Ouvrir le menu principal
Étreintes brisées
Description de cette image, également commentée ci-après
Pedro Almodóvar avec les actrices Rossy de Palma et Penélope Cruz lors de la présentation du film au festival de Cannes 2009.

Titre original Los abrazos rotos
Réalisation Pedro Almodóvar
Scénario Pedro Almodóvar
Acteurs principaux
Sociétés de production El Deseo
Pays d’origine Drapeau de l'Espagne Espagne
Durée 129 minutes
Sortie 2009

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Étreintes brisées (Los abrazos rotos) est un film espagnol de Pedro Almodóvar, sorti le en Espagne et qui fait partie de la sélection officielle du Festival de Cannes 2009.

SynopsisModifier

Après avoir perdu la vue et l'amour de sa vie dans un accident de voiture, Mateo alias Harry Caine, réalisateur, vit dans l'obscurité après avoir perdu sa femme

Son passé refait surface à la mort d'un certain Ernesto Martel et la venue d'un jeune artiste du nom de "Ray X" présentant son projet de film.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

DistinctionsModifier

Autour du filmModifier

  • Le film que tourne Harry Caine avec Lena, Femmes et Valises (Chicas y Maletas), est un clin d'œil à Femmes au bord de la crise de nerfs d'Almodovar lui-même. On retrouve certaines scènes réutilisées comme la préparation du gaspacho ou lorsque Candela rend visite à Pepa (Lena) craignant la police et découvre le lit brûlé, ou encore une fin alternative pour les besoins du tournage où sa voisine Ana (incarnée ici par Rossy de Palma, ayant aussi un rôle dans Femmes au bord de la crise de nerfs) la pousse du haut de l'escalier.
  • Almodóvar a réalisé en parallèle un court-métrage, La Conseillère anthropophage, qui est une autre scène du film fictif Femmes et Valises, avec un monologue de Carmen Machi.
  • C'est un extrait du film Voyage en Italie de Roberto Rossellini, dans lequel apparaissent George Sanders et Ingrid Bergman, que regardent Lena et Mateo lors de leur séjour / fuite sur l'île de Lanzarote.
  • C'est en traversant le rond-pont au centre duquel on peut voir une des sculptures de l'artiste Cesar Manrique de la série des Juguetes del viento, érigée en 1992, à Arrieta, que le couple est percuté par une voiture.

Voir aussiModifier