Royaume de Slavonie

Royaume de Slavonie
(hr) Kraljevina Slavonija
(hu) Szlavón Királyság
(de) Königreich Slawonien

16991868

Drapeau Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
Le royaume de Slavonie et les Confins militaires en 1751.
Informations générales
Statut Royaume
- pays de la couronne de Hongrie au sein de la monarchie de Habsbourg
- Terre de la Couronne de l'Drapeau de l'Autriche Empire d'Autriche (à partir de 1804)
Capitale Osijek
Langue Latin
Religion Catholique, orthodoxe
Monnaie Florin
Histoire et événements
Traité de Karlowitz
Proclamation de l'empire d'Autriche
Compromis croato-hongrois

Entités précédentes :

Le royaume de Slavonie (en croate : Kraljevina Slavonija ; en hongrois : Szlavón Királyság ; en serbe : Краљевина Славонија ; en allemand : Königreich Slawonien ; en latin : Regnum Sclavoniae) était un territoire faisant partie de la monarchie de Habsbourg puis de l'empire d'Autriche.

Fondé à la suite de la guerre austro-turque de 1683-1699, il incluait les régions reconquises de Slavonie et de Syrmie. La partie méridionale de ces régions faisait partie des Confins militaires. La capitale du royaume était Osijek.

TerritoireModifier

 
Le royaume de Slavonie en 1849.

Le royaume de Slavonie s'étendait entre les cours inférieurs de la Save et de la Drave jusqu'au Danube. Il était limité, au nord de la Drave, par le royaume de Hongrie. Au sud, la Slavonie militaire, qui s'étendait jusqu'à la Save, la séparait de l'Empire ottoman. À l'ouest, la Croatie militaire la séparait du royaume de Croatie.

HistoireModifier

Au XVIe siècle, au cours de guerres turques, les régions de Slavonie et de Syrmie à l'est de Zagreb sont devenus parties intégrantes de l'Empire ottoman. Après l'échec du second siège de Vienne en 1683, au cours de la cinquième guerre austro-turque, l'armée de l'empereur Léopold Ier reconquiert ces terres. Le royaume de Slavonie est créé à partir de territoires cédés aux Habsbourg par l'Empire ottoman lors de la paix de Karlowitz signé le . Léopold a pris le titre de « roi en Sclavonie » ; la désignation Slavonie apparut au XVIIIe siècle.

La partie méridionale, le long de la frontière turque, est placée sous administration des Confins militaires. Le généralat du banat de Slavonie a été établi en 1702, subdivisés en trois régiments à Gradiška, Brod et Petrovaradin. Afin de coloniser les domaines ravagés par la guerre, le gouvernement faisait appel à un grand nombre de Wehrbauern venant de tous les pays de la monarchie.

 
magnat slavonien, illustration du XVIIIe siècle.

Du point de vue du droit public, le royaume de Slavonie faisait partie intégrante des pays de la couronne de Hongrie. En 1745, sous le règne de l'impériatrice Marie-Thérèse, il est placé sous une administration civile subordonnée au « royaume triunitaire de Dalmatie, Croatie et Slavonie », renommé « royaume d'Illyrie » de 1767 à 1777, tout en restant fortement autonome. En 1804, la Slavonie devient un pays constitutif de l'empire d'Autriche.

À la suite de la révolution autrichienne de 1848, la demande d'autonomie accrue revendiquée par les terres de la couronne autrichienne a conduit à l'adoption du Diplôme d'octobre par l'empereur François-Joseph Ier entraînant des années de négociations sur le statut juridique de la Croatie et de la Slavonie. Finalement, sous le dispositions du Compromis croato-hongrois conclu en 1868, ces deux pays et les territoires militaires avoisinants sont unis pour former le royaume de Croatie-Slavonie au sein des pays de la Couronne de saint Étienne.

SubdivisionsModifier

En 1747, le royaume de Slavonie fut divisé en trois comitats :

Les comitats de Slavonie étaient représentés tant à la diète de Croatie (Sabor) qu'à l'assemblée hongroise.