Ouvrir le menu principal

Adolphe de Nassau

roi du Saint-Empire (1292-1298), comte de Nassau (1276-1298)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Adolphe de Nassau (homonymie).
Adolphe de Nassau
Adolf von nassau montanus.JPG
Fonction
Roi des Romains
-
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Sépulture
Activités
Famille
Père
Mère
Adelaide de Katzenelnbogen (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Diether de Nassau (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Mathilde de Nassau (en)
Robert V de Nassau (d)
Gerlier Ier de Nassau
Valeran III de Nassau (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Armoiries empereur Adolphe de Nassau.svg
blason
signature d'Adolphe de Nassau
signature


Adolphe de Nassau, (né avant 1250 - mort le à Göllheim), est un empereur du Saint-Empire qui régna de 1292 à 1298. Il fut comte de Nassau-Wiesbaden, comte de Nassau-Weilburg, comte de Nassau-Idstein de 1276 à 1298.


BiographieModifier

Lors de son élection Adolphe de Nassau fut soutenu par Venceslas II de Bohême, l'archevêque de Cologne Siegfried de Westerburg et l'archevêque de Mayence Gerhard II von Eppstein. Il succéda au roi Rodolphe Ier qui n'a pas su imposer son propre fils Albert Ier.

 
La mort d'Adolf von Nassau par Simon, Coblence, 1829

Adolphe de Nassau n'était guère connu lorsqu'il fut élu le , roi des Romains. Il se fit couronner à Aix-la-Chapelle le .

N'ayant pas tenu les nombreuses promesses qu'il avait faites aux grands électeurs, il fut déposé par la diète de Mayence le . Albert Ier (ou Albrecht Ier), élu à sa place, gagna la bataille de Göllheim, près de Worms le , au cours de laquelle Adolphe mourut de faim[1].

Il fut inhumé dans le monastère d'Eberbach, puis en 1309 en la cathédrale de Spire.

FamilleModifier

Fils du comte Valéran II de Nassau et d'Adélaïde von Katzenelnbogen.

En 1271, il épousa Imagina d' Isembourg-Limbourg (décédée après 1313), fille du comte Gerlier Ier d'Isemburg-Limburg.

Huit enfants sont nés de cette union :


Notes et référencesModifier

  1. Henry Bogdan, Histoire des Habsbourg des origines à nos jours, Perrin 2002, p.32

Liens externesModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :