Ouvrir le menu principal

Saison 2015 de l'équipe cycliste Boels Dolmans

saison 2015 de l'équipe cycliste Boels Dolmans
Boels Dolmans 2015
Généralités
Code UCI
DLTVoir et modifier les données sur Wikidata
Statut
Équipe cycliste professionnelle féminine, saison d'équipe cycliste (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Pays
Sport
Effectif
11Voir et modifier les données sur Wikidata
Manager général
Directeur sportif
Palmarès
Nombre de victoires
26
Meilleur coureur UCI
Classement UCI
2e

La saison 2015 de l'équipe cycliste Boels Dolmans est la sixième de la formation. Le recrutement de l'équipe est ambitieux avec l'ancienne vainqueur de la Flèche wallonne et de la Route de France Evelyn Stevens, la Néerlandaise Chantal Blaak et la double championne du monde juniors sur route Amalie Dideriksen. La saison est marquée par les victoires de Lizzie Armitstead en Coupe du monde et aux championnats du monde sur route. Elle gagne trois manches de Coupe du monde : le Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio , la Philadelphia Cycling Classic et le GP de Plouay-Bretagne. Elle termine la saison à la deuxième place mondiale. L'Américaine Megan Guarnier réalise également une grande saison en gagnant la première édition des Strade Bianche, une étape de l'Emakumeen Bira, son championnat national, une étape du Tour d'Italie où elle porte le maillot rose durant sept des dix étapes, le Tour de Norvège ainsi qu'une médaille de bronze aux championnats du monde sur route sur sol américain. Enfin, Chantal Blaak remporte Le Samyn des Dames et une étape de l'Emakumeen Bira. La formation récolte vingt-six bouquets durant la saison et finit deuxième du classement UCI.

Sommaire

Préparation de la saisonModifier

Partenaires et matériel de l'équipeModifier

L'équipe est parrainée par Boels Rental, une société de location de matériel de chantier et bricolage, et par Dolmans Landscaping Group une société de paysagisme. De nombreux autres partenaires apportent leur soutien financier à l'équipe[1]. La marque d'équipement cycliste Specialized apporte également à partir de cette saison son soutien financier à l'équipe. L'entreprise d'habillement sportif Lululemon Athletica devient également un partenaire de l'équipe[2].

Au niveau matériel, l'équipe utilise des vélos Specialized, équipés de groupe SRAM, de roues Zipp, de capteur de puissance Quarq, Les maillots sont fournis par Bioracer. Les home-trainers sont livrés par Tacx. L'équipe dispose également d'un camping car, d'une camionnette pour le matériel et de deux voitures de course Toyota[3],[4].

Arrivées et départsModifier

L'équipe recrute pour la saison 2015 deux coureuses en provenance de l'équipe Specialized-Lululemon : la vainqueur de la Flèche wallonne et de la Route de France 2012 Evelyn Stevens, ainsi que la spécialiste des classiques et neuvième de la Coupe du monde 2014 Chantal Blaak[5]. Par ailleurs, la championne du monde sur route juniors 2013 et 2014 Amalie Dideriksen vient renforcer la formation.

L'équipe enregistre en parallèle de nombreux départs.

Arrivées Équipe 2014
  Chantal Blaak Specialized-Lululemon
  Amalie Dideriksen Néo-professionnelle
  Evelyn Stevens Specialized-Lululemon
Départs Équipe 2015
  Jessie Daams Lotto Soudal
  Janneke Ensing Parkhotel Valkenburg
  Nina Kessler Lensworld.eu-Zannata
  Emma Trott retraite[6]
  Nina Kessler Lensworld.eu-Zannata
  Marieke van Wanroij retraite
  Nicky Zijlaard SWABO Ladies Cycling Team

Effectif et encadrementModifier

EffectifModifier

Cycliste Date de naissance Nationalité Équipe 2014
Lizzie Armitstead   Royaume-Uni Boels Dolmans
Chantal Blaak   Pays-Bas Specialized-Lululemon
Demi de Jong   Pays-Bas Boels Dolmans
Amalie Dideriksen   Danemark Néo-professionnelle
Megan Guarnier   États-Unis Boels Dolmans
Romy Kasper   Allemagne Boels Dolmans
Christine Majerus   Luxembourg Boels Dolmans
Katarzyna Pawłowska   Pologne Boels Dolmans
Evelyn Stevens   États-Unis Specialized-Lululemon
Ellen van Dijk   Pays-Bas Boels Dolmans
Sanne van Paassen   Pays-Bas Boels Dolmans

EncadrementModifier

Le directeur sportif de l'équipe est Danny Stam, son adjoint Bram Sevens. Le représentant de l'équipe auprès de l'UCI est Marten de Lange[7].

Déroulement de la saisonModifier

Février-MarsModifier

 
Ellen van Dijk remporte la 2e étape du Tour du Qatar 2015.

L'équipe débute la saison sur route au Tour du Qatar. La deuxième étape est venteuse et une course de bordure se déclenche immédiatement. Ellen van Dijk et Lizzie Armitstead sont présentes dans le groupe de tête. À moins d'un kilomètre de l'arrivée, la Néerlandaise démarre et s'impose seule avec quelques mètres d'avance. Elle prend le maillot de leader. Lizzie Armitstead est deuxième du sprint qui suit. Le lendemain, la Britannique remporte l'étape au sprint et s'empare de la tête du classement général. Elle gagne encore la dernière étape dans l'emballage final et inscrit son nom au palmarès de l'épreuve. Elle empoche également le classement par points. Ellen van Dijk est troisième[8]. Lors de la première classique de printemps, le Circuit Het Nieuwsblad, van Dijk s'échappe dans le Molenberg avec Anna van der Breggen du groupe de tête constitué de quinze coureuses. Elles courent ensemble les trente derniers kilomètres et se disputent la victoire au sprint, dans lequel van der Breggen se montre la plus rapide. Lizzie Armistead gagne le sprint du groupe de poursuivantes, et est donc troisième. Chantal Blaak est quatrième[9]. Durant la semaine qui suit, cette dernière s'impose au Samyn des Dames au sprint[10].

AvrilModifier

 
Chantal Blaak lors de sa victoire du Samyn des Dames 2015.

Aux Strade Bianche, un groupe de leaders se détache au bout de 58 km, puis se scinde en deux dans les derniers secteurs en terre. Les cinq coureuses à l'avant sont : Megan Guarnier, Elizabeth Armitstead, Elisa Longo Borghini, Ashleigh Moolman-Pasio et Anna van der Breggen. Profitant de la supériorité numérique de l'équipe, l'Américaine attaque dans le final et s'impose en solitaire. Armitstead règle le groupe de poursuite, l'équipe réalise donc le doublet[11]. Au Tour de Drenthe, Elizabeth Armitstead attaque dans le mont VAM et est suivie par Lisa Brennauer, mais elles se font reprendre. Ellen van Dijk se montre également très active. Par la suite, Chantal Blaak part dans une échappée de quatre à dix kilomètres de l'arrivée, qui de par sa composition semble destinée à aller au bout. Le manque de coopération dans le groupe provoque pourtant un regroupement général dans le final. Au sprint, Ellen van Dijk est troisième, Armitstead septième[12].

Sur la Flèche wallonne, Megan Guarnier et Evelyn Stevens font partie des meilleures dans la côte de Cherave et attaque le mur de Huy dans le groupe de tête. La première termine troisième, la seconde sixième[13].

Mai-juinModifier

 
Lizzie Armitstead ouvre la route sur le vieux Quaremont lors du Tour des Flandres

Evelyn Stevens remporte le contre-la-montre du Tour de Californie en devançant les principales protagonistes américaines de la discipline[14]. Aux championnats des États-Unis, elle se classe cinquième du contre-la-montre. Sur la course en ligne, elle se retrouve dans le groupe de tête dans le final avec Megan Guarnier. La première s'échappe mais se fait rattraper. Megan Guarnier se montre ensuite la plus rapide du groupe de quatre qui se disputent la victoire et est donc sacrée pour la deuxième fois championne des États-Unis. Evelyn Stevens est cinquième[15]. Après une coupure, Lizzie Armitstead remporte la Boels Rental Hills Classic au sprint[16]. Elle participe à la Philadelphia Cycling Classic et compte y aider Evelyn Stevens. Elles se perdent cependant dans le final, Lizzie Armitstead se montre la plus rapide dans la dernière ascension du mur de Manayunk et remporte l'épreuve. Evelyn Stevens est sixième[17].

