Michelle O'Neill

personnalité politique irlandaise

Michelle O'Neill, née Michelle Mary Doris le à Fermoy dans le comté de Cork (Irlande), est une femme politique irlandaise active en Irlande du Nord, membre du Sinn Féin. Membre de l'Assemblée d'Irlande du Nord depuis 2007, elle est aussi membre de l'exécutif nord-irlandais de 2011 à 2017 en tant que ministre. Chef du Sinn Féin en Irlande du Nord depuis , elle a été deux fois vice-Première ministre de 2020 à 2022, et Première ministre depuis le .

Michelle O'Neill
Illustration.
Michelle O'Neill en 2024.
Fonctions
Première ministre d’Irlande du Nord
En fonction depuis le
(4 mois et 18 jours)
Avec Emma Little-Pengelly (Vice-Première ministre)
Gouvernement Exécutif de la 7e législature
Coalition SF-DUP-UUP-APNI
Prédécesseur Paul Givan (2022)
Vice-présidente du Sinn Féin
En fonction depuis le
(6 ans, 4 mois et 11 jours)
Président Mary Lou McDonald
Prédécesseur Mary Lou McDonald
Leader du Sinn Féin
en Irlande du Nord
En fonction depuis le
(7 ans, 4 mois et 29 jours)
Président Gerry Adams
Mary Lou McDonald
Prédécesseur Martin McGuinness
Vice-Première ministre d'Irlande du Nord

(7 mois et 18 jours)
Avec Paul Givan (Premier ministre)
Gouvernement Exécutif de la 6e législature
Prédécesseur elle-même
Successeur Emma Little-Pengelly

(1 an, 5 mois et 3 jours)
Avec Arlene Foster (Première ministre)
Gouvernement Exécutif de la 6e législature
Prédécesseur Martin McGuinness (indirectement[a])
Successeur elle-même
Ministre de la Santé

(9 mois et 5 jours)
Premier ministre Arlene Foster
Vice-Premier ministre Martin McGuinness
Gouvernement Exécutif de la 5e législature
Prédécesseur Simon Hamilton
Successeur Robin Swann
Ministre de l'Agriculture
et du Développement rural

(5 ans et 1 jour)
Premier ministre Peter Robinson
Arlene Foster
Vice-Premier ministre Martin McGuinness
Gouvernement Exécutif de la 4e législature
Prédécesseur Michelle Gildernew
Successeur Michelle McIlveen
Maire du borough de Dungannon and South Tyrone

(1 an)
Prédécesseur Francie Molloy
Successeur Kenneth Reid
Membre de l'Assemblée d'Irlande du Nord
En fonction depuis le
(17 ans, 3 mois et 14 jours)
Élection 7 mars 2007
Réélection 5 mai 2011
5 mai 2016
2 mars 2017
5 mai 2022
Circonscription Mid Ulster
Prédécesseur Geraldine Dougan
Biographie
Nom de naissance Michelle Mary Doris
Date de naissance (47 ans)
Lieu de naissance Fermoy (Irlande)
Nationalité Irlandaise
Parti politique Sinn Féin
Premiers ministres d'Irlande du Nord
Ministres de la Santé
Ministres de l'Agriculture et du Développement rural

Biographie

modifier

Jeunesse et famille

modifier

Michelle Mary Doris est née le à Fermoy dans le comté de Cork, au sein d’une famille ouvrière catholique, nationaliste et républicaine engagée en faveur de la réunification de l'Irlande. Sa famille est fortement marquée par le conflit nord-irlandais alors qu'elle est encore enfant : son père, membre de l'IRA provisoire, est incarcéré, l'un de ses oncles prend la tête d'un comité chargé de collecter des fonds pour l’IRA aux États-Unis et deux de ses cousins rejoignent l’IRA, dont l’un sera tué par les troupes britanniques ; l'autre est blessé en participant à une attaque armée de l'IRA contre des soldats[1],[2]. En 1993, elle n’a que 16 ans lorsqu'elle tombe enceinte puis donne naissance au premier de ses deux enfants. Soutenue par sa famille, elle n'abandonne pas sa scolarité et obtient ses A-levels, équivalent du bac[3],[4]. Elle suit une formation de conseillère en droits sociaux[5].

Parcours politique

modifier

Michelle O'Neill adhère au Sinn Féin en 1998, à l'age de 21 ans. Elle est élue au conseil municipal de Dungannon en 2005 et en est maire de 2010 à 2011. Elle est élue membre de l'Assemblée d'Irlande du Nord pour la circonscription de Mid Ulster en 2007. Elle devient ministre de l'Agriculture de l'Irlande du Nord en 2011, puis ministre de la Santé en 2016[6].

Quelques jours après être devenue ministre de la santé, elle annonce la fin de l'interdiction pour les homosexuels et bisexuels de donner leur sang[7]. Elle soutient aussi la légalisation de l'avortement et du mariage homosexuel, des positions qui détonnent dans un paysage politique nord-irlandais plutôt conservateur dans le domaine sociétal[7].

Le , Michelle O'Neill est élue à la tête du Sinn Féin en Irlande du Nord pour succéder à Martin McGuinness à la suite de sa démission[8]. Très proche de ce dernier, elle aide à porter son cercueil lors de ses funérailles la même année[4].

En 2019, au congrès du Sinn Féin, elle déclare lors de son discours d'ouverture « La seule solution au chaos du Brexit, c’est l’unification. La question n’est plus de savoir si, mais quand se tiendra le référendum sur la réunification »[9].

Vice-Première ministre d'Irlande du Nord

modifier

Le , Michelle O'Neill est élue vice-Première ministre d'Irlande du Nord[10] au sein d'un gouvernement rassemblant le DUP, le Sinn Féin, le SDLP, l'UUP et l'Alliance[11]. Elle est la première femme à exercer à cette fonction. Après la démission de la Première ministre Arlene Foster, à la suite des émeutes loyalistes et sur fond de crise interne au DUP liées à la gestion du Brexit et des conséquences de l'accord commercial avec l'UE, O'Neill est reconduite dans ses fonctions le , aux côtés du nouveau Premier ministre Paul Givan. Elle demeure en poste jusqu'à la démission de celui-ci le , en signe de protestation contre le protocole nord-irlandais du Brexit[12],[13]. Quelques jours auparavant, toujours dans l'optique de faire monter la pression sur les pourparlers, son ministre de l'Agriculture, Edwin Poots, avait ordonné à ses services de cesser les contrôles sanitaires sur les produits agroalimentaires arrivant en Irlande du Nord. Cette décision unilatérale a été dénoncée par le Sinn Féin et par Dublin comme violant le droit international. La justice nord-irlandaise a finalement annoncé la reprise des contrôles[14],[15],[16].

Élections législatives de 2022 et crise politique

modifier

Le Sinn Féin remporte les élections législatives nord-irlandaises de 2022 avec 29 % des « premières préférences » (le système électoral organise les transferts de voix selon un ordre donné par les électeurs) et 25 des 90 sièges de l’Assemblée. Plus que sur la question de la réunification de l'Irlande, Michelle O'Neill a mené campagne sur les thèmes du quotidien touchant la population : l’amélioration des services de santé en Irlande du Nord, la crise du logement et le coût de la vie, dans un contexte de forte inflation. Devant devenir la première ministre nord-irlandaise, elle déclare vouloir offrir « un leadership inclusif, qui célèbre la diversité, qui garantit les droits et l’égalité pour ceux qui ont été exclus, discriminés ou ignorés dans le passé »[4].

Le 28 octobre 2022, les unionistes refusant la formation d'un gouvernement tant que l'accord sur le protocole nord-irlandais relatif au Brexit et à la frontière irlandaise n'a pas été abrogé, des élections anticipées sont finalement convoquées pour décembre de la même année, puis repoussées à début 2023[17],[18].

Le 18 mai 2023, le Sinn Féin arrive en tête des élections locales nord-irlandaises[19].

Première ministre d'Irlande du Nord

modifier

Michelle O’Neill, censée devenir Première ministre à la suite de la victoire législative du Sinn Féin en 2022, ne peut exercer la fonction en raison du blocage des institutions par les partis unionistes, qui réclament l'abandon des contrôles douaniers avec la Grande-Bretagne (du fait du Brexit). D’autres refusent de retourner au Parlement nord-irlandais pour éviter de participer à un gouvernement dirigé pour la première fois par une première ministre issue du Sinn Féin. Les unionistes acceptent finalement, après un accord trouvé avec le gouvernement britannique en janvier 2024, de revenir siéger et de gouverner avec le Sinn Féin[20]. Michelle O’Neill est officiellement élue Première ministre d'Irlande du Nord, avec l'unioniste Emma Little-Pengelly comme vice-Première ministre le . O’Neill devient ainsi la première personne issue de la mouvance républicaine et nationaliste à occuper le poste de Premier ministre d'Irlande du Nord[21]. Dans ce contexte, elle annonce être favorable à un référendum sur la réunification de l'Irlande dans les dix ans à venir[22]. Une fois nommée, elle entreprend des négociations avec les syndicats portant sur des augmentations de salaires pour les employés du secteur public[23].

Notes et références

modifier
  1. James Brokenshire est chargé d'exercer les compétences par délégation en tant que secrétaire d'État à l'Irlande du Nord.

Références

modifier
  1. Jean-Louis Tremblais, « Michelle O'Neill : une main de fer dans un gant de velours », Le Figaro Magazine,‎ , p. 18-19 (lire en ligne).
  2. (en) "Michelle O’Neill: from pregnant schoolgirl to Northern Ireland’s next leader?", The Times, 7 mai 2022
  3. « Michelle O’Neill, visage apaisé du Sinn Fein en Irlande du Nord », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  4. a b et c « Irlande du Nord : Michelle O’Neill, le visage rassurant du Sinn Féin », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )
  5. « Michelle O’Neill, première républicaine à occuper le poste de cheffe du gouvernement d’Irlande du Nord », sur humanite.fr, .
  6. (en) « Mrs Michelle O'Neill », sur aims.niassembly.gov.uk (consulté le ).
  7. a et b « Qui est Michelle O'Neill, première républicaine à diriger le gouvernement d'Irlande du Nord? », sur Nice-Matin, .
  8. « Sinn Fein : la nouvelle dirigeante désignée », sur Le Figaro, .
  9. « Congrès du Sinn Féin: le Brexit, une occasion pour la réunification », sur RFI, (consulté le ).
  10. « Irlande du Nord : Arlene Foster désignée Première ministre, fin du blocage politique », sur France 24, .
  11. « Juste à temps pour le Brexit, l’Irlande du Nord dispose enfin d’un exécutif », Le Monde,‎ (lire en ligne  )
  12. « A Belfast, le premier ministre démissionne pour protester contre le protocole nord-irlandais du Brexit », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. « L'après Brexit tourne à la crise politique en Irlande du Nord », sur Les Echos, (consulté le ).
  14. « Nouvelle crise politique en Irlande du Nord », sur LEFIGARO, .
  15. « A Belfast, le premier ministre démissionne pour protester contre le protocole nord-irlandais du Brexit », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne  , consulté le )
  16. « L'après Brexit tourne à la crise politique en Irlande du Nord », sur Les Échos, (consulté le ).
  17. « Irlande du Nord : face à l'impasse politique, Londres convoque des élections anticipées », sur France 24, (consulté le ).
  18. « Irlande du Nord : vers de nouvelles élections régionales six mois seulement après les précédentes », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  19. « En Irlande du Nord, une nouvelle victoire électorale pour le Sinn Fein », sur LEFIGARO, (consulté le ).
  20. « Irlande du Nord : les unionistes acceptent de revenir au pouvoir avec le Sinn Fein », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)
  21. « Irlande du Nord : Michelle O'Neill devient la première républicaine à diriger le gouvernement », sur France 24, (consulté le ).
  22. « Irlande du Nord : la nouvelle première ministre promet un référendum dans 10 ans », sur Le Figaro, (consulté le ).
  23. « En Irlande, le Sinn Fein aux portes du pouvoir dans le Nord et dans le Sud », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)

Voir aussi

modifier

Article connexe

modifier

Liens externes

modifier