Vijay Mallya

homme d'affaires indien
Vijay Mallya
Vijaymallya.jpg
Vijay Mallya en 2008.
Fonction
Membre de la Rajya Sabha
Biographie
Naissance
Nationalité
Domicile
Formation
St. Xavier's College (Kolkata) (en)
La Martinière de CalcuttaVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Entrepreneur, président du conseil d'administration, homme politique, participant à un forum internationalVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Vittal Mallya (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Siddharth Mallya (en)
Leanna Mallya (d)
Tanya Mallya (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Propriétaire de
Parti politique
Sport
Distinction

Vijay Vittal Mallya (né le à Bantwal, en Inde) est un homme d'affaires indien à la tête de nombreuses sociétés. Il dirige notamment depuis 1983 le groupe United Breweries Group (producteur de spiritueux) ainsi que la compagnie aérienne Kingfisher Airlines qu'il a créée en 2005.

Adrian Sutil sur la VJM02 de Force India.

BiographieModifier

À la tête de nombreuses sociétés, il dirige depuis 1983 le groupe United Breweries Group (producteur de spiritueux), ainsi que la compagnie aérienne Kingfisher Airlines (du nom des bières Kingfisher, le produit phare d'UB Group) qu'il a créée en 2005. En , via le consortium Orange India Holdings dont il est avec le néerlandais Michiel Mol l'un des deux actionnaires, il s'est également porté acquéreur de l'écurie de Formule 1 Spyker F1 Team, qui a pris en 2008 le nom de Force India.

En 2008, il acquiert pour 111,6 millions d'US$ la franchise de Bangalore de l'Indian Premier League, une compétition de cricket nouvellement créée en Inde, et la baptise Royal Challengers Bangalore. Son fils aîné, Sidhartha Mallya, né le à Los Angeles en est le dirigeant.

Outre le sport, Vijay Mallya aime aussi les bateaux, puisqu'il possède l'Indian Empress, un yacht de 95 mètres construit en 2000, et les belles propriétés, étant devenu acquéreur, en 2008, du Grand Jardin, seule propriété privée de l'île Sainte-Marguerite[1].

Selon le magazine Forbes, il était en mars 2010 classé comme la 937e fortune mondiale dans The Forbes World Billionaires Ranking (2010), avec 1 milliard de $[2].

ControversesModifier

Le , à la demande des autorités indiennes, Vijay Mallya, qui est poursuivi pour de nombreux délits (fraude fiscale, blanchiment d’argent, chèques sans provision, diversions illégales de fonds entre compagnies...)[3] dans son pays, est arrêté à Londres et présenté devant la justice. L'Inde a demandé son extradition à la Grande-Bretagne[4].

Il est cité dans l'affaire des Panama Papers en avril 2016[5].

En novembre 2017, son nom est cité dans les révélations des Paradise Papers[6][7].

En , il est condamné par une cour civile maltaise à payer les 650 000  de salaire des 24 membres d'équipage d'un yacht abandonné depuis [8].

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. E.P., « Vijay Mallya, propriétaire du Jardin d'Eden sur l'île Sainte-Marguerite », dans Nice-Matin, 29 octobre 2008.
  2. (en) Vijay Mallya, India's Billionaires, Forbes.com, consulté en mars 2010.
  3. « La chute du "Roi du bon temps" », sur Slate FR (consulté le )
  4. « Un homme d'affaires indien arrêté à Londres », sur lefigaro.fr, (consulté le )
  5. (en) « Panama Papers: Vijay Mallya one of 500 Indians with offshore account », sur thenewsminute.com, (consulté le )
  6. « Dr. Vijay Mallya | ICIJ Offshore Leaks Database », sur offshoreleaks.icij.org (consulté le )
  7. (en) « Paradise Papers throw more questions for Vijay Mallya: How did Diageo waive $1.5-billion debt? », sur indianexpress.com, (consulté le )
  8. (en) « Superyacht Owner Urged to Pay Crew Following Court Hearing / OnboardOnline », sur OnboardOnline (consulté le ).

Articles connexesModifier