Evelyn Stevens fait la course à l'avant sur la Durango-Durango Emakumeen Saria. Elle termine quatrième légèrement derrière Katarzyna Niewiadoma et Emma Johansson[18]. À la Emakumeen Bira, Ellen van Dijk Van termine quatrième du prologue. Le lendemain, une échappée de leader part rapidement avec Megan Guarnier, Emma Johansson, Ashleigh Moolman, Katarzyna Niewiadoma, Tetiana Riabchenko et Anna Sanchis. Les quatre premières se disputent la victoire au sprint et la championne des États-Unis se montre la plus rapide. Elle est sixième le lendemain. Chantal Blaak s'échappe sur la troisième étape avec Elena Cecchini et Katrin Garfoot. Elle gagne ensuite au sprint. Sur la dernière étape, Megan Guarnier et Evelyn Stevens sont une nouvelle fois à l'avant et se classent respectivement troisième et sixième. Au classement général, elles sont quatrième et dixième[19],[20].

Lors de The Women's Tour, Lizzie Armitstead s'impose lors du sprint inaugural, puis percute un photographe une fois passée la ligne. La chute est violente, et la Britannique perd connaissance. Les examens médicaux ne révèlent cependant pas de fracture. Les autres étapes se terminent également au sprint. Christine Majerus se classe respectivement troisième, première, quatrième et cinquième des quatre étapes restante. Par le jeu des bonifications, elle est troisième du classement général final[21].

Christine Majerus domine son championnat national, en gagnant aussi bien en contre-la-montre que sur route. Aux championnats de Grande-Bretagne sur route, Lizzie Armitstead attaque dans la pénultième ascension de la côte de Michaelgate et s'impose en solitaire[22].

Juillet-AoûtModifier

 
L'équipe durant la Course by Le Tour de France : Chantal Blaak est en tête, suivie de Romy Kasper, Lizzie Armitstead et Christine Majerus

Au Tour d'Italie, Ellen van Dijk se classe cinquième du prologue. Sur la deuxième étape, Megan Guarnier et Evelyn Stevens se trouve dans le groupe de tête. La première se montre la plus rapide au sprint et s'empare du maillot rose. Elle est ensuite deuxième des cinquième, sixième et septième étapes, les deux fois derrière des fugitives : respectivement Pauline Ferrand-Prévot, Mayuko Hagiwara et Lucinda Brand. Elle prend la tête du classement par points à la fin de la sixième étape, mais Lucinda Brand le récupère après la septième. Evelyn Stevens perd deux minutes sur les autres leaders lors de cette étape. Megan Guanier se classe de nouveau deuxième du contre-la-montre de la huitième étape derrière Anna van der Breggen jusque-là deuxième du classement général et qui la dépossède du maillot rose. Evelyn Stevens est huitième. Sur la dernière étape qui est une arrivée au sommet, Megan Guarnier finit quatrième. Mara Abbott gagne l'étape et s'empare de la deuxième place au classement général de Megan Guarnier pour treize secondes. Cette dernière est finalement troisième et vainqueur du classement par points, Evelyn Stevens est neuvième[23].

Fin juillet, sur La Course by Le Tour de France, Lizzie Armitstead est troisième du sprint du peloton pour la deuxième place derrière Anna van der Breggen[24]. Lors du Tour de Norvège, Megan Guarnier attaque à cinquante kilomètres de l'arrivée durant la première étape et est accompagnée d'Amanda Spratt. Elle la bat au sprint et prend la tête du classement général. La deuxième et dernière étape se terminant par un sprint, l'Américaine remporte le classement général de l'épreuve[25].

À la fin du mois d'août, la formation termine troisième du contre-la-montre par équipes de l'Open de Suède Vårgårda, comptant pour la Coupe du Monde. L'équipe au départ est composée de : Elizabeth Armitstead, Chantal Blaak, Romy Kasper, Christine Majerus, Katarzyna Pawłowska et Evelyn Stevens. Ellen van Dijk s'étant cassée la clavicule lors de La Course by Le Tour de France, elle ne fait pas partie de l'effectif[26]. Elle compte néanmoins prendre le départ du contre-la-montre par équipes des championnats du monde[27]. Sur la course en ligne, l'équipe contrôle jusqu'au bout. Cependant, Lizzie Amitstead passe le dernier virage en dixième position et est fortement gênée par la chute de Carmen Small. Elle se classe finalement dix-neuvième et perd de précieux points face à Anna van der Breggen pour le gain de la Coupe du monde. La semaine suivante, à Plouay, elle prend ses responsabilités et attaque dans la côte de Ty Marrec dans l'avant dernier passage. Elle est marquée par Anna van der Breggen et le groupe de tête se reforme. Elle y est assistée de ses coéquipières Megan Guarnier et Evelyn Stevens qui attaquent à de nombreuses reprises durant l'épreuve. La course se conclut par un sprint, où la Britannique se montre la plus véloce. Evelyn Stevens est huitième. La Néerlandaise n'étant que sixième, Lizzie Armitstead s'adjuge le classement final de la Coupe du monde par la même occasion[28].

SeptembreModifier

 
Boels Dolmans lors des championnats du monde de contre-la-montre par équipes

En septembre, sur le tour organisé par le partenaire de l'équipe, Christine Majerus dispute les sprints des trois premières étapes. Elle se classe respectivement cinquième, troisième puis de nouveau cinquième. Sur le contre-la-montre de la quatrième étape Ellen van Dijk est devancée de deux secondes par Lisa Brennauer. Elle remonte à la troisième place du classement général. Christine Majerus est de nouveau cinquième du sprint qui clot la cinquième étape. Dans l'ultime étape se terminant en haut du Cauberg, Ellen van Dijk finit cinquième, Megan Guarnier sixième. Ellen van Dijk conserve ainsi sa troisième place au classement général[29]. Sous le maillot danois, Amalie Dideriksen remporte le sprint d'un groupe de vingt coureuses qui s'est détaché dans un secteur pavé lors de la deuxième étape du Tour de Belgique. Elle se classe deuxième les deux journées suivantes et finit à la même place au classement général derrière Emma Johansson[30].

Aux championnats du monde, la formation termine deuxième du contre-la-montre par équipes au terme d'une épreuve très serrée face à l'équipe Velocio-SRAM. La composition de l'équipe est : Elizabeth Armitstead, Chantal Blaak, Christine Majerus, Katarzyna Pawłowska, Evelyn Stevens et Ellen van Dijk. Durant la course, l'équipe se retrouve rapidement à quatre en perdant Majerus sur crevaison puis Pawłowska. Par ailleurs, Ellen van Dijk a du mal à suivre le rythme dans la dernière ascension. Ces éléments expliquent surement la courte défaite. De nombreuses membres de l'équipe participent au contre-la-montre et à la course en ligne avec leurs sélections nationales respectives. Evelyn Stevens termine sixième de la première épreuve. Sur la deuxième, elle attaque à deux tours de l'arrivée sans succès. Dans l'ascension finale, Lizzie Armitstead accélère emmenant avec elle un petit groupe qui se dispute la victoire. Elle se montre la plus rapide et s'empare donc du maillot irisé, Megan Guarnier est troisième[31].

Bilan de la saisonModifier

L'équipe remporte vingt-six bouquets en 2015, soit bien plus que l'année précédente où seules neuf victoires avaient été encaissées. Boels Dolmans devient numéro deux au classement mondial par équipes derrière la Rabo Liv Women ce qui marque une progression d'une place. Sur le plan individuel, Lizzie Armitstead devient deuxième au classement mondial, vainqueur de la Coupe du monde et du championnat du monde. L'Américaine Megan Guarnier réalise également une grande saison en gagnant la première édition des Strade Bianche, une étape de l'Euskal Emakumeen Bira, son championnat national, une étape du Tour d'Italie où elle porte le maillot rose durant sept des dix étapes, le Tour de Norvège ainsi qu'une médaille de bronze aux championnats du monde sur route sur sol américain[32].

