consécutive. À la fin du mois d'août, elle fait partie de la composition de l'équipe qui termine deuxième du contre-la-montre par équipes de l'Open de Suède Vårgårda, comptant pour la Coupe du Monde. Un mois plus tard, aux championnats du monde, elle remporte le titre en contre-la-montre par équipes. Sur le contre-la-montre individuel, elle se classe dix-neuvième[8]. Aux championnats d'Europe élite, elle se classe quatrième de la poursuite individuelle.

2016Modifier

Au championnat d'Allemagne sur route, elle part en échappée avec Romy Kasper dans le final. Elle s'isole à trois kilomètres de l'arrivée et gagne donc seule[9].

2017Modifier

Aux championnats du monde du contre-la-montre par équipes, elle fait partie de la composition de l'équipe qui prend la quatrième place.

2019Modifier

 
Podium final du Tour de Belgique

Durant l'Healthy Ageing Tour, sur la deuxième étape, à quatre-vingt-huit kilomètres de l'arrivée, Mieke Kröger attaque avec Romy Kasper et Nicole Steigenga. Leur avance culmine à près de quatre minutes. À douze kilomètres du but, Mieke Kröger attaque ce qui a pour effet de détacher Nicole Steigenga. À deux kilomètres de l'arrivée, elle se débarasse également de Romy Kasper pour aller s'imposer seule[10]. Elle est quatrième du contre-la-montre. Au BeNe Ladies Tour, Mieke Kröger est quatrième du prologue à huit secondes de Lisa Klein. Mieke Kröger est de nouveau quatrième du contre-la-montre et conclut l'épreuve à la même place.

Fin juillet, aux championnats d'Europe de cyclisme sur route, elle s'adjuge à cette occasion la médaille d'argent du relais mixte[11],[12].

Elle est deuxième du Chrono champenois devancée par Vita Heine. Au Tour de Belgique, elle est de nouveau deuxième du contre-la-montre cette fois battue pour moins d'une seconde par Ruth Winder[13]. Le lendemain, à cinquante kilomètres de l'arrivée, Mieke Kröger attaque. Elle est accompagnée d'Audrey Cordon-Ragot et de Lotte Kopecky. Leur bonne coopération leur permet de faire croître leur avance lors de l'étape. Dans le dernier kilomètre, Audrey Cordon-Ragot passe à l'offensive. Lotte Kopecky la marque et Mieke Kröger en profite pour contrer. Elle n'est plus revue. Grâce aux trois minutes d'avance de l'échappée, l'Allemande prend la tête du classement général[14]. Le dernier jour, elle perd certes un peu de temps dans le mur de Grammont mais conserve la tête du classement général.

Palmarès sur pisteModifier

Jeux olympiquesModifier

Championnats du mondeModifier

Édition / Épreuve Poursuite individuelle Poursuite par équipes
Moscou 2011   Or
Minsk 2013 12e 6e
Cali 2014 8e
Saint-Quentin-en-Yvelines 2015 10e 7e
Londres 2016 5e

Championnats d'EuropeModifier

Édition / Épreuve Poursuite individuelle Poursuite par équipes
Anadia 2014 (espoirs)   Or
Baie-Mahault 2014   Argent
Athènes 2015 (espoirs)   Bronze   Argent
Glasgow 2018   Bronze

Championnats nationauxModifier

 
Mieke Kröger lors du Tour de Thuringe 2012
  • Championne d'Allemagne de poursuite juniors en 2011
  • Championne d'Allemagne de poursuite en 2012 et 2015
  • Championne d'Allemagne d'omnium en 2013

Palmarès sur routeModifier

Par annéesModifier

Classements UCIModifier

Année 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
Classement UCI[15] 179e 354e 113e 167e 287e 174e 197e

Notes et référencesModifier

  1. a et b (de) « Mieke Kröger (Radsport) », sur Sport Hilfe (consulté le 22 novembre 2014)
  2. (de) « Mieke Kröger Zweite bei Wahl zum "Juniorsportler des Jahres" », sur NW news (consulté le 22 novembre 2014)
  3. (de) « Technische Daten », sur Mieke Kröger (consulté le 22 novembre 2014)
  4. (de) « Straßen-EM: Mieke Kröger holt Titel im Zeitfahren », sur rad-net (consulté le 22 novembre 2014)
  5. (de) « Wieder EM-Gold für Mieke Kröger », sur Westfalen Blatt, (consulté le 22 novembre 2014)
  6. (en) « VELOCIO APPAREL & SRAM BACK VELOCIOSPORTS PROGRAM FOR 2015 », sur velocio sports (consulté le 22 novembre 2014)
  7. (en) « Trixi Worrack wins German national road title », sur cycling news (consulté le 30 juin 2015)
  8. (en) « Armitstead wins women's World Championship road race », sur cycling news (consulté le 27 septembre 2015)
  9. (de) « Kröger und Greipel deutsche Radmeister », sur Sportschau (consulté le 13 septembre 2016)
  10. (nl) « Duitse Kröger verschalkt sprinters in Surhuisterveen », sur Site officiel (consulté le 16 avril 2019)
  11. Nicolas Mabyle, « Championnat d'Europe - Relais mixte : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 9 aout 2019)
  12. Quentin Rouillé, « Championnat d’Europe Alkmaar 2019 : Les différentes présélections », sur cyclingpro.net, (consulté le 1er aout 2019)
  13. (en) « Lotto Belgium Tour: Winder wins prologue », sur cycling news (consulté le 11 septembre 2019)
  14. Site officiel
  15. (en) « World Cup - Results - Cycling - Road 2012 », sur UCI (consulté le 29 septembre 2014)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :