Ouvrir le menu principal

Équipe des Émirats arabes unis de football

équipe nationale de football
Drapeau : Émirats arabes unis Équipe des Émirats arabes unis
Écusson de l' Équipe des Émirats arabes unis
Généralités
Confédération AFC
Couleurs Blanc et rouge
Surnom Al Sukoor (les Faucons)
Stade principal Stade Sheikh Zayed
Classement FIFA en diminution 71e (28 novembre 2019)[1]
Personnalités
Sélectionneur Drapeau : Inconnu Vacant
Capitaine Omar Abdulrahman
Plus sélectionné Adnan Al-Talyani (161)
Meilleur buteur Ali Mabkhout (58)
Rencontres officielles historiques
Premier match Émirats arabes unis Drapeau : Émirats arabes unis 1 - 0 Drapeau : Qatar Qatar
()
Plus large victoire Brunei Drapeau : Brunei 0 - 12 Drapeau : Émirats arabes unis Émirats arabes unis
()
Plus large défaite Émirats arabes unis Drapeau : Émirats arabes unis 0 - 8 Drapeau : Brésil Brésil
()
Palmarès
Coupe du monde Phases finales : 1
1er tour en 1990
Coupe d’Asie Phases finales : 10
Médaille d'argent, Asie Finaliste en 1996
Coupe des confédérations Phases finales : 1
1er tour en 1997
Jeux olympiques 1er tour en 2012

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

L'équipe des Émirats arabes unis de football est une sélection des meilleurs joueurs émiratiens sous l'égide de la Fédération des Émirats arabes unis de football.

HistoireModifier

Les débuts des Émirats arabes unisModifier

La Fédération des Émirats arabes unis de football (اتحاد الإمارات لكرة القدم) est fondée en 1971. Elle est affiliée à la FIFA depuis 1972. Entretemps, l’équipe des Émirats arabes unis de football (منتخب الإمارات لكرة القدم) joua son premier match officiel contre le Qatar, match joué en Arabie saoudite, le , remporté sur le score d’un but à 0. La Fédération des Émirats arabes unis est membre de l'AFC depuis 1974. Ses premières participations à une compétition internationale se passent dans le cadre de la Coupe d'Asie des nations 1980, où l’équipe des Émirats arabes unis accéda au premier tour. De même pour les Coupes d’Asie suivantes.

L’épopée 1990Modifier

La seule phase finale de coupe du monde à laquelle les Émirats arabes unis ont participé fut celle de 1990 en Italie. Pourtant, les débuts des éliminatoires furent très difficiles pour l'équipe. Après avoir perdu 3-2 contre le Koweït, les Émirats arabes unis réussissent à battre à deux reprises le Pakistan 5-0 et 4-1 puis battent chez eux au match retour le Koweït 1-0. Avec 6 points à égalité avec le Koweït, ils parviennent au second tour de la zone Asie avec une différence de buts supérieure à leur principal adversaire. Au second tour, avec 6 points (une seule victoire et 4 matchs nuls), ils finissent deuxièmes derrière la Corée du Sud et décrochent leur billet pour le Mondiale italien. Le parcours des Émirats arabes unis, lors de la Coupe du monde 1990, fut assez décevant. Cet échec est dû, en partie, à l'inexpérience des joueurs face à des équipes telles que la RFA et la Yougoslavie. Son parcours est le suivant :

- Le à Bologne : Colombie - Émirats arabes unis 2-0

- Le à Milan : RFA - Émirats arabes unis 5-1 (But de Khalid Ismaïl à la 47e minute)

- Le à Bologne : Yougoslavie - Émirats arabes unis 4-1 (but d'Ali Thani à la 56e minute).

Le bilan de l'épopée italienne des Émirats arabes unis se présente ainsi : 0 victoire et 3 défaites en 3 matchs, 2 buts marqués et 11 buts encaissés.

En 1992, l’équipe des Émirats arabes unis se hisse à la quatrième place de la Coupe d’Asie des Nations. Lors des qualifications de la zone Asie 1994 pour la Coupe du monde aux États-Unis, les Émirats arabes unis sont éliminés dès le premier tour, derrière le Japon à 2 points de ces derniers.

