Otto Bolesławowic

personnalité politique polonais

Otto Bolesławowic
Titre
Duc de Pologne
avec Miesko II et Dytryk (pl)
Biographie
Dynastie Dynastie Piast
Date de naissance
Date de décès
Père Boleslas Ier de Pologne
Mère Emnilda de Lusace

Otto Bolesławowic (1000–1033) est un prince polonais de la dynastie Piast, 3e fils de Boleslas Ier de Pologne et de sa 3e épouse Emnilda de Lusace.

BiographieModifier

Après la mort de Boleslas en 1025, selon la coutume slave, en vertu de laquelle un père doit répartir son héritage entre tous ses fils, Otto pouvait prétendre obtenir une part d'héritage. Cependant, la Pologne étant devenue un royaume, le pays ne peut être divisée. Le seul héritier et successeur de Boleslas est Mieszko II, son 2e fils, né de son mariage avec Emnilda, et frère aîné de Otto.

Son demi-frère Bezprym, fils aîné de Boleslas et sa seconde épouse, Judith de Hongrie, a également été déshérité. La Princesse hongroise a été répudiée peu après la naissance de son fils. Peut-être pour cela, Bezprym a toujours été détesté par son père, qui a décidé que Mieszko serait son seul héritier.

En 1031, peu de temps après la prise de fonction de Mieszko, l'attaque combinée de la Rus' de Kiev et les forces allemandes, conduisent à sa chute, Mieszko doit fuir en Bohême. Bezprym s'empare alors du gouvernement. Otto qui entre-temps s'est réfugié à Meissen, à la cour de sa sœur Reglindis, se rapproche alors de Mieszko. Dans la première moitié de 1032 Bezprym est assassiné.

Le , l'empereur Conrad II du Saint-Empire divise la Pologne entre Mieszko, Otto, et leur cousin Dytryk (pl), petit-fils de Mieszko Ier[1].

Otto meurt à son tour au cours de l'année 1033, de cause naturelle pour certains[2], ou victime de ses propres vassaux pour d'autres[3]

AscendanceModifier

Notes et référencesModifier

  1. On ne sait pas exactement comment la Pologne est répartie. S.Szczur suggère qu'Otto ait reçu la Silesie ("Historia Polski średniowiecze", Wydawnictwo Literackie 2002, (ISBN 83-08-03272-9), p. 80).
  2. K. Jasiński, Rodowód pierwszych Piastów
  3. G. Labuda, Pierwsze państwo polskie, Krajowa Agencja Wydawnicza, Kraków, 1989, p. 54.

SourcesModifier