Ouvrir le menu principal
Tour de France 1970
Généralités
Course
Étapes
24
Date
Distance
4 254 km[1]
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Partants
150Voir et modifier les données sur Wikidata
Vitesse moyenne
35,589 km/h
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Classement par points
Meilleur grimpeur
Vainqueur du combiné
Meilleure équipe
Route of the 1970 Tour de France.png

Le 57e Tour de France se tient du 27 juin au sur 23 étapes pour 4 254 km.

Sommaire

GénéralitésModifier

  • Dans les 15 équipes de 10 coureurs opposées à l'équipe Faemino, on cherche qui pourra affronter avec succès Eddy Merckx, vainqueur de Paris-Nice, de Paris-Roubaix et du Tour d'Italie. Les Français Pingeon et Poulidor ne paraissent pas au mieux de leur forme (Poulidor, qui se remet d'un zona, a tenu à disputer ce Tour qui part de Limoges) et les jeunes comme Ocaña, vainqueur du Tour d'Espagne, Van Impe ou Zoetemelk, vainqueur du Tour de l'Avenir 1969, manquent encore de métier.
  • Eddy Merckx est le vainqueur absolu de ce tour, commençant par remporter le prologue contre-la-montre de 7,4 km à Limoges. Il ne cache pas son désappointement quand son coéquipier Italo Zilioli prend le maillot jaune à l'issue de la 2e étape à Angers. Merckx récupère le maillot jaune lors de la 6e étape à Valenciennes, Zilioli étant livré à lui-même. Merckx triomphe à Divonne-les-Bains, à Grenoble, au sommet du mont Ventoux (où il s'évanouit après l'arrivée et est mis sous masque à oxygène), et dans les deux dernières étapes contre-la-montre à Bordeaux et à Paris.
  • Même si Poulidor résiste en se plaçant à la 7e place au classement général, le Tour 1970 est marqué par la faillite de la génération des trentenaires (abstention de Gimondi et Motta, abandon de Pingeon en début de Tour, places de 17e pour Aimar et de 26e pour Janssen), supplantée par l'arrivée d'une nouvelle génération (le Néerlandais Zoetemelk qui termine 2e, le Suédois Gösta Pettersson, 3e, les Belges Van Impe, 6e, et Pintens, l'Espagnol Ocaña, qui, malade en milieu de tour, remporte la 17e étape à Saint-Gaudens, le Français Bernard Thévenet, qui remporte la 18e étape à la Mongie).
  • Ce Tour est marqué par les victoires d'étapes de jeunes coureurs français. Outre Thévenet, on assiste en effet aux succès du sprinter Cyrille Guimard à La Rochelle, d'Alain Vasseur au Feldsberg à l'issue d'une longue échappée solitaire, de Christian Raymond à Mourenx et de Jean-Pierre Danguillaume à Versailles. Le cyclisme français peut envisager avec espoir « l'après-Merckx » qui n'est pas encore arrivé…
  • Vainqueur de 8 étapes (record de succès d'étapes sur un seul Tour), Eddy Merckx réussit le doublé Tour d'Italie-Tour de France qu'ont seuls réussi avant lui Fausto Coppi et Jacques Anquetil. On salue le « bol d'air frais » apporté par les jeunes, mais on estime que Merckx sera encore imbattable pendant plusieurs années.
  • Joaquim Agostinho, initialement vainqueur de la 9e étape à Mulhouse, est déclassé pour avoir gêné dans le sprint son coéquipier Mogens Frey. Celui-ci devient le premier Danois vainqueur d'étape sur le Tour.
  • Création du prix récompensant le meilleur jeune.
  • Moyenne du vainqueur : 35,589 km/h.

Les étapesModifier

Étape Date Départ - Arrivée km Vainqueur d'étape Leader du classement général
Prologue 27 juin Limoges 7,4 (CLM)   Eddy Merckx   Eddy Merckx
1re étape 27 juin Limoges - La Rochelle 224,5   Cyrille Guimard   Eddy Merckx
2e étape 28 juin La Rochelle - Angers 200   Italo Zilioli   Italo Zilioli
3e étape (a) 29 juin Angers - Angers 10,7 (CLM par équipes)   Faema-Faemino   Italo Zilioli
3e étape (b) 29 juin Angers - Rennes 140   Marino Basso   Italo Zilioli
4e étape 30 juin Rennes - Lisieux 229   Walter Godefroot   Italo Zilioli
5e étape (a) 1er juil. Lisieux - Rouen 94,5   Walter Godefroot   Italo Zilioli
5e étape (b) 1er juil. Rouen - Amiens 113   Joseph Spruyt   Italo Zilioli
6e étape 2 juil. Amiens - Valenciennes 135,5   Roger De Vlaeminck   Eddy Merckx
7e étape (a) 3 juil. Valenciennes - Forest (BEL) 119   Eddy Merckx   Eddy Merckx
7e étape (b) 3 juil. Forest - Forest 7,2 (CLM)   José Antonio González Linares   Eddy Merckx
8e étape 4 juil. Ciney (BEL) - Felsberg (RFA) 232,5   Alain Vasseur   Eddy Merckx
9e étape 5 juil. Sarrelouis (RFA) - Mulhouse 269,5   Mogens Frey   Eddy Merckx
10e étape 6 juil. Belfort - Divonne-les-Bains 241   Eddy Merckx   Eddy Merckx
11e étape (a) 7 juil. Divonne-les-Bains - Divonne-les-Bains 8,8 (CLM)   Eddy Merckx   Eddy Merckx
11e étape (b) 7 juil. Divonne-les-Bains - Thonon-les-Bains 139,5   Marino Basso   Eddy Merckx
12e étape 8 juil. Thonon-les-Bains - Grenoble 194   Eddy Merckx   Eddy Merckx
13e étape 9 juil. Grenoble - Gap 195,5   Primo Mori   Eddy Merckx
14e étape 10 juil. Gap - Mont Ventoux 170   Eddy Merckx   Eddy Merckx
15e étape 11 juil. Carpentras - Montpellier 144,5   Marinus Wagtmans   Eddy Merckx
16e étape 12 juil. Montpellier - Toulouse 259,5   Albert Van Vlierberghe   Eddy Merckx
17e étape 13 juil. Toulouse - Saint-Gaudens 190   Luis Ocaña   Eddy Merckx
18e étape 14 juil. Saint-Gaudens - La Mongie 135,5   Bernard Thévenet   Eddy Merckx
19e étape 15 juil. Bagnères-de-Bigorre - Mourenx 185,5   Christian Raymond   Eddy Merckx
20e étape (a) 16 juil. Mourenx - Bordeaux 231   Rolf Wolfshohl   Eddy Merckx
20e étape (b) 16 juil. Bordeaux - Bordeaux 8,2 (CLM)   Eddy Merckx   Eddy Merckx
21e étape 17 juil. Ruffec - Tours 191,5   Marino Basso   Eddy Merckx
22e étape 18 juil. Tours - Versailles 238,5   Jean-Pierre Danguillaume   Eddy Merckx
23e étape 19 juil. Versailles - Paris 54 (CLM)   Eddy Merckx   Eddy Merckx

Classements finalsModifier

Classement généralModifier

Cycliste Pays Équipe Temps
1 Eddy Merckx   Belgique Faema-Faemino en 119 h 31 min 49 s
2 Joop Zoetemelk   Pays-Bas Flandria-Mars + 12 min 41 s
3 Gösta Pettersson   Suède Ferretti 15 min 54 s
4 Martin Van Den Bossche   Belgique Molteni 18 min 53 s
5 Marinus Wagtmans   Pays-Bas Willem II-Gazelle 19 min 54 s
6 Lucien Van Impe   Belgique Sonolor-Lejeune-Wolber 20 min 34 s
7 Raymond Poulidor   France Fagor-Mercier 20 min 35 s
8 Tony Houbrechts   Belgique Salvarani 21 min 34 s
9 Francisco Galdós   Espagne Kas-Kaskol 21 min 45 s
10 Georges Pintens   Belgique Mann-Grundig 23 min 23 s

Classements annexesModifier

Classement du Prix du meilleur grimpeur (1–10)[2]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Eddy Merckx   Belgique Faema-Faemino 128
2 Andrés Gandarias   Espagne Kas 94
3 Martin Van Den Bossche   Belgique Molteni 85
4 Silvano Schiavon   Italie Salvarani 68
5 Lucien Van Impe   Belgique Sonolor 65
6 Primo Mori   Italie Salvarani 64
7 Gösta Pettersson   Suède Ferretti 59
8 Raymond Delisle   France Peugeot 57
9 Luis Zubero   Espagne Kas 52
10 Guerrino Tosello   Italie Molteni 32
Classement par points (1–10)[2]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Walter Godefroot   Belgique Salvarani 212
2 Eddy Merckx   Belgique Faema-Faemino 207
3 Marino Basso   Italie Molteni 161
4 Jan Janssen   Pays-Bas Bic 151
5 Cyrille Guimard   France Fagor 138
6 Marinus Wagtmans   Pays-Bas Willem II 116
7 Daniel Van Rijckeghem   Belgique Mann 100
8 Harry Steevens   Pays-Bas Caballero 77,5
9 Luis Ocaña   Espagne Bic 75
10 Mogens Frey   Danemark Frimatic 73

Classement par équipes[2]
Rang Équipe Temps
1 Salvarani 354 h 22 min 56 s
2 Kas-Kaskol + 1 min 14 s
3 Faema-Faemino + 9 min 45 s
4 Sonolor-Lejeune + 29 min 21 s
5 Mann-Grundig + 34 min 23 s
6 Peugeot-BP-Michelin + 35 min 35 s
7 Molteni + 45 min 35 s
8 Bic + 51 min 17 s
9 Fagor-Mercier-Hutchinson + 59 min 39 s
10 Frimatic-De Gribaldy-Wolber + 1 h 04 min 11 s
11 Willem II-Gazelle + 1 h 28 min 23 s
12 Ferretti + 1 h 58 min 15 s
13 Mars-Flandria + 2 h 41 min 51 s
14 Caballero-Laurens + 3 h 34 min 14 s
15 Scic + 4 h 58 min 24 s
Classement des néophytes[3]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Mogens Frey   Danemark Frimatic 77
2 Joop Zoetemelk   Pays-Bas Flandria 67
3 Lucien Van Impe   Belgique Sonolor 36
Classement de la combativité[3]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Eddy Merckx   Belgique Faema-Faemino 366
2 Joaquim Agostinho   Portugal Frimatic 340
3 Raymond Delisle   France Peugeot 273
4 Jean-Pierre Danguillaume   France Peugeot 252
5 Andrés Gandarias   Espagne Kas 176
Classement combiné[3]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Eddy Merckx   Belgique Faema-Faemino 4
2 Martin Van Den Bossche   Belgique Molteni 21,5
3 Marinus Wagtmans   Pays-Bas Willem II 23
4 Lucien Van Impe   Belgique Sonolor 25,5
5 Joop Zoetemelk   Pays-Bas Flandria 32,5
Classement des sprints intermédiaires[3]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Cyrille Guimard   France Fagor 67
2 Giancarlo Polidori   Italie Scic 48
3 Jaak De Boever   Belgique Flandria 22
4 Pieter Nassen   Belgique Flandria 20

Liste des coureursModifier

Faema-Faemino 
Peugeot-BP-Michelin 
Fagor-Mercier-Hutchinson 
Salvarani
KAS-Kaskol 
Willem II-Gazelle 
Molteni 
Frimatic-De Gribaldy-Viva-Wolber 
Bic 
Sonolor-Lejeune-Wolber 
Mann-Grundig 
Flandria-Mars 
Caballero-Laurens
Ferretti
Scic

E : Éliminé ; A : Abandon en cours d'étape ; HD : Hors Délai.

Notes et référencesModifier

  1. « Le palmarès depuis 1903 », sur letour.fr (consulté le 28 juillet 2011)
  2. a b et c « Clasificaciones oficiales », El Mundo Deportivo,‎ , p. 21 (lire en ligne)
  3. a b c et d « 1970 Tour de France », sur bikeraceinfo.com (consulté le 21 juillet 2013)

Liens externesModifier