Ouvrir le menu principal

Championnat du monde de Formule 1 1960

compétition de sport automobile
Championnat du monde de Formule 1 1960
Généralités
Sport Formule 1
Création 1950
Organisateur(s) FIA
Édition 11e
Nombre de manches 10 Grands Prix
Site web officiel www.fia.com
www.formula1.com
Palmarès
Champion pilote Drapeau de l'Australie Jack Brabham
Champion constructeur Drapeau du Royaume-Uni Cooper

Navigation

Le championnat du monde de Formule 1 1960 a été remporté par l'Australien Jack Brabham sur une Cooper-Climax. La marque britannique Cooper remporte le championnat du monde des constructeurs.

Règlement sportifModifier

  • Seuls les six meilleurs résultats sont retenus.
  • L'attribution des points s'effectue selon le barème 8, 6, 4, 3, 2, 1.

Le championnat du monde s'offre le tout premier changement de barème de son histoire : le point du meilleur tour en course est supprimé et récompense désormais le 6e du Grand Prix.

Règlement techniqueModifier

  • Moteurs atmosphériques: 2 500 cm³
  • Moteurs suralimentés: 750 cm³

Principaux engagésModifier

Pas de changements chez les champions du monde : Jack Brabham et Bruce McLaren sont reconduits chez Cooper. Le succès de la petite monoplace britannique à moteur arrière a attiré beaucoup de privés puisqu'outre l'écurie de Rob Walker avec Stirling Moss et Maurice Trintignant, l'écurie BRP, désormais baptisée Team Yeoman Credit, engagera désormais des Cooper. Yeoman Credit a su notamment attirer Tony Brooks, un des hommes forts des dernières saisons.

D'autres équipes se convertissent au moteur arrière comme Lotus qui a perdu Graham Hill parti chez BRM mais récupéré John Surtees, star des compétitions motocyclistes, passé depuis peu à l'automobile. Surtees fera équipe avec Innes Ireland resté fidèle à l'équipe de Colin Chapman. C'est également le cas de BRM où, aux côtés de Joakim Bonnier, Graham Hill et Dan Gurney remplacent Harry Schell.

La Scuderia Ferrari, dont le conservatisme technique semble condamner ses pilotes aux seconds rôles a perdu Brooks et Gurney et aligne un trio composé de Phil Hill, Cliff Allison et Wolfgang von Trips, auquel devrait s'ajouter ponctuellement Richie Ginther.

Liste complète des écuries et pilotes (hors Indianapolis) ayant couru dans le championnat 1960 de Formule 1 organisé par la FIA.

Écurie Constructeur Châssis Moteur Pneus Pilotes Courses
  Camoradi International Behra-Porsche RSK Porsche 547/3 1.5 Flat-4 D   Masten Gregory 1
  Fred Gamble 9
  Scuderia Centro Sud (en) Cooper T51 Maserati 250S 2.5 L4 D   Roberto Bonomi 1
  Carlos Menditeguy 1
  Masten Gregory 2, 4, 6-8
  Ian Burgess 2, 6-7, 10
  Maurice Trintignant 2, 4, 6, 10
  Mario de Araujo Cabral 8
  Alfonso Thiele 9
  Wolfgang von Trips 10
  Giorgio Scarlatti Maserati 250F Maserati 250F1 2.5 L6 D   Giorgio Scarlatti 1
  Nasif Estefano Maserati 250F Maserati 250F1 2.5 L6 D   Nasif Estefano 1
  Antonio Creus Maserati 250F Maserati 250F1 2.5 L6 D   Antonio Creus 1
  Gino Munaron Maserati 250F Maserati 250F1 2.5 L6 D   Gino Munaron 1
  Cooper Car Company Cooper T51
T53
Climax FPF 2.5 L4 D   Bruce McLaren 1-2, 4-8, 10
  Jack Brabham 1-2, 4-8, 10
  Chuck Daigh 7
  Ron Flockhart 10
  Team Lotus Lotus 18
16
Climax FPF 2.5 L4 D   Innes Ireland 1-2, 4-8, 10
  Alan Stacey 1-2, 4-5
  Alberto Rodriguez Larreta 1
  John Surtees 2, 7-8, 10
  Jim Clark 4-8, 10
  Ron Flockhart 6
  Scuderia Ferrari Ferrari D246
246P
156P
Ferrari 155 2.4 V6 D   Cliff Allison 1-2
  Phil Hill 1-2, 4-9
  Wolfgang von Trips 1-2, 4-9
  José Froilán González 1
  Richie Ginther 2, 4, 9
  Willy Mairesse 5-6, 9
  Écurie Bleue Cooper T51 Climax FPF 2.2 L4 D   Harry Schell 1
  Rob Walker Racing Team Cooper
Lotus
T51
18
Climax FPF 2.5 L4 D   Stirling Moss 1-2, 4-5, 8, 10
  Maurice Trintignant 1
  Lance Reventlow 7
  Owen Racing Organisation BRM P25
P48
BRM P25 2.5 L4 D   Joakim Bonnier 1-2, 4-8, 10
  Graham Hill 1-2, 4-8, 10
  Dan Gurney 2, 4-8, 10
  Ettore Chimeri Maserati 250F Maserati 250F1 2.5 L6 D   Ettore Chimeri 1
  Fred Tuck Cars Cooper T51 Climax FPF 2.5 L4 D   Bruce Halford
  Lucien Bianchi
2
6-7
  High Efficiency Motors Cooper T51 Climax FPF 2.5 L4 D   Roy Salvadori 2, 10
  Yeoman Credit Racing Team Cooper T51 Climax FPF 2.5 L4 D   Chris Bristow 2, 4-5
  Tony Brooks 2, 4-5, 7-8, 10
  Olivier Gendebien 5-8, 10
  Henry Taylor 6-8, 10
  Bruce Halford 6
  Phil Hill 10
  Brian Naylor JBW 59 Maserati 250S 2.5 L4 D   Brian Naylor 2, 7, 9-10
  Scuderia Castellotti Cooper T51 Castellotti 2.5 L4 D   Gino Munaron 2, 6-7, 9
  Giorgio Scarlatti 2, 9
  Giulio Cabianca 9
  Reventlow Automobiles Inc Scarab F1 Scarab 2.5 L4 D   Chuck Daigh 2, 4-6, 10
  Lance Reventlow 2, 4-5
  Richie Ginther 6
  Reg Parnell Cooper T51 Climax FPF 2.5 L4 D   Henry Taylor 4
  David Brown Corporation Aston Martin DBR4
DBR5
Aston Martin RB6 2.5 L6 D   Roy Salvadori 4, 7
  Maurice Trintignant 7
  Écurie Maarsbergen Cooper T51 Climax FPF 1.5 L4 D   Carel Godin de Beaufort 4-5
  Taylor-Crawley Racing Team Lotus 18 Climax FPF 2.5 L4 D   Mike Taylor 5
  Écurie nationale belge Cooper T45 Climax FPF 2.5 L4 D   Lucien Bianchi 5
  Vandervell Products Ltd Vanwall VW 11 Vanwall 254 2.5 L4 D   Tony Brooks 6
  Robert Bodle Ltd Lotus 16 Climax FPF 2.5 L4 D   David Piper 6-7
  Gilby Engineering Cooper T45 Maserati 250S 2.5 L4 D   Keith Greene 7
  CT Atkins Cooper T51 Climax FPF 2.5 L4 D   Jack Fairman 7
  Arthur Owen Cooper T45 Climax FPF 2.2 L4 D   Arthur Owen 9
  Wolfgang Seidel Cooper T45 Climax FPF 1.5 L4 D   Wolfgang Seidel 9
  Scuderia Colonia Cooper T43 Climax FPF 1.5 L4 D   Piero Drogo 9
  Horace Gould Maserati 250F Maserati 250F1 2.5 L6 D   Horace Gould 9
  Porsche KG
  Porsche System Engineering
Porsche 718 Porsche 547/3 1.5 Flat-4 D   Edgar Barth 9
  Hans Herrmann 9
  Équipe Prideaux Cooper T43 Climax FPF 1.5 L4 D   Vic Wilson 9
  Joe Lubin Maserati 250F Maserati 250S 2.5 L4 D   Bob Drake 10
  Jim Hall Lotus 18 Climax FPF 2.5 L4 D   Jim Hall 10
  Fred Armbruster Cooper T45 Ferrari 107 2.5 L4 D   Pete Lovely 10

Résumé du championnat du monde 1960Modifier

Lotus brille, mais Cooper engrange
1960 commence comme 1959 s'était terminé, avec une victoire de Bruce McLaren. Cette victoire doit beaucoup à la cascade d'abandons ayant émaillé le Grand Prix argentin. Parmi les pilotes s'étant succédé en tête de la course avant de renoncer, Innes Ireland sur la nouvelle Lotus 18 aura particulièrement impressionné.

Première conséquence de la performance de Ireland en Argentine, Rob Walker et Stirling Moss troquent leur Cooper pour une Lotus 18 dès le Grand Prix de Monaco. À l'issue d'une course largement dominée sous la pluie (malgré un arrêt impromptu), Stirling Moss offre à Lotus sa première victoire en Grand Prix. Opportuniste deuxième, Bruce McLaren conforte sa première place au championnat. Cliff Allison sur sa Ferrari a été victime d'un grave accident et a été ejecté de sa voiture à la chicane. Le pilote britannique, sévèrement touché à la face, est contraint de renoncer au championnat.

Peu en réussite depuis le début de saison, le champion en titre Jack Brabham se rappelle au bon souvenir de tous à Zandvoort, non sans avoir eu à batailler ferme contre la Lotus de Stirling Moss, finalement classé quatrième après une crevaison.

Moss, blessé, offre un boulevard à Brabham
Le championnat connaît son premier rebondissement en Belgique avec un nouvel accident grave aux essais qui touche Stirling Moss. Moss est durement touché aux jambes et voit la suite de sa saison fortement compromise. Le malheur de Moss apparaît comme bien peu de choses comparé aux drames qui endeuilleront la course le lendemain. Chris Bristow sur la Cooper du Yeoman Credit se tue en sortant de la route puis Alan Stacey sur une Lotus officielle trouve la mort après avoir été heurté au visage par un oiseau. La course est remportée par Jack Brabham tandis que son coéquipier Bruce McLaren sauve sa place de leader au championnat en terminant deuxième. Irrésistible en l'absence de Stirling Moss, Brabham enchaînera par trois autres succès consécutifs, synonymes de titre mondial.

Boycotté par les écuries britanniques mécontentes de l'utilisation jugée anachronique de l'anneau de vitesse, le Grand Prix d'Italie est remporté sans concurrence par Phil Hill qui signe ainsi la première victoire en championnat du monde d'un pilote américain (Indianapolis 500 mis à part). Le dernier Grand Prix de la saison, à Riverside en Californie est remporté par Stirling Moss revenu à la compétition à l'occasion du Grand Prix du Portugal.

Grands Prix de la saison 1960Modifier

Classement des pilotesModifier

Classement Pilote Pays Voiture Nombre
de points
1er Jack Brabham   Australie Cooper-Climax 43
2e Bruce McLaren   Nouvelle-Zélande Cooper-Climax 34 (37)
3e Stirling Moss   Royaume-Uni Lotus-Climax 19
4e Innes Ireland   Royaume-Uni Lotus-Climax 18
5e Phil Hill   États-Unis Ferrari 16
6e Olivier Gendebien   Belgique Cooper-Climax 10
7e Wolfgang von Trips   Allemagne Ferrari 10
8e Jim Rathmann   États-Unis Watson-Offenhauser 8
9e Richie Ginther   États-Unis Ferrari 8
10e Jim Clark   Royaume-Uni Lotus-Climax 8
11e Tony Brooks   Royaume-Uni Cooper-Climax 7
12e Cliff Allison   Royaume-Uni Ferrari 6
13e Rodger Ward   États-Unis Watson-Offenhauser 6
14e John Surtees   Royaume-Uni Lotus-Climax 6
15e Graham Hill   Royaume-Uni BRM 4
16e Paul Goldsmith   États-Unis Epperly-Offenhauser 4
17e Willy Mairesse   Belgique Ferrari 4
18e Joakim Bonnier   Suède BRM 4
19e Henry Taylor   États-Unis Cooper-Climax 3
20e Carlos Menditeguy   Argentine Cooper-Maserati 3
21e Don Branson   États-Unis Phillips-Offenhauser 3
22e Giulio Cabianca   Italie Cooper-Castellotti 3
23e Johnny Thomson   États-Unis Lesovsky-Offenhauser 2
24e Eddie Johnson   États-Unis Trevis-Offenhauser 1
25e Lucien Bianchi   Belgique Cooper-Maserati 1
26e Ron Flockhart   Royaume-Uni Cooper-Climax 1
27e Hans Herrmann   Allemagne Porsche 1


Classement des constructeursModifier

Les 500 Miles d’Indianapolis ne sont pas pris en compte au championnat du monde des constructeurs.

Classement Pays Voiture Nombre
de points
1er   Royaume-Uni Cooper-Climax 48
2e   Royaume-Uni Lotus-Climax 34
3e   Italie Ferrari 26
4e   Royaume-Uni BRM 8
5e   Royaume-Uni Cooper-Maserati 3
6e   Royaume-Uni Cooper-Castellotti 3
7e   Allemagne Porsche 1


Liste des Grands Prix disputés cette saison ne comptant pas pour le championnat du monde de Formule 1Modifier