La Coupe d’Asie des nations 1996Modifier

Pays hôte de la compétition, les Émirats Arabes Unis terminent en tête de leur groupe avec sept points, grâce à 2 victoires contre le Koweït (3-2) et l’Indonésie (2-0), ainsi qu'un match nul contre la Corée du Sud (1-1); puis battent en prolongations l’Irak en quart de finale, sur le score de 1 but à 0. En demi-finale, ils retrouvent encore une fois le Koweït qu'ils éliminent grâce à un succès sur la petite des marges (1 but à 0, but à la 69e, marqué par Ahmed). Mais en finale, ils ratent l'occasion de décrocher le titre continental devant leur public en échouant aux tirs au but après un score nul et vierge, sur le score de 4 tirs au but à 2 pour l'Arabie saoudite. Au total huit buts furent marqués dans ce tournoi par les Émirats arabes unis. Cela leurs permirent de participer à la Coupe des confédérations 1997, où ils furent éliminés au premier tour, battus par l'Uruguay (0-2) et par la République tchèque (1-6), mais vainqueurs contre l'Afrique du Sud (1-0).

Les Émirats arabes unis après 1996Modifier

Lors des qualifications de la zone Asie 1998 pour la Coupe du monde 1998 en France, les Émirats arabes unis parviennent à sortir largement premiers de leur poule lors du premier tour. Ils échouent au second tour à la troisième place de la poule finale à 4 points du Japon (seules les deux premières équipes étaient qualifiées). Les éliminatoires pour les coupes du monde 2002, 2006, 2010 et 2014 ne leur permettent pas non plus de se qualifier et de participer à la phase finale. Néanmoins, les éliminatoires de la Coupe du monde 2002 ont vu les Émirats Arabes Unis décrocher la plus large victoire de leur histoire, le , à Bandar Seri Begawan face à Brunei, infligeant aux locaux une défaite sur le score de 12 buts à 0; et atteindre le stade des barrages (élimination contre l'Iran), leur meilleure performance dans le cadre des éliminatoires pour une Coupe du monde depuis la qualification au Mondial 1990. Les Émirats Arabes Unis, finalistes sortants, ne réussissent pas à se qualifier pour la Coupe d’Asie des nations 2000, tandis que lors des trois éditions suivantes en 2004, 2007 et 2011, ils accèdent à la phase finale du tournoi mais furent éliminés au premier tour. La plus large défaite des Émirats arabes unis fut enregistrée à Abou Dabi, le , sur le score de 8 buts à 0 contre le Brésil en match amical.

En 2007, le pays remporte la Coupe du Golfe à domicile, en battant Oman en finale (1-0). En 2008, l'équipe des Émirats arabes unis des moins de 19 ans a gagné la coupe d'Asie et s'est qualifiée pour la Coupe du monde des moins de 20 ans 2009. Ahmed Khalil a été élu meilleur joueur et buteur de la compétition ainsi que meilleur espoir. Lors de ce Mondial espoirs, la sélection émiratie atteint les quarts de finale, battue en prolongations par le Costa Rica (1-2).

Lors de la Coupe d'Asie des nations 2015, les Émirats Arabes Unis ont créé la sensation en atteignant les demi-finales; en ayant notamment éliminé le Japon, quadruple vainqueur de l'épreuve, en quarts de finale aux tirs au but (1-1, 5-4 t.a.b.). Ils s'inclinent dans le dernier carré face à l'Australie, pays hôte du tournoi et futur vainqueur de l'épreuve (0-2); mais battent ensuite l'Irak lors du match pour la 3e place (3-2), ce qui leur permet de réaliser leur meilleure performance dans une phase finale continentale après la place de finaliste acquise en 1996. Ali Mabkhout et Omar Abdulrahman ont à cette occasion terminés respectivement meilleurs buteurs et passeurs de l'épreuve (à égalité avec l'Australien Massimo Luongo pour Abdulrahman qui ont tous les deux délivré 4 passes décisives). La sélection avait terminé 2e du groupe C juste derrière l'Iran lors du 1er tour (adversaire contre qui ils ont perdu 0-1), mais devant Bahreïn et Qatar qu'ils ont battu respectivement 2-1 et 4-1. De bon augure pour la sélection émiratie qui accueillera la prochaine édition de la Coupe d'Asie des nations, en 2019, 23 ans après la précédente que le pays avait organisé.

L'équipe ne réussit cependant pas à se qualifier pour la Coupe du monde 2018, échouant lors du 3e tour avec une 4e place obtenue dans le groupe B; derrière le Japon et l'Arabie Saoudite, directement qualifiées pour le Mondial russe, ainsi que l'Australie, 3e du groupe et barragiste. Les Émirats Arabes Unis avaient pourtant démarré idéalement leur campagne qualificative lors du 3e tour, avec une victoire prestigieuse décrochée sur le terrain du Japon dès la première journée (2-1).

Le , les Émirats Arabes Unis réalisent une belle performance en disposant à domicile de l'Islande; puissance footballistique européenne montante, futur quart de finaliste de l'Euro 2016 et qui s'est également qualifié pour la Coupe du monde 2018; sur le score de 2-1 lors d'un match amical.

Lors de la Coupe d'Asie 2019, les Émirats arabes unis assurent l'essentiel au premier tour, terminant leaders du groupe A sans convaincre : le pays hôte passe tout près de la défaite lors du premier match contre Bahreïn (1-1), égalisant à la 88e minute grâce à un pénalty transformé par Ahmed Khalil. Puis ils l'emportent 2-0 lors du deuxième match contre l'Inde et concèdent un nouveau match nul surprenant lors de la dernière journée contre la Thaïlande (1-1), néanmoins suffisant pour terminer en tête de leur poule et passer en huitièmes de finale, où ils sont opposés au Kirghizistan, qualifié pour la phase à élimination directe en tant que meilleur troisième et dont c'est la première participation de son histoire à une phase finale continentale. Comme lors du premier tour, la sélection hôte rencontre de nombreuses difficultés face à un adversaire décomplexé ; bien que les Émiratis prendront à deux reprises l'avantage grâce à des réalisations de Khamis Esmaeel (14e minute) puis Ali Mabkhout (64e minute), les Kirghizes trouvent les ressources pour revenir à chaque fois au score grâce à un but de Mirlan Murzaev (26e minute) puis une nouvelle égalisation dans les arrêts de jeu de la partie signée Tursunali Rustamov (en). Contraints de disputer les prolongations, les Al Sukoor décrochent leur qualification grâce à un pénalty, jugé généreux[2] et transformé par Ahmed Khalil (103e minute). En quarts de finale, ils retrouvent l'Australie, vainqueur de la précédente édition et qui a également connu un début de compétition compliqué, pour ce qui représente une revanche de la demi-finale perdue quatre plus tôt par les Al Sukoor face aux Soocceroos qui étaient alors la nation hôte de la compétition. En dépit d'une intense domination australienne, les Aussies se montrent imprécis dans le dernier geste, ne cadrant pas la plupart de leurs tirs. Les Émirats arabes unis profitent en deuxième mi-temps d'une erreur défensive grossière des Australiens, symbolisée par la passe en retrait mal ajustée de Miloš Degenek à son gardien, une passe interceptée par Ali Mabkhout qui inscrit l'unique but du match à la 68e minute de jeu (1-0)[3]. Le pays hôte retrouve en demi-finale le Qatar ; qui a fait forte impression en ayant remporté ses cinq précédents matchs, dont une victoire en quart de finale contre la Corée du Sud (1-0), et en affichant la meilleure attaque et la meilleure défense du tournoi, avec 12 buts inscrits et aucun encaissé ; dans un duel marqué par le contexte de crise géopolitique ayant miné les relations diplomatiques entre les deux pays[4]. La demi-finale, disputée dans une atmosphère électrique, est remportée par le voisin qatari sur le score sans appel de 4-0[5], le pays hôte ne réussit donc pas à faire aussi bien que lors de l'édition 1996 déjà disputée à domicile et qui les avait vus échouer en finale.

PalmarèsModifier

Classement FIFAModifier

Classement FIFA de l'équipe des Émirats arabes unis
Année 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
Classement mondial 51 46 75 60 50 42 54 64 60 89 75 82 85 87 100 110 112 105 130 96 71 81 65 64 73 79
Classement AFC 4 5 5 5 6 7 4 12 19 10 7 5 5 7 7 8

Parcours en Coupe du mondeModifier

  • 1930 : Non inscrit
  • 1934 : Non inscrit
  • 1938 : Non inscrit
  • 1950 : Non inscrit
  • 1954 : Non inscrit
  • 1958 : Non inscrit
  • 1962 : Non inscrit
  • 1966 : Non inscrit
  • 1970 : Non inscrit
  • 1974 : Non inscrit
  • 1978 : Tour préliminaire (forfait)
  • 1982 : Non inscrit
  • 1986 : Tour préliminaire
  • 1990 : 1er tour
  • 1994 : Tour préliminaire
  • 1998 : Tour préliminaire
  • 2002 : Tour préliminaire
  • 2006 : Tour préliminaire
  • 2010 : Tour préliminaire
  • 2014 : Tour préliminaire
  • 2018 : Tour préliminaire
  • 2022 : Éliminatoires en cours

Parcours en Coupe d'AsieModifier

Parcours à la Coupe des confédérationsModifier

  • 1992 : Non qualifié
  • 1995 : Non qualifié
  • 1997 : 1er tour
  • 1999 : Non qualifié
  • 2001 : Non qualifié
  • 2005 : Non qualifié
  • 2009 : Non qualifié
  • 2013 : Non qualifié
  • 2017 : Non qualifié

Coupe KirinModifier

Les adversaires des Émirats arabes unis de 1974 à aujourd'huiModifier

Pays J G N P Bp Bc Diff Premier match Dernier match
  Afrique du Sud 1 1 0 0 1 0 1 15/12/1997 (1-0) à Riyad
  Algérie 6 2 2 2 4 3 1 05/08/1985 (1-0) à Settat 05/06/2010 (0-1) à Fuerth
  Allemagne 3 0 0 3 3 14 -11 15/06/1990 (1-5) à Milan 02/06/2009 (2-7) à Dubaï
  Andorre 1 0 1 0 0 0 0 18/08/2018 (0-0) à Grödig
  Angola 1 0 0 1 0 2 -2 12/10/2010 (0-2) à Abou Dabi
  Arabie saoudite 40 8 10 22 28 57 -29 19/03/1972 (0-4) à Riyad 21/03/2019 (2-1) à Abou Dabi
  Australie 6 1 2 3 1 5 -4 05/01/2011 (0-0) à Al-Aïn 25/01/2019 (1-0) à Al-Aïn
  Azerbaïdjan 1 0 1 0 3 3 0 14/12/2003 (3-3) à Dubaï
  Bahreïn 31 14 6 11 54 42 12 18/03/1974 (4-0) à Koweït City 05/01/2019 (1-1) à Abou Dabi
  Bangladesh 5 5 0 0 21 1 20 21/06/1988 (4-0) à Abou Dabi 18/03/2016 (6-1) à Abou Dabi
  Biélorussie 2 1 0 1 3 3 0 20/08/1996 (1-0) à Fürth 22/11/2004 (2-3) à Dubaï
  Bénin 2 0 1 1 0 1 -1 23/09/2005 (0-0) à Dubaï 17/11/2007 (0-1) à Accra
  Birmanie 2 2 0 0 3 0 3 05/10/1994 (2-0) à Hiroshima 28/03/2015 (1-0) à Abou Dabi
  Bolivie 1 0 1 0 0 0 0 16/11/2018 (0-0) à Dubaï
  Brésil 1 0 0 1 0 8 -8 12/11/2005 (0-8) à Abou Dabi
  Brunei 2 2 0 0 16 0 16 14/04/2001 (12-0) à Bandar Seri Begawan 04/05/2001 (4-1) à Al-Aïn
  Bulgarie 6 1 0 5 4 14 -10 23/01/1988 (0-3) à Doha 02/06/1996 (1-4) à Sofia
  Chili 1 0 0 1 0 2 -2 09/10/2010 (0-2) à Abou Dabi
  Chine 11 2 5 4 8 16 -8 11/12/1984 (0-5) à Singapour 06/10/2011 (1-2) à Shenzhen
  Colombie 1 0 0 1 0 2 -2 09/06/1990 (0-2) à Bologne
  Corée du Nord 10 3 4 3 8 10 -2 12/10/1989 (0-0) à Singapour 24/08/2016 (0-2) à Shanghai
  Corée du Sud 20 2 5 13 15 40 -25 24/09/1980 (1-4) à Koweit City 11/06/2015 (0-3) à Shah Alam
  Danemark 2 1 1 0 2 1 3 05/02/1990 (1-1) à Dubaï 08/02/2001 (1-0) à Dubaï
  Égypte 5 0 2 3 2 5 -3 06/02/1994 (0-1) à Dubaï 31/07/2005 (0-0) à Genève
  Estonie 2 1 1 0 4 3 1 01/01/1999 (2-2) à Abou Dabi 14/11/2012 (2-1) à Abou Dabi
  Finlande 1 0 1 0 1 1 0 12/02/1990 (1-1) à Dubaï
  Gabon 1 0 0 1 0 1 -1 25/03/2018 (0-1) à Bangkok
  Géorgie 1 1 0 0 1 0 1 03/06/2014 (1-0) à Yverdon-les-Bains
  Haïti 1 0 0 1 0 1 -1 10/11/2017 (0-1) à Al-Aïn
  Honduras 1 0 1 0 1 1 0 11/10/2018 (1-1) à Barcelone
  Hong Kong 3 2 1 0 9 1 8 12/11/2000 (1-1) à Abou Dabi 15/11/2013 (4-0) à Abou Dabi
  Hongrie 2 0 0 2 1 6 -5 28/05/1990 (0-3) à Nîmes 14/08/1996 (1-3) à Siófok
  Inde 12 9 1 2 26 7 19 05/09/1981 (0-2) à Kuala Lumpur 10/01/2019 (2-0) à Abou Dabi
  Indonésie 5 3 1 1 13 8 5 02/09/1981 (2-5) à Kuala Lumpur 10/10/2019 (5-0) à Dubaï
  Irak 27 7 10 10 28 38 -10 20/08/1973 (1-3) à Benghazi 29/11/2019 (0-2) à Doha
  Iran 16 1 3 12 4 24 -20 05/08/1980 (0-2) à Al-Aïn 19/01/2015 (0-1) à Brisbane
  Islande 3 1 0 2 2 3 -1 02/03/1992 (0-1) à Dubaï 16/01/2016 (2-1) à Abou Dabi
  Japon 20 5 9 6 18 22 -4 08/09/1981 (2-3) à Kuala Lumpur 23/03/2017 (0-2) à Al-Aïn
  Jordanie 15 9 3 3 21 13 8 15/01/1988 (1-0) à Manama 03/06/2016 (1-3) à Bangkok
  Kazakhstan 3 2 0 1 9 5 4 12/09/1997 (4-0) à Abou Dabi 11/12/2000 (5-2) à Abou Dabi
  Kenya 1 0 1 0 2 2 0 21/12/2003 (2-2) à Abou Dabi
  Kirghizistan 1 1 0 0 3 2 1 21/01/2019 (3-2) à Abou Dabi
  Koweït 44 16 8 20 49 79 -30 22/03/1972 (0-7) à Riyad 28/12/2018 (0-2) à Dubaï
  Laos 3 3 0 0 9 0 9 05/10/2013 (2-0) à Shenzhen 11/09/2018 (3-0) à Palamós
  Liban 11 7 3 1 23 13 10 11/01/1979 (1-1) à Abou Dabi 06/11/2014 (3-2) à Al-Hufuf
  Libye 3 1 1 1 6 3 3 16/09/1998 (5-1) à Dubaï 02/12/2005 (1-1) à Charjah
  Malaisie 9 7 0 2 24 6 18 20/09/1980 (0-2) à Koweit City 10/09/2019 (2-1) à Kuala Lumpur
  Malte 2 0 2 0 1 1 0 13/11/1996 (1-1) à Abou Dabi 15/11/1996 (0-0) à Abou Dabi
  Maroc 3 1 2 0 3 2 1 04/02/1994 (1-1) à Dubaï 14/02/2001 (1-1) à Dubaï
  Moldavie 1 1 0 0 3 2 1 29/05/2010 (3-2) à Anif
  Népal 1 1 0 0 11 0 11 26/10/1984 (11-0) à Jeddah
  Norvège 3 0 2 1 2 5 -3 10/09/1981 (1-4) à Charjah 27/08/2014 (0-0) à Stavanger
  Nouvelle-Zélande 2 2 0 0 3 0 3 10/09/1981 (1-0) à Kuala Lumpur 09/09/2013 (2-0) à Riyad
  Oman 33 15 12 6 45 25 20 10/04/1976 (1-1) à Doha 05/01/2018 (0-0) à Koweït
  Ouzbékistan 14 7 4 3 18 15 3 19/11/1996 (4-2) à Abou Dabi 14/11/2017 (1-0) à Al-Aïn
  Pakistan 5 5 0 0 17 4 13 21/09/1986 (1-0) à Daegu 15/11/2006 (3-2) à Abou Dabi
  Palestine 5 2 2 1 6 2 4 23/08/1999 (0-1) à Irbid 24/03/2016 (2-0) à Abou Dabi
  Pérou 1 0 1 0 0 0 0 24/05/2005 (0-0) à Toyota
  Pologne 3 0 0 3 2 10 -8 21/05/1990 (0-4) à Marseille 06/12/2006 (2-5) à Abou Dabi
  Qatar 30 9 8 13 34 40 -6 17/03/1972 (1-0) à Riyad 02/12/2019 (2-4) à Doha
  République dominicaine 1 1 0 0 4 0 4 30/08/2019 (4-0) à Riffa
  République tchèque 2 0 1 1 1 6 -5 17/12/1997 (1-6) à Riyad 15/11/2009 (0-0) à Al-Aïn
  Roumanie 1 1 0 0 2 1 1 18/09/1996 (2-1) à Bucarest
  Russie 1 0 0 1 0 1 -1 29/05/1996 (0-1) à Moscou
  Sénégal 4 1 2 1 7 8 -1 09/08/1982 (1-3) à Kuala Lumpur 28/10/1994 (3-2) à Abou Dabi
  Serbie 1 0 0 1 1 4 -3 19/06/1990 (1-4) à Bologne
  Singapour 4 3 1 0 8 2 6 08/12/1984 (1-0) à Singapour 12/09/2007 (1-1) à Singapour
  Slovaquie 3 0 0 3 2 5 -3 02/02/1994 (0-1) à Charjah 22/03/2018 (1-2) à Bangkok
  Slovénie 2 0 2 0 3 3 0 21/05/1996 (2-2) à Ljubljana 19/02/2000 (1-1) à Mascate
  Soudan 3 3 0 0 8 2 6 27/09/1998 (4-1) à Doha 18/11/2007 (2-0) à Port-Saïd
  Sri Lanka 8 8 0 0 35 3 32 28/10/1984 (5-1) à Jeddah 31/08/2019 (5-1) à Riffa
  Suède 2 1 0 1 2 3 -1 14/02/1990 (2-1) à Dubaï 17/02/1990 (0-2) à Dubaï
  Suisse 4 1 0 3 2 5 -3 29/01/1992 (0-2) à Dubaï 09/02/2005 (1-2) à Dubaï
  Syrie 14 6 5 3 20 14 6 13/01/1979 (0-0) à Abou Dabi 26/03/2019 (0-0) à Abou Dabi
  Thaïlande 11 6 3 2 16 11 5 23/09/1986 (2-1) à Daegu 15/10/2019 (1-2) à Bangkok
  Timor oriental 2 2 0 0 9 0 9 16/06/2015 (1-0) à Shah Alam 12/11/2015 (8-0) à Abou Dabi
  Togo 2 1 0 1 3 5 -2 10/10/1997 (3-0) à Abou Dabi 21/11/2007 (0-5) à Accra
  Trinité-et-Tobago 1 0 0 1 0 2 -2 06/09/2018 (0-2) à Gérone
  Tunisie 5 0 0 5 2 11 -9 19/12/1975 (0-3) à Tunis 17/10/2007 (0-1) à Abou Dabi
  Turkménistan 4 2 1 1 9 4 5 30/10/1999 (3-1) à Abou Dabi 05/11/2015 (5-1) à Abou Dabi
  Ukraine 1 0 1 0 1 1 0 27/08/1994 (1-1) à Grassau
  Uruguay 1 0 0 1 0 2 -2 13/12/1997 (0-2) à Riyad
  Venezuela 1 0 0 1 0 2 -2 16/10/2018 (0-2) à Barcelone
  Viêt Nam 6 4 0 2 13 4 9 08/07/2007 (0-2) à Hanoï 14/11/2019 (0-1) à Hanoï
  Yémen 12 9 0 3 27 10 17 11/08/1985 (1-2) à Casablanca 26/11/2019 (3-0) à Doha
  Yougoslavie 1 0 0 1 1 4 -3 19/06/1990 (1-4) à Bologne

Sélectionneurs depuis 2008Modifier

Notes et référencesModifier

  1. « Classement mondial », sur fr.fifa.com, (consulté le 8 avril 2019).
  2. Gabriel Da Costa, « Coupe d'Asie des Nations 2019 - Le penalty très généreux qui offre la victoire aux Émirats Arabes Unis », sur Made in Foot, (consulté le 30 janvier 2019)
  3. « Coupe d'Asie des nations : les Émirats arabes unis éliminent l'Australie, tenante du titre », sur L'Équipe, (consulté le 30 janvier 2019)
  4. Adrien Candau, « Qatar-Émirats arabes unis, la guerre du Golfe », sur So Foot, (consulté le 30 janvier 2019)
  5. « Coupe d'Asie : première finale pour le Qatar, large vainqueur des Émirats arabes unis en demie », sur L'Équipe, (consulté le 30 janvier 2019)

Sur les autres projets Wikimedia :