Ouvrir le menu principal

Saison 2011 de l'équipe cycliste Rabobank

saison 2011 de l'équipe cycliste Rabobank
Rabobank 2011
Généralités
Équipe
Code UCI
RABVoir et modifier les données sur Wikidata
Statut
ProTeam, saison d'équipe cycliste (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Pays
Sport
Effectif
27 + 2 stagiaires
Manager général
Harold Knebel (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Palmarès
Nombre de victoires
26 (route) + 1 (cyclo-cross)
Meilleur coureur UCI
Classement UCI

La saison 2011 de l'équipe cycliste Rabobank est la seizième de l'équipe néerlandaise depuis que le sponsor Rabobank s'est engagé dans le cyclisme en 1996. En tant qu'équipe WorldTour, l'équipe participe à l'ensemble du calendrier de l'UCI World Tour du Tour Down Under en janvier et au Tour de Lombardie en octobre. Parallèlement au World Tour, Rabobank peut participer aux courses des circuits continentaux de cyclisme.

L'équipe Rabobank remporte des victoires sur le World Tour mais également sur des épreuves de l'UCI Europe Tour et de l'UCI Asia Tour. Le meilleur coureur de l'équipe au classement UCI World Tour est Robert Gesink avec sa dix-huitième place. L'équipe néerlandaise termine dixième du classement par équipes.

Préparation de la saison 2011Modifier

Sponsors et financement de l'équipeModifier

Pour l'année 2011, Rabobank dispose d'un budget de 15 millions d'euros, ce qui en fait le sixième plus élevé des 18 budgets des équipes ProTour[1].

Arrivées et départsModifier

L'équipe Rabobank est modifiée par rapport à 2010. Huit coureurs ne font plus partie de l'équipe néerlandaise[2]. Kai Reus arrête sa carrière au moins temporairement à partir de septembre 2010[3], Koos Moerenhout achève lui définitivement sa carrière de coureur. Il intègre alors l'encadrement de son équipe pour s'occuper de communication[2]. Denis Menchov s'engage pour l'équipe Geox-TMC. Son compatriote Dmitry Kozontchuk et le Colombien Mauricio Ardila, deux proches de Menchov[4], le suivent dans l'équipe espagnole[2]. Le Belge Nick Nuyens rejoint lui Saxo Bank-Sungard et les Néerlandais Joost Posthuma et Tom Stamsnijder intègrent Leopard-Trek[2].

Pour remplacer ces huit éléments, huit coureurs intègrent Rabobank. Les Espagnols Luis León Sánchez et Carlos Barredo rejoignent leurs compatriotes Garate et Freire[2],[5],[6]. Le Belge Maarten Wynants suit Barredo de Quick-Step à Rabobank[2],[6]. Theo Bos fait son retour dans la structure néerlandaise[n 1]. Il est accompagné de l'Australien champion du monde sur route espoirs 2010 Michael Matthews[5] qui signe son premier contrat professionnel[2],[7],[8]. Matti Breschel arrive en provenance du Team Saxo Bank[6]. Enfin deux coureurs néerlandais arrivent dans l'équipe en provenance de la réserve Rabobank Continental : Tom-Jelte Slagter et Coen Vermeltfoort[2],[5],[6].

Arrivées Équipe 2010
  Carlos Barredo Quick Step
  Theo Bos Cervélo Test
  Matti Breschel Saxo Bank
  Michael Matthews Jayco-Skins
  Luis León Sánchez Caisse d'Épargne
  Tom-Jelte Slagter Rabobank Continental
  Coen Vermeltfoort Rabobank Continental
  Maarten Wynants Quick Step
Départs Équipe 2011
  Mauricio Ardila Geox-TMC
  Dmitry Kozontchuk Geox-TMC
  Denis Menchov Geox-TMC
  Koos Moerenhout retraite
  Nick Nuyens Saxo Bank-Sungard
  Joost Posthuma Leopard-Trek
  Kai Reus année sabbatique[n 2]
  Tom Stamsnijder Leopard-Trek

ObjectifsModifier

Rabobank fait partie des quatre premières équipes dont les licences ProTour sont renouvelées en novembre 2010[10]. Le départ de Denis Menchov pour Geox-TMC oblige la formation néerlandaise à s'organiser différemment pour les grands tours. Robert Gesink a ainsi un rôle plus important dans l'équipe en vue du Tour de France[5]. Le recrutement de Luis León Sánchez s'inscrit également dans l'objectif d'obtenir des résultats sur les grands tours[6],[11]. Ces deux coureurs sont également attendus dans les classiques ardennaises[2],[5]. L'arrivée de Matti Breschel s'inscrit dans l'optique d'obtenir des résultats sur les classiques flandriennes[5],[11]. Pour les arrivées au sprint, Rabobank compte sur Óscar Freire, Graeme Brown et les recrues Theo Bos et Michael Matthews[5],[6]. D'autres coureurs comme Lars Boom ou Bauke Mollema sont également attendus en haut des classements[5],[6].

Déroulement de la saisonModifier

Début de saisonModifier

Rabobank obtient sa première victoire en 2011 grâce à Lars Boom qui s'impose lors du championnat des Pays-Bas de cyclo-cross pour la cinquième fois consécutive le 9 janvier[12]. Quelques jours plus tard, le UCI World Tour commence par le Tour Down Under. L'Australien Michael Matthews en profite pour remporter sa première victoire avec Rabobank lors de la troisième étape[13]. Matthews termine quatrième du classement final juste devant son équipier Laurens ten Dam[14]. Ces résultats permettent à Rabobank de pointer en tête du classement par équipes du World Tour à la fin janvier[15].

Début février, Lars Boom remporte le prologue du Tour du Qatar devant Fabian Cancellara, le champion du monde du contre-la-montre[16]. Theo Bos obtient lui plusieurs places d'honneur lors d'arrivées au sprint[17]. La semaine suivante, Bos s'impose à deux reprises au sprint lors des trois premières étapes du Tour d'Oman[18]. Il bat ainsi Mark Cavendish lors de la première étape[17] puis Daniele Bennati dans la troisième. Robert Gesink gagne ensuite la quatrième étape et prend la tête du classement général[18]. Il accentue son avantage en remportant la cinquième étape, un contre-la-montre comportant deux ascensions[19] et remporte la victoire finale avec plus d'une minute d'avance sur le deuxième, Edvald Boasson Hagen[20]. Óscar Freire s'impose au sprint lors de deux étapes consécutives du Tour d'Andalousie les 23 et 24 février[21].

Classiques flandriennes et ardennaisesModifier

Attendu sur les classiques flandriennes, Matti Breschel ne peut y participer en raison de douleurs à un genou qui le handicapent depuis la fin de la saison 2010. Il se fait opérer de ce genou en mars[22]. En son absence, Sebastian Langeveld remporte dès la fin février le Circuit Het Nieuwsblad, la première des classiques du Nord[23]. Le 16 mars, Graeme Brown est troisième de Nokere Koerse[24]. Trois jours plus tard, tenant du titre, Óscar Freire est le premier Rabobank de Milan-San Remo mais avec une 94e place[25]. La semaine suivante, Bram Tankink est cinquième du Grand Prix E3[26] et Lars Boom neuvième de Gand-Wevelgem[27].

Sebastian Langeveld est à la lutte pour la victoire jusqu'aux trois derniers kilomètres du Tour des Flandres qu'il finit en cinquième position le 3 avril[28]. La semaine suivante, Maarten Tjallingii monte sur le podium de Paris-Roubaix. Faisant en effet partie quatre coureurs restant de l'échappée du jour à l'entrée du secteur pavé du Carrefour de l'Arbre, avec Johan Vansummeren, Grégory Rast et Lars Ytting Bak, il suit un temps Vansummeren quand celui-ci attaque dans ce secteur pavé avant de lâcher prise. Tjallingii est dépassé dans les derniers instants de la course par Fabian Cancellara et se classe finalement troisième[29],[30]. Bram Tankink obtient ensuite une nouvelle cinquième place, cette fois-ci lors de la Flèche brabançonne[26].

L'Amstel Gold Race, seule classique néerlandaise du calendrier se déroulant le 17 avril, est un objectif important pour l'équipe Rabobank. Pour contrer le favori et tenant du titre Philippe Gilbert, la formation néerlandaise compte notamment sur Robert Gesink[31],[32]. Rabobank se montre en effet pendant la course, l'équipe provoque une scission du peloton à l'entame du dernier tiers de course et deux de ses coureurs attaquent sans succès. Philippe Gilbert s'impose. Les Rabobank sont trois dans les 10 premiers : Óscar Freire est sixième, Robert Gesink neuvième et Paul Martens dixième[33]. Trois jours plus tard, Martens est de nouveau dixième, cette fois-ci sur la Flèche wallonne remportée par Gilbert au sommet du Mur de Huy[34]. Le 24 avril, Gilbert remporte Liège-Bastogne-Liège. Paul Martens et Óscar Freire sont respectivement treizième et quinzième, à 43 secondes du coureur belge[35]. Le lendemain, Michael Matthews remporte le Tour de Cologne[36].

Courses par étapes du printempsModifier

Sur les courses par étapes, Michael Matthews remporte une étape début mars lors du Tour de Murcie[7]. Quelques jours plus tard, Rabobank remporte le contre-la-montre par équipes de Tirreno-Adriatico[n 3]. Robert Gesink prend la tête de l'épreuve durant une journée[38] avant de finir deuxième du classement général final le 15 mars, seulement devancé par Cadel Evans après la dernière étape disputée en contre-la-montre remportée par Fabian Cancellara devant Lars Boom[39]. La même semaine, Bauke Mollema finit neuvième de Paris-Nice. Mollema enchaîne en mars par une dixième place lors du Tour de Catalogne[40].

Début avril, Óscar Freire, initialement premier, est déclassé de la cinquième étape du Tour du Pays basque pour avoir bénéficié d'une poussette interdite de la part de son équipier Luis León Sánchez. La victoire revient à l'Italien Francesco Gavazzi[41]. Robert Gesink est troisième du classement général de l'épreuve basque à 47 secondes du vainqueur, Andreas Klöden[42]. Bauke Mollema obtient ensuite une deuxième place derrière Xavier Tondo lors du Tour de Castille-et-León[40]. À la fin du mois, Rabobank obtient une place d'honneur sur le Tour de Romandie grâce à Pieter Weening qui est sixième du classement final[43].

Du Giro au Tour de FranceModifier

 
Luis León Sánchez, champion d'Espagne du contre-la-montre.

Robert Gesink aborde le Tour de France comme leader de sa formation et a comme objectif d'être « près du podium »[44]. Cependant, plusieurs coureurs de l'équipe dont Gesink sont victimes de chutes lors de la première semaine de course[45],[46]. Gesink ne peut donc suivre le rythme des meilleurs coureurs et se classe trente-troisième du Tour et premier coureur de son équipe[46]. Rabobank obtient une victoire d'étape grâce à Luis León Sánchez lors de la neuvième étape[46].

Du Tour de France au Tour d'EspagneModifier

 
Bauke Mollema en 2011.

Bauke Mollema obtient plusieurs places d'honneur lors de la première semaine du Tour d'Espagne. Ces places lui permettent d'endosser le maillot rouge de leader au terme de la neuvième étape où il est seulement devancé par Daniel Martin[47]. Il ne garde la tête de la Vuelta qu'une journée, Christopher Froome s'emparant du maillot rouge au terme d'un contre-la-montre de 47 kilomètres[48]. Mollema reste dans le haut du classement lors des étapes suivantes et est finalement quatrième du classement final[49]. Sa régularité lui permet de remporter le classement par points. Deuxième à égalité avec Joaquim Rodríguez au départ de la dernière étape, il se mêle au sprint massif final et sa neuvième place d'étape lui permet de marquer les points nécessaires pour devancer le coureur espagnol[49],[50].

Fin de saisonModifier

Coureurs et encadrement techniqueModifier

EffectifModifier

Cycliste Date de naissance Nationalité Équipe 2010
Carlos Barredo   Espagne Quick Step
Lars Boom   Pays-Bas Rabobank
Theo Bos   Pays-Bas Cervélo Test
Matti Breschel   Danemark Saxo Bank
Graeme Brown   Australie Rabobank
Stef Clement   Pays-Bas Rabobank
Rick Flens   Pays-Bas Rabobank
Óscar Freire   Espagne Rabobank
Juan Manuel Gárate   Espagne Rabobank
Robert Gesink   Pays-Bas Rabobank
Steven Kruijswijk   Pays-Bas RabobanK
Sebastian Langeveld   Pays-Bas Rabobank
Tom Leezer   Pays-Bas Rabobank
Paul Martens   Allemagne Rabobank
Michael Matthews   Australie Jayco-Skins
Bauke Mollema   Pays-Bas Rabobank
Grischa Niermann   Allemagne Rabobank
Luis León Sánchez   Espagne Caisse d'Épargne
Tom-Jelte Slagter   Pays-Bas Rabobank Continental
Bram Tankink   Pays-Bas Rabobank
Laurens ten Dam   Pays-Bas Rabobank
Maarten Tjallingii   Pays-Bas Rabobank
Jos van Emden   Pays-Bas Rabobank
Dennis van Winden   Pays-Bas Rabobank
Coen Vermeltfoort   Pays-Bas Rabobank Continental
Pieter Weening   Pays-Bas Rabobank
Maarten Wynants   Belgique Quick Step
Stagiaire Date de naissance Nationalité Équipe 2011
Jetse Bol   Pays-Bas Rabobank Continental
Marc Goos   Pays-Bas Rabobank Continental

EncadrementModifier

Bilan de la saisonModifier

VictoiresModifier

Sur routeModifier

Date Course Pays Classe Vainqueur
20/01/2011 3e étape du Tour Down Under   Australie 01 WT   Michael Matthews
06/02/2011 Prologue du Tour du Qatar   Qatar 05 2.1   Lars Boom
15/02/2011 1re étape du Tour d'Oman   Oman 05 2.1   Theo Bos
17/02/2011 3e étape du Tour d'Oman   Oman 05 2.1   Theo Bos
18/02/2011 4e étape du Tour d'Oman   Oman 05 2.1   Robert Gesink
19/02/2011 5e étape du Tour d'Oman   Oman 05 2.1   Robert Gesink
20/02/2011 Classement général du Tour d'Oman   Oman 05 2.1   Robert Gesink
23/02/2011 4e étape du Tour d'Andalousie   Espagne 05 2.1   Óscar Freire
24/02/2011 5e étape du Tour d'Andalousie   Espagne 05 2.1   Óscar Freire
26/02/2011 Circuit Het Nieuwsblad   Belgique 04 1.HC   Sebastian Langeveld
04/03/2011 1re étape du Tour de Murcie   Espagne 05 2.1   Michael Matthews
09/03/2011 1re étape de Tirreno-Adriatico   Italie 01 WT   Rabobank
25/04/2011 Tour de Cologne   Allemagne 06 1.1   Michael Matthews
11/05/2011 5e étape du Tour d'Italie   Italie 01 WT   Pieter Weening
05/06/2011 Prologue du Critérium du Dauphiné   France 01 WT   Lars Boom
05/06/2011 Tour de Rijke   Pays-Bas 06 1.1   Theo Bos
10/06/2011 Prologue du Delta Tour Zeeland   Pays-Bas 05 2.1   Jos van Emden
16/06/2011 6e étape du Tour de Suisse   Suisse 01 WT   Steven Kruijswijk
22/06/2011 Championnat des Pays-Bas du contre-la-montre   Pays-Bas 09 CN   Stef Clement
24/06/2011 Championnat d'Espagne du contre-la-montre   Espagne 09 CN   Luis León Sánchez
10/07/2011 9e étape du Tour de France   France 01 WT   Luis León Sánchez
07/08/2011 6e étape du Tour du Danemark   Danemark 03 2.HC   Theo Bos
19/08/2011 Dutch Food Valley Classic   Pays-Bas 06 1.1   Theo Bos
13/09/2011 3e étape du Tour de Grande-Bretagne   Royaume-Uni 05 2.1   Lars Boom
16/09/2011 6e étape du Tour de Grande-Bretagne   Royaume-Uni 05 2.1   Lars Boom
18/09/2011 Classement général du Tour de Grande-Bretagne   Royaume-Uni 05 2.1   Lars Boom

En cyclo-crossModifier

Date Course Pays Classe Vainqueur
09/01/2011 Championnat des Pays-Bas de cyclo-cross   Pays-Bas 04 CN   Lars Boom

Résultats sur les courses majeuresModifier

Les tableaux suivants représentent les résultats de l'équipe dans les principales courses du calendrier international (les cinq classiques majeures et les trois grands tours). Pour chaque épreuve est indiqué le meilleur coureur de l'équipe, son classement ainsi que les accessits glanés par Rabobank sur les courses de trois semaines.

ClassiquesModifier

Classique Milan-San Remo Tour des Flandres Paris-Roubaix Liège-Bastogne-Liège Tour de Lombardie
Coureur (classement) Óscar Freire (94e) Sebastian Langeveld (5e) Maarten Tjallingii (3e) Paul Martens (13e) Carlos Barredo (23e)

Grands toursModifier

Grand tour Tour d'Italie Tour de France Tour d'Espagne
Coureur (classement) Steven Kruijswijk (8e) Robert Gesink (33e) Bauke Mollema (4e)
Accessits 1 victoire d'étape
(Pieter Weening)
1 victoire d'étape et classement par points
(Luis León Sánchez)
-

Classement UCIModifier

L'équipe Rabobank termine à la neuvième place du World Tour avec 687 points[51]. Ce total est obtenu par l'addition des points des cinq meilleurs coureurs de l'équipe au classement individuel que sont Robert Gesink, 17e avec 222 points, Bauke Mollema, 22e avec 190 points, Steven Kruijswijk, 33e avec 128 points, Michael Matthews, 63e avec 74 points, et Laurens ten Dam, 64e avec 73 points[52],[53].

Rang Coureur Points
17   Robert Gesink 222
22   Bauke Mollema 190
33   Steven Kruijswijk 128
63   Michael Matthews 74
64   Laurens ten Dam 73
69   Maarten Tjallingii 70
73   Luis León Sánchez 64
75   Carlos Barredo 60
79   Pieter Weening 56
85   Sebastian Langeveld 50
87   Jos van Emden 50
95   Óscar Freire 38
129   Lars Boom 20
154   Paul Martens 8
186   Graeme Brown 4
190   Theo Bos 3
208   Matti Breschel 1
226   Rick Flens 1

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Bos a commencé sa carrière sur route dans l'équipe réserve de Rabobank, Rabobank Continental.
  2. Reus met sa carrière entre parenthèses en septembre 2010, il annonce son retour à la compétition en juin 2011 et s'engage dans l'équipe Cyclingteam de Rijke[9].
  3. L'équipe comprend huit coureurs : Óscar Freire, Lars Boom, Rick Flens, Robert Gesink, Sebastian Langeveld, Tom Leezer, Bram Tankink et Maarten Wynants[37].

RéférencesModifier

  1. Stéphane Thirion, « Le vélo, une affaire de sponsors et de mécènes », sur archives.lesoir.be,
  2. a b c d e f g h et i « Présentation d'équipe de Rabobank pour 2011 », sur velowire.com,
  3. (en) Shane Stokes, « Top Dutch talent Kai Reus leaves Rabobank and quits cycling », sur velonation.com,
  4. Jerome Christiaens, « Menchov : « Cette équipe va faire peur » », sur velochrono.fr,
  5. a b c d e f g et h Baptiste Bouthier, « Equipes 2011 : Rabobank », sur velochrono.fr,
  6. a b c d e f et g Nicolas Gréno, « Présentation des équipes 2011 : Rabobank », sur culturesport.info,
  7. a et b « Matthews gagne à Murcie », sur rtbf.be,
  8. (en) Chris Graetz, « Matthews moves into overall lead with win », sur cyclingnews.com,
  9. « Kai Reus de retour dans le peloton après un an d'absence », sur sudpresse.be,
  10. Alexandre Philippon, « Pro Tour : Avec AG2R, sans Cofidis ni Geox », sur velochrono.fr,
  11. a et b Laurent Vergne, « Rabobank, le nouveau visage », sur eurosport.fr,
  12. Alexandre Philippon, « Ch. des Pays-Bas cyclo-cross : Boom tient son rang », sur velochrono.fr,
  13. Alexandre Philippon, « Tour Down Under #3 : Bling maître de Stirling », sur velochrono.fr,
  14. (en) Les Clarke, « Swift and Henderson head Sky quinella », sur cyclingnews.com,
  15. Alexandre Mignot, « L'UCI annonce les premiers classements », sur cyclismactu.net,
  16. « Victoire de Boom », sur eurosport.fr,
  17. a et b Alexandre Mignot, « Theo Bos : "J'ai pu lancer très fort" », sur cyclismactu.net,
  18. a et b « Gesink fait coup double au Tour d'Oman », sur rtbf.be,
  19. (en) « Gesink thunders to time trial victory », sur cyclingnews.com,
  20. (en) « Cavendish gets off the mark in Mattrah », sur cyclingnews.com,
  21. Alexandre Mignot, « Freire enchaîne, Irizar vainqueur final », sur cyclismactu.net,
  22. Alexandre Philippon, « Breschel, opéré au genou, voit le bout du tunnel », sur velochrono.fr,
  23. Eurosport avec AFP, « La plus belle de Langeveld », sur eurosport.fr,
  24. (en) « Steegmans wins Nokere-Koerse », sur cyclingnews.com,
  25. (it)[PDF]« Minano-Sanremo 2011 », sur gazzetta.it,
  26. a et b (en) « CQ - TANKINK Bram », sur cqranking.com (consulté le 1er novembre 2011)
  27. Alexandre Philippon, « Gand-Wevelgem : Boonen au bout du suspense », sur velochrono.fr,
  28. Baptiste Bouthier, « Tour des Flandres : Nuyens bourreau de Chavanel », sur velochrono.fr,
  29. Laurent Vergne, « Van Summeren, comme un grand ! », sur eurosport.fr,
  30. Alexandre Philippon, « Tjallingii : « C’est tout simplement incroyable » », sur velochrono.fr,
  31. (en) Stephen Farrand, « The Ardennes kick off in the Netherlands », sur cyclingnews.com,
  32. Alexandre Rolin, « Présentation de l'Amstel Gold Race », sur cyclismactu.net,
  33. Alexandre Philippon, « Amstel Gold Race : Gilbert fait le doublé », sur velochrono.fr,
  34. J.Helguers, « Gilbert intouchable dans le Mur », sur rtbf.be,
  35. (en) Brecht Decaluwé, « Gilbert the great! », sur cyclingnews.com,
  36. « Tour de Cologne : Matthews apprend vite », sur sports.fr,
  37. (en) Stephen Farrand, « Rabobank dominant in Tirreno-Adriatico team time trial », sur cyclingnews.com,
  38. Eurosport avec AFP, « Gesink au pouvoir », sur eurosport.fr,
  39. Eurosport, « Evans, roi d'Italie », sur eurosport.fr,
  40. a et b (en) « CQ - MOLLEMA Bauke », sur cqranking.com (consulté le 1er novembre 2011)
  41. Eurosport-AFP, « Freire déclassé, Gavazzi en profite », sur eurosport.fr,
  42. J.Helguers avec Belga, « Klöden gagne le Tour du Pays Basque », sur rtbf.be,
  43. Alexandre Philippon, « Weening : « La meilleure défense, l’attaque » », sur velochrono.fr,
  44. Laurent Vergne, « Un boulevard pour Gesink », sur eurosport.fr,
  45. « Gesink: "J'ai serré les dents" », sur eurosport.fr,
  46. a b et c Laurent Vergne, « Sky avait de la ressource », sur eurosport.fr,
  47. Laurent Vergne, « Les surprises de la Covatilla », sur eurosport.fr,
  48. Fabien Madigou, « Martin écrase le chrono », sur eurosport.fr,
  49. a et b Renaud Breban, « Bauke Mollema en vert : "C'est un peu dingue" », sur cyclismactu.net,
  50. (en) Stephen Farrand, « Mollema takes Vuelta points jersey in Madrid », sur cyclingnews.com,
  51. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2011 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 18 décembre 2013)
  52. (en) « WorldTour Ranking - Team - 17 Oct 2011 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 18 décembre 2013)
  53. (en) « UCI World - Tour Ranking - 2011 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 18 décembre 2013)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :