Poznań

ville de Pologne
(Redirigé depuis Posen)

Poznań
(fr) Posnan, Posnanie (de) Posen
Blason de Poznań
Héraldique
Drapeau de Poznań
Drapeau
Poznań
De haut en bas et de gauche à droite: centre-ville, l'hôtel de ville de Poznań, le centre artistico-culturo-commercial Stary Browar, l'opéra de Poznań et l'ancien Corps de garde, sis sur la place du Vieux Marché.
Administration
Pays Drapeau de la Pologne Pologne
Région Grande-Pologne
District Powiat de Poznań
Gmina Poznań
Maire Jacek Jaśkowiak
Code postal 60-001 à 61-890
Indicatif téléphonique international +(48)
Indicatif téléphonique local 61
Immatriculation PO,PZ,POZ
Démographie
Gentilé Posnaniens
Population 546 829 hab. (2014[1])
Densité 2 088 hab./km2
Population de l'agglomération 855 894 hab.
Géographie
Coordonnées 52° 24′ 00″ nord, 16° 55′ 00″ est
Altitude Min. 60 m
Max. 154 m
Superficie 26 191 ha = 261,91 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Pologne
Voir sur la carte administrative de Pologne
City locator 14.svg
Poznań
Géolocalisation sur la carte : Pologne
Voir sur la carte topographique de Pologne
City locator 14.svg
Poznań
Liens
Site web www.poznan.pl

Poznań (prononcé en polonais : /ˈpɔznaɲ/ Écouter ; en allemand : Posen ; aussi appelée en français Posnan[2],[3] ou Posnanie[4]) est l’une des plus vieilles et grandes villes polonaises, située à l'ouest de la Pologne, sur la Warta. Le berceau de l'Etat polonais et capitale historique de la région de la Grande Pologne, elle est le chef-lieu de la voïvodie de Grande-Pologne ainsi que du powiat de Poznań, même si elle ne fait pas partie de son territoire. En revanche, le territoire de la ville de Poznań constitue le powiat-ville de Poznań. La ville est divisée en 42 quartiers (Osiedle).

Avec plus de 500 000 habitants, Poznań est la cinquième ville la plus peuplée de Pologne, après Varsovie, Cracovie, Łódź et Wrocław. Elle se situe aussi sur l'axe de communications Berlin-Varsovie-Moscou et à un peu plus de 160 kilomètres de la frontière allemande.

De nos jours, Poznan constitue un important centre de l’industrie, de la culture, de l’enseignement supérieur et des sciences. Dans la ville, il y a  25 écoles supérieures, dont 8 publiques. La plus grande est l’Université Adam-Mickiewicz. Chaque année, la ville accueille la Foire Internationale de Poznan. Fondée en 1920, elle est l'événement le plus important dans la vie industrielle et commerciale de la Pologne. C'est également l'un des plus anciens organisateurs de salons en Europe. [2] A Poznan se tiennent les Concours internationaux de violon Henryk Wieniawski. Il convient aussi de mentionner un autre festival à portée internationale – le Festival international des arts performatifs « Malta ».

HistoireModifier

 
Les anciens remparts de la ville

Les origines de Poznań sont étroitement liées aux débuts de l’État polonais. Les premières bourgades slaves découvertes dans la région datent du IXe siècle : un château fut alors construit sur Ostrów Tumski, île sur la Warta. Le développement de la ville débuta au temps du prince Mieszko Ier et du roi Boleslas le Vaillant, les premiers souverains polonais. Dès 968, un évêché y fut fondé. Poznań était alors un des deux centres clés de l’État polonais ; l'autre était Gniezno.

La ville se retrouva sous l'administration prussienne lors du second partage de Pologne à partir de 1792. De 1806 à 1815, Poznan fut rattaché comme département au Duché de Varsovie par Napoléon Ier, mais après la chute du Premier Empire français, elle retomba sous la domination prussienne. De 1815 à 1848, la ville devient la capitale du Grand-duché de Posen puis capitale de la province de Posnanie. Elle était alors souvent désignée en français sous son nom allemand de Posen. En 1831, le choléra fit plus de 500 morts pour une population d'environ 30 000 résidents dont le maire de la ville, Ludwig Tatzler (1763-1831) et le generalfeldmarschall August Neidhardt von Gneisenau[5].

