Aston Martin F1 Team

Aston Martin F1 Team
Logo
Discipline Formule 1
Localisation Drapeau du Royaume-Uni Silverstone
Dirigeants et pilotes
Président Drapeau du Canada Lawrence Stroll
Directeur Drapeau des États-Unis Otmar Szafnauer
Directeur technique Drapeau du Royaume-Uni Andrew Green
Pilotes 5. Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel
18. Drapeau du Canada Lance Stroll
Pilotes essayeurs Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg
Drapeau du Royaume-Uni Nick Yelloly
Caractéristiques techniques
Moteurs Mercedes V6 turbo hybride
Pneumatiques Pirelli
Résultats
Début Grand Prix des Pays-Bas 1959
Courses disputées 21
Points marqués 48
Titres constructeurs 0
Titres pilotes 0
Victoires 0
Podiums 1
Pole positions 0
Meilleurs tours en course 0

Aston Martin F1 Team (engagée en compétition en 2021 sous la dénomination commerciale Aston Martin Cognizant F1 Team) est une écurie de course automobile qui participe à la Formule 1.

Engagée en 1959 et 1960 sous la dénomination David Brown Corporation, l'équipe fait son retour dans le championnat en 2021, après les rachats de l'entreprise Aston Martin et de l'écurie Racing Point F1 Team par Lawrence Stroll, qui renomme cette structure de course. Le premier podium dans l'histoire de cette écurie est obtenu par Sebastian Vettel, deuxième du Grand Prix d'Azerbaïdjan le 6 juin 2021.

Historique en sport automobileModifier

1959-1960 : David Brown CorporationModifier

 
Aston Martin DBR4 en démonstration au Nürburgring en 2011.

Aston Martin entre en Formule 1 avec la DBR4, sa première voiture de course à roues ouvertes[1]. Conçue par Ted Cutting, la DBR4 est construite et testée en 1957 mais ne fait ses débuts en Formule 1 qu'en 1959 car Aston Martin donne la priorité au développement de l'Aston Martin DBR1, une voiture de sport DBR1 qui remporte les 24 Heures du Mans en 1959 avec Carroll Shelby et Roy Salvadori. Ce retard rend la monoplace obsolète dès ses débuts, au Grand Prix automobile des Pays-Bas 1959 où Shelby et Salvadori se qualifient dixième et treizième[2]. Salvadori abandonne dès les premiers tours en raison d'une surchauffe puis Shelby subit le même sort plus tard en course avec une casse moteur[3].

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, Salvadori et Shelby surprennent en se qualifiant en deuxième et sixième position[4] ; le lendemain, en début de course, l'une des magnétos d'allumage de Shelby tombe en panne et nuit au rythme de sa voiture ; la seconde magnéto tombe en panne à quinze tours du but, provoquant son abandon. Salvadori termine sixième, manquant de peu une arrivée dans les points[5]. Au Portugal, les deux voitures terminent sixième et huitième, hors des points[6]. Au Grand Prix d'Italie, les Aston Martin se qualifient dix-septième et dix-neuvième[7]. Salvadori remonte jusqu'à la septième place en course avant de casser son moteur peu après la la mi-course tandis que Shelby finit dixième, à deux tours du vainqueur Stirling Moss[8].

Pour participer à la saison 1960, Ted Cutting conçoit la DBR5, basée sur sa devancière mais était plus légère et disposant d'une suspension indépendante[9]. La voiture conserve un moteur, lourd, à l'avant et est surclassée par les voitures à moteur arrière. Lors de la première course de la saison, en Argentine, les DBR5 ne pas encore prêtes. Lors du Grand Prix des Pays-Bas, seul Salvadori est engagé, au volant d'une ancienne DBR4, et se qualifie dix-huitième[10]. Comme les autres écuries de fond de grille, Aston Martin renonce à prendre le départ, l'organisateur refusant de leur payer la prime de course[11]. Au Grand Prix suivant, en Grande-Bretagne, Salvadori, qualifié en treizième position abandonne à cause d'un problème de direction, tandis que Maurice Trintignant, qualifié en fond de grille, termine onzième à cinq tours du vainqueur[12],[13].

N'ayant toujours pas inscrit de point en championnat, Aston Martin abandonne la Formule 1 après le Grand Prix de Grande-Bretagne pour se concentrer sur les courses de voitures de sport.

2019-2020 : prise de contrôle par Lawrence StrollModifier

 
Sergio Pérez, avec la Force India VJM11, lors des essais hivernaux a Barcelone en 2018
 
Sergio Pérez au volant de la Racing Point RP20 lors des tests de pré-saison à Barcelone

Fondée et codétenue par l'homme d'affaires indien Vijay Mallya, l'écurie Force India, est placée en redressement judiciaire le alors que, parallèlement, Mallya doit s'opposer à une extradition vers l'Inde où il serait inculpé pour blanchiment d'argent et fraude[14]. Le , les administrateurs judiciaires chargés de la liquidation de Force India acceptent l'offre de rachat émanant du consortium emmené par le multimilliardaire canadien Lawrence Stroll, l'entrepreneur canadien André Desmarais, l'homme d'affaires monégasque Jonathan Dudman, John Idol, l'homme d'affaires américain John McCaw Jr, Michael de Picciotto et Silas Chou. Les créanciers de Force India, dont le pilote Sergio Pérez et le motoriste Mercedes, sont assurés de recevoir la totalité de leur argent tandis que les 405 emplois de l'usine de Silverstone sont sauvés[15],[16],[17].

La veille du Grand Prix de Belgique 2018, l'écurie est plongée dans un imbriglio juridico-sportif, la vente n'étant pas juridiquement bouclée. Si le consortium mené par Lawrence Stroll est propriétaire du matériel et des voitures, la cession de la structure juridique, nécessaire pour s'aligner en course, n'est pas encore effective[18]. Le soir même, la FIA donne son accord pour l'engagement, par Lawrence Stroll, d'une nouvelle équipe dénommée Racing Point Force India Formula One Team[19],[20].

En 2019, l'écurie est rebaptisée Racing Point F1 Team. En 2020, Lawrence Stroll devient propriétaire d'Aston Martin et décide de renommer son écurie Aston Martin F1 Team en 2021.

2021 : retour en Formule 1 sous le nom Aston Martin F1 TeamModifier

Lawrence Stroll renomme l'écurie Aston Martin F1 Team en 2021 et engage Sebastian Vettel (dont le contrat avec la Scuderia Ferrari n'a pas été renouvelé) pour faire équipe avec Lance Stroll.

Lawrence Stroll, convaincu que l'implication de la marque en Formule 1 contribuera à relancer Aston Martin déclare : « La Formule 1 est une plateforme extrêmement puissante qui jouera un rôle clé dans la stratégie globale d'Aston Martin alors que nous cherchons à faire avancer l'entreprise. C'est un sport véritablement global avec un public énorme qui peut aider à relancer la marque et à accroître sa désirabilité partout dans le monde. C'est une marque qui a déjà eu un énorme succès dans le sport automobile international de haut niveau comme les 24 Heures du Mans et maintenant nous avons l'occasion d’écrire une nouvelle page dans les livres d'histoire. » Otmar Szafnauer, le directeur de l'équipe déclare : « Nous avons eu presque un an de préparation pour en arriver à ce stade et nous avons vraiment hâte de voir la réaction des gens lorsque nous dévoilerons enfin notre nouvelle identité en tant que Aston Martin F1 Team. Représenter une marque aussi emblématique est un immense privilège pour chaque membre de l'équipe. Nous avons acquis une réputation bien méritée pour réussir à boxer dans la catégorie supérieure à celle à laquelle nous appartenons, nous sommes donc convaincus que nous pourrons représenter avec fierté le nom Aston Martin dès le début de notre aventure »[21].

Le sponsor-titre de l'équipe est Cognizant, spécialiste des services informatiques pour les entreprises[22]. En juillet 2021, l'écurie annonce un rapprochement avec la plateforme de médias sociaux TikTok[23].

Résultats en championnat du monde de Formule 1Modifier

Résultats de l'écurie Aston Martin en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus Pilotes Grands Prix disputés Points inscrits Classement
1959   David Brown Corporation Aston Martin DBR4 Aston Martin
6 cylindres en ligne
Avon   Roy Salvadori
  Carroll Shelby
4 0 5e
1960   David Brown Corporation Aston Martin DBR5 Aston Martin
6 cylindres en ligne
Dunlop   Roy Salvadori
  Maurice Trintignant
1 0 8e
2021   Aston Martin Cognizant F1 Team Aston Martin AMR21 Mercedes V6 turbo hybride Pirelli   Sebastian Vettel
  Lance Stroll
20 77 7e
Tableau synthétique des résultats d'Aston Martin F1 Team en Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23
1959 David Brown Corporation Aston Martin DBR4 Aston Martin RB6 L6 Avon MON 500 P-B FRA GBR ALL POR ITA USA 0 non classé
Roy Salvadori Abd 6e 6e Abd
Carroll Shelby Abd Abd 8e 10e
1960 David Brown Corporation Aston Martin DBR5 Aston Martin RB6 L6 Dunlop ARG MON 500 P-B BEL FRA GBR POR ITA USA 0 non classé
Roy Salvadori Abd
Maurice Trintignant 11e
2021 Aston Martin Cognizant F1 Team Aston Martin AMR21 Mercedes V6 turbo
hybride
Pirelli BAH EMI POR ESP MON AZE FRA STY AUT GBR HON BEL P-B ITA RUS TUR USA MEX BRA QAT SAU ABU 77 7e
Sebastian Vettel 15e 15e* 13e 13e 5e 2e 9e 12e 17e* Abd Dsq 5e 13e 12e 12e 18e 10e 7e 11e 10e
Lance Stroll 10e 8e 14e 11e 8e Abd 10e 8e 13e 8e Abd 20e 12e 7e 11e 9e 12e 14e Abd 6e

Notes et référencesModifier

  1. « Aston Martin DBR4 », sur statsf1.com (consulté le )
  2. « 1959 Pays-Bas Qualification », sur statsf1.com (consulté le )
  3. « 1959 Pays-Bas Classement », sur statsf1.com (consulté le )
  4. « 1959 Grande-Bretagne Qualification », sur statsf1.com (consulté le )
  5. « 1959 Grande-Bretagne Classement », sur statsf1.com (consulté le )
  6. « 1959 Portugal Classement », sur statsf1.com (consulté le )
  7. « 1959 Italie Qualification », sur statsf1.com (consulté le )
  8. « 1959 Italie Classement », sur statsf1.com (consulté le )
  9. « Aston Martin DBR5 », sur statsf1.com (consulté le )
  10. « 1960 Pays-Bas Qualification », sur statsf1.com (consulté le )
  11. « 1960 Pays-Bas Classement », sur statsf1.com (consulté le )
  12. « 1960 Grande-Bretagne Qualification », sur statsf1.com (consulté le )
  13. « 1960 Grande-Bretagne Classement », sur statsf1.com (consulté le )
  14. « L'écurie indienne Force India placée en redressement judiciaire », sur europe1.fr, (consulté le )
  15. Benjamin Vinel, « Force India craignait de subir le même sort que Caterham et Manor », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  16. Adam Cooper, « Qui sont les nouveaux propriétaires de Force India ? », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  17. Grégory Demoen, « Lawrence Stroll rachète Force India ! », sur f1i.fr, (consulté le )
  18. Gaël Angleviel, « Force India se sépare de Fernley, remplacé par Szafnauer. », sur franceracing.fr, (consulté le )
  19. Basile Davoine et Benjamin Vinel, « Officiel - Force India perd tous ses points et change de nom », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  20. Basile Davoine, « Racing Point Force India va conserver ses primes », sur fr.motorsport.com, (consulté le )
  21. Olivier Ferret, « Pour Aston Martin, la F1 jouera un rôle clé dans la relance de la marque. Une plateforme "extrêmement puissante" selon Lawrence Stroll », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le )
  22. Léa Bouteille, « Aston Martin fait son retour en Formule 1 et dévoile son sponsor titre. », sur sportstrategies.com, (consulté le )
  23. Roxane Lecacher, « Aston Martin F1 renforce son « fan engagement » grâce à un accord avec TikTok », sur sportstrategies.com, (consulté le )

Liens externesModifier

(en) Site officiel