Orchestre régional de Cannes-Provence-Alpes-Côte d'Azur

Orchestre de Cannes Provence Alpes Côte d'Azur
Ville de résidence Cannes
Type de formation Orchestre symphonique
Genre Musique classique
Direction Benjamin Levy (depuis novembre 2016)
Wolfgang Doerner ( 2013-2016)
Philippe Bender (1976-2013)
Fondateur Philippe Bender
Création 1975
Structure de rattachement Ville de Cannes
Département des Alpes-Maritimes
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Statut Association loi de 1901
Effectif 37 musiciens
Récompenses Victoires de la musique classique 2005
Site web http://www.orchestre-cannes.com/

L'Orchestre de Cannes Provence Alpes Côte d'Azur est un orchestre de chambre français créé en 1975 et basé à Cannes (Alpes-Maritimes).

HistoriqueModifier

Créé en 1975 par Philippe Bender, l'Orchestre de Cannes Provence Alpes Côte d'Azur est constitué de 37 musiciens.

Depuis plus de 40 ans, l’Orchestre de Cannes sillonne les routes de sa région et pose ses instruments, le temps d’un concert, dans des salles de spectacle, des établissements scolaires, des églises, des théâtres de verdure ou sur des scènes éphémères au cœur de la nature, toujours avec le même enthousiasme.

L'Orchestre de Cannes reçoit le soutien du ministère de la Culture, de la Ville de Cannes, du Département des Alpes-Maritimes et de la Région SUD Provence-Alpes-Côte d'Azur. Il bénéficie également de l'aide d'Andantino, club d'entreprises-mécènes, et de l'association des Amis de l'Orchestre.

L'Orchestre de Cannes propose aussi bien des concerts symphoniques que de la musique de chambre et des spectacles à destination des plus jeunes. Ayant à cœur de séduire et d’aller à la rencontre des jeunes générations, l’Orchestre s’installe volontiers au sein d’établissements scolaires de sa région (de la primaire au lycée) pour des séances de répétition et des concerts.

Direction musicaleModifier

RépertoireModifier

L’Orchestre cherche constamment à offrir au public des programmes innovants et audacieux, menés par des artistes de renom et de qualité. C’est ainsi que l’Orchestre a été dirigé par des chefs tels que Michel Plasson, Georges Prêtre, Vladimir Spivakov ou encore Arie van Beek et qu’il a pu accompagner des solistes comme Mstislav Rostropovitch, Maurice André, Martha Argerich, Barbara Hendricks, Paul Badura-Skoda, Boris Berezovsky (pianiste), Olivier Charlier, et plus récemment Nemanja Radulović, Renaud Capuçon, David Kadouch, Romain Leleu, Ibrahim Maalouf, Camille Berthollet, Kit Armstrong, Victor Julien-Laferrière, Khatia Buniatishvili, Jennifer Larmore...

Ces dernières saisons, l'Orchestre de Cannes, sous l'impulsion de son chef Benjamin Levy, a présenté des collaborations artistiques innovantes et audacieuses, à la croisée des genres, comme la fantaisie symphonique Le Sacre des oiseaux avec les chanteurs d'oiseaux Johnny Rasse et Jean Boucault, la création The Big Wig mêlant jazz et beatbox d'Andreas Schaerer et son sextet de jazz Hildegard lernt Fliegen, le Concerto pour claquettes de Morton Gould, un Songe d'une nuit d'été de Félix Mendelssohn revu par le videomix en temps réel de Juliette Deschamps, une soirée présentant chants traditionnels kabyle, andalou, grec ou turc et pages de Georges Bizet, Camille Saint-Saëns et Edvard Grieg directement inspirées des premiers, un Ma mère l'Oye chorégraphié et mis en scène par Marion Levy...

L'Orchestre a également participé à des productions de grandes ampleurs tels que Gainsbourg Symphonique emmené par Jane Birkin, un concert avec Plaza Francia (groupe), Queen of Sheeba avec Ibrahim Maalouf et la chanteuse Angélique Kidjo, ou encore Carmina Burana de Claude Brumachon avec le ballet du Grand Théâtre de Genève au Festival de Danse de Cannes.

Convaincu de la nécessité de la création contemporaine, l'Orchestre de Cannes a récemment créé :

  • le Concerto pour violoncelle et orchestre d'Olivier Penard (avec Sonia Wieder-Atherton)
  • le Premier Concerto pour piano et orchestre de Thomas Enhco
  • les Souvenirs de bal de Thibault Perrine (avec l'accordéoniste Félicien Brut)
  • le Konzertstücke pour alto et cordes d'Alain Fourchotte (avec Karine Lethiec)
  • "Move" concerto pour trompette et orchestre de Baptiste Trotignon (avec Romain Leleu)

Académie Sympho NewModifier

Depuis 1988, Sympho New, l’Académie de l’Orchestre de Cannes, accueille chaque saison de jeunes musiciens de la région pour une formation approfondie au métier de musicien d’orchestre.

Lieu de transmission, ces jeunes talents âgés de 14 à 24 ans sont immergés pendant plusieurs jours au cœur de la vie de l’Orchestre : ils participent aux répétitions et profitent d’un coaching personnalisé assuré par les musiciens de l’Orchestre pendant toute la durée de leur stage.

A ce jour, Sympho New a accueilli a donné plus de 100 concerts avec plus de 1 000 élèves-musiciens dont certains ont embrassé une carrière musicale. On recense aujourd’hui plus d’une cinquantaine d’anciens académiciens devenus musiciens dans des orchestres du monde entier : Paris, Vienne (Autriche), Londres, Bruxelles, Amsterdam, Lausanne, Chicago, Boston, Seattle...

DistinctionsModifier

Le 26 janvier 2005, lors de la cérémonie des Victoires de la musique classique[5], Philippe Bender et l'Orchestre de Cannes se voient remettre par Patrick de Carolis et Frédéric Lodéon une Victoire d’honneur pour l’ensemble de son travail[6].

DiscographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. A. Busser, « Opération séduction au théâtre Croisette avec Wolfgang Doerner », Nice-Matin, 18 décembre 2013.
  2. Iannick Marcesche, communiqué de presse de l'orchestre régional de Cannes, 4 novembre 2016, « Benjamin Levy nommé directeur musical de l'orchestre régional de Cannes »
  3. Aurore Busser, « Benjamin Lévy, directeur artistique de l'Orchestre régional de Cannes », Nice-Matin, 11 novembre 2016
  4. Philippe Depetris, « L'orchestre régional de Cannes enthousiasmé par la direction du nouveau chef Benjamin Levy », Nice-Matin, 17 janvier 2017.
  5. Cérémonie des Victoires 2005 de la musique classique
  6. « Andantino fête la Victoire de la musique classique de l’orchestre de Philippe Bender », Le Cannois, 10 février 2005.
  7. « « Riccardo Caramella joue la Fantaisie pastorale, Suite provençale et le Carnaval d'Aix »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) », classical.com
  8. Aurore Busser, « Mozart revu et corrigé par l'Orcpaca », dans Nice-Matin, 27 octobre 2015

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier