Ouvrir le menu principal

Mara Abbott

coureuse cycliste américaine
Mara Abbott
Quaregnon - Le Samyn des Dames & Le Samyn, 2 mars 2016, départ (B110).JPG
Mara Abbott lors du Samyn des Dames 2016
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes professionnelles
Principales victoires

Mara Abbott, née le à Boulder dans le Colorado, est une ancienne coureuse cycliste américaine. Professionnelle à partir de 2006, elle a été championne des États-Unis sur route en 2007 et 2010, et a remporté le Tour d'Italie 2010 et 2013. En 2010, elle est désignée coureuse de l'année par la fédération américaine. C'est une pure grimpeuse.

DébutsModifier

Elle pratique la natation dans sa jeunesse, mais voyant ses performances stagner, elle se tourne vers le cyclisme à l'université. Elle continue durant sa carrière à nager régulièrement[2].

CarrièreModifier

Une première saison exceptionnelle (2007)Modifier

Mara Abbott commence sa carrière professionnelle en 2007 dans l'équipe Webcor Builders. Elle réalise une excellente saison, en remportant le Tour of the Gila, en finissant deuxième de la Redlands Bicycle Classic et du Nature Valley Grand Prix. Elle est deuxième de la manche de coupe du monde de Montréal, où elle s'échappe avec Fabiana Luperini et Katheryn Curi à quarante kilomètres de l'arrivée[3]. Surtout, elle gagne le titre national en devançant au sprint Kristin Armstrong[4].

Saison 2008Modifier

En 2008, elle rejoint l'équipe High road Women[5]. Fin mars, elle remporte le contre-la-montre en côte de la première étape de San Dimas Stage Race avec quarante cinq secondes d'avance sur sa poursuivante[6]. Quelques jours plus tard, elle gagne le prologue du Redlands Bicycle Classic[7]. Dans la dernière étape, Alexandra Wrubleski gagne et prend du même coup la victoire finale. Mara Abbott finit deuxième du classement général[8].

Au Gracia Orlova, Mara Abbott prend la troisième place de la première étape[9]. Sur le Tour du Trentin, elle finit deuxième de la deuxième étape et à la même place au classement général final[10]. En juillet, Mara Abbott s'impose sur la première étape du Tour de Feminin - Krásná Lípa[11]. Sur le Tour de Toscane féminin-Mémorial Michela Fanini, l'équipe remporte le contre-la-montre par équipe. Mara Abbott gagne la troisième étape (3)[12].

Deuxième du Tour d'Italie (2009)Modifier

Sur la Flèche wallonne, Mara Abbott termine septième[13]. Fin mai, elle est onzième de la Coupe du monde cycliste féminine de Montréal[14]. Mi-juin, sur l'Emakumeen Euskal Bira, elle est troisième de la dernière étape et du général[15],[16]. Au Tour d'Italie, sur la première étape qui se termine en côte, Mara Abbott prend la quatrième place. Elle s'impose ensuite sur la troisième étape en haut du Monte Serra devant Emma Pooley. Elle est alors deuxième du classement général. Sur la sixième étape, Judith Arndt et Abbott s'échappent dans la seconde ascension avec Claudia Häusler, Nicole Brändli et Emma Pooley. Elles lâchent cette dernière dans la descente. Finalement, Judith Arndt s'impose. Le soir de cette étape, elle est deuxième du général à douze secondes de Hausler et Abbott est troisième à trente-huit secondes. Le lendemain, sur un final en pente, Hausler gagne le sprint devant Arndt et Abbott, cela lui permet d'empocher cinq secondes de bonifications. Après l'abandon sur chute d'Arndt, Mara Abbott remonte d'une place au classement général. Elle termine le Tour d'Italie à la deuxième place[17],[18]. Au Tour de Toscane féminin-Mémorial Michela Fanini, l'équipe est quatrième du contre-la-montre par équipe de la première étape. Sur la troisième étape, Mara Abbott finit quatrième[19].

Première victoire au Tour d'Italie (2010)Modifier

En 2010, Mara Abbott gagne le championnat des États-Unis sur route. Elle remporte surtout le Tour d'Italie, qui est montagneux cette année-là[20].

2011-2012 : Traversée du désertModifier

 
Mara Abbott lors du Tour of the Gila 2011.

En 2011 et 2012, Mara Abbott retombe dans un relatif anonymat. Elle ne remporte en 2012 que deux courses montagneuses dans le Colorado[20].

Nouvelle victoire au Tour d'Italie (2013)Modifier

En 2013, elle remporte le contre-la-montre en côte de la San Dimas Stage Race puis son classement général. Elle s'impose ensuite sur une étape de la Redlands Bicycle Classic. Enfin, elle gagne deux étapes du Tour of the Gila et son classement général[20].

Sur le Tour d'Italie, elle remporte la montagneuse cinquième étape au sommet du Monte Beigua avec une minute quarante-quatre sur Francesca Cauz et surtout plus de cinq minutes sur Marianne Vos. Elle s'impose encore le lendemain en solitaire, devant Claudia Häusler cette fois-ci. Malgré une perte de temps conséquente lors du contre-la-montre de la huitième et dernière étape, elle parvient à conserver son maillot rose avec plus d'une minute trente d'avance sur la suivante Tatiana Guderzo[20].

2015Modifier

En 2015, elle rejoint l'équipe Wiggle Honda. À la Redlands Bicycle Classic, elle termine deuxième de la première étape derrière Alison Jackson. La décision se fait dans la dernière côte où elle mène le rythme. Elle s'impose ensuite sur la troisième étape avec plus d'une minute d'avance sur ses poursuivantes en haut du Oak Glen. Elle prend la tête du classement général par la même occasion et la conserve jusqu'à la fin de l'épreuve[21]. Au Tour of the Gila, elle gagne la première étape qui se termine pas une montée longue de dix kilomètres. Sur le contre-la-montre de la troisième étape, elle perd cinquante-trois secondes sur Lauren Stephens, qui la talonne désormais au classement général. Elle remporte la difficile dernière étape pour inscrire son nom pour la cinquième fois au palmarès[22].

Au Tour d'Italie, Mara Abbott se trouve dans le groupe de leaders lors de la deuxième étape et termine huitième. Elle anime la septième étape mais n'est pas récompensée pour ses efforts. L'Américaine est septième du contre-la-montre de la huitième étape. Le matin de la dernière étape qui est une arrivée au sommet, elle compte deux minutes trente de retard sur la porteuse du maillot rose Anna van der Breggen et pointe à la cinquième place du général. Elle met à profit ses qualités de grimpeuse et attaque à trois kilomètres de l'arrivée. Elle gagne avec presque une minute d'avance sur la Néerlandaise et remonte à la deuxième place du classement général[23].

2016Modifier

 
Lors du Tour d'Italie 2016

En mai, au Tour of the Gila, Mara Abbott confirme son statut de favorite en remportant la première étape avec plus de deux minutes trente d'avance sur ses poursuivantes. Elle attaque dans la montée finale et n'est jamais reprise. Le lendemain, sa position de leader est mise en péril par une échappée de sept coureuses. Kristin Armstrong et Mara Abbott sont obligées de mener la chasse personnellement. Finalement, ce dernière sauve sa place, mais Abigail Mickey revient à quarante-neuf secondes au classement général. Mara Abbott se classe deuxième du contre-la-montre de la troisième étape. Elle remporte ensuite la dernière étape de l'épreuve pour la quatrième année consécutive en solitaire. Elle gagne ainsi le classement général et le classement de la meilleure grimpeuse[24].

Le 23 juin, sa sélection pour les Jeux olympiques de Rio est annoncée[25].

Au Tour d'Italie, Mara Abbott prend le départ de la course avec le statut de favorite[26],[27]. Sur le prologue, elle perd vingt-cinq secondes[28]. Le lendemain, Elisa Longo Borghini attaque avec de Katarzyna Niewiadoma, Evelyn Stevens et Megan Guarnier bientôt rejointe par cinq autres coureuses dont Mara Abbott et Giorgia Bronzini. Celle-ci s'impose dans ce sprint limité. Le final escarpé de la deuxième étape est mis à profit par Elisa Longo Borghini, qui se fait néanmoins doubler juste avant la ligne par Megan Guarnier. Mara Abbott est quatrième de l'étape[29]. La cinquième étape comporte l'ascension du col du Mortirolo. Dans ses pentes, Mara Abbott accélère. Elle passe au sommet avec deux minutes d'écart sur Emma Pooley et quatre sur Evelyn Stevens. Toutefois, elle chute dans la descente et perd une grande partie de son avantage. Elle remporte finalement l'étape avec trente-sept secondes d'avance sur Elisa Longo Borghini et s'empare ainsi du maillot rose[30],[31]. Le lendemain, Katarzyna Niewiadoma attaque lors de l'ascension du Passo Caprauna. Elle est prise en chasse par Mara Abbott accompagnée d'Evelyn Stevens. La jonction s'opère sur les pentes du col. Derrière la poursuite s'organise. L'écart monte à deux minutes trente à quatre-vingt kilomètres de l'arrivée. Toutefois les trois coureuses sont reprises peu avant l'ultime ascension. Le groupe de tête est alors constitué de onze coureuses, Mara Abbott est isolée. Dans la montée vers le sanctuaire elle multiplie les accélérations, mais n'a pas de succès. Anna van der Breggen attaque plus loin et n'est suivie que par Megan Guarnier, puis par Evelyn Stevens. Mara Abbott concède cinquante-trois secondes sur cette dernière à l'arrivée et doit laisser définitivement son maillot rose à Megan Guarnier[32],[33],[34]. Sur le contre-la-montre, Mara Abbott est reléguée à plus de deux minutes de Megan Guarnier au classement général[35],[36],[37],[38]. Au bout de l'ultime étape, Mara Abbott termine cinquième du classement général[39].

Le 7 août 2016, sur la course en ligne des Jeux olympiques de Rio, à vingt kilomètres de l'arrivée, elle réalise la montée de la Vista Chinesa en tête et élimine une à une les autres favorites. Proche du sommet, elle suit l'attaque d'Annemiek van Vleuten. Elle profite ensuite de la chute de cette dernière dans la descente pour mener la course en tête jusqu'à 150 mètres de la ligne d'arrivée où, à bout de force, elle est rattrapée au sprint par les trois poursuivantes. Elle terminera quatrième derrière la Néerlandaise Anna van der Breggen, la Suédoise Emma Johansson et l'Italienne Elisa Longo Borghini[40].

Fin septembre, elle annonce sa retraite[41].

PalmarèsModifier

Grands toursModifier

Tour d'ItalieModifier

  • 2009 : 2e, vainqueur de la 3e étape. Vainqueur du classement de la meilleure grimpeuse[42].
  • 2010 : Vainqueur, vainqueur des 8e et 9e étapes. Porteuse du maillot de leader à partir de la huitième étape.
  • 2011 : 10e.
  • 2013 : Vainqueur, vainqueur des 5e et 6e étapes. Vainqueur du classement de la meilleure grimpeuse. Porteuse du maillot de leader à partir de la cinquième étape.
  • 2014 : 4e.
  • 2015 : 2e, vainqueur de la 9e étape.
  • 2016 : 5e.

Classement UCIModifier

Année 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
Classement UCI[43] 195e[44] 42e[45] 47e[46] 29e 16e 218e - 50e 22e 53e 35e

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Transferts cyclisme féminin – Mercato 2014-2015 », sur le dérailleur (consulté le 27 octobre 2014)
  2. (en) « Interview - Mara Abbott », sur daily peloton (consulté le 18 octobre 2014)
  3. (en) « Montreal World Cup - CDM Canada, June 2, 2007 », sur cycling news (consulté le 11 mai 2015)
  4. (en) « Mara Abbott's Webcor Orbea Orca Special Edition », sur cycling news (consulté le 11 mai 2015)
  5. (en) « Abbott to T-Mobile », sur cycling news (consulté le 5 avril 2014)
  6. (en) « 9th San Dimas Stage Race - Stage 1 Women », sur daily peloton (consulté le 12 juin 2014)
  7. (en) « 24th Redlands Bicycle Classic - Women's Prologue & Photos », sur daily peloton (consulté le 18 novembre 2014)
  8. (en) « 24th Redlands Bicycle Classic Stage 3 Women », sur daily peloton (consulté le 18 octobre 2014)
  9. « Gracia Orlova (F) 2008 », sur site du cyclisme (consulté le 12 juin 2014)
  10. (en) « Women's Giro del Trentino – Alto Adige (2.1) », sur daily peloton (consulté le 15 juin 2014)
  11. (en) « Tour de Feminin - Krasna Lipa 2008 (2.2) », sur cycling fever (consulté le 15 juin 2014)
  12. (en) « Giro della Toscana Int. Femminile (F) 2008 », sur cycling archives (consulté le 15 juin 2014)
  13. « 12ème Flèche Wallonne féminine 2009 », sur mémoire du cyclisme (consulté le 4 juin 2014)
  14. « La Coupe du Monde Cycliste Féminine de Montréal 2009 (CDM) », sur cycling fever (consulté le 4 juin 2014)
  15. (en) « Arndt wins it all in Spain », sur cycling news (consulté le 31 mars 2014)
  16. (en) « Iurreta-Emakumeen Bira 2009 », sur cycling news (consulté le 4 juin 2014)
  17. (en) « Giro Donne 2009 », sur cycling news (consulté le 4 juin 2014)
  18. (en) « 2009 Season Review: Team Columbia - HTC Women 2009 », sur dailypeloton (consulté le 26 mars 2014)
  19. (en) « Giro della Toscana Int. Femminile - Memorial Michela Fanini 2009 », sur cycling news (consulté le 4 juin 2014)
  20. a b c et d Alfred North, Tout le cyclisme féminin performances 2013, , p. 212
  21. (en) « Haedo, Jackson win Redlands openers », sur cycling news (consulté le 16 avril 2015)
  22. (en) « Montiel, Abbott strike first at Tour of the Gila », sur cycling news (consulté le 2 juillet 2015)
  23. (en) « Giro Rosa: World champion Ferrand-Prévot wins mountaintop finish in Aprica », sur cycling news (consulté le 8 juillet 2015)
  24. (en) « Abbott opens 2016 Tour of the Gila with win on Mogollon », sur cycling news (consulté le 18 mai 2016)
  25. (en) « USA Cycling unveils full team headed to Rio Olympics », sur USA today (consulté le 24 juin 2016)
  26. (en) « Giro d'Italia Internazionale Femminile - Preview », sur cycling news (consulté le 5 juillet 2016)
  27. (it) « Giro Rosa 2016, Armitstead e Longo Borghini al via », sur Gazzetta (consulté le 9 juillet 2016)
  28. (en) « Giro Rosa: Kirchmann claims prologue victory », sur cycling news (consulté le 3 juillet 2016)
  29. (it) « Giro Rosa, 2ª tappa: Stevens vittoria e maglia. Longo Borghini seconda », sur Gazzetta (consulté le 9 juillet 2016)
  30. « Mara Abbott dompte la Cima Coppi », sur le dérailleur (consulté le 6 juillet 2016)
  31. (it) « Giro Rosa, il Mortirolo lancia Mara Abbott », sur Gazzetta (consulté le 9 juillet 2016)
  32. (en) « Giro Rosa: Stevens wins stage 6 summit finish to Madonna della Guardia », sur cycling news (consulté le 8 juillet 2016)
  33. « Giro Rosa - L'étape reine pour Stevens, Guarnier en rose », sur cyclism actu (consulté le 9 juillet 2016)
  34. « Giro Rosa - Longo Borghini "ne voulait pas y aller à fond" », sur cyclism actu (consulté le 9 juillet 2016)
  35. (en) « Stevens wins Giro Rosa time trial », sur cycling news (consulté le 8 juillet 2016)
  36. (it) « Giro Rosa, Stevens vince la crono », sur Gazzetta (consulté le 9 juillet 2016)
  37. « Giro Rosa - Megan Guarnier : "Ce n'est pas terminé" », sur cyclism actu (consulté le 9 juillet 2016)
  38. « Giro Rosa - Evelyn Stevens : "Je n'avais aucune ambition" », sur cyclism actu (consulté le 9 juillet 2016)
  39. (en) « Guarnier wins 2016 Giro Rosa », sur cycling news (consulté le 12 juillet 2016)
  40. « JO de Rio 2016-Cyclisme : la Néerlandaise van der Breggen en or sur route » (consulté le 9 août 2016)
  41. (en) « Mara Abbott on Rio, retirement, and writing », sur velonews (consulté le 27 décembre 2016)
  42. « Mara Abbott », sur cycling fever (consulté le 31 août 2014)
  43. (en) « World Cup - Results - Cycling - Road 2014 », sur UCI (consulté le 11 septembre 2014)
  44. (en) « Official UCI Road Rankings », sur cycling news (consulté le 21 mars 2014)
  45. (en) « Official UCI Road Rankings », sur cycling news (consulté le 21 mars 2014)
  46. (en) « Official UCI Road Rankings », sur cycling news (consulté le 21 mars 2014)
  47. (en) « Abbott and Phinney named USA Cycling's best », sur cyclingnews.com, (consulté le 29 octobre 2010)

Liens externesModifier