VictoiresModifier

Date Course Pays Classe Vainqueur[33]
4 février 2e étape du Tour du Qatar   Qatar 12.1   Ellen van Dijk
5 février 3e étape du Tour du Qatar   Qatar 12.1   Lizzie Armitstead
6 février 4e étape du Tour du Qatar   Qatar 12.1   Lizzie Armitstead
6 février Tour du Qatar   Qatar 12.1   Lizzie Armitstead
4 mars Le Samyn des Dames   Belgique 41.2   Chantal Blaak
7 mars Strade Bianche   Italie 21.1   Megan Guarnier
29 mars Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio   Italie 0CDM   Lizzie Armitstead
16 mai Contre-la-montre du Tour de Californie   États-Unis 21.1   Evelyn Stevens
25 mai Championnats des États-Unis sur route   États-Unis 9CN   Megan Guarnier
29 mai Boels Rental Hills Classic   Pays-Bas 21.1   Lizzie Armitstead
7 juin Philadelphia Cycling Classic   États-Unis 0CDM   Lizzie Armitstead
11 juin 1re étape de l'Emakumeen Bira   Espagne 12.1   Megan Guarnier
13 juin 3e étape de l'Emakumeen Bira   Espagne 12.1   Chantal Blaak
17 juin 1re étape de The Women's Tour   Royaume-Uni 12.1   Lizzie Armitstead
19 juin 3e étape de The Women's Tour   Royaume-Uni 12.1   Christine Majerus
25 juin Championnats du Luxembourg du contre-la-montre   Luxembourg 9CN   Christine Majerus
27 juin Championnats du Luxembourg sur route   Luxembourg 9CN   Christine Majerus
28 juin Championnats de Grande-Bretagne sur route   Royaume-Uni 9CN   Lizzie Armitstead
5 juillet 2e étape du Tour d'Italie   Italie 12.1   Megan Guarnier
15 août 1re étape du Tour de Norvège   Norvège 32.2   Megan Guarnier
16 août Tour de Norvège   Norvège 32.2   Megan Guarnier
29 août GP de Plouay-Bretagne   France 0CDM   Lizzie Armitstead
9 septembre 2e étape du Tour de Belgique   Belgique 32.2   Amalie Dideriksen
27 septembre Championnats du monde sur route   0CM   Lizzie Armitstead

Résultats sur les courses majeuresModifier

Coupe du mondeModifier

Résultats dans les épreuves de coupe du monde[34]
Date # Course Meilleure classée Classement
14 mars 1 Tour de Drenthe   Ellen van Dijk 3e
29 mars 2 Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio   Lizzie Armitstead Vainqueur
5 avril 3 Tour des Flandres   Lizzie Armitstead 8e
22 avril 4 Flèche wallonne   Megan Guarnier 3e
17 mai 5 Tour de l'île de Chongming - -
7 juin 6 Philadelphia Cycling Classic   Lizzie Armitstead Vainqueur
2 août 7 Tour de Bochum   Christine Majerus 6e
21 août 8 Open de Suède Vårgårda TTT Boels Dolmans 3e
23 août 9 Open de Suède Vårgårda   Megan Guarnier 15e
29 août 10 GP de Plouay-Bretagne   Lizzie Armitstead Vainqueur

Lizzie Armitstead remporte le classement final de la Coupe du monde. La formation est troisième au classement par équipes[34].

Grand tourModifier

Grand tour Tour d'Italie
Coureuse (classement) Megan Guarnier (3e)
Accessits 1 victoire d'étape
Classement par points

Classement UCIModifier

Classement UCI des coureuses de l'équipe
Rang Coureuse Points
2   Lizzie Armitstead 1024,5
8   Megan Guarnier 719,67
13   Ellen van Dijk 542,25
16   Christine Majerus 473,5
23   Evelyn Stevens 358,92
37   Chantal Blaak 225,5
102   Amalie Dideriksen 71
157   Demi De Jong 37
222   Romy Kasper 19,25
223   Katarzyna Pawłowska 19

Boels Dolmans est deuxième au classement par équipes.

Notes et référencesModifier

  1. (nl) « Onze Sponsors » (consulté le 13 septembre 2014)
  2. (en) « Specialized, Evelyn Stevens move to Boels-Dolmans women’s cycling team in 2015 », sur velonews (consulté le 24 septembre 2014)
  3. (nl) « Uitrusting » (consulté le 13 septembre 2014)
  4. (en) « Sponsors », sur Site officiel (consulté le 23 décembre 2015)
  5. « Transferts cyclisme féminin – Mercato 2014-2015 », sur le dérailleur (consulté le 7 octobre 2014)
  6. « Women's Tour: Emma Trott announces retirement », sur skysports.com (consulté le 12 septembre 2014)
  7. (en) « UCI Women's Teams », sur UCI (consulté le 13 septembre 2014)
  8. (en) « Ladies Tour of Qatar 2015 », sur cycling news (consulté le 1er mars 2015)
  9. (en) « Anna van der Breggen bests Ellen van Dijk in European opener », cyclingtips.com.au,‎ (lire en ligne)
  10. « Blaak, pavée de bonnes intentions sur le Samyn! », sur le dérailleur (consulté le 6 mars 2015)
  11. (en) « Guarnier wins Strade Bianche 2015 », sur cycling news (consulté le 14 mars 2015)
  12. (en) « D'Hoore wins Boels Rentals Ronde van Drenthe », sur cycling news (consulté le 15 mars 2015)
  13. (en) « Anna van der Breggen wins La Flèche Wallonne Féminine », sur cycling news (consulté le 22 avril 2015)
  14. (en) « Evelyn Stevens wins fast, flat Amgen Tour of California time trial », sur cycling tips (consulté le 30 mai 2015)
  15. (en) « Guarnier wins women's US pro road championships in Chattanooga », sur cycling news (consulté le 26 mai 2015)
  16. (en) « Armitstead wins in Netherlands », sur football 365 (consulté le 30 mai 2015)
  17. (en) « UCI Women Road World Cup: Armitstead delivers in Philadelphia », sur UCI (consulté le 8 juin 2015)
  18. (en) « Johansson wins Durango-Durango », sur cycling news (consulté le 15 juin 2015)
  19. (en) « Euskal Emakumeen Bira: Guarnier wins stage 1 in Arrasate », sur cycling news (consulté le 11 juin 2015)
  20. « Emakumeen Euskal Bira : l’étape pour Emma Johansson, la victoire finale pour Katarzyna Niewiadoma », sur le dérailleur (consulté le 15 juin 2015)
  21. (en) « Brennauer wins Aviva Women's Tour », sur cycling news (consulté le 21 juin 2015)
  22. (en) « Lizzie Armitstead and Peter Kennaugh crowned champions at 2015 British Cycling National Road Championships », sur Britishcycling (consulté le 22 novembre 2015)
  23. (en) « Giro Rosa: World champion Ferrand-Prévot wins mountaintop finish in Aprica », sur cycling news (consulté le 8 juillet 2015)
  24. « La Course pour Anna Van der Breggen ! », sur le dérailleur (consulté le 31 juillet 2015)
  25. (en) « Ladies Tour of Norway: Guarnier wins stage 1 », sur cycling news (consulté le 22 août 2015)
  26. (nl) « La Course Ellen van Dijk breekt sleutelbeen », sur wielerflits (consulté le 4 août 2015)
  27. (en) « Five reasons to get excited about the Vårgårda World Cups », sur cycling tips (consulté le 22 août 2015)
  28. (en) « Armitstead wins GP de Plouay World Cup », sur cycling news (consulté le 30 août 2015)
  29. (en) « D'Hoore wins Boels Rentals Ladies Tour opener », sur cycling news (consulté le 17 septembre 2015)
  30. (en) « Dideriksen wins Lotto Belgium Tour stage 2 », sur cycling news (consulté le 17 septembre 2015)
  31. (en) « Armitstead wins women's World Championship road race », sur cycling news (consulté le 27 septembre 2015)
  32. (en) « Rabo Liv and Boels Dolmans: 2015 Report Cards », sur cycling news (consulté le 17 novembre 2015)
  33. (en) « Boels Dolmans Cycling Team 2015 », sur siteducyclisme (consulté le 19 janvier 2015)
  34. a et b (en) « World Cup - Results - Cycling - Road 2014 », sur UCI (consulté le 12 septembre 2014)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :