Victor Lemoine

pépiniériste français
Victor Lemoine
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
NancyVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en botanique
LemoineVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Enfant
Lucie Lemoine (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction

Victor Lemoine, né à Delme (Meurthe), le et mort à Nancy le , est un pépiniériste issu d'une famille de jardiniers.

BiographieModifier

Victor Lemoine est considéré par l'horticulture mondiale comme le plus grand introducteur et sélectionneur de plantes horticoles de tous les temps. Installé à Nancy en 1849, après avoir travaillé en Alsace, à Gand et à Lille, il devint peu à peu le maître incontesté de l'hybridation horticole.

Il était assisté dans son travail par sa femme Marie-Louise puis plus tard par son fils Émile (1862-1943)[1].

Victor Lemoine a été membre de plusieurs grandes sociétés d'horticulture françaises et étrangères. En 1877[2], il fonda la Société centrale d'horticulture de Nancy avec Émile Gallé, François-Félix Crousse et Léon Simon. Il a été membre du conseil municipal de Nancy, officier de la Légion d'honneur. Il a fait une ample moisson de médailles d'or et d'argent, de prix et de grand prix lors des expositions nationales, internationales, universelles en France, en Europe ou en Amérique du Nord. Il fut le premier étranger à recevoir la médaille Veitch de la Royal Horticultural Society de Grande-Bretagne et le premier Européen à être honoré de la médaille d'honneur George Robert White de la Société d'horticulture du Massachusetts (en) aux États-Unis. Son fils Émile et son petit-fils poursuivirent son œuvre[3]. Il était le beau-père d'Émile Coué qui avait épousé sa fille Lucie (1858-1954).

CréationsModifier

Il a obtenu depuis 1852, les plantes ornementales les plus diverses comme les bégonias à massif, mais aussi d'appartement, le premier pélargonium à fleur double rouge, à l'origine de nos collections actuelles, les fuchsias… Il a travaillé sur les glaïeuls et les montbretias, les plantes vivaces dont les phlox, les astilbes, les pieds-d'alouette, les potentilles, les pyrèthres, les penstemons, mais aussi les arbustes à fleurs : hortensias, spirées, weigelias, diervillas, clématites, lilas à fleurs simples et doubles. Son mérite est d'autant plus grand que de nombreuses créations existent toujours et beaucoup restent inégalées.

Il a profité de l’introduction de nouvelles espèces chinoises comme le lilas duveteux Syringa villosa. Cette espèce avait déjà était collectée par le père d’Incarville (1706-1757) puis au XIXe siècle par le père David (1826-1900), comme les herbiers numérisés du Muséum national d’histoire naturelle l’attestent[4]. Le Syringa villosa était déjà une belle plante ornementale mais Lemoine n’était pas satisfait et pensait qu’elle pouvait être encore améliorée. Il ne la croisa pas avec d’autres espèces mais méthodiquement sélectionna à chaque génération les graines des meilleures plantes et réussit à créer d’excellents cultivars qui sont maintenant classés sous le nom de Syringa groupe Villosae[1].

PostéritéModifier

 
Buste de Victor Lemoine au parc Sainte-Marie de Nancy.

Un buste de Victor Lemoine, sculpté par Alfred Finot, a été inauguré au parc Sainte-Marie de Nancy, le [5].

Un cultivar de lilas (Syringa vulgaris) lui est dédié sous le nom de 'Victor Lemoine'. Une rose 'Victor Lemoine' est baptisée de son nom en 1888[6].

SourcesModifier

  • Cérémonie d'inauguration du monument Victor Lemoine au parc Sainte-Marie à Nancy, le , Nancy : Impr. nancéienne, 1926, 26 p. et 1 gravure.
  • François Hirtz, Victor Lemoine, un grand nom de l'horticulture mondiale (thèse pour l'obtention du diplôme d'État de Docteur en Pharmacie), Université de Nancy I, .

NotesModifier

  1. a et b Jane Kilpatrick, Fathers of Botany – The discovery of Chinese plants by European missionaries, Kew Publishing Royal Botanic Gardens, The University of Chicago Press, , 254 p.
  2. Société Centrale d’Horticulture de Nancy
  3. Hirtz 1993.
  4. MNHN, « Syringa villosa » (consulté le )
  5. « Chronique horticole : Inauguration du monument de Victor Lemoine à Nancy », Revue horticole,‎ , p. 161 (lire en ligne).
  6. (en) The Old Rose Advisor, vol. II.

Liens externesModifier

Lemoine est l’abréviation botanique standard de Victor Lemoine.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI