Fiona Ferro

joueuse de tennis française

Fiona Ferro
Image illustrative de l’article Fiona Ferro
Fiona Ferro à Roland-Garros en 2019.
Carrière professionnelle
2013
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (24 ans)
Libramont-Chevigny (Belgique)
Taille 1,70 m (5 7)
Prise de raquette Droitière, revers à deux mains
Entraîneur Emmanuel Planque
Gains en tournois 1 002 977 $
Palmarès
En simple
Titres 2
Finales perdues 0
Meilleur classement 39e (8/03/2021)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 270e (03/02/2020)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/16 1/8 1/64 1/16
Double 1/32 1/8 - 1/32
Titres par équipe nationale
Fed Cup 1 (2019[1])

Fiona Ferro, née le à Libramont-Chevigny en Belgique, est une joueuse de tennis française, professionnelle depuis 2012.

À ce jour, elle compte deux titres en simple sur le circuit WTA.

Elle est membre de l'équipe de France de Fed Cup depuis 2019, année où l'équipe remporte la compétition.

CarrièreModifier

Née d'un père franco-italien et d'une mère belge[2], Fiona Ferro commence le tennis car ses frères y jouent[3]. Elle réalise des performances dans sa carrière junior en devenant championne de France dans les catégories 12-13 ans, 15-16 ans et 17-18 ans[4]. Elle atteint ainsi le la 27e place mondiale au classement combiné junior de l'ITF avec pour meilleur résultat un titre à Cap d'Ail en simple et au Trofeo Bonfiglio en double.

 
Fiona Ferro lors de l'US Open 2013.

Elle fait ses débuts sur le circuit féminin ITF en janvier 2012 en participant au tournoi de Grenoble. Elle participe cette année-là à huit tournois, puis onze en 2013.

Elle s'engage pour la première fois sur le circuit WTA lors du tournoi de Strasbourg 2014, où elle perd au premier tour de qualification face à l'Ukrainienne Yuliya Beygelzimer. Elle dispute quelques jours plus tard son premier tournoi du Grand Chelem en participant à Roland-Garros et ce grâce à une wild card. Elle déclare à ce propos que « c'est une grosse marque de confiance » et que « c'est un rêve »[3]. Elle s'incline au premier tour face à l'Allemande Sabine Lisicki (6-1, 7-5). Le mois suivant, elle dispute sa première finale à Denain. Le même cas de figure se répète lors de l'édition suivante où elle perd contre Teliana Pereira (6-3, 6-2). Parallèlement à sa carrière sportive, elle poursuit sa scolarité avec le centre national d'enseignement à distance[3]. En 2016, non invitée à Roland-Garros, elle parvient tout de même à atteindre le 3e tour qualificatif. Elle atteint également les quarts de finale à Marseille et les demi-finales à Saint-Malo. En 2017, elle fait ses débuts en tournois WTA en se qualifiant à Acapulco[5], Bogota et Istanbul. Elle est cependant battue à chaque fois au premier tour.

Alors bloquée vers la 250e place mondiale, elle décide en juin 2016 de quitter le cadre familial et son entraîneur de longue date, Pierre Bouteyre, pour s'établir à Paris et au Centre national d'entraînement[6]. Elle collabore alors avec Georges Goven puis avec Stéphane Huet, et bénéficie d'un préparateur physique ainsi que d'un préparateur mental[7].

Le , elle décroche son premier succès sur le circuit ITF en battant Eléonora Molinaro en trois sets en finale du tournoi de Grenoble[4]. Elle avait auparavant disputé quatre finales, où elle avait connu à chaque fois la défaite. Alors qu'elle participe pour la quatrième fois à Roland-Garros, elle parvient pour la première fois à passer le premier tour en battant l'Allemande Carina Witthöft, avant de perdre au deuxième tour face à la 3e mondiale Garbiñe Muguruza[8]. Elle remporte ensuite trois tournois consécutivement dont celui de Olomouc, doté de 80 000$[9], et décroche la médaille d'argent aux Jeux méditerranéens à Tarragone. Après avoir atteint les quarts de finale du tournoi WTA de Canton et le 2e tour à Luxembourg mi-octobre, elle fait son entrée dans le top 100 du classement WTA alors qu'elle n'était que 318e mondiale en janvier[7].

2019. Premier titre en carrièreModifier

En 2019, elle commence sa saison avec des résultats mitigés malgré une demi-finale au WTA 125 de Guadalajara. Elle participe aux quarts de finale de la Fed Cup en jouant le double, non décisif, avec Pauline Parmentier. Elles perdent en trois manches face à Flipkens et Bonaventure, sur le score honorable de 6/3, 3/6, 10/6. Fiona connait un tournant en avril à l'Open de Lugano en atteignant les demi-finales[10]. Elle continue sur cette lancée aux Internationaux de Strasbourg, où elle atteint les quarts de finale en battant la 16e joueuse mondiale Wang Qiang. À Roland-Garros, elle perd dès le premier tour face à sa compatriote Kristina Mladenovic (6-3, 7-63).

Après une saison sur gazon peu fructueuse, elle enchaîne les bonnes performances sur terre battue. Quart de finaliste à Båstad, elle remporte ensuite son premier titre WTA au Ladies Championships Lausanne battant coup sur coup Mona Barthel (7-63, 6-2), Mihaela Buzărnescu, tête de série no 4, (1-6, 7-6, 7-5), Samantha Stosur (6-4, 6-2), Bernarda Pera (6-1, 6-4), et en finale Alizé Cornet, tête de série no 3 (6-1, 2-6, 6-1)[11]. Elle atteint la semaine suivante les quarts de finale du tournoi de Palerme. Pour son dernier tournoi du Grand Chelem à l'US Open, elle se distingue en éliminant dans un premier temps l'Australienne Daria Gavrilova (6-3, 6-4), puis sa compatriote Kristina Mladenovic en trois sets (6-4, 6-73, 6-3)[12]. Elle est ainsi la seule joueuse française à atteindre le 3e tour où elle est battue par la Chinoise Wang Qiang pour la 3e fois de la saison[13]. Elle fait partie de l'équipe de France qui gagne la Fed Cup en fin de saison.

2020. 2e titre WTA et premier 1/8 de finale en Grand ChelemModifier

Début 2020, elle atteint notamment le deuxième tour du tournoi de Saint-Pétersbourg après avoir battu au premier tour Caroline Garcia[14]. En juillet, elle remporte les deux premières étapes du Challenge Elite FFT mis en place par la Fédération française de tennis, organisées à Nice puis à Cannes, à chaque fois contre Kristina Mladenovic[15].

Titrée à Palerme en Août 2020, elle enchaîne 18 victoires consécutives avant d’être éliminée en huitième de finale de Roland-Garros en Octobre de la même année. Elle devient alors provisoirement le numéro un française, classée autour de la 45e place WTA et se lance à la recherche de sponsors pour pérenniser son avenir de joueuse de tennis professionnelle.

2021Modifier

PalmarèsModifier

Titres en simple damesModifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Finaliste Score
1 15-07-2019   Ladies Championships Lausanne, Lausanne Intern'l 226 750 Terre (ext.)   Alizé Cornet 6-1, 2-6, 6-1 Parcours
2 03-08-2020   31° Palermo Ladies Open, Palerme Intern'l 163 103 € Terre (ext.)   Anett Kontaveit 6-2, 7-5 Parcours

Finale en simple damesModifier

Aucune

Titre en double damesModifier

Aucun

Finale en double damesModifier

Aucune

Parcours en Grand ChelemModifier

En simple damesModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2014 1er tour (1/64)   Sabine Lisicki Q1   Tamira Paszek
2015 Q1   Jessica Moore 1er tour (1/64)   Teliana Pereira
2016 Q3   Sachia Vickery
2017 1er tour (1/64)   A. Radwańska
2018 2e tour (1/32)   G. Muguruza Q2   Olga Govortsova
2019 1er tour (1/64)   Wang Qiang 1er tour (1/64)   K. Mladenovic 1er tour (1/64)   Elise Mertens 3e tour (1/16)   Wang Qiang
2020 2e tour (1/32)   Wang Qiang 1/8 de finale   Sofia Kenin Annulé
2021 3e tour (1/16)   Iga Świątek

