Ouvrir le menu principal

14e étape du Tour de France 2019

étape du Tour de France 2019

Article général Pour un article plus général, voir Tour de France 2019.
14e étape du Tour de France 2019 Cycling (road) pictogram.svg
Généralités
Course14e étape, Tour de France 2019
TypeMountainstage.svg Étape de montagne
Date20 juillet 2019
Lieu de départTarbes
Lieu d'arrivéeCol du Tourmalet
PaysFRA France
Résultats de l’étape
1erFRA Thibaut Pinot3 h 10 min 20 s
(Groupama-FDJ)
2eFRA Julian Alaphilippe+ 6 s
3eNED Steven Kruijswijk+ 6 s
CombatifFRA Élie Gesbert
(Arkéa-Samsic)
Classement général à l’issue de l’étape
LeaderFRA Julian Alaphilippe56 h 11 min 29 s
(Deceuninck-Quick-Step)
2eGBR Geraint Thomas+ 2 min 02 s
3eNED Steven Kruijswijk+ 2 min 14 s
Classements annexes à l’issue de l’étape
Jersey green.svgPointsSVK Peter Sagan
(Bora-Hansgrohe)
Jersey polkadot.svgMontagneBEL Tim Wellens
(Lotto-Soudal)
Jersey white.svgJeuneCOL Egan Bernal
(Ineos)
Jersey yellow number.svgÉquipeESP Movistar
13e étape15e étape
Documentation Wikidata-logo S.svg

La 14e étape du Tour de France 2019 se déroule le samedi entre Tarbes et le col du Tourmalet (Barèges), sur une distance de 117,5 kilomètres.

ParcoursModifier

L'ascension finale se fait par le versant ouest, depuis Luz-Saint-Sauveur, en empruntant la « voie Laurent Fignon »[1] à partir de Super Barèges, alors que traditionnellement le col était gravi par l'est, via Sainte-Marie-de-Campan et La Mongie.

Le col du Tourmalet est le plus haut col routier des Pyrénées situé entièrement en France avec 2 115 m et il est l'un des cols les plus empruntés.

Déroulement de la courseModifier

Le départ officiel de la course a été donné au kilomètre 6. Un groupe d'échappés comprenant le maillot vert Peter Sagan, Vincenzo Nibali, Matej Mohorič, Tim Wellens, Ilnur Zakarin, Lennard Kämna, Lilian Calmejane, Rein Taaramäe, Romain Sicard, Guillaume Martin, Élie Gesbert n'obtient que trois minutes d'avance sur le peloton.

Au col du Soulor, l'échappée, qui n'a pas plus de 3 minutes d'avance, se casse ne gardant que les membres les plus forts, tandis que dans le peloton, la Movistar accélère la cadence. Romain Bardet subit une défaillance dans le Soulor et se retrouve à près de vingt minutes de la tête de la course, ce qui annihile définitivement ses chances au classement général. Une fois le Soulor passé, les coureurs se dirigent vers Luz-Saint-Sauveur pour aborder la montée finale. Élie Gesbert part en solitaire mais sera, comme tous ses compagnons d'échappée, rattrapé par le peloton (mené par les Movistar) qui les tenait à portée.

Dans les premières rampes du Tourmalet, Nairo Quintana décroche, ce qui amène la Movistar à laisser place aux Ineos pour faire le train. Mais ces derniers ne sont pas aussi dominateurs qu'espéré. La Groupama-FDJ en profite et David Gaudu emmène Thibaut Pinot pour imprimer un rythme plus rapide. Dan Martin, Bauke Mollema, Richie Porte, Enric Mas et Rigoberto Urán lâchent tour à tour. Julian Alaphilippe tient bon et alors que les Jumbo-Visma, en supériorité numérique, mènent le train pour leur leader Steven Kruijswijk, Geraint Thomas lâche prise dans les derniers hectomètres. Il ne reste plus qu'une poignée d'hommes pour jouer la victoire d'étape au sommet. Thibaut Pinot s'extirpe du groupe dans les 300 derniers mètres pour s'imposer, et Julian Alaphilippe, resté parmi les meilleurs, attrape la deuxième place avec 6 secondes de bonifications supplémentaires, confortant encore plus son maillot jaune.

Les deux coureurs français sont félicités en personne par Emmanuel Macron, président de la République, venu assister à l'étape du jour en compagnie de Christian Prudhomme, directeur du Tour. Au classement général, Thomas a perdu une trentaine de secondes sur Pinot, Alaphilippe, Kruijswijk, Buchmann et Bernal, arrivés en tête dans cet ordre. Kruijswijk monte d'une place au classement général, dépassant Bernal qui quant à lui reprend à Enric Mas le maillot blanc du meilleur jeune. Le maillot à pois est conservé par Tim Wellens (avec une vingtaine de points d'avance sur Thibaut Pinot qui grâce aux 40 points de sa victoire en côte hors-catégorie à plus de 2000 m s'intercale entre Wellens et son coéquipier Thomas De Gendt au classement de la montagne) tandis que Peter Sagan semble se diriger vers un septième maillot vert à Paris, ayant près de 100 points d'avance sur son dauphin Sonny Colbrelli.

RésultatsModifier

Classement de l'étapeModifier

Classement de la 14e étape
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Thibaut Pinot   France Groupama-FDJ en h 10 min 20 s
2e Julian Alaphilippe     France Deceuninck-Quick Step + s
3e Steven Kruijswijk   Pays-Bas Jumbo-Visma + s
4e Emanuel Buchmann   Allemagne Bora-Hansgrohe + s
5e Egan Bernal   Colombie Ineos + s
6e Mikel Landa   Espagne Movistar + 14 s
7e Rigoberto Urán   Colombie EF Education First + 30 s
8e Geraint Thomas   Royaume-Uni Ineos + 36 s
9e Warren Barguil   France Arkéa-Samsic + 38 s
10e Jakob Fuglsang   Danemark Astana + 53 s

Points attribuésModifier

Sprint intermédiaire
Pierrefitte-Nestalas (km 86)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Tim Wellens     Belgique Lotto-Soudal 20
2e Élie Gesbert   France Arkéa-Samsic 17
3e Vincenzo Nibali   Italie Bahrain-Merida 15
4e Lilian Calmejane   France Total Direct Énergie 13
5e Romain Sicard   France Total Direct Énergie 11
6e Ilnur Zakarin   Russie Katusha-Alpecin 10
7e Lennard Kämna   Allemagne Sunweb 9
8e Luis León Sánchez   Espagne Astana 8
9e Peter Sagan     Slovaquie Bora-Hansgrohe 7
10e Carlos Verona   Espagne Movistar 6
11e Andrey Amador   Costa Rica Movistar 5
12e Marc Soler   Espagne Movistar 4
13e Alejandro Valverde   Espagne Movistar 3
14e Mikel Landa   Espagne Movistar 2
15e Nairo Quintana   Colombie Movistar 1
Arrivée d'étape
Tourmalet - Barèges (km 117,5)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Thibaut Pinot   France Groupama-FDJ 20
2e Julian Alaphilippe     France Deceuninck-Quick Step 17
3e Steven Kruijswijk   Pays-Bas Jumbo-Visma 15
4e Emanuel Buchmann   Allemagne Bora-Hansgrohe 13
5e Egan Bernal   Colombie Ineos 11
6e Mikel Landa   Espagne Movistar 10
7e Rigoberto Urán   Colombie EF Education First 9
8e Geraint Thomas   Royaume-Uni Ineos 8
9e Warren Barguil   France Arkéa-Samsic 7
10e Jakob Fuglsang   Danemark Astana 6
11e George Bennett   Nouvelle-Zélande Jumbo-Visma 5
12e Alejandro Valverde   Espagne Movistar 4
13e Laurens De Plus   Belgique Jumbo-Visma 3
14e Richie Porte   Australie Trek-Segafredo   2
15e David Gaudu   France Groupama-FDJ 1

Bonifications à l'arrivée
Coureur Pays Équipe Bonifications
1 Thibaut Pinot   France Groupama-FDJ 10 s
2 Julian Alaphilippe     France Deceuninck-Quick Step s
3 Steven Kruijswijk   Pays-Bas Jumbo-Visma s

Cols et côtesModifier

Côte de Labatmale (km 18)
4e catégorie (1,4km à 6,7%)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Vincenzo Nibali   Italie Bahrain-Merida 1
Col du Soulor (km 60,5)
1re catégorie (11,9km à 7,8%)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Tim Wellens     Belgique Lotto-Soudal 10
2e Vincenzo Nibali   Italie Bahrain-Merida 8
3e Élie Gesbert   France Arkéa-Samsic 6
4e Ilnur Zakarin   Russie Katusha-Alpecin 4
5e Romain Sicard   France Total Direct Énergie 2
6e Carlos Verona   Espagne Movistar 1

Prix de la combativitéModifier

Classements à l'issue de l'étapeModifier

Classement généralModifier

Classement général
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Julian Alaphilippe     France Deceuninck-Quick Step en 56 h 11 min 29 s
2e Geraint Thomas   Royaume-Uni Ineos + min 2 s
3e Steven Kruijswijk   Pays-Bas Jumbo-Visma + min 14 s
4e Egan Bernal     Colombie Ineos + min 0 s
5e Emanuel Buchmann   Allemagne Bora-Hansgrohe + min 12 s
6e Thibaut Pinot   France Groupama-FDJ + min 12 s
7e Rigoberto Urán   Colombie EF Education First + min 24 s
8e Jakob Fuglsang   Danemark Astana + min 22 s
9e Alejandro Valverde   Espagne Movistar   + min 27 s
10e Enric Mas   Espagne Deceuninck-Quick Step + min 38 s

Classement par pointsModifier

Classement du meilleur jeuneModifier

Classement général du meilleur jeune
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Egan Bernal     Colombie Ineos en 56 h 14 min 29 s
2e Enric Mas   Espagne Deceuninck-Quick Step + min 38 s
3e David Gaudu   France Groupama-FDJ + min 0 s
4e Laurens De Plus   Belgique Jumbo-Visma + 31 min 56 s
5e Giulio Ciccone   Italie Trek-Segafredo + 37 min 10 s
6e Gregor Mühlberger   Autriche Bora-Hansgrohe + 40 min 4 s
7e Tiesj Benoot   Belgique Lotto-Soudal + 51 min 59 s
8e Søren Kragh Andersen   Danemark Sunweb + h 13 min 50 s
9e Gianni Moscon   Italie Ineos + h 14 min 43 s
10e Lennard Kämna   Allemagne Sunweb + h 16 min 14 s

Classement du meilleur grimpeurModifier

Classement par équipesModifier

Classement de l'étape
  Équipe Pays Temps
1re Movistar     Espagne en 169 h 2 min 15 s
2e Trek-Segafredo   États-Unis + 11 min 5 s
3e Bora-Hansgrohe   Allemagne + 25 min 10 s
4e Jumbo-Visma   Pays-Bas + 27 min 9 s
5e Ineos   Royaume-Uni + 31 min 45 s
6e Groupama-FDJ   France + 32 min 27 s
7e Mitchelton-Scott   Australie + 39 min 2 s
8e UAE Emirates   Émirats arabes unis + 45 min 20 s
9e EF Education First   États-Unis + 46 min 14 s
10e AG2R La Mondiale   France + 52 min 6 s

Abandon(s)Modifier

Le maillot jaune du jourModifier

Chaque jour, un maillot jaune différent est remis au leader du classement général, avec des imprimés rendant hommage à des coureurs ou à des symboles qui ont marqué l'histoire l'épreuve, à l'occasion du centième anniversaire du maillot jaune[2].

Depuis la première ascension au col du Tourmalet en 1910, le peloton a escaladé 82 fois le Géant des Pyrénées. C'est lui qui est sur le maillot du jour.

RéférencesModifier

Liens externesModifier