Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maréchal.
Napoléon et ses maréchaux à la bataille de la Moskova, en 1812. Peinture de Vassili Verechtchaguine, 1897.

Le titre de maréchal d’Empire est une dignité du Premier Empire, créée en 1804 par l'empereur Napoléon Ier. Elle est décernée pour la première fois lors de la grande promotion de 1804 qui récompense dix-huit généraux de division méritants. Par la suite, ce titre ne sera plus décerné que ponctuellement au cours de l'Empire, le dernier à obtenir son bâton étant le maréchal Emmanuel de Grouchy en 1815.

Le maréchalat s'accompagne en outre de titres de noblesse, de rentes, de décorations et de divers privilèges. D'un point de vue militaire, le maréchal reçoit souvent le commandement d'un ou plusieurs corps d'armées qu'il dirige pendant la campagne. Trois des maréchaux, Lannes, Bessières et Poniatowski, seront tués au combat pendant les guerres napoléoniennes, et l'un d'eux, Oudinot, recevra trente-quatre blessures tout au long de sa carrière.

Sommaire

HistoriqueModifier

Le maréchalat est une dignité militaire d’Ancien Régime qui avait été supprimée par la Révolution. Le sénatus-consulte du le rétablit sous le nom de maréchal d’Empire, et attribue le lendemain cette dignité à dix-huit généraux. Parmi eux, quatorze sont des généraux de grande qualité qui commanderont en chef dans l'armée napoléonienne et constitueront les plus fidèles lieutenants de Napoléon sur le champ de bataille. Les quatre autres, des « sénateurs ayant le titre de maréchaux d’Empire », sont des généraux de la Révolution et du Directoire dont l'essentiel de la carrière militaire est derrière eux mais dont Napoléon désire récompenser le talent et les services rendus en leur attribuant la dignité de maréchal.

 
La Distribution des Aigles de David (1810) dépeint la cérémonie du Serment de l'armée à l'Empereur, le 5 décembre 1804. Les maréchaux d'Empire sont présents en tenues d'apparat au centre du tableau.

« DÉCRET IMPÉRIAL[1].
NAPOLÉON, Empereur des Français, décrète ce qui suit :

Sont nommés maréchaux de l’Empire, les généraux Berthier, — Murat,
Moncey, — Jourdan, — Masséna, — Augereau, — Bernadotte,
Soult, — Brune, — Lannes, — Mortier, — Ney, — Davout, — Bessières.

Le titre de maréchal d’Empire est donné aux sénateurs Kellermann,
Lefebvre, — Pérignon et Sérurier qui ont commandé en chef.

Donné à Saint-Cloud, le 29 floréal an XII.
NAPOLÉON. »

Pour ne pas dépasser le nombre maximal de 16 maréchaux en activité, certains abandonnent leur dignité lors de nouvelles nominations. C'est ainsi le cas en 1809 de Berthier, nommé vice-connétable, de Jourdan, qui est nommé chef d'état-major de l'armée d'Espagne et de Murat qui devient roi de Naples. Lannes meurt la même année. Quant à Bernadotte, il devient prince héritier de Suède en 1810[2].

Les boulevards qui entourent la seconde enceinte de Paris, celle des vingt arrondissements, portent le nom de maréchaux d’Empire et sont nommés pour cette raison Boulevards des maréchaux. N’ont pas de boulevard : Augereau, Bernadotte, Grouchy, Marmont, Moncey, Oudinot et Pérignon. Il est à noter qu'Augereau, Moncey, Oudinot ont une rue à leur nom. Bernadotte et Marmont, considérés comme des « traîtres », et Pérignon, vraisemblablement à cause de sa radiation en 1815, ne sont pas honorés par la capitale, de même que Grouchy à qui est imputée la défaite de Waterloo[3].

Liste des 26 maréchaux d'EmpireModifier

Maréchal Titres Mort Nommé Portrait
Charles Pierre François Augereau Duc de Castiglione 1757 1816 1804  
Charles-Jean-Baptiste Jules Bernadotte Prince et duc souverain de Pontecorvo 1763 1844 1804  
Louis-Alexandre Berthier Prince souverain de Neuchâtel et de Valengin, prince de Wagram 1753 1815 1804  
Jean-Baptiste Bessières Duc d'Istrie 1768 1813 1804  
Guillaume Marie-Anne Brune Comte d'Empire 1763 1815 1804  
Louis Nicolas Davout Duc d'Auerstaedt, prince d'Eckmühl 1770 1823 1804  
Jean-Baptiste Jourdan Comte sous la 2e Restauration 1762 1833 1804  
François-Christophe Kellermann Duc de Valmy 1735 1820 1804  
Jean Lannes Duc de Montebello 1769 1809 1804  
François Joseph Lefebvre Duc de Dantzig 1755 1820 1804  
André Masséna Duc de Rivoli, prince d'Essling 1758 1817 1804  
Bon Adrien Jeannot de Moncey Duc de Conegliano 1754 1842 1804  
Adolphe Édouard Casimir Joseph Mortier Duc de Trévise 1768 1835 1804  
Joachim Murat Grand-duc de Berg et de Clèves, roi de Naples 1767 1815 1804  
Michel Ney Duc d'Elchingen, prince de la Moskowa 1769 1815 1804  
Catherine-Dominique Perignon Comte d'Empire 1754 1818 1804  
Jean Mathieu Philibert Sérurier Comte d'Empire 1742 1819 1804  
Jean-de-Dieu Soult Duc de Dalmatie 1769 1851 1804  
Claude Victor-Perrin dit Victor Duc de Bellune 1764 1841 1807  
Étienne Jacques Joseph Macdonald Duc de Tarente 1765 1840 1809  
Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont Duc de Raguse 1774 1852 1809  
Nicolas-Charles-Marie Oudinot Duc de Reggio 1767 1847 1809  
Louis Gabriel Suchet Duc d'Albuféra 1770 1826 1811  
Laurent de Gouvion-Saint-Cyr Comte d'Empire 1764 1830 1812  
Józef Antoni Poniatowski Prince de Pologne et du Saint-Empire romain germanique, généralissime des Polonais 1763 1813 1813  
Emmanuel de Grouchy Comte d'Empire 1766 1847 1815  

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Recueil de décrets, ordonnances, traités de paix, manifestes, proclamations, discours, etc, de Napoléon Bonaparte : contenant les dites pièces sous le gouvernement impérial commençant le 15 mai, 1804 jusqu’à la fin de l’année 1806, (lire en ligne)
  2. Jourquin 1999, p. 24 à 27.
  3. Jourquin 1999, p. 200.