Vélodrome Jacques-Anquetil

vélodrome en France
Vélodrome Jacques-Anquetil
Image dans Infobox.
vue du vélodrome
Généralités
Noms précédents
Vélodrome municipal de Vincennes
Surnom
La Cipale
Adresse
49 Avenue de Gravelle 75012 ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
12e arrondissement de Paris, Paris
Flag of France.svg France
Construction et ouverture
Construction
Jusqu'en Voir et modifier les données sur Wikidata
Ouverture
Rénovation
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Ville de Paris
Équipement
Tribunes
2 tribunes latérales classées aux monuments historiques.
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte d’Île-de-France
voir sur la carte d’Île-de-France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Paris et la petite couronne
voir sur la carte de Paris et la petite couronne
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg
Localisation sur la carte du 12e arrondissement de Paris
voir sur la carte du 12e arrondissement de Paris
Red pog.svg
Localisation sur la carte du bois de Vincennes
voir sur la carte du bois de Vincennes
Red pog.svg

Le vélodrome Jacques-Anquetil, anciennement vélodrome de la Cipale (aphérèse de « piste municipale »), est un vélodrome situé à Paris, dans le Bois de Vincennes.

HistoriqueModifier

Inauguré en 1896 sous le nom de « Vélodrome municipal de Vincennes », cette enceinte est un site olympique pour les Jeux olympiques de 1900 puis pour ceux de 1924 situé sur la commune de Charenton-le-Pont. La Cipale devient parisienne en 1929 après le rattachement du bois de Vincennes à la ville de Paris et son 12e arrondissement.

De 1968 à 1974, le Parc des Princes étant en reconstruction, le Tour de France juge son arrivée finale à la Cipale[1].

En 1982, la "Cipale" a accueilli la 1re finale du Casque d'or, 1re finale du Championnat de France de football américain.

En 1987, la Cipale est rebaptisée « Vélodrome Jacques Anquetil ».

Par la suite, la Cipale est délaissée par la mairie de Paris. L’association « Sauvons la Cipale » est créée, avec pour objectif que la mairie de Paris exige d'Eiffage et d'Ingérop de terminer les travaux qu’ils ont commencé au vélodrome. Leur objectif est de sauver le monument[2]. Fermé pour travaux à l’été 2012, le vélodrome de la Cipale rouvre le samedi , l’inauguration a lieu le lundi [3]. La piste est la seule au monde réalisée en béton armé continu sans joint.

Le vélodrome à la chance d'avoir un restaurant au niveau de l'entrée du vélodrome se nommant La Cipale.

Le vélodrome a conservé ses tribunes fin XIXe siècle, construites sur le "modèle Eiffel", ce qui classe le site aux monuments historiques.

Le nom de « Cipale » constitue un rare exemple d'aphérèse (perte du début du mot), procédé moins courant en français que l'apocope (perte de la fin du mot).

Des scènes des films Monsieur Klein (1976), Le Vélo de Ghislain Lambert (2001) et Elle s'appelait Sarah[4] (2010) y ont été tournées.

Terrain de rugbyModifier

Le Vélodrome occupe au centre une pelouse avec un terrain de rugby. Le Paris universitaire club rugby en est le résident[5].

GalerieModifier

Article connexeModifier

Notes et référencesModifier

  1. Adrien Hemard. Tour de France 2021 : le vélodrome de la Cipale, l'autre arrivée mythique de la Grande Boucle. France Info, 18 juillet 2021. Lire en ligne
  2. Christian Meyze. La Cipale, vélodrome de légende, rouvre discrètement ses portes après rénovation. France 3, 21 juillet 2015. Lire en ligne
  3. Sébastien Chabas. Le vélodrome Jacques-Anquetil respire de nouveau après trois ans de rénovation. Batiactu, 7 juillet 2015. Lire en ligne
  4. « Le Parisien - La rafle du Vél' d'Hiv' au bois de Vincennes », sur Le Parisien,
  5. « Paris universitaire club rugby »

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :