Ouvrir le menu principal

Saison 2017 de l'équipe cycliste WM3

saison 2017 de l'équipe cycliste WM3 Pro Cycling
WM3 Pro Cycling 2017
Généralités
Équipe
Statut
Équipe cycliste professionnelle féminine, saison d'équipe cycliste (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Pays
Sport
Effectif
11Voir et modifier les données sur Wikidata
Directeur sportif
Palmarès
Nombre de victoires
19Voir et modifier les données sur Wikidata
Meilleur coureur UCI
Classement UCI
4e

La Saison 2017 de l'équipe WM3 est la treizième de la formation. Le départ du partenaire Rabobank conduit à un profond remaniement de l'effectif. Les deux leaders sont Marianne Vos et Katarzyna Niewiadoma. Les autres coureuses expérimentées quittent l'équipe : Anna van der Breggen, Pauline Ferrand-Prévot, Thalita de Jong, Lucinda Brand, Shara Gillow et Roxane Knetemann. Des jeunes coureuses sont recrutées : Riejanne Markus, Lauren Kitchen, Anna Plichta, Rotem Gafinovitz et Valentina Scandolara.

Katarzyna Niewiadoma réalise une saison très régulière. Elle est deuxième des Strade Bianche puis troisième des trois épreuves de la semaine Ardennaise. Elle remporte le Women's Tour grâce à une attaque lors de la première étape, pourtant parfaitement plate. Marianne Vos commence la saison par une deuxième place lors des championnats du monde de cyclo-cross. Elle remporte ensuite neuf victoires sur route, la plupart au sprint, dont le championnat d'Europe sur route et le Tour de Norvège. Anouska Koster gagne le Tour de Belgique grâce à un numéro lors de la dernière étape. Riejanne Markus s'impose lors du Gracia Orlova et du Circuit de Borsele. Enfin Valentina Scandolara lève les bras lors de Dwars door de Westhoek. L'équipe est sixième du World Tour et Katarzyna Niewiadoma troisième du classement individuel.

Préparation de la saisonModifier

Partenaires et matériel de l'équipeModifier

 
Vélos de l'équipe
 
Bus de l'équipe

En décembre 2015, Rabobank annonce arrêter son partenariat à la fin de l'année suivante. Marianne Vos décide pourtant de maintenir l'équipe sous le nom provisoire de Fortitude. À la fin de l'année 2016, il est annoncé que l'entreprise d'énergie néerlandaise WM3 devient partenaire principal de la formation[1],[2].

L'équipe court sur des vélos Ridley.

Arrivées et départsModifier

L'effectif est considérablement modifié. Les deux leaders sont Marianne Vos et Katarzyna Niewiadoma. La championne des Pays-Bas Anouska Koster reste également dans l'équipe. Au niveau des recrues, la jeune et prometteuse Néerlandaise Riejanne Markus rejoint l'effectif, tout comme l'Australienne Lauren Kitchen qui a déjà quelques références sur les courses du Coupe du monde. Enfin, Anna Plichta, Rotem Gafinovitz et Valentina Scandolara complètent l'équipe[3].

Les départs sont nombreux avec : la championne olympique Anna van der Breggen, l'ancienne championne du monde sur route Pauline Ferrand-Prévot, celle du cyclo-cross Thalita de Jong, la sprinteuse Lucinda Brand ainsi que les équipières de luxe Shara Gillow et Roxane Knetemann.

Arrivées Équipe 2016
  Rotem Gafinovitz Néo-professionnelle
  Lauren Kitchen Hitec Products
  Riejanne Markus Liv-Plantur
  Anna Plichta BTC City Ljubljana
  Valentina Scandolara Cylance
Départs Équipe 2017
  Lucinda Brand Sunweb
  Anna van der Breggen Boels Dolmans
  Pauline Ferrand-Prévot Canyon-SRAM
  Shara Gillow FDJ-Nouvelle Aquitaine-Futuroscope
  Thalita de Jong Lares-Waowdeals
  Roxane Knetemann FDJ-Nouvelle Aquitaine-Futuroscope

Effectif et encadrementModifier

EffectifModifier

 Effectif
CyclisteDate de naissancePaysÉquipe précédente
Rotem Gafinovitz9 juin 1992  Israël
Yara Kastelijn9 août 1997  Pays-BasDe Jonge Renner (2015)
Lauren Kitchen21 novembre 1990  AustralieHitec Products (2016)
Jeanne Korevaar24 septembre 1996  Pays-Bas
Anouska Koster20 août 1993  Pays-BasFuturumshop.nl-Zannata (2014)
Riejanne Markus1 septembre 1994  Pays-BasLiv-Plantur (2016)
Katarzyna Niewiadoma29 septembre 1994  Pologne
Anna Plichta10 février 1992  PologneBTC City Ljubljana (2016)
Valentina Scandolara1 mai 1990  ItalieCylance (2016)
Moniek Tenniglo2 mai 1988  Pays-Bas
Marianne Vos13 mai 1987  Pays-Bas

EncadrementModifier

Koos Moerenhout reste directeur de l'équipe et représentant auprès de l'UCI. Jeroen Blijlevens redevient le directeur sportif de l'équipe après avoir exercé cette fonction de 2010 à 2012[4].

Déroulement de la saisonModifier

JanvierModifier

Marianne Vos commence l'année 2017 sur la lancée de la fin 2016, où elle a gagné la manche de Superprestige de Diegem puis la manche de Coupe du monde à Heusden-Zolder, en remportant les deux dernières épreuves de Coupe du monde à Fiuggi et Hoogerheide. Aux championnats du monde, elle doit se contenter de la deuxième place derrière Sanne Cant. Cela met fin à huit ans de domination de l'équipe Rabobank sur le championnat du monde de cyclo-cross féminin.

Février-marsModifier

Au Circuit Het Nieuwsblad, Katarzyna Niewiadoma ne parvient pas à suivre les meilleures dans le Molenberg et se classe douzième[5].

Aux Strade Bianche, Katarzyna Niewiadoma est victime d'une chute dans le secteur gravier cinq, mais revient dans le peloton. Une sélection s'opère dans l'avant dernier secteur et seules cinq coureuses sont en tête : Elisa Longo Borghini, Elizabeth Deignan, Katarzyna Niewiadoma rejointes immédiatement par Annemiek van Vleuten et Katrin Garfoot. Dans la montée finale, Elisa Longo Borghini accélère dans la partie la plus difficile, reprenant au passage Lucinda Brand et Shara Gillow qui comptaient quelques secondes d'avance. Elle est suivie seulement par Katarzyna Niewiadoma qui prend la deuxième place[6].

Au Tour de Drenthe, Marianne Vos se classe septième[7]. Sur le Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio, au dernier passage sur la ligne, Katrin Garfoot et Shara Gillow, Alena Amialiusik et Marianne Vos s'échappent. La formation Boels Dolmans prend en charge la chasse et reprend les fuyardes. Dans l'ascension suivante, Annemiek van Vleuten passe à l'attaque. Elle est suivie par Elisa Longo Borghini, Katarzyna Niewiadoma, Hanna Nilsson, Arlenis Sierra, Alena Amialiusik, Coryn Rivera et Katrin Garfoot. Celle-ci attaque de nouveau et arrive au pied de la dernière montée de la journée seule. Elisa Longo Borghini et Kataryna Niewiadoma sont quelques mètres derrière lorsque la route s'élève. Le peloton revient néanmoins sur les échappées. Annemiek van Vleuten, puis Katarzyna Niewiadoma et enfin Shara Gillow tentent une dernière attaque sur le plat, mais sans succès. La victoire se joue au sprint et Katarzyna Niewiadoma se classe huitième[8],[9]. Elle est ensuite neuvième d'À travers les Flandres.

AvrilModifier

 
Lauren Kitchen à l'Amstel Gold Race
 
Katarzyna Niewiadoma dans le mur de Huy

Au Tour des Flandres, Katarzyna Niewiadoma accélère sur les pentes du Kanarieberg et provoque une sélection importante. Au sommet, elle est accompagnée de Lizzie Deignan, Elisa Longo Borghini, Ashleigh Moolman et Elena Cecchini. Le peloton, réduit à trente unités, les reprend rapidement. Dans le Kruisberg, Amy Pieters imprime un rythme élevé. Anna van der Breggen place ensuite une attaque suivie par Katarzyna Niewiadoma, Elisa Longo Borghini et Annemiek van Vleuten. Elles maintiennent un faible écart face au peloton. Dans le vieux Quaremont, elles sont presque reprise alors qu'Ellen van Dijk mène la poursuite, mais elles parviennent à conserver quelques mètres. Annemiek van Vleuten perd le contact avec les trois autres coureuses mais revient dans la descente vers le Paterberg, où elle décroche de nouveau avant de revenir. Derrière les équipes Sunweb et Canyon-SRAM chassent. Anna van der Breggen reçoit la consigne de ne plus contribuer à l'échappée car son équipe est bien représentée à l'arrière. Les quatre échappées sont finalement reprises sous la flamme rouge. Katarzyna Niewiadoma se classe huitième[10],[11].

À l'Amstel Gold Race, dans la deuxième ascension du Cauberg, un groupe de huit leaders s'échappe dont Katarzyna Niewiadoma. Il est rapidement repris. Dans la troisième montée du Cauberg, Elizabeth Deignan accélère de nouveau, cette fois accompagnée d'Elisa Longo Borghini et Katarzyna Niewiadoma. Dans la dernière ascension du Bemelerberg, Annemiek van Vleuten attaque suivie par Anna van der Breggen et Coryn Rivera. Elles reviennent immédiatement sur la tête de course. Quelques centaines de mètres plus loin, Anna van der Breggen part seule et n'est plus rejointe. Au sprint, Annemiek van Vleuten et Katarzyna Niewiadoma se classent troisième ex-aequo, la photo finish ne parvenant pas à les départager[12],[13],[14]. À la Flèche wallonne, Katarzyna Niewiadoma attaque dans la côte de Cherave et est suivie par Anna van der Breggen et Elizabeth Deignan. À trois kilomètres de l'arrivée, la Néerlandaise accélère et finit seule. Katarzyna Niewiadoma est troisième[15],[16]. Sur Liège-Bastogne-Liège, Katarzyna Niewiadoma attaque dans la Roche aux faucons. Elle est suivie par Elizabeth Deignan, Anna van der Breggen, Ashleigh Moolman et Elisa Longo Borghini. L'écart atteint quarante secondes au bout de trois kilomètres. Dans la côte de Saint-Nicolas, Katarzyna Niewiadoma accélère mais c'est Anna van der Breggen qui part seule au sommet. Derrière Elizabeth Deignan se trouve avec Katarzyna Niewiadoma. La Polonaise est une nouvelle fois troisième[17],[18].

Au Circuit de Borsele, Riejanne Markus s'échappe avec Eugenia Bujak avant de la devancer au sprint. Marianne Vos est troisième[19]. Il s'agit de la première victoire de la saison. La semaine suivante, l'équipe domine le Gracia Orlova. Riejanne Markus gagne la première étape, Anouska Koster la deuxième, Riejanne Markus récidive le lendemain avant de remporter le classement général.

MaiModifier

Marianne Vos retrouve ensuite des sensations en levant les bras au Trofee Maarten Wynants puis chez elle sur le 7-Dorpenomloop van Aalburg. À Dwars door de Westhoek, un groupe de dix-huit leaders se forme. Sur le circuit local, Lauren Kitchen tente la première de partir seule. Elle est reprise. Valentina Scandolara contre et n'est plus revue. Elle gagne avec une dizaine de secondes d'avance sur ses poursuivantes[20].

À Gooik-Geraardsbergen-Gooik, le mur de Grammont puis le Bosberg, permettent à Ellen Van Dijk, Lucinda Brand, Elisa Longo Borghini et Marianne Vos de s'isoler. Elles sont ensuite reprises au kilomètre cent-deux. L'équipe WM3 envoie des coureuses ensuite à tour de rôle. Anna Plichta tente la première. Ensuite Yara Kastelijn et Maria Giulia Confalonieri s'échappent. Les deux coureuses ont une minute d'avance à vingt kilomètres de l'arrivée. À dix kilomètres de la ligne, Ellen van Dijk et Elisa Longo Borghini partent en poursuite. Elles opèrent la jonction à six kilomètres du but. Yara Kastelijn perd le contact avec l'échappée. Marianne Vos accélère alors et revient immédiatement sur la tête. Elle bat ensuite ses compagnonnes d'échappée au sprint[21].

JuinModifier

Au Women's Tour, immédiatement après le deuxième sprint intermédiaire de la première étape, à cinquante kilomètres de l'arrivée, Katarzyna Niewiadoma attaque seule. Elle dira après l'étape avoir espéré du soutien de l'arrière. Son avance culmine à trois minutes trente. Le peloton mené par la formation Boels Dolmans, lance la poursuite trop tard et la Polonaise s'impose avec une minute quarante deux d'avance. Elle devient donc la première leader de l'épreuve et prend une sérieuse option sur la victoire finale. Derrière Marianne Vos gagne le sprint du peloton devant Christine Majerus[22],[23]. Sur la deuxième étape, Marianne Vos est quatrième et Katarzyna Niewiadoma cinquième. Le lendemain, Marianne chute et se casse la clavicule[24]. La formation WM3 gère ensuite l'avance de Katarzyna Niewiadoma qui n'est pas inquiétée et s'impose au terme de la course par étapes au classement général[25],[26].

JuilletModifier

Au Tour d'Italie, la formation se classe sixième du contre-la-montre par équipes inaugural. Lors de la deuxième étape, la difficile ascension de la Forcella avec un sommet à une vingtaine de kilomètres de l'arrivée permet aux favorites de s'exprimer. Katarzyna Niewiadoma ne parvient pas à suivre Anna van der Breggen, Annemiek van Vleuten et Elisa Longo Borghini. À l'arrivée, elle finit quatrième mais concède près de deux minutes au trio de tête[27],[28],[29]. Sur le difficile contre-la-montre de la cinquième étape, elle prend la septième place[30],[31],[32]. Lauren Kitchen est cinquième de la septième étape au sprint. Lors de l'ultime étape, la montée du Vésuve permet aux favorites de se détacher. Katarzyna Niewiadoma se classe troisième de l'étape. Au classement général final, elle est sixième[33],[34],[35].

Sur le BeNe Ladies Tour, Marianne Vos effectue son retour à la compétition. Elle ne figure pas dans le top10 du prologue. Le lendemain, la pluie et le vent accompagnent l'étape qui comporte plusieurs secteurs pavés. Marianne Vos anime continuellement la course et fait partie de toutes les échappées. Le passage sur les pavés scinde le peloton en plusieurs parties. Le groupe de tête est constitué de Marianne Vos, Monique van de Ree, Kelly Druyts, Valerie Demey, Alba Teruel et Alice Barnes. Lors du dernier passage sur la ligne, il compte vingt-sept secondes d'avance. Devant, le rythme de Marianne Vos met tout d'abord en difficulté Kelly Druyts, puis Valerie Demey, Monique van de Ree et Alba Teruel. À vingt kilomètres de l'arrivée, seule Alice Barnes parvient à suivre la Néerlandaise. Cette dernière tente de lâcher la Britannique sur le dernier secteur pavé sans succès. Elles se disputent la victoire au sprint. La jeune Britannique gagne l'étape et s'empare de la tête du classement général[36],[37],[38]. Marianne Vos dispute les sprints intermédiaires le lendemain afin d'obtenir des bonifications. Elle se classe première du sprint du peloton, mais Elinor Barker parvient à se maintenir en tête pour quelques mètres[39]. L'après-midi, Marianne Vos gagne le contre-la-montre et s'empare de la tête du classement général[40],[41]. Elle s'adjuge encore la dernière étape au sprint, confortant ainsi son avance au classement général. Elle gagne aussi le classement par points[42],[43].

À La course by Le Tour de France, Katarzyna Niewiadoma finit neuvième au sommet du col de l'Izoard. Dans les rues de Marseille, elle gagne une place pour finir huitième. La semaine suivante, à la RideLondon-Classique, Marianne Vos est quatrième du sprint final[44].

AoûtModifier

 
Marianne Vos devient championne d'Europe

Lors de la course en ligne des championnats d'Europe, l'équipe des Pays-Bas mène une course de mouvement. Au début du dernier tour, l'échappée décisive se forme. Il s'agit de Marianne Vos, Olga Zabelinskaya, Katarzyna Pawlowska, Elisa Longo Borghini, Giorgia Bronzini, Charlotte Becker et Sheyla Gutierrez. L'écart grandit rapidement, le peloton ne s'organisant que tardivement. Sheyla Gutierrez, Katarzyna Pawlowska et Charlotte Becker sont distancées pour diverses raisons. Dans le dernier kilomètre, Olga Zabelinskaya attaque afin d'éliminer Elisa Longo Borghini. Giorgia Bronzini et Marianne Vos sont donc emmenées dans un fauteuil vers l'arrivée. Le sprint est serré, mais Marianne Vos s'impose devant l'Italienne[45].

À l'Open de Suède Vårgårda, Marianne Vos est deuxième du sprint massif derrière Lotta Lepistö[46]. La semaine suivante, au Tour de Norvège, elle est deuxième du prologue derrière Ellen van Dijk[47]. Elle est ensuite cinquième de la première étape mais y gagne des bonifications lors des sprints intermédiaires. Le lendemain, elle est deuxième du sprint derrière Chloe Hosking et s'empare du maillot jaune[48]. Troisième de la dernière étape, elle remporte l'épreuve et s'impose également au classement par points[49].

SeptembreModifier

Au Tour de Belgique, Marianne Vos est deuxième du prologue dans la même seconde que Jolien D'Hoore. Anouska Koster est sixième. Sur la première étape, Marianne Vos remporte le sprint et s'empare de la tête du classement général. Le lendemain, Jolien D'Hoore prend sa revanche en devançant la Néerlandaise au sprint et la repasse au classement général. Sur la dernière étape, Anouska Koster fait partie de l'échappée de onze coureuses qui se forme peu avant le Valkenberg. Lors du premier passage du mur de Grammont, Anouska Koster et Ruth Winder se montrent les plus à l'aise. Dans le peloton, Marianne Vos accélère et provoque une sélection. Dans le Bosberg qui suit, un regroupement se produit. Anouska Koster repart immédiatement avec Coryn Rivera. Toutefois, cette dernière n'est pas relayée, la Néerlandaise protégeant sa leader Marianne Vos. Au kilomètre quatre-vingt huit lors de la deuxième ascension du mur, Anouska Koster file de nouveau avec Ruth Winder. Marianne Vos laisse partir. La poursuite ne s'organisant pas, Anouska Koster s'impose devant Ruth Winder. Elle gagne le classement général au passage. Ruth Winder devient deuxième et Marianne Vos troisième[50].

Aux championnats du monde sur route, Marianne Vos se met au service de ses coéquipières. Katarzyna Niewiadoma fait partie des meilleures dans l'ascension de Salmon Hill. Dans l'avant dernier tour, l'accélération des favorites dans la côte permet de revenir sur la tête de la course. Néanmoins, le groupe ne coopère pas et il y a regroupement général. Dans la dernière montée de Salmon Hill, Katarzyna Niewiadoma place une attaque, seule Annemiek van Vleuten, Katrin Garfoot et Anna van der Breggen parviennent à la suivre. Elles reprennent les trois échappées. On a donc de nouveau trois Néerlandaises en tête. À huit kilomètres de l'arrivée, Chantal Blaak saisit sa chance et attaque. Katarzyna Niewiadoma démontre encore sa bonne forme en attaquant violemment mais les Néerlandaises sont attentives et la marquent. Le manque de rythme du groupe permet à un peloton de les reprendre dans les derniers mètres. La Polonaise est finalement cinquième[51],[52],[53].

OctobreModifier

Marianne Vos ne participe pas activement à la saison de cyclo-cross contrairement à ses habitudes.

VictoiresModifier

Sur routeModifier

 Victoires
DateCoursePaysClasseVainqueur
22 avr.Circuit de Borsele  Pays-Bas1.1  Riejanne Markus
27 avr.1e étape, Gracia Orlova  République tchèque2.2  Riejanne Markus
28 avr.2e étape, Gracia Orlova  République tchèque2.2  Anouska Koster
29 avr.3e étape, Gracia Orlova  République tchèque2.2  Riejanne Markus
30 avr.Classement général, Gracia Orlova  République tchèque2.2  Riejanne Markus
7 maiTrofee Maarten Wynants  Belgique1.1  Marianne Vos
13 mai7-Dorpenomloop van Aalburg  Pays-Bas1.2  Marianne Vos
14 maiDwars door de Westhoek  Belgique1.1  Valentina Scandolara
28 maiGooik-Geraardsbergen-Gooik  Belgique1.1  Marianne Vos
7 juin1e étape, The Women's Tour  Royaume-Uni2.WWT  Katarzyna Niewiadoma
11 juinClassement général, The Women's Tour  Royaume-Uni2.WWT  Katarzyna Niewiadoma
15 juill.2eb étape, BeNe Ladies Tour  Belgique2.1  Marianne Vos
16 juill.3e étape, BeNe Ladies Tour  Pays-Bas2.1  Marianne Vos
16 juill.Classement général, BeNe Ladies Tour  Belgique2.1  Marianne Vos
5 aoûtChampionnat d'Europe sur route  DanemarkCC  Marianne Vos
20 aoûtClassement général, Tour de Norvège  Norvège2.WWT  Marianne Vos
6 sept.1e étape du Tour de Belgique  Belgique2.1  Marianne Vos
8 sept.3e étape du Tour de Belgique  Belgique2.1  Anouska Koster
8 sept.Classement général, Tour de Belgique  Belgique2.1  Anouska Koster

En cyclo-crossModifier

Date Course Pays Classe Vainqueur[54]
8 janvier Championnats des Pays-Bas de cyclo-cross   Pays-Bas 09 CN   Marianne Vos
15 janvier Coupe du monde de cyclo-cross #8, Fiuggi   Italie 00CDM   Marianne Vos
22 janvier Coupe du monde de cyclo-cross #9, Hoogerheide   Pays-Bas 00CDM   Marianne Vos

Résultats sur les courses majeuresModifier

World TourModifier

Article détaillé : UCI World Tour féminin 2017.
Résultats dans les épreuves du World Tour
Date # Course Pays Meilleure classée Classement
4 mars 1 Strade Bianche   Italie   Katarzyna Niewiadoma 2e
11 mars 2 Tour de Drenthe   Pays-Bas   Marianne Vos 7e
19 mars 3 Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio   Italie   Katarzyna Niewiadoma 8e
26 mars 4 Gand-Wevelgem   Belgique  Anouska Koster 17e
2 avril 5 Tour des Flandres   Belgique   Katarzyna Niewiadoma 8e
16 avril 6 Amstel Gold Race   Pays-Bas   Katarzyna Niewiadoma 3e
19 avril 7 Flèche wallonne   Belgique   Katarzyna Niewiadoma 3e
23 avril 8 Liège-Bastogne-Liège   Belgique   Katarzyna Niewiadoma 3e
5-7 mai 9 Tour de l'île de Chongming   Chine   Lauren Kitchen 32e
11-14 mai 10 Tour de Californie   États-Unis - -
4 juin 11 Philadelphia Cycling Classic   États-Unis Course annulée
7-11 juin 12 The Women's Tour   Grande-Bretagne   Katarzyna Niewiadoma Vainqueur
30 juin-9 juillet 13 Tour d'Italie   Italie   Katarzyna Niewiadoma 6e
20 juillet 14 La course by Le Tour de France   France   Katarzyna Niewiadoma 9e
29 juillet 15 RideLondon-Classique   Grande-Bretagne   Marianne Vos 4e
11 août 16 Open de Suède Vårgårda TTT   Suède WM3 7e
13 août 17 Open de Suède Vårgårda   Suède   Marianne Vos 2e
17-20 août 18 Tour de Norvège   Norvège   Marianne Vos Vainqueur
26 août 19 Grand Prix de Plouay   France   Anouska Koster 32e
29 août-3 septembre 20 Boels Rental Ladies Tour   Pays-Bas   Katarzyna Niewiadoma 7e
10 septembre 21 La Madrid Challenge by La Vuelta   Espagne - -

WM3 est sixième du classement par équipes. Katarzyna Niewiadoma est troisième du classement individuel et Marianne Vos onzième.

Grand tourModifier

Grand tour Tour d'Italie
Coureuse (classement) Katarzyna Niewiadoma (6e)
Accessits -

Classement mondialModifier

Classement UCI des coureuses de l'équipe[55]
Rang Coureuse Points
3   Marianne Vos 1012
5   Katarzyna Niewiadoma 999
48   Anouska Koster 229
57   Riejanne Markus 172
80   Moniek Tenniglo 112
109   Valentina Scandolara 82
152   Lauren Kitchen 45
166   Jeanne Korevaar 40
229   Anna Plichta 21
467   Rotem Gafinovitz 5
517   Yara Kastelijn 3

WM3 est quatrième du classement par équipes.

RéférencesModifier

  1. (en) « Vos heads new Fortitude Pro Cycling women's team in 2017 », sur cycling news (consulté le 6 janvier 2017)
  2. (en) « Vos' new team WM3 Pro Cycling hires controversial Blijlevens as director in 2017 », sur cycling news (consulté le 6 janvier 2017)
  3. « Si la Rabobank n°3 mondiale a tiré sa révérence cet automne, Marianne Vos s'est investie dans un nouveau projet pour donner naissance à l'équipe WM3 Energie. », sur Vélo 101 (consulté le 4 mars 2017)
  4. « UCI Women's Teams », sur UCI (consulté le 1er novembre 2014)
  5. « Lucinda Brand remporte le Het Nieuwsblad », sur le dérailleur (consulté le 26 février 2017)
  6. (en) « Longo Borghini wins Strade Bianche Women », sur cycling news (consulté le 5 mars 2017)
  7. (en) « World champion Dideriksen wins Ronde van Drenthe », sur cycling news (consulté le 14 mars 2017)
  8. (en) « Rivera wins Trofeo Alfredo Binda », sur cycling news (consulté le 21 mars 2017)
  9. « Coryn Rivera surpuissante ! », sur Le dérailleur (consulté le 26 mars 2017)
  10. (en) « Rivera wins Tour of Flanders Women », sur cycling news (consulté le 3 avril 2017)
  11. « Coryn Rivera remporte le Ronde », sur Le dérailleur (consulté le 3 avril 2017)
  12. (en) « Van der Breggen wins women's Amstel Gold Race », sur cycling news (consulté le 17 avril 2017)
  13. « Anna van der Breggen lance sa saison ! », sur le dérailleur (consulté le 17 avril 2017)
  14. « Amstel Gold Race Ladies — Van Der Breggen incisive », sur vélo 101 (consulté le 17 avril 2017)
  15. (en) « Van der Breggen makes it three out of three in la Fleche Wallonne », sur cycling news (consulté le 19 avril 2017)
  16. « Flèche Wallonne — Van Der Breggen imbattable », sur vélo 101 (consulté le 19 avril 2017)
  17. (en) « Van der Breggen wins the first ever Liege-Bastogne-Liege Femmes », sur cycling news (consulté le 25 avril 2017)
  18. « Liège-Bastogne-Liège. Anna Van Der Breggen signe le triplé Amstel-Flèche-Liège en remportant cette 1ère édition femmes devant Deignan et Niewiadoma. », sur vélo 101 (consulté le 25 avril 2017)
  19. (nl) « Riejanne Markus sprint naar zege in Omloop van Borsele », sur Pzc (consulté le 25 avril 2017)
  20. (nl) « Italiaanse Valentina Scandolara wint, Valerie Demey knap vierde in Dwars door de Westhoek », sur Nieuwsblad (consulté le 20 mai 2017)
  21. « Gooik-Geraardsbergen-Gooik — Vos en force », sur vélo 101 (consulté le 4 juin 2017)
  22. « The Women's Tour — Quel beau solo de Kasia », sur vélo 101 (consulté le 24 juin 2017)
  23. (en) « Niewiadoma wins Women's Tour opener in Kettering », sur cycling news (consulté le 24 juin 2017)
  24. (en) « Vos out of nationals and Giro after Women's Tour crash - Women's news shorts », sur cycling news (consulté le 24 juin 2017)
  25. « The Women's Tour — D'Hoore conclut à Londres », sur vélo 101 (consulté le 24 juin 2017)
  26. (en) « Niewiadoma wins Ovo Energy Women's Tour », sur cycling news (consulté le 24 juin 2017)
  27. « Giro Rosa # 2. Annemiek Van Vleuten s'impose devant Anna Van Der Breggen (nouveau maillot rose) et Elisa Longo Borghini. Les trois femmes ont frappé fort. », sur vélo 101 (consulté le 2 juillet 2017)
  28. « Annemiek van Vleuten l’emporte, van der Breggen en rose », sur le dérailleur (consulté le 3 juillet 2017)
  29. (en) « Van Vleuten claims second stage of Giro Rosa », sur cycling news (consulté le 17 juillet 2017)
  30. « Giro Rosa — AVV supersonique », sur vélo 101 (consulté le 5 juillet 2017)
  31. (en) « Giro Rosa: Van Vleuten wins stage 5 time trial in Sant'elpidio a Mare », sur cycling news (consulté le 17 juillet 2017)
  32. « Annemiek van Vleuten se relance ! », sur le dérailleur (consulté le 17 juillet 2017)
  33. « Giro Rosa — Van Der Breggen et de deux », sur vélo 101 (consulté le 10 juillet 2017)
  34. « Anna van der Breggen remporte le Giro ! », sur le dérailleur (consulté le 10 juillet 2017)
  35. (en) « Anna van der Breggen wins 2017 Giro Rosa », sur cycling news (consulté le 10 juillet 2017)
  36. « BeNe Ladies Tour — Alice Barnes s'offre Vos », sur vélo 101 (consulté le 19 juillet 2017)
  37. (en) « Barnes tops Vos to win BeNe Tour stage 1 », sur cycling news (consulté le 19 juillet 2017)
  38. (nl) « Verslag Rit 1: Alice Barnes verslaat Vos en pakt leiderstrui BeNe Ladies Tour », sur Site officiel (consulté le 20 juillet 2017)
  39. (nl) « Verslag Rit 2A: Elinor Barker blijft nipt peloton voor in Sint-Laureins », sur Site officiel (consulté le 20 juillet 2017)
  40. (nl) « Verslag Rit 2B: Marianne Vos grijpt de macht in tijdrit BeNe Ladies Tour », sur Site officiel (consulté le 21 juillet 2017)
  41. « BeNe Ladies Tour — Le retour de la patronne », sur vélo 101 (consulté le 21 juillet 2017)
  42. (nl) « Verslag Rit 3: Vos wint BeNe Ladies Tour met vallen en opstaan », sur Site officiel (consulté le 21 juillet 2017)
  43. « BeNe Ladies Tour — Marianne Vos impériale », sur vélo 101 (consulté le 21 juillet 2017)
  44. (en) « Rivera sprints to RideLondon Classique victory », sur cycling news (consulté le 30 juillet 2017)
  45. « Championnats d'Europe Elites — Une nouvelle couronne pour Vos », sur vélo 101 (consulté le 6 août 2017)
  46. « Crescent Vargarda RR — Lepisto bat Vos et Kirchmann », sur vélo 101 (consulté le 13 août 2017)
  47. « Les championnes d’Europe au rendez-vous ! », sur le dérailleur (consulté le 18 août 2017)
  48. « A Hosking l’étape, à Vos le jaune », sur le dérailleur (consulté le 21 août 2017)
  49. « Guarnier à la conclusion, Vos sacrée », sur le dérailleur (consulté le 21 août 2017)
  50. « Lotto Belgium Tour — Le coup de Koster », sur vélo 101 (consulté le 8 septembre 2017)
  51. « Rainbow is the new Blaak », sur le dérailleur (consulté le 24 septembre 2017)
  52. (en) « World Championships: Blaak solos to women's road race title », sur cycling news (consulté le 24 septembre 2017)
  53. « Mondiaux — Chantal Blaak au nom des Oranges », sur vélo 101 (consulté le 24 septembre 2017)
  54. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées ca2017
  55. (en) « Ranking - Cycling - Road 2015 - Women Elite UCI Ranking Individual », sur UCI (consulté le 30 janvier 2016)

Liens externesModifier