Ouvrir le menu principal

Arrondissement de Thionville-Est

ancien arrondissement français

Arrondissement de Thionville-Est
Arrondissement de Thionville-Est
Situation de l'arrondissement de Thionville-Est dans le département Moselle.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département et
collectivité territoriale
Moselle
Chef-lieu Thionville
Code arrondissement 57 7
Démographie
Population 139 687 hab. (2011)
Densité 204 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° nord, 6° est
Superficie 686 km2
Subdivisions
Cantons 6
Communes 75

L'arrondissement de Thionville-Est est une ancienne division administrative française du département de la Moselle en région Lorraine, ayant existé de 1901 à 2014.

CompositionModifier

L'arrondissement de Thionville-Est était composé en 2014 de six cantons :

Historique et spécificité des arrondissements ThionvilloisModifier

 
Situation de l'arrondissement dans la région Lorraine.

Lors de l'annexion allemande de 1871, la sous-préfecture de Thionville (en allemand Diedenhofen) a été maintenue en devenant l'arrondissement de Thionville.

Mais par ordonnance impériale du , deux Kreisdirektionen ont été créés (arrondissement de Thionville-Ouest et arrondissement de Thionville-Est). Cette division correspond à une réalité sociologique réelle, l'est (le plus grand) étant à dominante rurale (hormis la commune de Thionville elle-même), alors que l'ouest plus petit et étiré sur un axe nord-sud comprenait un bassin industriel fort, en particulier sidérurgique, mais était constitué de communes individuellement nettement plus petites en surface comme en population, la commune de Thionville ayant conservé en raison de sa population et des voies de communication et par sa proximité de l'arrondissement Ouest son attractivité tant économique qu'administrative sur le bassin industriel de l'Ouest.

Lors du retour de la Moselle à la France en 1919, les deux Kreisdirektionen ont été transformées en arrondissements sans les réunifier. Un régime transitoire gère les deux arrondissements de 1918 à 1920. Dans un premier temps une sous-préfecture est temporairement créée pour l’arrondissement de Thionville-Ouest et un sous-préfet séparé y est désigné entre 1920 et 1922 ; mais aucune autre commune du territoire industriel de Thionville-Ouest n’y est désignée pour en devenir chef-lieu et recevoir le siège de la nouvelle sous-préfecture, et les deux sous-préfets exercent depuis les mêmes locaux à Thionville dans l’arrondissement Est.

Aussi de 1922 à 2014, ces deux arrondissements sont placés à nouveau sous l'autorité d'un seul et unique sous-préfet, dans un bâtiment unique, la sous-préfecture de Thionville (qui abritait les locaux de la Kreisdirektion allemande pour l'Est), où est situé aussi le chef-lieu des deux cantons couvrant la commune de Thionville, ceux de Thionville-Est et Thionville-Ouest, eux aussi entièrement situés dans l'arrondissement de Thionville-Est. L’arrondissement de Thionville-Ouest ne contient donc pas son chef-lieu.

Sous-préfets de ThionvilleModifier

Liste des sous-préfets de Thionville depuis la révolution
Nom Début Fin Notes
Jacques Rolly an VIII (1799–1800) 1815 Sous-préfet du Consulat puis du Premier Empire, maintenu durant la Première Restauration et les Cent-Jours.
Comte Joseph d'Arros 1816 1819 Seconde Restauration.
Guillaume Teisser 1819 1830  
Joseph Husson 1830 1830 Monarchie de Juillet. A refusé sa nomination.
Simon Gallois 1830 1844  
Baron Auguste Jacquinot 1845 1848  
Gustave Humbert 1848 1851 Deuxième République
Aimé Martel du Porzou 1851 1852  
Pierre Duranthon 1852 1855 Second Empire
Léon Panot 1855 1865  
Henri de Serres 1865 1870  
1871 1918 Occupation par la Prusse alliée à la Confédération de l'Allemagne du Nord, puis annexion (au début en France de la Troisième République) par l’Empire allemand (ou « Deuxième Reich »), au sein du district de Lorraine dans la province impériale de l'Alsace-Lorraine. Les Allemands y nomment des Kreisleiter (préfets d'arrondissement), d’abord dans l'arrondissement de Thionville, puis lorsqu'il est coupé en deux par ordonnance impériale le dans l'arrondissement de Thionville-Est et l'arrondissement de Thionville-Ouest.
1918 1920 Restitution de l’Alsace-Lorraine à la France à la fin de la Première Guerre mondiale en application du traité de Versailles. Régime spécial provisoire.
Louis Adam 1920 1934 De 1920 à 1922, il fut seulement sous-préfet de Thionville-Est.
Roger Léonard 1934 1938  
Albert Durocher 1938 1940 En 1940, il restera de jure sous-préfet, le gouvernement de Vichy n'ayant pas reconnu l'annexion allemande. Il demeura en exil à Montauban jusqu'en 1944 où il régla les difficultés des Lorrains exilés dans le sud de la France. Il est arrêté par les Allemands peu de temps avant la libération.
1940 1944 Occupation allemande durant le Régime de Vichy. Le département de la Moselle fut réannexé de facto (car non publié officiellement et non reconnu par l’État français) par l’Empire allemand et administré par le Chef der Zivilverwaltung-Gebiet Lothringen (chef du district civil de Lorraine) ; il fut rattaché au Gau Saarpfalz (pays de la Plaine de Sarre) dont la capitale était à Neustadt an der Weinstraße dans le Palatinat (sans le rattacher à l'ancienne province impériale d'Alsace-Lorraine de 1871 qui ne fut pas reconstituée). Puis ce district civil de Lorraine fut amputé de sa partie la plus orientale (pour la rattacher au district de Basse-Alsace, l’actuel département du Bas-Rhin), le pays de la Plaine de Sarre devenant alors le Gau Westmark (pays de la Marche de l'Ouest) dont la capitale revint en Lorraine à Sarrebruck.
Paul Schwab 1944 1948 Nommé par le Gouvernement provisoire lors de la libération, le sous-préfet reste en exercice au début de la Quatrième République.
Maurice Oster  
Jean Carel  
Jacques Doueil Reste en exercice au début de la Cinquième République.
Cécil Mullins
Maurice Planque  
Alex Gobin  
Pierre Verbrugghe  
Jacques Guérin  
Philippe Kessler  
Roger Gros  
Bernard Sarrazin  
Georges Bérard  
Claude Pierret  
Jean-Claude Prager  
Dominique Blais  
André Horel  
François Marzorati  
Étienne Stock  

Articles connexesModifier