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double damesModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2019 1/8 de finale
  D. Parry
  G. Dabrowski
  Xu Yifan
1er tour (1/32)
  A. Cornet
  A.-L. Grönefeld
  D. Schuurs
2020 1er tour (1/32)
  A. Cornet
  Z. Diyas
  E. Rybakina
Annulé
2021 1er tour (1/32)
  J. Teichmann
  N. Melichar
  D. Schuurs

N.B. : le nom de la partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours en « Premier » et « WTA 1000 »Modifier

Les tournois WTA « Premier Mandatory » et « Premier 5 » (entre 2009 et 2020) et WTA 1000 (à partir de 2021) constituent les catégories d'épreuves les plus prestigieuses, après les quatre levées du Grand Chelem.

En simple damesModifier

Année WTA 1000
Indian Wells Miami Madrid Pékin   Dubaï Rome Canada Cincinnati Wuhan
Doha
2021   1er tour (1/64)
  Zheng
             

Sous le résultat, l’ultime adversaire.

Parcours en Fed CupModifier

# Date Lieu Surface Gagnante(s) Perdante(s) Score
2019 - 1/4 finale (groupe mondial) - Belgique - France - 1 : 3
1 09/02/2019   Liège Dur (int.)   Ysaline Bonaventure
  Kirsten Flipkens
  Fiona Ferro
  Pauline Parmentier
6-3, 3-6, [10-6] Parcours

Classements WTA en fin de saisonModifier

Classements à l'issue de chaque saison
Année 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
Rang en simple 557   367   261   235   325   102  63
Rang en double - - - 398   601   610   284

Source : (en) Classements de Fiona Ferro sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Notes et référencesModifier

  1. Sélectionnée en finale, elle n'a toutefois pris part à aucun match (décisif ou non).
  2. Christine Hanquet, « Fiona Ferro, une joueuse franco-belge en équipe de France de Fed Cup », sur RTBF,
  3. a b et c Thierry Tazé-Bernard, « Ferro, une lycéenne dans le grand bain », sur sport.francetvinfo.fr, (consulté le 24 octobre 2018).
  4. a et b Justine Faure, « Roland-Garros 2018 : trois choses à savoir sur la Française Fiona Ferro, qui a remporté son premier match à Paris », sur lci.fr, (consulté le 24 octobre 2018).
  5. « Fiona Ferro bouscule Christina McHale mais s'arrête au premier tour à Acapulco », sur lequipe.fr,
  6. Eric Bruna, « Fiona Ferro : révolution, Belgique et resto… 3 choses à savoir sur la jeune Française », sur Le Parisien,
  7. a et b Quentin Moynet, « Le changement, c'est maintenant », L'Équipe,‎ (ISSN 0153-1069, lire en ligne, consulté le 24 octobre 2018)
  8. L.A., « Roland-Garros : Fiona Ferro, une première au plus haut niveau », sur lequipe.fr, (consulté le 24 octobre 2018).
  9. Nicolas Inizan, « Fiona Ferro, la belle ascension », sur sportshouse.fr,
  10. « Fiona Ferro s'arrête aux portes de la finale à Lugano », sur lequipe.fr,
  11. « Fiona Ferro, sacrée pour la première fois à 22 ans à Lausanne », sur La Croix,
  12. Sophie Dorgan, « US Open : Fiona Ferro sort Kristina Mladenovic », sur lequipe.fr,
  13. « US Open : Fiona Ferro, dernière française en lice, éliminée par Qiang Wang », sur sport.francetvinfo.fr,
  14. « Ferro remporte le duel tricolore contre Garcia », sur Eurosport,
  15. « Challenge Elite FFT : 10e victoire de suite pour Fiona Ferro qui s'impose à Cannes », sur lequipe.fr,

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Liens externesModifier