Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Tour de France 1969

course cycliste
Tour de France 1969
Généralités
Course
Étapes
23
Date
Distance
4 117 km
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Partants
130Voir et modifier les données sur Wikidata
Vitesse moyenne
35,296 km/h
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Classement par points
Meilleur grimpeur
Vainqueur du combiné
Meilleure équipe
Route of the 1969 Tour de France.png

Le 56e Tour de France a eu lieu du 28 juin au 20 juillet 1969. Il comprend 22 étapes pour une longueur totale de 4 117 km.

Sommaire

GénéralitésModifier

  • Le Tour se court à nouveau par équipes de marques et non plus par équipes nationales, ce retour se révèlera définitif. 13 formations de 10 coureurs sont au départ.
  • Il s'agit du premier des cinq Tours de France remportés par Eddy Merckx.
    • Il réalise l'exploit, pour son premier tour, de remporter à la fois le classement individuel (maillot jaune), le classement par points (maillot vert), le classement du (Grand Prix de la montagne) et le classement par équipes avec son équipe Faema, la seule à terminer au complet. Il remporte donc évidemment le trophée du combiné ainsi que celui de la combativité. Il a donc remporté tous les classements.
    • Déclassé pour dopage du Tour d'Italie qu'il s'apprêtait à gagner, Eddy Merckx bénéficie d'une remise de suspension au bénéfice du doute et peut donc prendre le départ de son premier tour de France. Devancé dans le prologue contre-la-montre à Roubaix par l'Allemand Rudi Altig, Merckx revêtira son premier maillot jaune à la faveur d'un contre-la-montre par équipes en Belgique. Il prendra une avance décisive lors de la sixième étape dont l'arrivée est jugée au sommet du ballon d'Alsace et ne quittera plus le maillot jaune, augmentant régulièrement son avance au fil des étapes. Dans l'étape de montagne Luchon-Mourenx, Merckx réussira un très grand exploit par une échappée solitaire de 140 km, doublant son avance sur ses adversaires.
    • Merckx remportera son premier tour avec un panache inouï, devançant Roger Pingeon (2e) de 17 min 54 s, le 3e étant Raymond Poulidor et le 4e l'Italien Felice Gimondi. Parmi les révélations de ce tour, le Hollandais Wagtmans (6e), l'Italien Vianelli (7e) et le Portugais Agostinho, vainqueur, détaché, de deux étapes à Mulhouse et Revel. Les Français remportèrent trois étapes (Pingeon devançant Merckx à Chamonix, Delisle à Luchon, Matignon, dernier du classement général devançant Merckx au sommet du puy de Dôme après une longue échappée dans la plaine), tandis que Désiré Letort porta le maillot jaune entre Mulhouse et le Ballon d'Alsace.
  • La 20e étape avec une arrivée au puy de Dôme est remportée par Pierre Matignon, alors lanterne rouge, à la surprise générale.
  • Moyenne du vainqueur : 35,296 km/h.

Les étapesModifier

Détail Date Villes étapes km Vainqueur d'étape Leader du classement général
Prologue 28 juin Roubaix 10,4 (CLM)   Rudi Altig   Rudi Altig
1re étape (a) 29 juin Roubaix - Woluwe-Saint-Pierre (BEL) 147   Marino Basso   Rudi Altig
1re étape (b) 29 juin Woluwe-Saint-Pierre - Woluwe-Saint-Pierre 16 (CLM par équipes)   Faema   Eddy Merckx
2e étape 30 juin Woluwe-Saint-Pierre - Maastricht (NL) 181,5   Julien Stevens   Julien Stevens
3e étape 1er juil. Maastricht - Charleville-Mézières 213,5   Eric Leman   Julien Stevens
4e étape 2 juil. Charleville-Mézières - Nancy 214   Rik Van Looy   Julien Stevens
5e étape 3 juil. Nancy - Mulhouse 193,5   Joaquim Agostinho   Désiré Letort
6e étape 4 juil. Mulhouse - Ballon d'Alsace 133,5   Eddy Merckx   Eddy Merckx
7e étape 5 juil. Belfort - Divonne-les-Bains 241   Mariano Díaz   Eddy Merckx
8e étape (a) 6 juil. Divonne-les-Bains - Divonne-les-Bains 9 (CLM)   Eddy Merckx   Eddy Merckx
8e étape (b) 6 juil. Divonne-les-Bains - Thonon-les-Bains 136,5   Michele Dancelli   Eddy Merckx
9e étape 7 juil. Thonon-les-Bains - Chamonix 111   Roger Pingeon   Eddy Merckx
10e étape 8 juil. Chamonix - Briançon 220,5   Herman Van Springel   Eddy Merckx
11e étape 9 juil. Briançon - Digne 198   Eddy Merckx   Eddy Merckx
12e étape 10 juil. Digne - Aubagne 161,5   Felice Gimondi   Eddy Merckx
13e étape 11 juil. Aubagne - La Grande-Motte 195,5   Guido Reybrouck   Eddy Merckx
14e étape 12 juil. La Grande-Motte - Revel 234,5   Joaquim Agostinho   Eddy Merckx
15e étape 13 juil. Revel - Revel 18,5 (CLM)   Eddy Merckx   Eddy Merckx
16e étape 14 juil. Castelnaudary - Luchon 199   Raymond Delisle   Eddy Merckx
17e étape 15 juil. Luchon - Mourenx 214,5   Eddy Merckx   Eddy Merckx
18e étape 16 juil. Mourenx - Bordeaux 201   Barry Hoban   Eddy Merckx
19e étape 17 juil. Libourne - Brive-la-Gaillarde 192,5   Barry Hoban   Eddy Merckx
20e étape 18 juil. Brive-la-Gaillarde - Puy de Dôme 198   Pierre Matignon   Eddy Merckx
21e étape 19 juil. Clermont-Ferrand - Montargis 329,5   Herman Van Springel   Eddy Merckx
22e étape (a) 20 juil. Montargis - Créteil 111,5   Joseph Spruyt   Eddy Merckx
22e étape (b) 20 juil. Créteil - Paris 37 (CLM)   Eddy Merckx   Eddy Merckx

Classements finalsModifier

 
Arrivée de la 2e étape à Maastricht.

Classement généralModifier

Cycliste Pays Équipe Temps
1 Eddy Merckx   Belgique Faema en 116 h 16 min 02 s
2 Roger Pingeon   France Peugeot-BP-Michelin + 17 min 54 s
3 Raymond Poulidor   France Mercier-BP-Hutchinson 22 min 13 s
4 Felice Gimondi   Italie Salvarani 29 min 24 s
5 Andrés Gandarias   Espagne Kas-Kaskol 33 min 04 s
6 Marinus Wagtmans   Pays-Bas Willem II-Gazelle 33 min 57 s
7 Pierfranco Vianelli   Italie Molteni 42 min 40 s
8 Joaquim Agostinho   Portugal Frimatic-De Gribaldy-Viva-Wolber 51 min 24 s
9 Désiré Letort   France Peugeot-BP-Michelin 51 min 41 s
10 Jan Janssen   Pays-Bas Bic 52 min 56 s

Classements annexesModifier

Classement du Prix du meilleur grimpeur (1–10)[1]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Eddy Merckx   Belgique Faema 155
2 Roger Pingeon   France Peugeot 94
3 Joaquim Galera   Espagne Fagor 80
4 Paul Gutty   France Frimatic 68
5 Andrés Gandarias   Espagne Kas 54
6 Felice Gimondi   Italie Salvarani 51
7 Raymond Poulidor   France Mercier 48
8 Martin Van Den Bossche   Belgique Faema 36
9 Raymond Delisle   France Peugeot 29
10 Wladimiro Panizza   Italie Salvarani 28
Classement par points (1–10)[1]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Eddy Merckx   Belgique Faema 244
2 Jan Janssen   Pays-Bas Bic 150
3 Marinus Wagtmans   Pays-Bas Willem II 136
4 Roger Pingeon   France Peugeot 131
5 Felice Gimondi   Italie Salvarani 108
6 Raymond Poulidor   France Mercier 99
7 Michele Dancelli   Italie Molteni 95
8 Joaquim Agostinho   Portugal Frimatic 91
9 Andrés Gandarias   Espagne Kas 89
10 Harm Ottenbros   Pays-Bas Willem II 82

Classement par équipes[1]
Rang Équipe Temps
1 Faema 351 h 50 min 56 s
2 Peugeot + 14 min 53 s
3 Kas + 1 h 01 min 42 s
4 Fagor + 1 h 17 min 46 s
5 Frimatic + 1 h 28 min 20 s
6 Salvarani + 1 h 32 min 30 s
7 Mercier + 1 h 38 min 03 s
8 Molteni + 1 h 41 min 38 s
9 Sonolor + 1 h 41 min 41 s
10 Bic + 3 h 07 min 22 s
11 Flandria + 3 h 54 min 37 s
12 Willem II + 3 h 59 min 35 s
13 Mann + 4 h 22 min 56 s
Classement de la combativité[2]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Eddy Merckx   Belgique Faema 419
2 Joaquim Agostinho   Portugal Frimatic 320
3 Michele Dancelli   Italie Molteni 178
3 Felice Gimondi   Italie Salvarani 178
5 Andrés Gandarias   Espagne Kas 159
Classement combiné[2]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Eddy Merckx   Belgique Faema 3
2 Roger Pingeon   France Peugeot 8
3 Felice Gimondi   Italie Salvarani 15
4 Raymond Poulidor   France Mercier 16
5 Andrés Gandarias   Espagne Kas 19
Classement des sprints intermédiaires[2]
Rang Coureur Pays Équipe Points
1 Eric Leman   Belgique Flandria 53
2 Michael Wright   Royaume-Uni Bic 46
3 Raymond Riotte   France Mercier 43
4 Domingo Perurena   Espagne Fagor 20
5 Stéphane Abrahamian   France Sonolor 17


  • Exceptionnellement, le maillot attribué au classement par points est rouge cette année (couleur du sponsor SIC, fabricant de soda).

Liste des coureursModifier

BIC 
Mann-Grundig 
Peugeot-BP-Michelin 
KAS-Kaskol 
Flandria-De Clerck-Kruger 
Faema
Sonolor-Lejeune-Wolber 
Mercier-BP-Hutchinson 
Frimatic-De Gribaldy-Viva-Wolber 
Willem II-Gazelle 
Fagor 
Molteni 
Salvarani 

NP : non-partant ; C : abandon sur chute ; A : abandon en cours d'étape ; HD : hors délai.

Notes et référencesModifier

  1. a, b et c « Clasificaciones », El Mundo Deportivo,‎ , p. 17 (lire en ligne)
  2. a, b et c « Otras clasificaciones », El Mundo Deportivo,‎ , p. 22 (lire en ligne)

Liens externesModifier