Jusqu’à 1840, la province de Posnanie dotée d’une assemblée provinciale et d’un gouverneur polonais jouit d’une large autonomie. Après 1840 la Prusse, reprenant la politique de Frédéric II, y établit des colons allemands, et supprima l’égalité des langues. En 1848, la Posnanie s’insurgea contre la Prusse, mais l’échec du soulèvement provoqua un renforcement de la germanisation. Elle fut particulièrement forte sous l’Empire allemand (depuis sa proclamation de 1871 jusqu'à sa défaite en 1918) qui a soumis province de Posnanie à de vigoureuses campagnes de germanisation dont le principal vecteur a été l’école allemande.[6] L'extension de l'enseignement religieux en allemand occasionna en Posnanie des grèves scolaires de grande ampleur (1901-1906), déclenchée dans la ville de Września (Wreschen).

La ville et la province de Poznań redeviennent polonaises avec l'insurrection de Grande-Pologne de 1918-1919. Le traité de Versailles confirme ce rattachement en 1919.

Du au , la ville est renommée Posen par les autorités d'occupation allemande et devient le chef-lieu du Reichsgau Wartheland, constitué de territoires polonais annexés au Reich et dirigé par Arthur Greiser. Durant cette période la ville est notamment connue pour les discours qu'y prononce Heinrich Himmler les 4 et , connus des historiens sous le nom de discours de Posen.

En , les unités allemandes stationnées dans la ville doivent affronter un siège meurtrier, qui se termine par la conquête de la ville par les unités soviétiques à la fin du mois de .

Le éclata un soulèvement populaire contre la présence soviétique, violemment réprimé par le nouveau régime communiste.

ÉconomieModifier

L’industrie textile y est présente aux côtés des nouvelles technologies avec notamment Microsoft et IBM, et de l'automobile, avec Solaris Bus & Coach, entreprise polonaise de construction d'autobus, trolleybus, autocars de tourisme et tramways et l'usine du groupe Volkswagen AG qui y produit le Volkswagen Multivan et celle de production de bus de MAN[7]. Avec la Foire Internationale de Poznan (Międzynarodowe Targi Poznańskie), Poznan est le rendez-vous d’une industrie polonaise dynamique dont l'industrie du meuble qui fait partie du top ten mondial.

Poznan est aussi un centre de design important. La ville accueille «  Concordia Design » – le premier centre de design et de créativité en Pologne – et « School of Form » – école supérieure internationale de conception.

Poznan constitue un pôle économique en voie de forte métropolisation à l'image de Gdańsk, Łódź, ou de l'ensemble Silésie / Petite Pologne de Wrocław à Cracovie[8].

CultureModifier

L’université Adam Mickiewicz est une des plus réputées de Pologne.

Poznan University of Technology est issue de la plus haute école de construction de machines, fondée en 1919.

Depuis 2011, se déroule à Poznań le Festival international de théâtre francophone pour étudiants.

La ville possède nombreux musées :

  • Musée National de Poznań, rue Marcinkowski
  • Musée de l’Histoire de la ville de Poznań, à l'ancien hôtel de ville, Stary Rynek (Filiale du Musée National)
  • Musée des Instruments de Musique, Stary Rynek (Filiale du Musée National)
  • Musée Archéologique (Palais des Górka), rue Wodna
  • Musée des Arts Décoratifs, au château royal (Filiale du Musée National)
  • Musée Ethnographique, rue Grobla (Filiale du Musée National)
  • Musée Militaire de La Grande Pologne, Stary Rynek (Filiale du Musée National)
  • Musée des Bamber de Grande Pologne, rue Mostowa
  • Musée des Martyrs de la Grande Pologne – Fort VII (Filiale du Musée de la Lutte pour l’Indépendance)
  • Musée de l’Insurrection de Poznań – (Filiale du Musée de la Lutte pour l’Indépendance), au CK Zamek (Centre de la Culture), rue św. Marcin
  • Musée du Soulèvement de Grande Pologne 1918-1919 (Filiale du Musée de la Lutte pour l’Indépendance)
  • Musée de l’Armement (Filiale du Musée de la Lutte pour l’Indépendance), Cytadela Poznańska , rue Armii Poznań
  • Musée de l’Armée « Poznań » (Filiale du Musée de la Lutte pour l’Indépendance), Cytadela Mała Śluza
  • Musée Littéraire de Henryk Sienkiewicz (Section de la Bibliothèque des Raczyński a Poznań), Stary Rynek
  • Atelier Musée de Józef Ignacy Kraszewski (Section de la Bibliothèque des Raczyński a Poznań), rue Wroniecka
  • Appartement – Atelier de Kazimiera Iłłakowiczówna (Section de la Bibliothèque des Raczyński a Poznań), rue Gajowa
  • Salon de la Musique – Musée Feliks Nowowiejski, allée Wielkopolska
  • Musée Archidiocésain, Ostrów Tumski, rue Lubrański
  • Crypte de la Cathédrale de Poznań, Ostrów Tumski 17
  • Crypte des Citoyens Méritants de Grande Pologne, église St Adalbert (Św. Wojciech en polonais)
  • Musée de la Pharmacie, rue Marcinkowski
  • Musée des Transports publics MPK Poznań, Dépôt des tramways rue Głogowska
  • Musée de Motorisation du Club Automobile de Grande Pologne

MonumentsModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

ArrondissementsModifier

 
Arrondissements de Poznań

En 1793 et 1800, les six villes autonomes de Poznań, Ostrów, Ostrówek, Śródka, Chwaliszewo, Łacina, ont été regroupées en une seule entité. La ville rapidement croissante a annexé les villages voisins de Grunwald, de Łazarz, de Górczyn, de Jeżyce, de Wilda, de Winogrady en 1900, de Piątkowo et de Rataje quelques années plus tard.

Ces arrondissements sont eux-mêmes divisées en plusieurs quartiers.

TransportsModifier

AéronautiqueModifier

L'aéroport Henryk-Wieniawski de Poznań dessert la ville. Il est situé à environ 7 kilomètres à l'ouest du centre-ville.

RoutierModifier

Beaucoup de routes importantes passent par la ville. L'A2, qui constitue l'axe Berlin - Varsovie, passe au sud et la S5 contourne la ville par l'est, avant de reprendre au sud-ouest vers Wrocław. Enfin, la S11 contourne la ville par l'ouest, puis reprend au sud-est vers Katowice.

TramwayModifier

Le tramway de Poznań et le tramway rapide de Poznań circulent dans toutes les parties de la ville.

Le railModifier

La gare centrale de Poznań (Poznań Główny) a des connexions avec de nombreuses villes, y compris: Varsovie, Lublin, Łódź, Wrocław, Cracovie, Szczecin, Świnoujście, Kołobrzeg, Gdańsk, Gdynia, Piła, Gniezno, Toruń, Zielona Góra et Berlin.

CulteModifier

SportModifier

AthlétismeModifier

Au mois de mars a lieu une course de 10 kilomètres appelée Recordowa Dziesiątka[9]. Le semi-marathon de Poznań a lieu chaque mois d'avril. Le Wings for Life World Run a lieu chaque mois de mai. Quant au marathon de Poznań, il a lieu chaque année au mois d'octobre.

FootballModifier

En 2003, la ville de Poznań accueille les Jeux mondiaux de la Polonia.

La ville compte deux clubs de football :

Personnalités liées à PoznańModifier

Villes jumeléesModifier

 
Logo de la ville.

La ville de Poznań est jumelée avec[10] :

Notes et référencesModifier

  1. « Central Statiscal Office (GUS) - Population au 30 juin 2014. » (consulté le 26 décembre 2016)
  2. Céleste Courrière, Histoire de la littérature contemporaine chez les Slaves, Paris, G. Charpentier, (lire en ligne), p. 477
  3. « Les militants "anti-avortement" jouent la carte du trash », sur observers.france24.com, (consulté le 25 juillet 2020) : « L'affiche de 20 × 10 m a été déroulée le dernier sur un immeuble de Posnan, cinquième plus grande ville du pays. »
  4. R. P. Richard, Dictionnaire universel, dogmatique, canonique, historique, géographique et chronologique des sciences ecclésiastiques, Paris, (lire en ligne), p. 1058
  5. Die asiatische Hydra: die Cholera von 1830/31 in Berlin und den preussischen ... Par Barbara Dettke
  6. Isabelle Quirin Hémont, La germanisation par l'école en Alsace-Moselle et en Poznanie, Tours, École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Tours ; 1996-2018) , en partenariat avec Interactions culturelles et discursives (Tours) (équipe de recherche) .,
  7. (en) MAN production sites worldwide
  8. Natalia Zdanowska, « Métropolisation et système de villes en Pologne depuis 1960 », Revue Géographique de l'Est, vol. 56, no vol. 56 / n°3-4,‎ (ISSN 0035-3213, lire en ligne, consulté le 5 février 2019)
  9. (pl) « Nagłówek strony głownej », sur Maniacka Dziesiątka (consulté le 5 septembre 2020).
  10. [1] Jumelage

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier