Ouvrir le menu principal

Iga Świątek

joueuse de tennis polonaise

Iga Świątek
Image illustrative de l’article Iga Świątek
Iga Świątek à Roland-Garros 2018.
Carrière professionnelle
2018
Nationalité Drapeau de la Pologne Pologne
Naissance (18 ans)
Varsovie
Taille 1,76 m (5 9)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneur Piotr Sierzputowski
Gains en tournois 675 189 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 1
Meilleur classement 49e (19/08/2019)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 449e (09/09/2019)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/32 1/8 1/64 1/32
Double 1/16
Mixte 1/8 - - -

Iga Świątek, née le à Varsovie, est une joueuse de tennis polonaise, professionnelle depuis 2018.

Sommaire

CarrièreModifier

2016-2017, des débuts prometteursModifier

Iga Świątek remporte en octobre 2016 le premier tournoi professionnel qu'elle dispute à Stockholm où elle a été invitée à jouer les qualifications. L'année suivante, elle ne participe qu'à quatre tournois seniors mais en remporte deux à Bergame[1] et Győr. Parallèlement, elle progresse sur le circuit ITF Junior où elle s'impose à Traralgon en janvier 2017 en simple comme en double, puis atteint la finale de l'Open d'Australie en double et celle du Trofeo Bonfiglio en simple. Elle est ensuite quart de finaliste à Roland-Garros comme en 2016.

2018 - Wimbledon : premier titre majeur en juniorModifier

Absente du circuit pendant plus de 6 mois en raison d'une blessure à la cheville droite[2], elle réapparait en équipe nationale polonaise à l'occasion des rencontres de Fed Cup en zone européenne. Elle signe ensuite deux nouveaux succès sur des tournois ITF en Égypte et au tournoi de Pelham sans perdre un set et en sortant une nouvelle fois des qualifications.
Début mai 2018, elle atteint les demi-finales à Charleston, tournoi doté de 80 000 $, grâce à des victoires sur Mariana Duque Mariño et Irina Falconi[3]. Elle retourne sur le circuit junior à l'occasion de Roland-Garros où elle parvient en demi-finale, battue par Caty McNally. Elle remporte néanmoins l'épreuve du double avec cette dernière[4]. Lors du tournoi de Wimbledon, elle bénéficie d'une exemption spéciale lui permettant de disputer directement le tableau principal en raison de son bon classement WTA. Elle élimine la n°1 mondiale Whitney Osuigwe au premier tour puis se qualifie facilement pour la finale où elle dispose de la Suissesse Leonie Küng (6-4, 6-2)[5].
Elle s'illustre aux Jeux olympiques de la jeunesse à Buenos Aires en remportant la médaille d'or en double au côté de la Slovène Kaja Juvan.

2019 - première finale WTA, 1/8e à Roland Garros, entrée dans le top 50 à 18 ansModifier

Pour son premier Majeur, après avoir passé les qualifications de l'Open d'Australie, elle parvient à franchir le premier tour en battant la Roumaine Ana Bogdan (124e mondiale) en trois sets (6-3, 3-6, 6-4) mais chute brutalement contre la 30e mondiale, l'Italienne Camila Giorgi au second tour (2-6, 0-6).

Le 18 février, sortie des qualifications de l'Open de Hongrie à Budapest, elle bat au premier tour la Serbe Olga Danilović, 118e mondiale, en deux sets secs (6-3, 6-0) mais chute au tour suivant contre la tête de série no 1, la Belge Alison Van Uytvanck, 52e mondiale, dans un match accroché (4-6, 5-7).

Le 8 avril, elle intègre directement le tableau final de l'Open de Suisse, à Lugano. Au premier tour, elle dispose facilement de l'Ukrainienne Katarina Zavatska (119e mondiale), en deux sets (6-3, 6-0) puis elle bat la 46e mondiale, la Slovaque Viktória Kužmová dans un match accroché et décousu (6-3, 3-6, 6-2) pour s'ouvrir les quarts de finale. Elle y bat une autre tête de série (no 8), la Biélorusse Vera Lapko, 65e mondiale, en trois sets (4-6, 6-4, 6-1) puis corrige Kristýna Plíšková (6-0, 6-1) pour atteindre sa première finale sur le circuit WTA. Elle y rencontre, dans un froid polaire et sous des averses de pluie, la Slovène Polona Hercog, de dix ans son aînée, qui remporte le match en trois sets (3-6, 6-3, 3-6). À l'issue de ce tournoi, elle obtient son meilleur classement en carrière, gagnant encore 27 places, pour atteindre la 88e place. Elle reprend le 27 avril au tournoi de Prague en devant passer par les qualifications. Après deux premiers tours maîtrisés, elle doit batailler trois sets face à l'Allemande Tamara Korpatsch (6-3, 3-6, 6-3) pour intégrer le tableau final. Après deux heures de récupération, elle enchaîne contre la Tchèque Karolína Muchová, 106e mondiale, ayant bénéficié d'une invitation mais elle s'incline en trois sets (6-4, 1-6, 4-6) en ayant joué six sets dans la journée. Inscrite en double aux côtés d'Alicja Rosolska, grande spécialiste de la discipline, elles affrontent en huitièmes de finale, la paire Viktória Kužmová / Anna Kalinskaya contre qui elles s'inclinent en trois sets (5-7, 7-66, [11-13]) malgré deux balles de match dans le super tie-break.

Pour la deuxième levée du Grand Chelem, elle débute son tournoi de Roland-Garros, en battant au premier tour la jeune Française âgée de seize ans, non classée WTA et bénéficiant d'une invitation, Selena Janicijevic, en deux sets secs (6-3, 6-0). Au tour suivant, elle dispose sur le même score de la tête de série no 16, la Chinoise Wang Qiang (6-3, 6-0). En seizième de finale, nouvelle exploit : elle bat la Portoricaine Monica Puig, championne olympique en titre (0-6, 6-3, 6-3), pour se qualifier pour la première fois pour un huitième de finale d'un Majeur. Face à la tenante du titre, la Roumaine Simona Halep, elle passe totalement à côté de son match et s'incline en 45 minutes (1-6, 0-6). Mais cela lui permet, le lundi 10 juin, d'être 67e au classement WTA, un bond de 37 places ! Le 17 juin elle pointe à la 65e place, alors qu'elle gagne son troisième tour des qualifications contre l'Américaine Bernarda Pera (2-6, 7-66, 6-4), 93e mondiale mais récente demi-finaliste du tournoi de Prague et intègre le tableau finale du tournoi de Brimingham, après avoir battu au premier tour l'Italienne Marina Trevisan (6-3, 6-4) puis l'Australienne Destanee Aiava (6-7, 6-3, 6-3). En seizième de finale, elle est sévèrement corrigée par la Lettonne Jeļena Ostapenko en deux sets secs (0-6, 2-6) mais la bonne nouvelle est venue de Londres, où elle a reçu une invitation[6] pour intégrer directement le grand tableau du tournoi de Wimbledon. Pour préparer le troisième Majeur de la saison, elle s'inscrit au tournoi d'Eastbourne mais chute, le 21 juin, dès les qualifications, contre l'Australienne Samantha Stosur (0-6, 3-6).

À Wimbledon, elle perd dès le premier tour contre la Suissesse Viktorija Golubic (2-6, 63-7).

Après une période d'entraînement, elle reprend sur dur au tournoi de Washington où elle bat au premier tour la Tunisienne Ons Jabeur, 59e mondiale dans un long match accroché (4-6, 6-4, 6-4). Au second tour, elle perd face à la future gagnante du tournoi, l'Américaine Jessica Pegula, 79e mondiale, en trois sets (7-5, 4-6, 1-6). Elle enchaîne avec les qualifications de la Coupe Rogers à Montréal : au premier tour elle bat l'Américaine Shelby Rogers (6-4, 7-5), puis l'Anglaise Heather Watson (6-4, 6-2) et entre dans le tableau final. En 32e de finale elle bat l'Australienne Ajla Tomljanovic (4-1, ab.) puis se défait en seizième de la Danoise Caroline Wozniacki (1-6, 6-3, 6-4) avant de perdre en huitième contre la numéro 2 mondiale, la Japonaise Naomi Osaka (64-7, 4-6). Dès le lendemain, elle poursuit avec les qualifications du Premier 5 de Cincinnati où elle bat au premier tour l'Ukrainienne Kateryna Koslova (6-2, 6-7, 6-4) puis enchaîne avec la Chinoise Wang Yafan (6-3, 3-6, 6-4) et entre dans le tableau final pour s'offrir la Française Caroline Garcia (7-61, 6-1) avant de perdre en seizième de finale contre la Lettone Anett Kontaveit (4-6, 62-7). Cette belle série lui permet d'atteindre la 49e place au classement WTA du 16 août, son meilleur classement.

Pour le dernier Majeur de l'année, l'US Open, elle entre directement dans le grand tableau : en 64e de finale, elle corrige la Croate Ivana Jorovic (6-0, 6-1) mais cède dès le second tour face à la Lettone et tête de série n°12 Anastasija Sevastova (6-3, 1-6, 3-6).

PalmarèsModifier

Titre en simple damesModifier

Aucun

Finale en simple damesModifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
1 08-04-2019 Samsung Open presented by Cornèr, Lugano Intern'l 226 750 Terre (ext.)   Polona Hercog 6-3, 3-6, 6-3 Parcours

Titre en double damesModifier

Aucun

Finale en double damesModifier

Aucune

Parcours en Grand ChelemModifier

En simple damesModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2019 2e tour (1/32)   Camila Giorgi 1/8 de finale   Simona Halep 1er tour (1/64)   Viktorija Golubic 2e tour (1/32)   A. Sevastova

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double damesModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2019 2e tour (1/16)
  Magda Linette
  Hsieh Su-wei
  B. Strýcová

N.B. : le nom de la partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

En double mixteModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2019 2e tour (1/8)
  Łukasz Kubot
  B. Krejčíková
  Rajeev Ram

N.B. : le nom du partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours en « Premier Mandatory » et « Premier 5 »Modifier

Découlant d'une réforme du circuit WTA inaugurée en 2009, les tournois WTA « Premier Mandatory » et « Premier 5 » constituent les catégories d'épreuves les plus prestigieuses, après les quatre levées du Grand Chelem.

En simple damesModifier

Année Premier Mandatory Premier 5
Indian Wells Miami Madrid Pékin   Dubaï Rome Canada Cincinnati Wuhan
Doha
2019             3e tour (1/8)
  N. Osaka
2e tour (1/16)
  A. Kontaveit
 

Sous le résultat, l’ultime adversaire.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier