Ouvrir le menu principal

Duché de Grande-Pologne

ancien duché médiéval
Duché de Grande-Pologne

11381320

Blason
Blason du duché de Grande-Pologne
Description de cette image, également commentée ci-après
La Grande-Pologne sous le règne de Mieszko III le Vieux (1138-1202).
Informations générales
Statut Duché
Capitale Poznań
Histoire et événements
1138 Création du duché
1320 Réunification du Royaume de Pologne
Duc de Grande-Pologne
1138–1179 Mieszko III le Vieux
1314–1320 Ladislas Ier de Pologne

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le Duché de Grande-Pologne est un ancien duché médiéval, situé dans la région historique de Grande-Pologne (Wielkopolska), sur le territoire historique des Polanes. Le duché est créé d'une fragmentation du Royaume de Pologne de la dynastie Piast, à la mort de Boleslas III Bouche-Torse en 1138. Poznań en est la capitale. Vers la fin du XIIe siècle, il se divisa en principautés autonomes autour des chefs-lieux de Poznań, Gniezno et Kalisz; ils ont donc été réassemblés en 1297. En 1320, le duc Ladislas Ier de Grande-Pologne se fait couronner roi de Pologne et incorpore le duché au Royaume de Pologne.

GéographieModifier

 
Le royaume de Pologne 1275-1300

Le territoire s'étend au ouest de la Pologne sur les rives de la Warta et la Notec. Le Duché de Grande-Pologne est bordé au sud par le Duché de Silésie et la Province du séniorat à l'est, ainsi que le Duché de Poméranie dans le nord et la Nouvelle Marche de Brandebourg à l'ouest.

L'actuelle voïvodie de Grande-Pologne correspond à la zone centrale de l'ancien duché avec certaines parties des voïvodies de Couïavie-Poméranie au nord-est et de Lubusz à l'ouest.

HistoireModifier

Le testament de Boleslas Bouche-TorseModifier

Pour éviter un conflit de succession, Boleslas III Bouche-Torse, duc de Pologne, divise son duché en quatre provinces héréditaires (Mazovie, Cujavie, Grande-Pologne et Silésie), qu'il répartit entre ses quatre fils (Ladislas, Boleslas, Mieszko et Henri).

Un cinquième duché, le Duché de Cracovie (ou duché de Petite-Pologne, ou encore province Seniorate), ayant pour capitale Cracovie, est réservé à l'aîné de ses fils, qui selon le principe du séniorat, devient duc princeps de toute la Pologne.

Mieszko IIIModifier

Troisième fils de Boleslas III, Mieszko III, dit le Vieux, hérite de la Grande-Pologne. Très vite Miszko et ses frères s'opposent à leur demi-frère Ladislas, qui en tant qu'aîné est devenu le duc princeps. En 1146, Ladislas assiège Poznań, mais il est mis en déroute par d’importantes forces rebelles et doit s’exiler en Saxe. Son frère Boleslas IV, duc de Mazovie, lui succède en tant que princeps et partage les terres de Ladislas avec ses frères Miesko et Henri.

À la mort de Boleslas IV en 1173, selon le principe de l'ancienneté agnatique, Mieszko lui succède en tant que duc suprême. Toutefois, il doit rapidement faire face à une rébellion des magnats de Petite-Pologne conduits par son frère cadet Casimir II le Juste, le dernier fils de Boleslas III, qui jusqu'ici avait été exclu de l'héritage. Casimir, soutenu par Odon, le propre fils de Mieszko, s'empare du trône de Cracovie. Et en 1179 Odon même expulse son père des terres de Grande-Pologne. Mieszko fui vers le Duché de Poméranie à la cour de Bogusław Ier, l'époux de sa fille Anastasia (en).

En 1181, avec le soutien des forces de son beau-fils, Mieszko récupère son duché et s'empare aussi de des terres adjacentes de Gniezno et Kalisz. Odon est contraint de quitter Poznań et ne conserve qu'une petite bande de terre au sud de l'Obra.

En 1191 Mieszko reconquiert Cracovie. Mais Casimir l'en chasse à nouveau l'année suivante. Mieszko se réconcilie avec Odon et lui donne le Duché de Kalisz qu'il récupère en 1194, à la mort d'Odon. Casimir décède dans la même année. Comme dernier survivant des fils de Boloeslas III, Miesko remonte une troisième fois sur le trône de Cracovie.

Ladislas IIIModifier

À la mort de Mieszko le , son fils Ladislas III, devient duc de Grande-Pologne et s'empare du trône de Petite-Pologne qui devait revenir à Lech, le fils aîné de Casimir II.

SourcesModifier