Ouvrir le menu principal

Carmen Small

coureuse cycliste américaine
Carmen Small
Carmen Small Fleche Wallonne 2016.JPG
Carmen Small lors de la Flèche Wallonne 2016
Informations
Noms officiels
Carmen McNellis
Carmen SmallVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (39 ans)
DurangoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipes non-UCI
Équipes UCI
Équipes dirigées
Principales victoires

Carmen Small, née McNellis le à Durango dans le Colorado, est une ancienne coureuse cycliste américaine.

Sommaire

BiographieModifier

Enfance et jeunesseModifier

Carmen Small pratique plusieurs sports durant son enfance. Elle dispute des compétitions de ski nordique à partir de douze ans, puis également de gymnastique, kayak, volley-ball, basket-ball, softball, athlétisme. En 1997, elle participe à la victoire de l'équipe de volley-ball de la Durango High School (en) dans le championnat de l'État. Elle poursuit ses études au College of Southern Idaho (en), dont elle est membre de l'équipe de volley-ball pendant deux ans. Elle étudie ensuite les mathématiques à l'Université d'État du Colorado. Elle y découvre le triathlon[1]. Elle est huitième du championnat des États-Unis universitaire en 2003. En 2005, elle participe à un camp de repérage de coureuse prometteuse de la fédération cycliste américaine[2]. Elle est également repérée par Michael Engleman, qui la convainc de persévérer[1].

Carrière cyclisteModifier

Après avoir couru dans une équipe régionale en 2006, Carmen Small est recrutée par l'équipe Aaron’s en 2007[2]. Elle passe une grande partie de l'année 2008 en Europe avec l'équipe nationale américaine. Elle y dispute notamment plusieurs course de la coupe du monde[2]. Souhaitant poursuivre son expérience en Europe, elle rejoint en 2009 l'équipe italienne S.C. Michela Fanini-Record-Rox. Elle n'y reste cependant que quelques mois et, déçue, rentre aux États-Unis[2]. Elle songe un temps à arrêter le cyclisme, mais est contactée par Tina Pic afin de rejoindre l'équipe Colavita, en tant que coureuse invitée. Elle court ainsi avec cette équipe, puis signe un contrat avec elle[2]. En début de saison 2010, elle s'illustre sur le calendrier américain en gagnant la Valley of the Sun Stage Race[2], la course en ligne de la Sea Otter Classic, une étape du Tour of the Gila. Durant les mois qui suivent, elle dispute le Tour de l'Aude et le Tour d'Italie, et se classe troisième du championnat des États-Unis sur route. En octobre, elle participe au championnat du monde sur route avec l'équipe des États-Unis et en prend la 65e place.

En 2011, Carmen Small rejoint l'équipe Tibco et court en Europe avec une sélection nationale[3]. Jouant jusque-là essentiellement un rôle d'équipière, elle est recrutée en 2012 par l'équipe Optum-Kelly Benefit Strategies, qui la fait leader. Avec cette équipe, elle gagne notamment le classement individuel du National Racing Calendar, obtient sa première victoire en Europe, la Classique de Padoue et se classe deuxième du championnat des États-Unis sur route. Non-sélectionnée au équipe nationale pour les Jeux olympiques, elle dispute en revanche les championnats du monde. Elle s'y classe 16e du contre-la-montre et 29e de la course en ligne. En septembre, elle termine deuxième du chrono champenois derrière Wendy Houvenaghel[4]. À la fin de cette saison, sa meilleure jusqu'alors, elle est recruté par l'équipe Specialized-lululemon, l'une des meilleures équipes du monde[3]. Elle vient apporter son expérience et ses qualités de grimpeuses doivent lui permettre d'aider Stevens[5].

2013Modifier

En mai 2013, elle représente les États-Unis aux championnats panaméricains et y obtient la médaille d'argent du contre-la-montre. À la fin du mois, elle gagne deux courses contre-la-montre : le Chrono Gatineau et le championnat des États-Unis[6],[7]. En juillet, lors du Tour de Thuringe, Carmen Small remporte la deuxième étape au sprint[8]. En septembre, elle participe aux championnats du monde sur route à Florence, en Italie. Avec ses coéquipières de Specialized-lululemon, elle gagne le contre-la-montre par équipes de marque, dont l'équipe était tenante du titre[9],[10]. Elle est ensuite médaillée de bronze du contre-la-montre individuel[11],[12].

2014Modifier

Elle reste dans la même équipe en 2014. Le 1er mai, elle s'impose sur la deuxième étape du Tour of the Gila[13]. Le 11 mai, Carmen Small remporte la première étape du Tour de Californie[14]. À la fin du mois de mai, elle termine deuxième des Championnats des États-Unis contre-la-montre derrière Alison Powers[15].

L'équipe gagne pour la troisième année consécutive le contre-la-montre par équipe de l'Open de Suède Vårgårda. Elle a une avance de plus d'une minute sur l'équipe Rabobank-Liv qui suit et bat le record de l'épreuve. La composition est la suivante : Chantal Blaak, Lisa Brennauer, Karol-Ann Canuel, Carmen Small, Evelyn Stevens et Trixi Worrack[16]. Aux contre-la-montre par équipes féminin aux championnats du monde, l'équipe qui a essuyé une chute à l'entraînement le samedi, remporte pour la troisième fois d'affilée l'épreuve avec plus d'une minute d'avance sur l'équipe Orica-AIS[17]. Elle est sélectionnée pour l'épreuve individuelle du contre-la-montre mais se sent malade et ne prend pas le départ[18].

2015Modifier

En 2015, elle termine deuxième du championnat national de contre-la-montre derrière Kristin Armstrong. Les conditions de course, notamment le vent, plus favorables pour cette dernière explique une partie du résultat[19]. Début juin, elle remporte pour la seconde fois, en autant de participations, le Chrono Gatineau[20].

2016Modifier

Au Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio, le début de course est animé par une attaque de Carmen Small et Ann-Sophie Duyck. Elles se font cependant reprendre par le peloton[21]. À Gand-Wevelgem, Carmen Small se classe quatrième du sprint du peloton soit cinquième de la course[22].

L'équipe participe à l'Emakumeen Euskal Bira dans le Pays basque. Carmen Small est troisième du prologue. Sur la première étape, elle s'échappe dans la dernière ascension à seize kilomètres de l'arrivée avec Emma Johansson qui la devance au sprint. Elle endosse néanmoins le maillot jaune de l'épreuve. Elle ne parvient cependant pas le lendemain à suivre les meilleures. La troisième étape est certes vallonnée mais se conclut par un sprint massif. Giorgia Bronzini y devance Carmen Small. Elle termine l'épreuve à la cinquième place du classement général[23]. À la Flèche wallonne, Carmen Small attaque en haut de la côte de Solière. Elle commence la côte de Cherave en tête, mais s'y fait reprendre. Elle est finalement douzième[24],[25]. En mai, elle devient Championne des États-Unis du contre-la-montre pour la première fois[26]. Malgré cela, elle ne fait partie de la sélection olympique annoncée le 23 juin[27].

2017Modifier

En 2017, elle rejoint la formation Véloconcept avec l'intention d'intégrer l'encadrement de manière progressive. Au Tour de Drenthe, elle fait une grosse chute. Elle encadre alors l'équipe mais ne participe plus aux compétitions[28].

Palmarès sur routeModifier

Par annéesModifier

Classement UCIModifier

Année 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
Classement UCI[29] 117e 370e 41e 24e 296e 45e 30e
UCI World Tour - - - - - - 19e

Palmarès sur pisteModifier

Coupe du mondeModifier

  • 2014-2015
    • 3e de la poursuite par équipes à Cali

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) « Carmen Small », sur usacycling.org (consulté le 24 septembre 2013)
  2. a b c d e et f (en) « Carmen Small is back to her big future in cycling », sur velonews.competitor.com, (consulté le 24 septembre 2013)
  3. a et b (en) « After a career year, Carmen Small is looking through the ceiling with Specialized-lululemon », sur velonews.competitor.com, (consulté le 24 septembre 2013)
  4. « 24ème chrono champenois trophée européen, 2e succès pour Wendy Houvenaghel », la Gazette du cyclisme féminin, no 111,‎ , p. 5
  5. (en) « Specialized-Lululemon announces roster for 2013 », sur cycling news (consulté le 5 mai 2014)
  6. (en) « Small has ride of her life to take us pro TT title », sur velocio sports (consulté le 6 mai 2014)
  7. (en) « Chrono Gatineau 2013 », sur cycling news (consulté le 9 mai 2014)
  8. (en) « Small wins stage 2 of Thüringen Rundfahrt », sur cycling news (consulté le 9 mai 2014)
  9. (en) « Big win at world championship TTT », sur velocio sports (consulté le 9 mai 2014)
  10. (en) « Specialized-Lululemon dominates Worlds team time trial », sur cycling news (consulté le 9 mai 2014)
  11. (en) « Van Dijk wins elite women's time trial world championship », sur cycling news (consulté le 10 mai 2014)
  12. (en) « Double rainbow », sur velocio sports (consulté le 10 mai 2014)
  13. « Tour de Gila », la Gazette du cyclisme féminin, no 125,‎ , p. 9
  14. (en) « Small claims womens one hour criterium », sur sacbee (consulté le 12 mai 2014)
  15. (en) « USA Cycling Professional Road Championships 2014 », sur cycling news (consulté le 27 mai 2014)
  16. (en) « Specialized-lululemon wins Vårgårda team time trial World Cup », sur cycling news (consulté le 23 août 2014)
  17. (en) « Specialized-Lululemon wins 3rd straight TTT title at UCI road worlds », sur velonews (consulté le 21 septembre 2014)
  18. (en) « Brennauer wins second gold for Germany in Worlds time trial », sur cycling news (consulté le 24 septembre 2014)
  19. (en) « Kristin Armstrong wins women's US pro time trial », sur cycling news (consulté le 24 mai 2015)
  20. (en) « Small wins Chrono de Gatineau », sur cycling news (consulté le 10 juin 2015)
  21. (en) « Armitstead wins Trofeo Alfredo Binda », sur Cycling news (consulté le 22 mars 2016)
  22. (en) « Blaak wins Gent-Wevelgem Women », sur cycling news (consulté le 27 mars 2016)
  23. (en) « Guarnier wins final stage, Johansson overall at Euskal Emakumeen XXIX Bira », sur cycling news (consulté le 23 avril 2016)
  24. (en) « Van der Breggen wins La Fleche Wallonne Feminine », sur cycling news (consulté le 21 avril 2016)
  25. « Anna Van der Breggen s’offre une nouvelle Flèche », sur le dérailleur (consulté le 22 avril 2016)
  26. (en) « Small wins women's US Pro Time Trial title », sur cycling news (consulté le 24 juin 2016)
  27. (en) « USA Cycling unveils full team headed to Rio Olympics », sur USA today (consulté le 24 juin 2016)
  28. (en) « Carmen Small retires from professional cycling », sur cycling news (consulté le 17 février 2018)
  29. « Ranking - Cycling - Road 2009 - Women Elite UCI Ranking Individual », Union cycliste internationale (consulté le 6 mai 2013)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :