Stade Charléty

stade et complexe omnisports à Paris
Stade Charléty
Le stade Sébastien-Charléty.
Généralités
Surnom
Charléty
Nom complet
Stade Sébastien-Charléty
Adresse
Construction et ouverture
Ouverture
Architecte
Bernard Zehrfuss en 1939, Henri et Bruno Gaudin en 1994.
Rénovation
Extension
Démolition
1989
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Administration
Équipement
Capacité
19 151 places[1]
Affluence record
18 000 lors de la rencontre de rugby Stade français - Leicester en 2006
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Localisation sur la carte d’Île-de-France
voir sur la carte d’Île-de-France
Localisation sur la carte de Paris et la petite couronne
voir sur la carte de Paris et la petite couronne
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Localisation sur la carte du 13e arrondissement de Paris
voir sur la carte du 13e arrondissement de Paris

Le stade Charléty, officiellement stade Sébastien-Charléty, est un complexe sportif omnisports de Paris, comprenant un stade d'une capacité de 19 151 places assises, un terrain d'entraînement, la salle omnisports Pierre Charpy, des salles spécialisées (musculation, gymnastique, dojo), des courts de tennis et de squash. Il abrite également la Maison du sport français, avec les bureaux du Comité national olympique et sportif français et la Fédération française d'athlétisme.

Inauguré dans sa première forme en 1939, le stade est situé dans le 13e arrondissement de Paris, entre le boulevard Kellermann et le boulevard périphérique, au niveau de la porte de Gentilly.

Son club résident historique est le Paris université club (PUC). Depuis 2014, le Paris Football Club, dont l'équipe première évolue en Ligue 2, utilise le terrain d'honneur pour ses rencontres à domicile.

Installations modifier

Le terrain d'honneur comprend un stade polyvalent, capable d'accueillir de l'athlétisme, du football ou du rugby. Sa capacité de 19 151 places assises en fait un des principaux stades de la région Île-de-France, après le Stade de France, le Parc des Princes, la Paris La Défense Arena, le stade Jean-Bouin et le stade Robert-Bobin à Bondoufle.

Le Paris FC y déménage son équipe première à la suite de la non-homologation de son enceinte principale, le stade Déjerine, situé Porte de Montreuil dans le 20e arrondissement de Paris à l'est de la capitale.

Entre 2019 et 2020, la piste d'athlétisme est refaite pour qu'elle puisse être homologuée pour les championnats d'Europe 2020 d'athlétisme[2]. Cependant, à cause de la pandémie de Covid-19, les championnats d'Europe sont annulés.

Histoire modifier

1939 : le premier stade modifier

Le Paris université club est chassé en 1929 de son stade de la Porte Dorée et évolue alors au stade Pershing, dans le bois de Vincennes. Ce n'est qu'en 1937 qu'il se voit attribuer un terrain vague porte de Gentilly à l'emplacement de l'actuel stade.

Le stade Charléty dans sa première version, est construit par le jeune architecte prix de Rome Bernard Zehrfuss et inauguré en 1939. Le stade porte le nom de Sébastien Charléty (1867-1945), recteur de l'Université de Paris qui œuvra beaucoup pour l'obtention de ce stade par le Paris université club (PUC).

Durant la guerre, les travaux continuent. Le site est le premier de Paris à être libéré par un détachement de la 2e division blindée du maréchal Leclerc, le . Une fois la paix restaurée, le travail se poursuit : des gradins en bois apparaissent, puis des vestiaires et enfin un club-house.

Charléty abrite son premier grand événement sportif en avec les Jeux universitaires de Paris. Le coureur Michel Jazy y bat ensuite le record du monde du 2 000 mètres en 1962.

En 1968, Charléty fait l'actualité pour un événement non sportif : le , le meeting de l'Union nationale des étudiants de France, l'un des événements marquants de mai 68, s'y déroule et rassemble 40 000 personnes. La présence de Pierre Mendès France donne cependant l'impression qu'il souhaite récupérer le mouvement de rue[3].

Le stade continue par la suite à abriter des événements sportifs amateurs et professionnels, ainsi que les différentes sections du PUC. En 1980, après un record de France de José Marajo sur 1 000 m, le puciste Philippe Houvion y bat le record du monde du saut à la perche avec 5,77 mètres.

Le terrain au centre de la piste d'athlétisme est fermé au milieu des années 1980 en raison de la contamination du sol par un virus. Le sol est extrait sur plus d'un mètre d'épaisseur mais n'est pas remplacé pour cause de coût trop élevé. Réduit à une enceinte d'athlétisme, le stade dépérit lentement, puis la vétusté des tribunes le rendant dangereux, il est démoli à la fin de l'année 1989.

1994 : le nouveau Charléty modifier

Un stade entièrement nouveau, dessiné par l'architecte Henri Gaudin et son fils Bruno Gaudin, est construit à partir de 1991 (pour 790 millions de francs, soit 120 millions d'euros[4]) et inauguré en 1994, à l'occasion de la finale du Grand Prix IAAF[5]. Cette nouvelle construction vaudra le Prix de l'Équerre d'argent aux deux architectes la même année[6].

Le nouveau complexe sportif Charléty abrite au sein de sa salle Pierre Charpy (1 400 places)[7] le Paris Volley, issu de la section volley-ball du PUC et plusieurs fois champion de France.

Le siège de la Fédération française d'athlétisme est situé à l'intérieur du complexe sportif de Charléty, comme ceux du Comité national olympique et sportif français et du PUC.

L'Américain Tim Montgomery bat le record du monde du 100 m en 9,78 secondes en 2002 lors de la finale du Grand Prix (ce record est maintenant controversé, à la suite de la polémique portant sur l'affaire Balco ; le laboratoire Balco et son fondateur Victor Conte étant le centre d'un vaste réseau de dopage).

Lors de la Coupe du monde de football 2006 en Allemagne, le stade devient site de retransmission sur écran géant. Le public parisien a notamment l'occasion d'y voir sur écran géant les sept matches de l'équipe de France, avec des affluences dépassant plusieurs fois les 10 000 personnes.

Cette même année Charléty accueille le tournage du film : Jean-Philippe, de Laurent Tuel, et la ligne 3 de tramway (devenue ligne 3a en 2012), desservant le stade, est mise en circulation.

2019 : projets de réaménagements du stade modifier

 
Vue générale du stade Charléty en 2022.

Après le choix du stade Charléty comme stade hôte pour les championnats d'Europe d'athlétisme de 2020, la piste d'athlétisme est refaite pour être homologuée par l'IAAF et dotée d'un nouveau revêtement bleu[8]. Cependant, à cause de la pandémie du COVID-19 la compétition européenne est annulée[2].

Le Paris FC, club de football résident et utilisateur le plus régulier du stade d'honneur, demande à la mairie de Paris, propriétaire du stade, la suppression de la piste d'athlétisme, afin de pouvoir rapprocher les tribunes de la pelouse[9]. La mairie est d'abord réticente, de par l'importance des travaux, le fait que cette piste d'athlétisme permanente soit la seule aux normes de IAAF à Paris, et le lien historique du stade à l'athlétisme et le Paris université club[9]. Cependant, le 27 novembre 2019, Anne Hidalgo valide le principe de la rénovation, en cas de montée du club en première division[10],[11].

Rencontres marquantes modifier

Football modifier

 
Lors du match du Mali contre le Ghana.

Le stade Charléty a accueilli l'équipe de France de football féminine pour ses matchs à domicile. Le , les Bleues s'imposent face à la Chine (3-0)[12]. Après les Jeux olympiques de Rio, la France y reçoit l'Albanie, battue 6-0[13], pour les qualifications à l'Euro 2017.

Le , un match amical y oppose les sélections masculines du Mali et du Ghana devant 2 000 spectateurs (1-1)[14].

 
Paris FC - Lens avec le grand parcage lensois.

Le le stade accueille 14 653 spectateurs à l'occasion du match entre le Paris FC et le RC Lens, au premier tour des barrages de montée en Ligue 1. Après un résultat nul (1-1), les Lensois s'imposent finalement aux tirs au but[15].

Le , le match de 32e de finale de Coupe de France qui oppose le Paris FC à l'Olympique lyonnais est l'occasion d'un record d'affluence pour le club parisien (on attend alors plus de 18 000 personnes)[16]. Cependant, une échauffourée entre spectateurs se produit à la mi-temps, au niveau du parcage lyonnais, contraignant l'arbitre à arrêter le match. Les deux clubs ont match perdu et sont condamnés à des amendes[17].

Rugby modifier

Le , le club de rugby à XIII du Paris Saint-Germain Rugby League dispute la Super League européenne face au Sheffield Eagles Rugby. Sheffield s'incline (30 à 24) face aux Parisiens pour ce match inaugural qui fait pratiquement le plein des tribunes, avec plus de 18 000 spectateurs. Cela reste longtemps un record d'affluence dans le stade[18].

 
Entrainement de Stade Français en 2012

Le a lieu la finale de la Coupe de France de rugby à XV, opposant le Stade toulousain et le Stade français. Les Toulousains gagnent 22 à 15 devant pas moins de 12 000 spectateurs[19].

Le stade accueille le le match de la Coupe du monde de rugby à XIII entre la France et la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Les Bleus s'inclinent 20 à 23 face aux Papouasiens[20]. Le , la France y affronte l'Australie lors du Tournois des Quatre Nations. Les Français concèdent à une lourde défaire de 4 à 42 points[21].

Durant les travaux de démolition et reconstruction du stade Jean-Bouin, les matchs à domicile de l'équipe de rugby à XV du Stade français s'y déroulent jusqu'à la fin de la saison 2012-2013. Le club intègre son nouveau stade Jean-Bouin dès le début de la saison 2013-2014[22].

Athlétisme modifier

Les 19 et se déroule pour la première fois au Stade Charléty la Coupe d'Europe des nations d'athlétisme. L'Allemagne remporte la compétition[23].

 
Meeting de Paris 2018

Le y est organisée par la fédération française d'athlétisme la première édition du DécaNation, remportée par la Russie[24].

En 2017 le Stade Charléty accueille pour la première fois Meeting de Paris de la Ligue de Diamant qui se disputait jusqu'alors au Stade de France. Ce changement est dû à un coût trop élevé de son organisation au Stade de France[25]. Cette même année, le stade accueille la Handisport Open Paris. Organisé par la Fédération Française Handisport, cette compétition fait partie du Grand Prix World Para Athletics[26].

En 2020 les Championnats d’Europe d’athlétisme devaient se tenir au Stade Charléty de Paris du 26 au . Cependant, en raison de la pandémie du Covid-19, la compétition fut annulée, une première depuis 1942[27].

En 2023, les Championnats du monde de para-athlétisme PARIS'23 se tiennent du 8 au 17 juillet. Au total 1 700 athlètes de 120 nations différentes s'affrontent durant 10 jours de compétition[28].

Autres modifier

 
Flash de La Courneuve - Black Panthers de Thonon en 2007

Les 9 et , le baseball revient au stade après trente ans d'absence. Les sports de batte, baseball, softball, cricket y sont à l'honneur durant deux jours avec en point d'orgue un match de Nationale 1 en nocturne le samedi soir. Le PUC remporte le match face au club de Thiais[29],[30].

Le le stade accueille la XIIIe édition du Casque de diamant, finale du Championnat de France de football américain. Le Flash de La Courneuve s'y impose face aux Black Panthers de Thonon sur le score de 21 à 6. La Courneuve gagne ainsi son 6e titre de champion de France (son 3e titre consécutif, égalant ainsi le record établi par la l'équipe des Castors de Paris). Le stade accueille plus de 10 000 spectateurs à cette occasion, record d'affluence pour une finale de D1 Élite[31].

 
Scène du stade pour de discours de Ségolène Royal.

Un concert-meeting de Ségolène Royal, candidate au second tour de l'élection présidentielle a lieu à Charléty le . C'est le plus grand meeting jamais organisé par la gauche et le Parti socialiste avec entre 55 000 (selon les forces de l'ordre) et 80 000 participants (selon les organisateurs) à l'intérieur et à l'extérieur du stade[32].Le lieu n'est pas choisi au hasard car le , les étudiants non communistes et les forces de gauche y avaient organisé un grand rassemblement, auquel avaient participé entre 30 et 50 000 personnes[33].

Du fait de la crise sanitaire, le Carnaval Tropical n’a pas eu lieu aux Champs-Élysées comme à son habitude. Pour ses 20 ans, il est organisé en 2022 au Stade Charléty[34].

Le stade Charléty accueille la 3e étape de la Coupe du monde de tir à l'arc du 19 au . Cet événement est renouvelé en 2022[35].

Clubs résidents modifier

Hormis le PUC (utilisateur prioritaire jusqu'en 2024), Charléty a été successivement le stade résident d'un club de rugby à XIII (le Paris Saint-Germain Rugby League, qui a disparu), de l'équipe de football féminine du Paris Saint-Germain, des rugbymen du Stade français (durant les travaux de reconstruction du stade Jean-Bouin de 2010 à 2013), de meetings d'athlétisme dont le DécaNation, de matches internationaux de rugby. Face a la difficulté de maintenir ces activités, l'ancienne société gestionnaire abandonne son activité en 2006 et le stade est repris le par la mairie de Paris.

Charléty devient, à partir de l'été 2007, le stade du Paris FC. Le but avoué du club, habitué championnat de France de football de National dans les années 2010, est d'atteindre la Ligue 1 dans les prochaines années, ce qui signerait le retour d’événements sportifs réguliers à Charléty, un emblème de longue date du sport parisien. Le club repart en au stade Déjerine à cause du coût et des faibles affluences enregistrées au stade Charléty[36],[37]. La saison suivante, lors de sa montée Ligue 2, le Paris FC revient à Charléty, son jardin de Déjerine n'étant pas aux normes pour les rencontres de ce niveau. Depuis l'absorption du Football Club Féminin Juvisy Essonne par le Paris FC en 2017, il arrive également que l'équipe féminine du Paris FC y joue quelques rencontres, en alternance avec le stade Robert-Bobin de Bondoufle.

Le Paris Volley, club français de volley-ball qui évolue en première division, réside depuis 2012 dans la salle Pierre Charpy du Stade Charléty. Le club a remporté neuf fois les championnats de France entre 2000 et 2016, a gagné quatre coupes de France, une Supercoupe d’Europe et une Ligue des champions.

Lors de la saison du Paris 13 Atletico en National en 2022-2023, le club utilise également la pelouse du stade Charlety[38] pour quelques matchs, lorsque son habituel stade Boutroux, jugé trop exigu, est mis en travaux[39].

Clubs principaux utilisateurs du stade Charléty
Club Arrivée Départ Utilisation
Paris université club 1939 Toujours utilisé, fin de contrat en 2024. Pise d'athlétisme du terrain d'honneur et terrain annexe.
Paris Saint-Germain Rugby League 1996 1997 Terrain de rugby
Paris FC
Paris FC féminin occasionnellement
2007
2014
Toujours utilisé Terrain de football
Stade français 2010 2013 Terrain de rugby
PSG féminin 2012 2017 Terrain de football
Paris 13 Atletico 2022 Toujours utilisé, fin de contrat en 2023. Terrain de football

Le stade Charléty : un lieu de tournage modifier

Un lieu de mode modifier

Le stade Charléty est un lieu qui a inspiré énormément de marques dans le domaine photographique grâce à ses décors architecturaux. Ses espaces sportifs et modernes sont exploités pour d'autres raisons que le domaine sportif. Le stade Charléty reste un lieu incontournable de la mode.

La marque Dazed, l'un des magazines de mode les plus connues d’Angleterre avait décidé de mettre en adéquation son style artistique avec un décor sportif et ludique. Deux grandes marques comme Nike ainsi qu’Adidas se sont adressées au stade Charléty pour leur shooting et séminaire dédié pour des lancements de produits.

Un lieu cinématographique modifier

Le stade Charléty a également l’habitude d’être utilisé pour des tournages de films, séries et publicités dû à son architecture qui a inspiré plusieurs producteurs.

Son ancienne architecture est devenue un atout pour le décor des films et utilisé pour les différents thèmes.

Le stade Charléty se dévoue à un bon accueil à ses clients en leur proposant des lieux d'accueil et d’échanges grâce à ses six salons dont chacun d’entre eux dispose un aménagement et décor différent.

Plus de 300 productions de télévisions différentes sont venus tourner au stade Charléty. Le stade Charléty a rencontré de différentes productions dans des domaines divers : l'audiovisuel, les chaînes de télévision, filmographie...

Desserte par les transports en commun modifier

Le stade est desservi par la ligne B du RER à la gare de Cité universitaire et par la ligne 3a du tramway d'Île-de-France aux stations Cité universitaire et Stade Charléty

Galerie modifier

Notes et références modifier

  1. [1]
  2. a et b le stade Charléty -Championnat d'Europe d'athlétisme 2o020
  3. Jean Sévillia, « Ces trente jours qui ébranlèrent la France », Le Figaro Magazine, semaine du , pages 42-48.
  4. « Paris : la chambre régionale des comptes épingle la gestion du stade Charléty », sur Les Echos, (consulté le )
  5. Jacques Chanéac, « Charléty ouvre en fanfare », Athlétisme, no 375,‎ , p. 14 (lire en ligne, consulté le ).
  6. Franck BEAUMONT, « stade Charléty av Pierre de Coubertin Henri et Bruno Gaudin », (consulté le )
  7. Le Stade Charléty
  8. « Stade Charléty », sur mondoworldwide.com
  9. a et b « LA RÉNOVATION DE CHARLÉTY, LE PROJET DE L'OMBRE DES DIRIGEANTS DU PARIS FC », sur rmcsport.bfmtv.com
  10. « Ligue 2 : Nouveau Charléty, Anne Hidalgo dit oui ! », sur leparisien.fr
  11. « Ligue 2 : «Si on monte en L1, le Bahreïn fera un effort supplémentaire», annonce le président du Paris FC », sur leparisien.fr
  12. « JO-2016/Préparation: les Françaises battent la Chine 3 à 0 »
  13. « La France écrase l'Albanie au stade Charlety »
  14. « https://www.rfi.fr/fr/afrique-foot/20150331-football-mali-ghana-paris-charlety-match-preparation »
  15. « Résultat et résumé Paris FC - Lens, Barrages L1/L2, Prébarrage 1, Mardi 21 mai 2019 », sur L'Équipe (consulté le )
  16. « Paris FC - Lyon : record de spectateurs au stade Charléty », sur leparisien.fr
  17. « Incidents lors de Paris FC-Lyon : match perdu pour les deux clubs, éliminés d’office de la Coupe de France », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  18. « En battant Sheffield, le PSG réussit son entrée dans la ligue européenne de rugby à XIII »
  19. « Rugby: Toulouse décroche la Coupe de France »
  20. « La Papouasie - Nouvelle-Guinée obtient un succès historique face au XIII de France »
  21. « France-Australie 4-42 »
  22. « A Charléty, dans l'intimité du Stade Français »
  23. (en) « EUROPEAN CUP A FINAL AND SUPER LEAGUE (MEN) », sur gbrathletics.com (consulté le )
  24. « Athlétisme - DécaNation - 2005 »
  25. « Ligue de diamant à Paris: ce sera à Charléty en 2017 », sur ledauphine.com,
  26. « Handisport Open Paris » (consulté le )
  27. « Les Championnats d'Europe 2020 sortent de Charléty - Athlé - ChE », sur L'Équipe (consulté le )
  28. « Paris accueillera les Mondiaux de Para Athlétisme 2023 ! | Handisport.org », sur www.handisport.org (consulté le )
  29. PUC - 2007
  30. Site flickr.com
  31. « Un Flash dix carats ? »
  32. « Royal triomphe à Charléty »
  33. « Plus de 40.000 personnes à Charléty pour le meeting de Ségolène Royal »
  34. « Carnaval Tropical de Paris 2022 : date, antilles, défilés », sur jds.fr (consulté le )
  35. « Paris, 2024 dans le viseur »
  36. Le Paris FC déménage, sur sportsco-idf.fr
  37. sur leparisien.fr
  38. Par Le Parisien Le 20 juin 2022 à 22h10, « National : le Paris 13 Atletico va pouvoir débuter sa saison au stade Charléty », sur leparisien.fr, (consulté le )
  39. « Paris 13 Atletico jouera bien plusieurs matches à Charléty en National », sur L'Équipe (consulté le )

Liens externes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :