Ouvrir le menu principal

Camila Giorgi

joueuse de tennis italienne

Camila Giorgi
Image illustrative de l’article Camila Giorgi
Camila Giorgi à Wimbledon en 2018.
Carrière professionnelle
depuis 2006
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Naissance (27 ans)
Macerata
Taille 1,68 m (5 6)
Prise de raquette Droitière, revers à deux mains
Gains en tournois 3 517 172 $
Palmarès
En simple
Titres 2
Finales perdues 4
Meilleur classement 26e (22/10/2018)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/16 1/16 1/4 1/8
Double 1/32

Camila Giorgi, née le à Macerata, est une joueuse de tennis italienne.

Professionnelle depuis 2006, elle a atteint la 30e place mondiale du classement WTA en simple en 2015.

Sommaire

Carrière tennistiqueModifier

 
Camila Giorgi à Wimbledon, 2013.

Début de carrièreModifier

Née à Macerata d'un père argentin et entraîneur de tennis, Sergio Giorgi[1],[2], et mère italienne, Camila Giorgi commence le tennis à l'âge de cinq ans[3]. Elle dispute son premier match officiel le lors d'un tournoi ITF disputé en Azerbaïdjan[4]. A l'âge de douze ans, elle perd sa soeur, passionnée de tennis, décédée dans un accident de voiture[1].

Elle ne dispute de 2006 à juin 2011 aucun match en simple dans un tableau principal d'un tournoi WTA mais elle remporte quatre titres sur le circuit ITF en simple et perd deux autres finales[4]. C'est lors du tournoi de Wimbledon 2011 que Giorgi dispute son premier match de tableau principal d'un tournoi WTA. Après avoir remporté ses trois tours de qualification[5], Giorgi est battue au premier tour par Tsvetana Pironkova (6-2, 6-1)[4]. Quelques semaines plus tard, Giorgi échoue à se qualifier pour le tableau principal de l'US Open. Elle termine cette année 2011 à la 149e place.

Remportant son cinquième titre ITF en avril 2012, elle est éliminée à la fin du mois de mai au dernier tour des qualifications de Roland-Garros[4] mais elle se qualifie pour le simple de Wimbledon quelques semaines plus tard. Elle y domine Flavia Pennetta (6-4, 6-3), Anna Tatishvili (6-3, 6-1) puis Nadia Petrova (6-3, 7-66) pour atteindre les huitièmes de finale où elle s'incline contre Agnieszka Radwańska (6-2, 6-3)[6].

Elle a quelques victoires notables à son palmarès : contre la Française Marion Bartoli (tête de série no 1), au premier tour des Internationaux de Strasbourg en 2013 (en deux sets 6-3, 6-2). Elle est éliminée par la Canadienne Eugenie Bouchard au second tour. Mais également contre la Danoise Caroline Wozniacki, alors tête de série no 6 et 8e joueuse mondiale, au 3e tour de l'US Open 2013 (4-6, 6-4, 6-3). Elle est battue en 1/8 de finale par l'Italienne Roberta Vinci, tête de série no 10 (6-4, 6-2)[7].

2014Modifier

 
Camila Giorgi aux Internationaux de Strasbourg, mai 2014.
 
Camila Giorgi en août 2014.

Son année 2014 s'avère prometteuse puisqu'à Indian Wells, elle élimine successivement l'Allemande Andrea Petkovic (65-7, 6-3, 6-3), la Roumaine Sorana Cîrstea, 27e joueuse mondiale (7-63, 6-3) et la Russe Maria Sharapova, 5e joueuse mondiale (6-3, 4-6, 7-5)[8].

Elle continue sur sa lancée au tournoi de Katowice, où elle élimine au second tour l'Italienne Roberta Vinci (16e joueuse mondiale et tête de série no 2) (6-3, 67-7, 6-0) : belle revanche de l'US Open ! Elle se hisse ensuite en demi-finales où elle bat en deux sets Carla Suárez Navarro (17e joueuse mondiale et tête de série no 3) (7-62, 6-4). Néanmoins, elle s'incline quelques jours plus tard en finale contre la Française Alizé Cornet, tête de série numéro 4, (7-63, 5-7, 7-5).

Après une déception à l'Open de Madrid où elle ne parvient pas à se qualifier pour le tableau principal, elle commence sur les chapeaux de roue le tournoi de Rome, pour lequel elle bénéficie d'une wild-card, en éliminant au premier tour la Slovaque Dominika Cibulková, 10e joueuse mondiale et tête de série no 9 du tournoi (6-4, 7-62). Mais elle ne va pas plus loin car elle perd au second tour contre Christina McHale (qualifée) sur le score de (1-6, 6-3, 6-1).

Son parcours à Roland-Garros est assez bref puisqu'elle se fait battre par la Russe Svetlana Kuznetsova (tête de série no 27) dès le deuxième tour (7-65, 6-3). Cela lui permet néanmoins d'atteindre la 44e place mondiale son meilleur classement à cette date.

Après un parcours anodin à Birmingham (victoire par abandon sur une qualifiée et perte au second tour contre la Belge Kirsten Flipkens), elle pointe à la 42e place mondiale. Ensuite, elle continue à Eastbourne, sa moisson de tête de série en éliminant Victoria Azarenka, 8e joueuse mondiale et tête de série no 4 (4-6, 6-3, 7-5) mais il faut reconnaître que cette dernière est diminuée par des pépins physiques (forfait à Miami, Madrid et Roland-Garros). C'est sa quatrième victoire contre une joueuse du top 10. Encore irrégulière, elle laisse Caroline Wozniacki prendre sa revanche et l'emporter en quart de finale (67-7, 6-4, 6-2).

À Wimbledon, elle perd au deuxième tour contre l'Américaine Alison Riske (44e joueuse mondiale) (7-5, 6-2). C'est un peu décevant car en 2012 et 2013, elle était allée respectivement jusqu'en 1/8 et 1/16 de finale. Cela dit, elle continue de grappiller des places au classement WTA, puisqu'elle pointe désormais à la 40e place mondiale. Après être allée jusqu'en quart de finale au tournoi de Bad Gastein - ce qui lui permet d'atteindre son meilleur classement, à savoir 37e mondiale - son été continue modestement puisqu'elle est éliminée au premier tour de l'Open du Canada, et des tournois de Bastad et de Cincinnati. En revanche, à New Haven, elle se hisse jusqu'en demi-finale, en ayant éliminé la Danoise Caroline Wozniacki (12e joueuse mondiale) au deuxième tour (6-4, 6-2). À cette occasion, elle améliore son meilleur classement, à savoir 31e mondiale. À la suite de cela, elle enchaîne forfaits (Tokyo notamment) et contre-performances (perte aux premiers tours de l'US Open contre une qualifiée, de l'Open de Wuhan et de Pékin), et chute logiquement au classement à la 44e place mondiale. Elle se hisse ensuite en finale du tournoi de Linz en battant notamment l'Allemande Andrea Petkovic (16e mondiale et tête de série no 4) au premier tour (6-1,6-2). Elle finit sa saison par un quart de finale à l'Open de Moscou, en battant notamment l'Italienne Flavia Pennetta (tête de série no 3) au deuxième tour (7-64 6-4). Elle achève sa saison à la 34e place au classement WTA.

2015 : premier titre WTAModifier

Elle commence la saison 2015 par un quart de finale à Hobart et un troisième tour à l'Open d'Australie, battant au passage pour la troisième fois en quatre confrontations sa compatriote Flavia Pennetta (12e joueuse mondiale) au premier tour (4-6, 6-2, 6-3), ce qui lui fait retrouver son meilleur classement, la 31e place mondiale.

Elle permet à l'Italie de gagner un point en Fed Cup contre la France en battant à plates coutures Alizé Cornet (19e au classement WTA), sur le score de 6-4, 6-2. Mais l'Italie finit par s'incliner. Elle perd notamment son second simple face à Caroline Garcia (4-6, 6-0, 6-2).

Elle enchaîne avec un décevant premier tour à Anvers et un second tour à Dubaï, chaque fois stoppée par l'Espagnole Carla Suárez Navarro (17e joueuse mondiale) qu'elle a pourtant battue en avril 2014 sur la même surface lors de son beau tournoi de Katowice. Elle est ensuite battue dès son entrée en lice au tournoi d'Indian Wells. Elle chute logiquement de quelques places au classement WTA, où elle pointe à la 37e place. Elle fait ensuite un parcours moyen à Miami (3e tour, logiquement battue par Simona Halep, no 3, 6-4, 7-5). Après un excellent parcours à Katowice, où elle écarte notamment Agnieszka Radwańska, tête de série no 1 et no 9 au classement WTA, en demi-finale (6-4, 6-2), elle s'incline en finale, battue par la Slovaque Anna Schmiedlová, pourtant seulement 67e joueuse mondiale (6-4, 6-3). Cela ne la fait pas beaucoup progresser au classement car elle était déjà finaliste l'an passé. Elle est ensuite logiquement battue par Serena Williams en match de barrage de la Fed Cup. Elle fait une médiocre saison sur terre battue, puisqu'elle perd dès le premier tour aux tournois de Madrid et de Rome. Elle ne passe ensuite qu'un seul tour à Roland-Garros. Elle commence par contre la saison sur gazon sur les chapeaux de roue puisqu'elle acquiert son premier titre sur le circuit WTA à 's-Hertogenbosch en battant en finale la Suissesse Belinda Bencic (7-5, 6-3)[9]. Elle passe deux tours à Eastbourne et atteint le troisième tour à Wimbledon. Elle est stoppée par Caroline Wozniacki (no 5) sur le score sévère de 6-2, 6-2.

Sa saison sur dur est assez moyenne puisqu'elle est battue par sa compatriote Francesca Schiavone au second tour du tournoi d'Istanbul. Sa régularité lui permet néanmoins d'atteindre son meilleur classement à l'issue du tournoi (30e place mondiale). Elle ne dispute que deux tournois de la tournée américaine du mois d'Août : elle perd au second tour à Cincinnati et au premier à New Haven. Elle conclut cette tournée par un deuxième tour à l'US Open.

Elle fera une prestation moyenne dans la fin de saison asiatique : perte au second tour à Tokyo, huitième de finale à Wuhan (battant au second tour la suissesse Belinda Bencic, tête de série n°11 et 14e au classement WTA) et perte dès le premier tour à Pékin. Elle achève sa saison 2015 par une perte au second tour au tournoi de Linz.

2016 : difficile démarrage et conflit avec la FITModifier

Lors de la tournée sur dur préparatoire à l'Open d'Australie, elle perd d'entrée à Brisbane. Par contre, elle va jusqu'en quart de finale à celui de Hobart (mais elle n'a pas été confrontée à des joueuses du top 50). Ensuite, elle perd au premier tour de l'Open d'Australie. En février, elle gagne un match de Fed Cup en indoor face à Kristina Mladenovic (1-6, 6-4, 6-1) et perd l'autre face à Caroline Garcia (6-3, 6-4). L'Italie est tout de même éliminée. Elle continue la saison sur dur par une perte au premier tour de Dubaï. Ce n'est qu'à Indian Wells qu'elle parvient à passer un tour avant de s'incliner dès qu'elle rencontre une joueuse du top 50, Ana Ivanovic (no 14) (2-6, 6-2, 7-6) non sans s'être bien battue. Elle descend à la 45e place. Elle perd ensuite au premier tour à Miami. Elle retrouve des couleurs à Katowice où elle se hisse en finale. C'est un tournoi où elle a de bonnes sensations puisqu'elle y a été finaliste également en 2014 et 2015 (elle n'a été confrontée à aucune joueuse du top 50 cette année).

Elle est suspendue neuf mois par la Fédération italienne de tennis pour refus de sélection accompagné d'une amende de 30 000 euros, d'une interdiction d'utiliser les structures d'entraînement et d'une privation de wild-card pour le tournoi de Rome[1].

2017 : Numéro un en ItalieModifier

Camila commence la saison avec une bonne performance, une demi finale à Shenzhen, mais sera ralentie par une blessure au dos au printemps puis plus tard par une blessure à la cuisse. Elle revient en forme à Wimbledon où elle gagne deux matchs et gagne 14 places au classement WTA. Profitant de la chute de Roberta Vinci au classement WTA elle devient la joueuse italienne n°1, avec une 67e place, terminant même la saison à la 79e place suite à une blessure au coude.

2018 : Retour dans le Top 30Modifier

Camila démarre la saison avec une demi-finale à Sydney, puis une autre demi-finale sur terre battue à Prague, à Roland Garros elle chute au troisième tour contre la future finaliste et se retrouve après le tournoi dans le top 50. A Wimbledon elle se qualifie pour son premier quart de finale d'un Grand Chelem, elle échoue contre Serena Williams mais se retrouve 35e au classement WTA. A Tokyo elle atteint la demi finale et revient à son meilleur classement WTA, à la 30e place.

En octobre elle remporte son premier tournoi depuis 2015, à Linz.

Style de jeuModifier

Camila Giorgi est une joueuse complète qui possède un bon jeu de jambes et une très bonne réactivité ce qui la rend efficace en défense. Cependant, et ce malgré sa taille relativement modeste, Camila développe le plus souvent un jeu très offensif basé sur des coups puissants en fond de court, aussi bien en coup droit qu'en revers, bien que ce dernier soit un peu moins solide lorsqu'elle est nerveuse[10]. Elle pratique donc un tennis à hauts risques qui peut engendrer un grand nombre de fautes directes dans un mauvais jour. Aidée par ses bons réflexes, Giorgi possède une volée efficace qu'elle a peu l'occasion de pratiquer au vu de la puissance de ses coups. Le seul défaut de Camila Giorgi est celui qu'elle partage avec toute la jeune génération du tennis : l'irrégularité. Ce paramètre est parfaitement illustré par le nombre élevé de doubles fautes dans un match malgré un excellent service qui dépasse régulièrement les 180 km/h en première balle[11]. On notera aussi sa qualité en retour de service, pour lequel elle se place à l'intérieur du court[12].

PalmarèsModifier

Titre en simple damesModifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Finaliste Score
1 08-06-2015 Topshelf Open, Bois-le-Duc Intern'l 250 000 Gazon (ext.)   Belinda Bencic 7-5, 6-3 Parcours
2 08-10-2018 Upper Austria Ladies Linz, Linz Intern'l 250 000 Dur (int.)   Ekaterina Alexandrova 6-3, 6-1 Parcours

Finales en simple damesModifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
1 07-04-2014 BNP Paribas Katowice Open, Katowice Intern'l 250 000 Dur (int.)   Alizé Cornet 7-63, 5-7, 7-5 Parcours
2 06-10-2014 Generali Ladies, Linz Intern'l 250 000 Dur (int.)   Karolína Plíšková 6-74, 6-3, 7-64 Parcours
3 06-04-2015 Katowice Open, Katowice Intern'l 250 000 Dur (int.)   Anna K. Schmiedlová 6-4, 6-3 Parcours
4 04-04-2016 Katowice Open, Katowice Intern'l 250 000 Dur (int.)   Dominika Cibulková 6-4, 6-0 Parcours

Titre en double damesModifier

Aucun

Finale en double damesModifier

Aucune

Parcours en Grand ChelemModifier

En simple damesModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2011 - - 1er tour (1/64)   T. Pironkova -
2012 - - 4e tour (1/8)   A. Radwańska 1er tour (1/64)   T. Pironkova
2013 1er tour (1/64)   Stéphanie Foretz 1er tour (1/64)   Peng Shuai 3e tour (1/16)   Marion Bartoli 4e tour (1/8)   Roberta Vinci
2014 2e tour (1/32)   Alizé Cornet 2e tour (1/32)   S. Kuznetsova 2e tour (1/32)   Alison Riske 1er tour (1/64)   An. Rodionova
2015 3e tour (1/16)   Venus Williams 2e tour (1/32)   Garbiñe Muguruza 3e tour (1/16)   C. Wozniacki 2e tour (1/32)   Sabine Lisicki
2016 1er tour (1/64)   Serena Williams 2e tour (1/32)   Kiki Bertens 1er tour (1/64)   Garbiñe Muguruza 1er tour (1/64)   Samantha Stosur
2017 1er tour (1/64)   Timea Bacsinszky 1er tour (1/64)   Océane Dodin 3e tour (1/16)   J. Ostapenko 1er tour (1/64)   M. Rybáriková
2018 2e tour (1/32)   Ashleigh Barty 3e tour (1/16)   Sloane Stephens 1/4 de finale   Serena Williams 2e tour (1/32)   Venus Williams
2019 3e tour (1/16)   Karolína Plíšková

À droite du résultat, l'ultime adversaire.

En double damesModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2013 1er tour (1/32)
  S. Vögele
  S. Williams
  V. Williams
- - -

Sous le résultat, la partenaire ; à droite, l’ultime équipe adverse.

En double mixteModifier

N'a jamais participé à un tableau final.

Parcours en « Premier Mandatory » et « Premier 5 »Modifier

Découlant d'une réforme du circuit WTA inaugurée en 2009, les tournois WTA « Premier Mandatory » et « Premier 5 » constituent les catégories d'épreuves les plus prestigieuses, après les quatre levées du Grand Chelem.

En simple damesModifier

Année Premier Mandatory Premier 5
Indian Wells Miami Madrid Pékin   Dubaï Rome Canada Cincinnati   Tokyo
Doha Wuhan
2012       2e tour (1/16)
  R. Oprandi
      2e tour (1/16)
  S. Stephens
1er tour (1/32)
  T. Paszek
2013   1er tour (1/64)
  L. Robson
1er tour (1/32)
  N. Petrova
           
2014 4e tour (1/8)
  F. Pennetta
    1er tour (1/32)
  L. Šafářová
  2e tour (1/16)
  C. McHale
1er tour (1/32)
  E. Vesnina
1er tour (1/32)
  S. Kuznetsova
1er tour (1/32)
  E. Svitolina
2015 2e tour (1/32)
  H. Watson
3e tour (1/16)
  S. Halep
1er tour (1/32)
  T. Pironkova
1er tour (1/32)
  Bacsinszky
2e tour (1/16)
  C. Suárez
1er tour (1/32)
  J. Janković
  2e tour (1/16)
  A. Petkovic
3e tour (1/8)
  A. Kerber
2016 2e tour (1/32)
  A. Ivanović
1er tour (1/64)
  M. Brengle
2e tour (1/16)
  Pavlyuchenkova
      2e tour (1/16)
  R. Vinci
   
2017 1er tour (1/64)
  J. Larsson
            3e tour (1/8)
  Ka. Plíšková
 
2018   1er tour (1/64)
  D. Vekić
          2e tour (1/16)
  M. Keys
1er tour (1/32)
  A. Krunić
2019   2e tour (1/32)
  T. Maria
             

Sous le résultat, l’ultime adversaire.

Parcours en Fed CupModifier

# Date Lieu Surface Gagnante(s) Perdante(s) Score
2014 - 1er tour (groupe mondial) - États-Unis - Italie - 1 : 3
1 08/02/2014   Cleveland Dur (int.)   Camila Giorgi   Madison Keys 6-2, 6-1 Parcours
  Christina McHale   Camila Giorgi Non disputé
2014 - 1/2 finale (groupe mondial) - République tchèque - Italie - 4 : 0
2 19/04/2014   Ostrava Dur (int.)   Petra Kvitová   Camila Giorgi 6-4, 6-2 Parcours
  Lucie Šafářová   Camila Giorgi Non disputé
  Andrea Hlaváčková
  Klára Zakopalová
  Camila Giorgi
  Karin Knapp
6-2, 5-7, 11-9
2015 - 1er tour (groupe mondial) - Italie - France - 2 : 3
3 07/02/2015   Gênes Terre (int.)   Camila Giorgi   Alizé Cornet 6-4, 6-2 Parcours
  Caroline Garcia   Camila Giorgi 4-6, 6-0, 6-2
2015 - Barrage (groupe mondial I) - Italie - États-Unis - 3 : 2
4 18/04/2015   Brindisi Terre (ext.)   Serena Williams   Camila Giorgi 7-65, 6-2 Parcours
2016 - 1er tour (groupe mondial) - France - Italie - 4 : 1
5 06/02/2016   Marseille Dur (int.)   Camila Giorgi   Kristina Mladenovic 1-6, 6-4, 6-1 Parcours
  Caroline Garcia   Camila Giorgi 6-3, 6-4

Classement WTA en fin de saisonModifier

En simpleModifier

Année 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
Rang 944   833   480   285   244   149   79   93   35   34   83   79   26

Source : (en) Classements de Camila Giorgi sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Records et statistiquesModifier

Victoires sur le top 10Modifier

Toutes ses victoires sur des joueuses classées dans le top 10 de la WTA lors de la rencontre.

Légende
Grand Chelem
Jeux olympiques
Masters
Premier
Elite Trophy
Intern'l
Fed Cup
#   Tournoi Année Surface Adversaire Rang Tour Score Tableau
1 no 93   Pékin 2012 Dur   Sara Errani no 7 1/32 5-4 ab. Tableau
2 no 136   US Open 2013 Dur   Caroline Wozniacki no 8 1/16 4-6, 6-4, 6-3 Tableau
3 no 79   Indian Wells 2014 Dur   Maria Sharapova no 5 1/16 6-3, 4-6, 7-5 Tableau
4 no 54   Rome 2014 Terre battue   Dominika Cibulková no 10 1/32 6-4, 7-62 Tableau
5 no 42   Eastbourne 2014 Gazon   Victoria Azarenka no 8 1/16 4-6, 6-3, 7-5 Tableau
6 no 34   Katowice 2015 Dur (int.)   Agnieszka Radwańska no 9 1/2 6-4, 6-2 Tableau
7 no 99   Prague 2017 Terre battue   Karolína Plíšková no 3 1/16 7-66, 6-2 Tableau
8 no 102   Birmingham 2017 Gazon   Elina Svitolina no 5 1/8 6-4, 4-6, 6-2 Tableau
9 no 37   Tokyo 2018 Dur   Caroline Wozniacki no 2 1/8 6-2, 2-6, 6-4 Tableau

Notes et référencesModifier

  1. a b et c La « bomba » sans flamme, L'Equipe, le 10 juillet 2018, p. 51
  2. (it) « Camila Giorgi e la "mafia nel tennis" », sur ubitennis.com,
  3. (en) « Camila Giorgi - Info », sur wtatennis.com (consulté le 30 juin 2012)
  4. a b c et d (en) « Camila Giorgi - Activity », sur wtatennis.com (consulté le 30 juin 2012)
  5. (it) « Hantuchova batte Venus Volano Seppi, Vinci e Oprandi », sur gazzetta.it,
  6. (it) Luca Marianantoni, « Wimbledon, out le tre azzurre Lisicki elimina Sharapova in due set », sur gazzetta.it,
  7. https://www.lequipe.fr/Tennis/TennisDetailSaison4779_2013.html tous les détails ultérieurs de la carrière de la joueuse proviennent également de ce site.
  8. https://www.lequipe.fr/Tennis/TennisDetailSaison4779_2014.html
  9. « Premier titre pour Camila Giorgi à s'-Hertogenbosch », sur lequipe.fr,
  10. « Feuerstein chassée par la bête noire », sur lalsace.fr
  11. « Statistiques de Camila Giorgi », sur rolandgarros.com
  12. « Statistiques carrière de Camila Giorgi », sur wtatennis.com

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier