Ouvrir le menu principal

14e étape du Tour de France 2019

étape du Tour de France 2019

Article général Pour un article plus général, voir Tour de France 2019.
14e étape du Tour de France 2019 Cycling (road) pictogram.svg
Généralités
Course14e étape, Tour de France 2019
TypeMountainstage.svg Étape de montagne
Date20 juillet 2019
Distance117,5 km
Lieu de départTarbes
Lieu d'arrivéeCol du Tourmalet
PaysFRA France
Vitesse moyenne37,04 km/h
Résultats de l’étape
1erFRA Thibaut Pinot3 h 10 min 20 s
(Groupama-FDJ)
2eFRA Julian Alaphilippe+ 6 s
3eNED Steven Kruijswijk+ 6 s
CombatifFRA Élie Gesbert
(Arkéa-Samsic)
Classement général à l’issue de l’étape
LeaderFRA Julian Alaphilippe56 h 11 min 29 s
(Deceuninck-Quick-Step)
2eGBR Geraint Thomas+ 2 min 02 s
3eNED Steven Kruijswijk+ 2 min 14 s
Classements annexes à l’issue de l’étape
Jersey green.svgPointsSVK Peter Sagan
(Bora-Hansgrohe)
Jersey polkadot.svgMontagneBEL Tim Wellens
(Lotto-Soudal)
Jersey white.svgJeuneCOL Egan Bernal
(Ineos)
Jersey yellow number.svgÉquipeESP Movistar
13e étape15e étape
Documentation Wikidata-logo S.svg

La 14e étape du Tour de France 2019 se déroule le samedi entre Tarbes et le col du Tourmalet (Barèges), sur une distance de 117,5 kilomètres.

Sommaire

ParcoursModifier

La deuxième étape pyrénéenne en ligne au départ de Tarbes est plutôt courte, avec ses 117,5 kilomètres, mais elle est rythmée de deux difficultés : une en milieu d'étape, le Col du Soulor, et la montée finale vers le Col du Tourmalet où le Tour de France 2019 dépasse pour la première fois une altitude de 2000 mètres avec les 2.115 mètres du Tourmalet. L'ascension finale se fait par le versant ouest, depuis Luz-Saint-Sauveur, en empruntant la « voie Laurent Fignon »[1] à partir de Super Barèges, alors que traditionnellement le col était gravi par l'est, via Sainte-Marie-de-Campan et La Mongie.

Histoire et patrimoineModifier

C’est le plus souvent pour des départs que le peloton du Tour s’est réuni à Tarbes tandis que la dernière arrivée a vu la victoire de Pierrick Fédrigo en 2009. Lors de la précédente, en 1951, la journée avait été marquée par un accident spectaculaire : Wim van Est, premier porteur néerlandais du Maillot Jaune, avait plongé dans un ravin, après avoir franchi le col d’Aubisque. La chute lui fit perdre la tête du classement général, mais lui laissa la vie sauve. Le col du Tourmalet est le plus haut col routier des Pyrénées situé entièrement en France avec 2 115 m et il est l'un des cols les plus empruntés.

Déroulement de la courseModifier

Le départ officiel de la course a été donné au kilomètre 6. Un groupe d'échappés comprenant le maillot vert Peter Sagan, Vincenzo Nibali, Matej Mohorič, Tim Wellens, Ilnur Zakarin, Lennard Kämna, Lilian Calmejane, Rein Taaramäe, Romain Sicard, Guillaume Martin, Élie Gesbert n'obtient que trois minutes d'avance sur le peloton.

Dans la première ascension, l'échappée explose et Nibali, Wellens et Gesbert se détachent. le second passe en tête et le Belge conforte son maillot à pois. Zakarin est derrière à 20'', mais le peloton s'est rapprochée à 1'20''. En effet, la Movistar a fait la montée à fond, ce qui a été fatal à de nombreux coureurs dont Romain Bardet. Adam Yates n'est pas bien non plus et est légèrement distancé, mais il parvient à revenir dans la descente.

Devant, Gesbert dépose Calmejane et revient sur Sicard avant de s'envoler seul. Le jeune coureur d'Arkéa-Samsic fait une très belle impression, mais avec seulement 45'' d'avance sur le peloton. Le tempo de la Movistar fait des dégâts dans le peloton et c'est une nouvelle fois Adam Yates qui en fait les frais peu après le pied. La sélection se fait par l'arrière et c'est ensuite au tour de Dan Martin d'être lâché à 12 km du but. À 10 km, Nairo Quintana est distancé, alors que c'est l'équipe du Colombien qui roule avant de laisser la place à Ineos en tête du peloton. Après une très belle résistance, Gesbert est finalement repris, et Warren Barguil en profite pour placer une belle attaque. Le champion de France creuse l'écart, ce qui incite David Gaudu à accélérer. Après avoir compté 20'' d'avance Barguil voit ce qu'il reste du peloton revenir et décide donc de l'attendre.

À un peu moins de 6 km de l'arrivée, Porte et Enric Mas sont distancés. Il ne reste plus que 14 coureurs à l'avant tandis que le maillot jaune n'est pas au mieux et traîne dans les dernières positions. À 4 km du sommet, Gaudu en remet une couche et prend quelques mètres d'avance, ce qui est fatal à Valverde. C'est la Jumbo-Visma qui réagit derrière le jeune Français, elle qui compte trois coureurs, et Gaudu est finalement repris puis distancé. À moins de deux kilomètres de l'arrivée, Bennett hausse encore le rythme et c'est au tour de Fuglsang, Uran et Barguil de lâcher prise.

Buchmann attaque juste avant la flamme rouge, mais tout le monde suit l'Allemand sauf Geraint Thomas qui se fait même dépasser par Uran. Ils ne sont plus que 6 pour la victoire : Buchmann, Pinot, Kruijswijk, Bernal, Landa et Alaphilippe. La victoire se joue au sprint, Pinot fait l'effort en premier et largue tout le monde pour aller s'imposer en solitaire. Alaphilippe fait l'effort dans les derniers mètres pour prendre la deuxième place et conforter son avance au général.

RésultatsModifier

Classement de l'étapeModifier

Classement de la 14e étape
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Thibaut Pinot   France Groupama-FDJ en h 10 min 20 s
2e Julian Alaphilippe     France Deceuninck-Quick Step + s
3e Steven Kruijswijk   Pays-Bas Jumbo-Visma + s
4e Emanuel Buchmann   Allemagne Bora-Hansgrohe + s
5e Egan Bernal   Colombie Ineos + s
6e Mikel Landa   Espagne Movistar + 14 s
7e Rigoberto Urán   Colombie EF Education First + 30 s
8e Geraint Thomas   Royaume-Uni Ineos + 36 s
9e Warren Barguil   France Arkéa-Samsic + 38 s
10e Jakob Fuglsang   Danemark Astana + 53 s

Points attribuésModifier

Sprint intermédiaire
Pierrefitte-Nestalas (km 86)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Tim Wellens     Belgique Lotto-Soudal 20
2e Élie Gesbert   France Arkéa-Samsic 17
3e Vincenzo Nibali   Italie Bahrain-Merida 15
4e Lilian Calmejane   France Total Direct Énergie 13
5e Romain Sicard   France Total Direct Énergie 11
6e Ilnur Zakarin   Russie Katusha-Alpecin 10
7e Lennard Kämna   Allemagne Sunweb 9
8e Luis León Sánchez   Espagne Astana 8
9e Peter Sagan     Slovaquie Bora-Hansgrohe 7
10e Carlos Verona   Espagne Movistar 6
11e Andrey Amador   Costa Rica Movistar 5
12e Marc Soler   Espagne Movistar 4
13e Alejandro Valverde   Espagne Movistar 3
14e Mikel Landa   Espagne Movistar 2
15e Nairo Quintana   Colombie Movistar 1
Arrivée d'étape
Tourmalet - Barèges (km 117,5)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Thibaut Pinot   France Groupama-FDJ 20
2e Julian Alaphilippe     France Deceuninck-Quick Step 17
3e Steven Kruijswijk   Pays-Bas Jumbo-Visma 15
4e Emanuel Buchmann   Allemagne Bora-Hansgrohe 13
5e Egan Bernal   Colombie Ineos 11
6e Mikel Landa   Espagne Movistar 10
7e Rigoberto Urán   Colombie EF Education First 9
8e Geraint Thomas   Royaume-Uni Ineos 8
9e Warren Barguil   France Arkéa-Samsic 7
10e Jakob Fuglsang   Danemark Astana 6
11e George Bennett   Nouvelle-Zélande Jumbo-Visma 5
12e Alejandro Valverde   Espagne Movistar 4
13e Laurens De Plus   Belgique Jumbo-Visma 3
14e Richie Porte   Australie Trek-Segafredo   2
15e David Gaudu   France Groupama-FDJ 1

Bonifications à l'arrivée
Coureur Pays Équipe Bonifications
1 Thibaut Pinot   France Groupama-FDJ 10 s
2 Julian Alaphilippe     France Deceuninck-Quick Step s
3 Steven Kruijswijk   Pays-Bas Jumbo-Visma s

Cols et côtesModifier

Côte de Labatmale (km 18)
4e catégorie (1,4km à 6,7%)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Vincenzo Nibali   Italie Bahrain-Merida 1
Col du Soulor (km 60,5)
1re catégorie (11,9km à 7,8%)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Tim Wellens     Belgique Lotto-Soudal 10
2e Vincenzo Nibali   Italie Bahrain-Merida 8
3e Élie Gesbert   France Arkéa-Samsic 6
4e Ilnur Zakarin   Russie Katusha-Alpecin 4
5e Romain Sicard   France Total Direct Énergie 2
6e Carlos Verona   Espagne Movistar 1

Prix de la combativitéModifier

Classements à l'issue de l'étapeModifier

Classement généralModifier

Classement général
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Julian Alaphilippe     France Deceuninck-Quick Step en 56 h 11 min 29 s
2e Geraint Thomas   Royaume-Uni Ineos + min 2 s
3e Steven Kruijswijk   Pays-Bas Jumbo-Visma + min 14 s
4e Egan Bernal     Colombie Ineos + min 0 s
5e Emanuel Buchmann   Allemagne Bora-Hansgrohe + min 12 s
6e Thibaut Pinot   France Groupama-FDJ + min 12 s
7e Rigoberto Urán   Colombie EF Education First + min 24 s
8e Jakob Fuglsang   Danemark Astana + min 22 s
9e Alejandro Valverde   Espagne Movistar   + min 27 s
10e Enric Mas   Espagne Deceuninck-Quick Step + min 38 s

Classement par pointsModifier

Classement du meilleur jeuneModifier

Classement général du meilleur jeune
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Egan Bernal     Colombie Ineos en 56 h 14 min 29 s
2e Enric Mas   Espagne Deceuninck-Quick Step + min 38 s
3e David Gaudu   France Groupama-FDJ + min 0 s
4e Laurens De Plus   Belgique Jumbo-Visma + 31 min 56 s
5e Giulio Ciccone   Italie Trek-Segafredo + 37 min 10 s
6e Gregor Mühlberger   Autriche Bora-Hansgrohe + 40 min 4 s
7e Tiesj Benoot   Belgique Lotto-Soudal + 51 min 59 s
8e Søren Kragh Andersen   Danemark Sunweb + h 13 min 50 s
9e Gianni Moscon   Italie Ineos + h 14 min 43 s
10e Lennard Kämna   Allemagne Sunweb + h 16 min 14 s

Classement du meilleur grimpeurModifier

Classement par équipesModifier

Classement de l'étape
  Équipe Pays Temps
1re Movistar     Espagne en 169 h 2 min 15 s
2e Trek-Segafredo   États-Unis + 11 min 5 s
3e Bora-Hansgrohe   Allemagne + 25 min 10 s
4e Jumbo-Visma   Pays-Bas + 27 min 9 s
5e Ineos   Royaume-Uni + 31 min 45 s
6e Groupama-FDJ   France + 32 min 27 s
7e Mitchelton-Scott   Australie + 39 min 2 s
8e UAE Emirates   Émirats arabes unis + 45 min 20 s
9e EF Education First   États-Unis + 46 min 14 s
10e AG2R La Mondiale   France + 52 min 6 s

Abandon(s)Modifier

Le maillot jaune du jourModifier

Depuis la première ascension au col du Tourmalet en 1910, le peloton a escaladé 82 fois le Géant des Pyrénées. C'est lui qui est sur le maillot du jour.

RéférencesModifier

Liens externesModifier